1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
1ie de l’écrivain, est un besoin organique, un peu anormal, que l’on satisfait dans certains états de crise afin de retrouver so
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
2humaine subsiste intacte au milieu des conditions anormales créées par l’école publique. Mais l’idéal de l’école est autre ; il e
3 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
3e pour son compte, explosent parfois en violences anormales, et le mieux qu’on puisse espérer pour l’ensemble, c’est la stérilisa
4 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
4rt de l’esprit. Ajoutons que c’est une résistance anormale, maladive et qui appelle une action curative anormale elle aussi, en
5male, maladive et qui appelle une action curative anormale elle aussi, en un certain sens. Elle constitue pour nous une tentatio
5 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
6un tribun déchaîné exploitant les haines les plus anormales. Nous n’irons pas loin avec ces innocentes caricatures. Il ne s’agit
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
7outes ces puissances mythiques deviennent l’objet anormal de ses croyances spontanées et immédiates. D’où l’empire monstrueux q
7 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
8outes ces puissances mythiques deviennent l’objet anormal de ses croyances spontanées et immédiates. D’où l’empire monstrueux q
8 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
9 Pascal à Rimbaud, de Calvin à Saint-Just. Chance anormale : chance de créer, pour l’ensemble du genre humain, des normes idéale
9 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
10 mal vu, tout simplement. On le tient encore pour anormal. J’ai [p. 246] l’impression qu’on exagère un peu, à cet égard. Mais l
10 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
11, dans un domaine quelconque, est considéré comme anormal au point de vue social et moral, celui-là peut être considéré comme a
12cial et moral, celui-là peut être considéré comme anormal dans sa vie sexuelle. 3  » Nous venons de voir que Schlemihl est le t
11 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
13ène à un centralisme excessif et à une limitation anormale de l’autonomie locale et de la vie régionale. Le supranationalisme of
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
14d’écrire que l’état de paix en Europe est un état anormal. Pourquoi l’Europe est-elle par excellence la terre des cataclysmes g
13 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
15a rime et qu’il le crie même dans la rue ; il est anormal qu’on ne lui réponde que par des coups de matraque. Il est normal qu’
16e profonde, mal quadrillée par la police ; il est anormal que ce soit lui qui se voie traité de « fauteur de désordres ». Car l
14 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
17nt du PNB. i) Les temps d’absence de guerre sont anormaux, ne peuvent durer, dans le monde des États-nations qu’ils finiraient
15 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
18s de guerre, temps où les relations humaines sont anormales, exaltées, simplifiées, loin de la vraie vie, et facilement réduites