1 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
1carte d’ancien combattant ; — les Survivants de l’Alsacienne (66e division) ; [p. 210] — les « exclus » vieux travailleurs ; — le
2 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
2ur Nicolas de Flue est l’œuvre d’un protestant, l’Alsacien Valentin Boltz. Il ne comptait pas moins de 149 rôles parlés, et sa r
3 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
3l y a d’émouvant dans les livres. Klitte, qui est alsacien, jure que pour tout l’or du monde, une plaisanterie de ce genre ne le
4 rire, ce ne sera qu’un vol pur et simple, mais l’Alsacien proteste que s’il rit, « c’est par pure plaisanterie, et non pas dans
4 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
5es « ermites du Haut Pays », vénérés par la secte alsacienne 40 . Il avait d’autre part montré aux Suisses la voie de cette politi
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
6sure que la concurrence des nations s’éteindra, l’Alsacien pourra vivre en tant qu’Allemand ou en tant que Français, sans être f
7à l’autre. Et surtout, il pourra vivre en tant qu’Alsacien, comme il lui plaira. Il y a là un gain pour la liberté, qui sera vis
6 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
8res « ermites du Haut Pays » vénérés par la secte alsacienne 123 . Il avait d’autre part montré aux Suisses la voie de cette polit
7 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
9 avec ses Bretons, ses Basques, ses Catalans, ses Alsaciens, ses Flamands, ses Provençaux, ses Italiens et ses Corses — et que se
8 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
10 mais des Bretons, des Basques, des Occitans, des Alsaciens, des Niçois, des Poitevins, des Catalans, des Francs-Comtois, des Bou
9 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
11e secte américaine d’origine hollandaise, suisse, alsacienne et rhénane, arrivés aux États-Unis en 1680, refusèrent d’envoyer leur
10 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
12enseignement de l’allemand, langue maternelle des Alsaciens, est supprimé. Ce n’est qu’en 1952 qu’il est rétabli dans les deux de
13la qualité de « langue maternelle » du « dialecte alsacien », tandis que du côté alsacien on multiplie les distinguos entre lang
14le » du « dialecte alsacien », tandis que du côté alsacien on multiplie les distinguos entre langue, dialecte ou « forme orale d
15 dès l’école primaire ? » Mais en 1964, le député alsacien Henri Ulrich peut écrire que depuis la fin de la dernière guerre « l’
16quarts d’heures symboliques. Les observateurs non alsaciens relèvent d’ailleurs tous que les Alsaciens ont commencé à acheter des
17rs non alsaciens relèvent d’ailleurs tous que les Alsaciens ont commencé à acheter des téléviseurs à partir du jour où les progrè
11 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
18 vient d’un ennemi commun à vos voisins badois et alsaciens et à vous-mêmes. Cet ennemi, c’est l’esprit de puissance brutale, de
12 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
19ions par les Alpes ; et que les Badois, Bâlois et Alsaciens ne sont pas séparés mais reliés par le Rhin. Quant à la Savoie et au
13 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
20illions d’habitants ? De fait, les Savoyards, les Alsaciens ou les Niçois se moquent bien que la région à laquelle on les a ratta
14 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
21rançais : basques, provençaux, bretons, lorrains, alsaciens, corses ». (Je n’ai jamais rien écrit de pareil, ni dans mon dernier
15 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
22ainsi que la Regio basiliensis vise à grouper des Alsaciens (français), des Badois (allemands), et des Bâlois (suisses) qui voisi
23me langue réelle, sinon officielle dans la partie alsacienne. Mais dans la Région lémano-alpine, cette dernière distinction tombe,