1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
1Sa création première dans l’ordre spirituel, puis animique, a été achevée dans l’ordre matériel par l’Ange révolté, le Grand Arr
2 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — b. Naissance de l’érotisme occidental
2 « psycho-sensible », donc incluse dans la sphère animique. Or, le langage de l’âme n’est autre que le Mythe. Il est donc nature
3 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
3 que la lutte entre les deux puissances de l’Éros animique que symbolisent les mythes de Don Juan et de Tristan. Suivons mainten
4te. L’amour passion n’est ressenti dans sa pureté animique que par la prime adolescence. Il est alors sentiment pur, douleur-joi
5le même de la vie sur tous les plans : spirituel, animique, biologique et physique. En effet, nulle vie n’est concevable hors de
4 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
6vé ou détruit après la mort des corps physique et animique, et que le langage moderne, même religieux, ne cesse de confondre ave
5 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
7mour dans sa réalité totale, intégrant [p. 225] l’animique au spirituel, va toujours de personne à personne. Mais alors, d’où vi
6 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
8r, dit physique, je crois bien que l’amour émotif animique n’apparaît guère sans que l’ait éveillé un premier regard de l’intuit
9nomme énergie ou désir, selon l’ordre physique ou animique. Et cela seul donne un sens à tout : au vide cosmique où danse tel br
7 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
10t d’élever ainsi le désir à la hauteur de l’amour animique et du culte rendu à la Dame (considérée non pas comme femme et comme
8 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
11 que la lutte entre les deux puissances de l’Éros animique que symbolisent les mythes de Don Juan et de Tristan. Suivons mainten
9 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
12te. L’amour passion n’est ressenti dans sa pureté animique que par la prime adolescence. Il est alors sentiment pur, douleur-joi
13le même de la vie sur tous les plans : spirituel, animique, biologique et physique. En effet, nulle vie n’est concevable hors de
10 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
14Ainsi l’amour dans sa réalité totale, intégrant l’animique au spirituel, va toujours de personne à personne. Mais alors, d’où vi
11 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
15t collines, ou [p. 26] cette sensation de bonheur animique et physiologique, que rien ne mesure et qui vaut plus que tout ? Bien