1 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
1se compose le nom du parti hitlérien n’ont rien d’antinomique. Ils sont exactement complémentaires. Le socialisme est une « nationa
2 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
2alité et collaboration internationale ne sont pas antinomiques ; et que, de plus, un petit pays neutre offre aux entreprises d’union
3 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
3ner que la pensée grecque, hantée par cette forme antinomique de l’entendement, l’aurait transmise aux Pères de l’Église primitive 
4 notre passion de l’unité multiplient les couples antinomiques mais aussi découvrent des moyens nouveaux de rendre leurs tensions fé
4 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
5être obtenu par la suppression d’une des réalités antinomiques, ni par son triomphe isolé. Jacobins et réactionnaires, unitaires et
6be H est née d’une méthode de pensée et de calcul antinomique. Si l’on n’arrive pas à penser la réalité physique, sociale, psycholo
5 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
7nition : elle est la résultante de deux tendances antinomiques, la liberté et la responsabilité, qui ne doivent jamais être séparées
8 sensibles à la réalité spirituelle, dialectique, antinomique, dynamique de la personne. Ces termes sont abstraits s’ils ne sont pa
6 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
9 nécessaires dont chaque terme apparaît à la fois antinomique et pleinement valable. À cela s’ajoutent les multiples tensions, non
7 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
10ités qu’il entraîne dans la communauté. Au couple antinomique inséparable liberté-responsabilité qui définit le bon citoyen europée
8 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Entretien avec Denis de Rougemont (6-7 avril 1968)
11ommunauté. Maintenir dans sa pensée deux réalités antinomiques, valables l’une et l’autre, telle est pour moi la formule de base du
9 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
12e la Confédération suisse. Car la double exigence antinomique de la convergence et de la diversification n’est pas tellement mieux
13dans laquelle s’affrontent deux réalités humaines antinomiques mais également valables et vitales, de telle sorte que la solution ne
14qui prend pour règle de respecter les deux termes antinomiques en conflit tout en les composant de telle manière que la résultante d
10 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
15ités qu’il entraîne dans la communauté. Au couple antinomique inséparable liberté-responsabilité, qui définit le bon citoyen europé
11 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
16urope comme culture est une communauté de valeurs antinomiques et d’origines très diverses, mêlées en dosages très variés. C’est aus
17 59] La première oppose des termes tout à la fois antinomiques et valables : – spirituel et temporel ; – liberté et responsabilité ;
18s à l’aventure occidentale, ce système de valeurs antinomiques reste ignoré, refusé d’instinct par les masses, ou expressément comba
12 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
19e la Confédération suisse. Car la double exigence antinomique de la convergence et de la diversification n’est pas toujours mieux s
20dans laquelle s’affrontent deux réalités humaines antinomiques, mais également valables et vitales, de telle sorte que la solution n
21qui prend pour règle de respecter les deux termes antinomiques en conflit, tout en les composant de telle manière que la résultante
13 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
22e la Confédération suisse. Car la double exigence antinomique de la convergence et de la diversification n’est pas tellement [p. 16
23dans laquelle s’affrontent deux réalités humaines antinomiques mais également valables et vitales, de telle sorte que la solution ne
24qui prend pour règle de respecter les deux termes antinomiques [p. 22] en conflit tout en les composant de telle manière que la résu
14 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
25urs des siècles, des valeurs bien souvent [p. 42] antinomiques, provenant d’origines multiples, dont les contrastes et les combinais
15 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La cité européenne (18-19 avril 1970)
26xe au cours des siècles, des valeurs bien souvent antinomiques, provenant d’origines multiples, dont les contrastes et les combinais
16 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
27 complémentaire indivisible de certaines réalités antinomiques — celles-là, justement, qui m’occupent ici. Non seulement, ils croien
17 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
28 Toute la vie est fondée sur une série de couples antinomiques : communication-solitude, action-repos, permanence-changement. Il fau
18 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
29modèle permettant de penser ensemble des réalités antinomiques, qui s’excluent en logique mais coexistent en fait, ou comme diront l
30re la coexistence en une Personne de deux natures antinomiques, sans confusion, sans séparation, sans réduction de l’un des termes n
31ture bipolaire de la personne et de ses exigences antinomiques, mais en réalité inséparables, de liberté et de responsabilité. Or, i
32emps, quant au phénomène observé de deux manières antinomiques. Le président Jean Rey a fait le point de l’action des Communautés ;
19 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
33ui chantaient le « Horst Wessel Lied ». L’homme antinomique « Toute politique implique une idée de l’homme », aimait à rappeler V
34contrôlable. [p. 210] La personne est cet homme antinomique que l’on réduit à l’apathie quand on le force à n’être plus qu’une se
20 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Conditions d’un renouveau (automne 1978)
35personne de la Trinité. Ce modèle christologique, antinomique, de la personne humaine, sera mis en forme par les frères de Saint Vi
21 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
36 être expliqué par la convergence ou par l’action antinomique de ces deux instincts ». Ici, Freud citait des vers du Faust de Goeth
22 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Conclusions (été-automne 1984)
37mières sources, que de « diversités », de valeurs antinomiques, d’où tensions créatrices ou conflits irréductibles. Simone Weil avai