1 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
1 et la Vierge y sourit. Le château royal avec son amiral régent et ses gardes blancs aux casques d’or s’avance en proue, domin
2 1946, Lettres sur la bombe atomique. 16. Le goût de la guerre
2le rend les armées de terre inutiles, réplique un amiral, mais elle décuple l’importance de la marine. Seule l’aviation demeur
3 1946, Lettres sur la bombe atomique. ii. Point de vue d’un général
3rs et pour les généraux de terre et de l’air, les amiraux ? Aucune. Ne voyez là aucune exagération. Personne ne saura ce qui se
4 1946, Combat, articles (1946–1950). Bikini bluff (2 juillet 1946)
4 Ce qu’on sait, de source officielle, c’est que l’amiral Blandy se déclare satisfait. « L’expérience, déclare-t-il, a répondu
5inestimable. » On ne saurait mieux dire, étant un amiral. Oui, l’expérience a répondu à l’espérance des amiraux du monde entie
6al. Oui, l’expérience a répondu à l’espérance des amiraux du monde entier, qui est, en somme, de rester des amiraux. Et sa vale
7du monde entier, qui est, en somme, de rester des amiraux. Et sa valeur ne saurait être exagérée, encore qu’elle soit aisément
8it qu’elle ratât, conformément aux prévisions des amiraux, et qu’elle rassurât faussement les peuples quant aux risques institu
9volontiers l’infanterie, déclarait en substance l’amiral King, mais la marine saura prouver sa résistance et sa nécessité ». V
10cts, autant que les palmiers de Bikini. Et si les amiraux sont rassurés, conformément à tous les plans qu’ils ont tirés, l’huma
5 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
11sommes fiers d’avoir pris les portraits du fameux amiral Grandisson et du général MacAlfred. Mais comme nous sommes dans un pa
6 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
12la Castille qui le fera Vice-Roi des Indes, Grand Amiral de la Mer Océane. Et surtout, son vrai nom selon sa vocation. Car ain
13ersels pour expliquer la Découverte européenne. L’Amiral de la Mer Océane était certes obsédé par l’Or. Pourtant l’or était lo
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
14 dès le Ve siècle avant notre ère. C’est un autre amiral carthaginois, Himilco, qui, selon Pline, reçut un siècle plus tard la
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
15dira de lui Montesquieu. Fils d’un riche et noble amiral qui l’envoya très jeune en [p. 101] France apprendre le métier des ar
9 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
16nt été découvertes dans les Indes » et de « Grand Amiral de la mer Océane », il fallait que Jason eût été en Colchide à la pou