1 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
1t sans raison. Il est un acte véritable. Prenez l’alternative christianisme-communisme. Si vous essayez de mettre en balance les av
2 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
2agé d’un tel choix, et qui le considère comme une alternative extérieure à son être, un vis-à-vis dont il pourrait se détourner, ce
3 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
3, qui est tout de même décisif en ces matières, l’alternative que je viens d’indiquer ne se pose plus. Car la foi n’est pas davanta
4 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
4lèmes Les choses humaines ne comportent pas cette alternative absolue. Ni totalement souveraines, ni totalement problématiques, mêm
5 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
5 ne prévoit pas son insertion active. Dès lors, l’alternative qui se pose à l’esprit est la suivante : ou bien il se soumet à la me
6 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
6heur de l’homme vient de ce qu’il fuit devant les alternatives absolues. La première vertu d’une pensée active sera donc de s’attach
7 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
7 critère de l’Esprit saint. Le premier terme de l’alternative revient à consacrer en droit l’arbitraire le plus absolu. Pratiquemen
8 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
8striel que Staline impose au peuple russe ; que l’alternative actuelle n’est pas machinisme ou artisanat, mais dignité de l’homme o
9 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
9qu’il nous semble parfois qu’il n’est plus qu’une alternative de manœuvre : [p. 106] nous laisser prendre par la foule, dont le tor
10it individuel, et l’espèce, maîtresse du corps. L’alternative que je viens d’indiquer — engagement dans la masse, ou refuge dans l’
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
11ite du [n]ationalisme, par suite la guerre. Cette alternative est inévitable dans le régime présent. Elle met en question tout un m
11 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
12 pas dialogué en vain, si nous avons pu dégager l’alternative du libre arbitre, telle qu’elle se pose dans les termes extrêmes où e
12 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
13 seraient les rouges. Ils n’imaginent pas d’autre alternative. De fait, ces « possédants » n’ont jamais cru au régime de Weimar. Il
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
14reprise par amour. La mort devient alors la seule alternative à l’accomplissement du désir, et la délivrance est donc de toute mani
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
15r cette cruauté et ces noirceurs. Il n’y a qu’une alternative : exercer la cruauté sur soi ou sur le prochain. Sade choisit le proc
15 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
16tre en mesure de comprendre vraiment la véritable alternative politique de notre temps : totalitarisme ou fédéralisme (et non point
16 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
17ogué en vain, si nous [p. 140] avons pu dégager l’alternative du libre-arbitre, telle qu’elle se pose dans les termes extrêmes où e
17 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
18 des imbéciles. [p. 223] Il ne nous reste qu’une alternative : le Monde uni ou l’Autre monde. Le dire tout de suite, le dire parto
18 1946, Journal des deux Mondes. 17. Le mauvais temps qui vient
19t ronger jusqu’aux moelles ? Car telle est bien l’alternative. Et personne ne peut deviner si c’est le matin ou la nuit qui s’appro
19 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
20 ne l’est pas, quelqu’un va nous l’administrer. L’alternative est entre ces deux sens du verbe. Et soudain je me demande pourquoi c
20 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
21 d’ailleurs que les deux [p. 634] termes de cette alternative sont également improbables, et que les destructions en cours et à ven
21 1946, Combat, articles (1946–1950). Paralysie des hommes d’État (21 mai 1946)
22 ne l’est pas, quelqu’un va nous l’administrer. L’alternative est entre ces deux sens du verbe. Et soudain, je me demande pourquoi
22 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
23 avocat que j’ai vraiment agi comme son client, l’alternative est la suivante : ou bien je suis coupable, mais alors Oltramare l’es
23 1947, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (5 décembre 1947)
24 avocat que j’ai vraiment agi comme son client, l’alternative est la suivante : ou bien je suis coupable, mais alors Oltramare l’es
