1 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
1s : souvenirs, mythologies, rites magiques, culte ancestral ou religion d’État. C’est là ce que j’appellerai une communauté régre
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
2elle n’a pas même laissé les traces d’une coutume ancestrale : dans les villes créées par l’industrie. Mais ce que l’homme ne fait
3 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
3« Au signal du danger, armons-nous ! » L’instinct ancestral de l’homme, c’est de parer à la violence par une violence [p. 416] du
4n État dont les bases historiques et la tradition ancestrale sont la négation même du totalitarisme. Un État qui représente et qui
5par ses actes qu’il abandonne la méthode de lutte ancestrale, il n’est pas étonnant que l’autre soit déconcerté, parce que ses ins
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
6e ne sais si c’était un écho, ou quelque harmonie ancestrale — toutes nos races sont venues ou revenues du Proche-Orient — ou simp
5 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
7 questions y demeurent sans réponse, et des faims ancestrales sans pâture. D’où renaît, peu à peu, une angoisse nouvelle, une attra
6 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
8s : souvenirs, mythologies, rites magiques, culte ancestral ou religion d’État. C’est là ce que j’appellerai une communauté régre
7 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
9, ou de nos Alpes, ou simplement de nos habitudes ancestrales. À la question nouvelle que nous pose la grande révolution européenne
8 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
10spire le respect dû à la richesse et aux coutumes ancestrales, mais Barnabé le réprouvé est en fin de compte le seul à obtenir des
9 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
11 questions y demeurent sans réponse, et des faims ancestrales sans pâture. D’où renaît peu à peu une angoisse nouvelle, une attract
10 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). La guerre est morte (5 septembre 1945)
12as facilement de l’ablation à chaud d’une coutume ancestrale, du goût des uniformes, du jeu des soldats de plomb, et de l’usage qu
11 1946, Lettres sur la bombe atomique. 2. La guerre est morte
13as facilement de l’ablation à chaud d’une coutume ancestrale, du goût des uniformes, du jeu des soldats de plomb, et de l’usage qu
12 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
14gnifie pas qu’ils refoulent une violente barbarie ancestrale, qu’ils s’en défendent de toutes leurs forces puritaines, et que si c
13 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
15l entre leurs coutumes et nos armes, leur sagesse ancestrale et nos machines. Nos péchés sont criants, et tout Bandoeng les crie,
16re, balayant les coutumes sacrées et les entraves ancestrales. Mais d’où venaient cette science et cette raison hardie rénovant les
14 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
17ment le fait d’un charme individuel. Des coutumes ancestrales, oubliées depuis des siècles, sont subitement réactivées par sa quali
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
18et culturel, de l’orthodoxie pure et des coutumes ancestrales de la Russie paysanne, telles que le mir, adversaires donc de « l’Eur
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
19Ce noble continent est le foyer des grandes races ancestrales de l’Occident. Il est la source de la foi et de l’éthique chrétienne.
17 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
20ment le fait d’un charme individuel. Des coutumes ancestrales, oubliées depuis des siècles, sont subitement réactivées par sa quali
18 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
21bjets explosifs, destructeurs de leurs traditions ancestrales et de leurs équilibres habitués, sans leur expliquer les dangers et l
19 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
22l entre leurs coutumes et nos armes, leur sagesse ancestrale et nos machines. Nos péchés sont criants, et tout l’Orient les crie,
20 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
23l entre leurs coutumes et nos armes, leur sagesse ancestrale et nos machines. Nos péchés sont criants, et tout l’Orient les crie,
21 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
24té cloisonnée. Rien ici ne prolonge leurs données ancestrales (ce qu’on nomme les hasards de la naissance, et qui est aussi le don
22 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
25 : c’est le recours « au fond oublié, primitif et ancestral, d’un art européen archaïque ou de l’art pur, non médiatisé, de l’Afr