24 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
25it la guerre à la fédération (puisque telle est l’alternative), mais toutes étaient victimes d’une manière de penser bien plus tena
25 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
26e sans elle le monde glisse à la guerre, et que l’alternative n’est plus, pour nous, que d’empêcher cette guerre ou de périr en ell
26 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
27e sans elle le monde glisse à la guerre, et que l’alternative n’est plus, pour nous, que d’empêcher cette guerre ou de périr en ell
27 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
28t de son progrès. Sa première œuvre importante, L’Alternative, parut en 1843, lorsqu’il avait trente ans, et connut un immense succ
29d tel qu’il se montre dans son premier ouvrage, L’Alternative : deux princes vraiment, deux êtres d’exception, pleins de hardiesse
28 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
30ons qui ne sont pas orientales. Transcender cette alternative, ruineuse pour l’âme ou pour les corps, au choix, n’est pas l’affaire
29 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
31rs en même temps que nos créations. On voit que l’alternative est utopique, chacun de ses termes l’étant. Il nous reste à trouver d
30 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — b. Naissance de l’érotisme occidental
32analyse philosophique, la poésie et la musique, l’Alternative, les Fleurs du Mal, Tristan, témoignent d’une prise de conscience trè
33e la substance par l’émotion. Kierkegaard, dans l’Alternative, montre comment le christianisme, en apportant au monde le « principe
31 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
34t de son progrès. Sa première œuvre importante, L’Alternative, parut en 1843, lorsqu’il avait trente ans, et connut un immense succ
35d tel qu’il se montre dans son premier ouvrage, L’Alternative : deux princes vraiment, deux êtres d’exception, pleins de hardiesse
32 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
36en (Enten-Eller) et qu’on peut résumer dans cette alternative : — ou bien Don Juan, ou bien le Tristan de la Foi. Était-ce vraiment
37… a-t-il atteint l’Inde inconnue ? [p. 140] IV. Alternative ou alternance ? L’antinomie Don Juan — Tristan, telle que je l’ai for
38traversent quelquefois, c’est sous la forme d’une alternative que le drame s’impose, qu’il est vécu, et que la morale formule ses e
39rmule ses exigences. Or, on ne saurait trancher l’alternative qu’en connaissance des fins auxquelles chacun de ses termes s’ordonne
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
40 lui aurait mise. Ceci est un des termes de notre alternative. En revanche, si nous voulons échapper à l’actuel courant unitaire, n
41emps, il est clair que le monde va au-devant de l’alternative suivante : ou la Démocratie totale, ou le Despotisme absolu. Enfin, u
42on qu’il annonce, d’une double fatalité que d’une alternative, ménageant à l’Europe un choix final, sans doute inévitable, mais qui
43e monde se trouve irrémédiablement placé devant l’alternative d’une démocratie totale ou d’un despotisme sans loi et absolu, ce der
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
44truire toute société. Dans cette crise, une seule alternative demeure : la guérison par la restauration de la foi catholique, ou l’
35 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
45 (Enten – Eller) et qu’on peut résumer dans cette alternative : — ou bien Don Juan, ou bien le Tristan de la Foi. Était-ce vraiment
36 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
46hes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961) ay Alternative ou alternance ? L’antinomie Don Juan-Tristan, telle que je l’ai formu
47traversent quelquefois, c’est sous la forme d’une alternative que le drame s’impose, qu’il est vécu, et que la morale formule ses e
48rmule ses exigences. Or, on ne saurait trancher l’alternative qu’en connaissance des fins auxquelles chacun de ses termes s’ordonne
37 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
49rons comme des imbéciles. Il ne nous reste qu’une alternative : le Monde uni ou l’Autre monde. Le dire tout de suite, le dire parto
38 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
50ce des régimes totalitaires et la recherche d’une alternative que les États-Nations de l’Ouest se montraient incapables d’offrir, m
39 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.12. Fécondité des études régionales
51 sur les Régions paraît propre à fournir la seule alternative, terme à terme, au stato-nationalisme fauteur de cloisonnements morau
40 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
52rs en même temps que nos créations. On voit que l’alternative est utopique, chacun de ses termes l’étant. Il nous reste à trouver d
41 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
53ychoses et de la criminalité). Je ne vois d’autre alternative à la violence que les aménagements d’une vie civique réelle dans un m
42 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
54u’elle n’est pas saine.   [p. 6] 5. La véritable alternative du siècle. En 1949, à la Conférence européenne de la culture, à Lausa
43 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
55de son groupe le rejoigne. Comment résoudre cette alternative ? D’abord — et c’est à mes yeux la chose la plus importante — il faut
56e différer. Ceci pour le premier terme de votre « alternative »… qui n’en est pas une. Car le second terme est également nécessaire
44 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
57is de plus, l’idée de région s’impose comme seule alternative à la formule de l’État-nation. ⁂ Le 12 octobre 1974 Quitté le Piazzal
45 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
58utoroutes, vous allez créer du chômage ! » Mais l’alternative est dans l’enchaînement autos-autoroutes-emplois multipliés-pouvoir d
46 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Quand même il serait seul… (Sur un texte de George Orwell) (automne 1975)
59res en fait. En revanche, il n’a pas su montrer l’alternative personnaliste à l’individualisme en proie à l’impuissance ou à la nos
47 1976, Réforme, articles (1946–1980). À propos du Concorde (21 février 1976)
60se que si la Société est ainsi faite que la seule alternative qu’elle offre au gaspillage industriel, à la pollution de l’atmosphèr
48 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
61se que si la société est ainsi faite que la seule alternative qu’elle offre au gaspillage industriel, à la pollution de l’atmosphèr
49 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
62ctuel défaut d’une formule de remplacement, d’une alternative déclarée. Il ne peut plus et ne doit plus durer longtemps, parce qu’i
50 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
63(comme dans le cas des centrales nucléaires). L’alternative Au terrorisme nucléaire que les États « se réservent » d’exercer, rép
64le comme seul barrage possible à la guerre ABC. L’alternative est là : refaire une société sur la base des rapports personnels, des
51 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
65s, à tout hasard ; qu’on lui fasse voir surtout l’alternative à cette fatalité de l’État-nation, déjà le ciel s’allège, l’horizon s
66 L’anti-Bodin, ou que « l’État c’est nous ! » L’alternative au système de Bodin, nous la trouvons dans l’œuvre d’Althusius. Althu
52 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
67ie en tant que sécurité. 2. — Les Régions sont l’alternative nécessaire et possible à l’État-nation ; ou encore : la crise actuell
53 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
68onomes, autogérées et fédérées sont donc la seule alternative à l’État-nation, autant dire à la destruction prochaine de l’homme, e
69 au nom de la puissance d’un parti, point d’autre alternative que les Régions, la liberté par le respect des différences et les ris
70versalisons nos sociétés. La seconde branche de l’alternative peut seule permettre la survie du genre humain 175 .   [p. 314] 3. —
54 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
71 tout dépend de cette union.   3. — La véritable alternative du siècle. En 1949, à la Conférence européenne de la culture, à Lausa
55 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
72nt 9 % (prévision de la CEE). 2. Les solutions alternatives Les gouvernements des Neuf et la Commission elle-même affirment que l
73et la Commission elle-même affirment que la seule alternative au pétrole déficient d’ici vingt ou trente ans sera l’énergie nucléai
74 13 , la pénurie [p. 85] d’uranium s’annoncera. L’alternative aux centrales actuelles sera donc celle des surgénérateurs au plutoni
56 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
75ante armée du monde. Elle accule l’adversaire à l’alternative « d’une conquête coûteuse ou d’une destruction vaine » (Raymond Aron)
57 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
76e la CEE : le Mk Miljopartiet (Suède) et la Liste alternative (Autriche). Les verts européens viennent de publier leur programme c