1 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
1 s’était égaré en avant, très en avant, sans s’en apercevoir, peut-être. Il suivait son petit bonhomme de chemin sans se douter qu
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’autre œil (février 1927)
2 lequel s’éteignit dans les neiges. Un jour, on s’aperçut que cette chose avait recommencé, qu’on appelle, sans doute par antip
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
3t imaginer que si elle était réalisée, on ne s’en apercevrait pas. Je pressens encore dans vos poèmes les plus obscurs des allusion
4 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
4uis l’instant où, enfant [p. 191] de douze ans, j’aperçus cette machine de route, jusqu’au jour présent, ma grande et constante
5 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
5Marie Pleyel. Quand la place se fut apaisée, je m’aperçus que j’étais seul. Une dernière auto, extraordinairement silencieuse,
6 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
6censeur, elle le suit au long des trottoirs, il l’aperçoit entre des souliers, des [p. 39] étiquettes, des poupées ; elle le pré
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
7capable d’en faire soi-même une meilleure. Mais j’aperçois là-bas, vautré derrière son bock, le Citoyen conscient et organisé po
8 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
8us d’une chose longuement contemplée que de mille aperçues au passage. Ab uno disce omnes. Une minute de concentration intense d
9 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
9l’ordre matériel ; c’est se condamner donc à ne l’apercevoir que dans ses servitudes 5 . Aussi la critique du matérialisme entrepr
10 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
10que nous sommes presque excusables de ne le point apercevoir.) Je vais cependant dire quelque chose d’une scène pittoresque. Mais
11 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
11egagner son logis. Comme il allait y pénétrer, il aperçut auprès du seuil une mendiante qui pleurait très doucement. Un moment,
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
12uelque invraisemblance psychologique si l’on ne s’apercevait que M. Baring, lui-même, manifeste cette tournure d’esprit au cours d
13 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
13Marie Pleyel. Quand la place se fut apaisée, je m’aperçus que j’étais seul. Une dernière auto, extraordinairement silencieuse,
14 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
14que nous sommes presque excusables de ne le point apercevoir.) Je vais cependant dire quelque chose d’une scène pittoresque. Mais
15 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
15egagner son logis. Comme il allait y pénétrer, il aperçut auprès du seuil une mendiante qui pleurait très doucement. Un moment,
16 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
16 t’ont dressé des pièges — et tu n’as pas su t’en apercevoir ! — Toi qui t’assieds sur les hauteurs et qui dis en toi-même : Qui m
17 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
17 t’ont dressé des pièges — et tu n’as pas su t’en apercevoir ! — Toi qui t’assieds sur les hauteurs et qui dis en toi-même : Qui m
18 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
18onnes 63 Je souhaite que beaucoup d’entre vous, apercevant le titre de cette conférence, aient ressenti quelque méfiance. Je sou
19 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
19la politique en général qui n’est plus clairement aperçu, dans l’élite de la nation. [p. 248] On sent qu’un homme humain, int
20 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
20qu’elle peut créer » (p. 297). Je sens bien qu’un aperçu si schématique fait tort au caractère concret de cette méditation. Si
21 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
21 en même temps qu’une critique radicale. Je crois apercevoir d’ici une possibilité de repêchage du projet de nos commissaires. Voi
22 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
22s sommes là en pleine et absolue certitude ; nous apercevons le sommet d’un gigantesque pylône, d’un poste émetteur d’où émanent d
23 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
23 langue. Et si l’on tente de les confronter, on s’aperçoit qu’elles ne sont plus commensurables. L’intérêt de cette constatatio
24e d’assurances. Elle nous permet en second lieu d’apercevoir qu’une culture peut être définie par son principe régulateur, pour au
24 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
25ts standardisés de la culture de consommation, on aperçoit la raison immédiate de la crise actuelle du langage. La presse, la ra
26à notre insu, trahissent. Mais quelqu’un s’en est aperçu. Quelqu’un a formé le projet de tromper cette faim et cette soif. Au
25 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
27spectée aux débuts. Trotski fut le premier à s’en apercevoir : on l’exila, quitte à suivre bientôt les conseils qualifiés de réact
26 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
28s débuts de l’URSS. Trotski fut le premier à s’en apercevoir : on l’exila, quitte à suivre bientôt les conseils qualifiés de « réa
27 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
29ve la manière classique d’humaniser l’anecdote, l’aperçu. C’est qu’il ne cherche pas le pittoresque, ni le sentiment pour lui-
28 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
30la politique en général qui n’est plus clairement aperçu, dans l’élite de la nation. On sent qu’un homme humain, intelligent,
29 1936, Le Semeur, articles (1933–1949). Notre foi, par Emil Brunner (janvier 1936)
31t selon un plan qu’il n’est pas toujours facile d’apercevoir. Les divisions générales [p. 194] paraissent être : Dieu — L’homme —
30 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
32circuler sur sa nuque grasse. Un des garçons s’en aperçoit, attrape la puce en pinçant la fille, et les rires redoublent. L’inst
33oit qu’ils ont compris, et puis un beau jour on s’aperçoit que… rien, rien et rien ! Et pourtant il faut bien continuer, même si
34 au dessein de ce journal : celle du loisir. Je m’aperçois que je ne savais plus, ou ne pouvais plus, « perdre » une soirée, dep
35s qu’ils l’exigent… Mais pour peu qu’on s’en soit aperçu, il n’est plus guère possible de le feindre, fût-ce pour tâcher de ga
31 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
36circuler sur sa nuque grasse. Un des garçons s’en aperçoit, attrape la puce en pinçant la fille, et les rires redoublent. L’inst
37oit qu’ils ont compris, et puis un beau jour on s’aperçoit que… rien, rien et rien ! Et pourtant il faut bien continuer, même si
32 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
38ériel soit bien écrasant pour le genre. Mais on s’aperçoit, sans tarder, que la discussion avec Érasme et sa Diatribe (souvent p
33 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
39 conduire les autres ». À ce moment aussi, l’on s’aperçoit que la fatalité de la légende a bel et bien dominé tous ces êtres, ma
34 1937, Esprit, articles (1932–1962). Albert Thibaudet, Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours (mars 1937)
40errasse des Deux-Magots, n’a pas eu le temps de s’apercevoir que « les grandes questions gisent dans la rue », comme disait Nietzs
35 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
41e de prudence, pour voir venir, et puis vous vous apercevez que ce sont vos réponses elles-mêmes, celles que déjà vous étiez prêt
36 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
42périence précise et utile : celle du loisir. Je m’aperçois que je ne savais plus, ou ne pouvais plus, « perdre » une soirée, dep
37 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Introduction au Journal d’un intellectuel en chômage (août 1937)
43 et ils l’ignorent le plus souvent. Quand on s’en aperçoit, on commence à comprendre la portée infinie de cette parole si simple
44bien dit Keyserling). En relisant mes notes, je m’aperçois que c’est la nostalgie d’une vraie communauté qui constitue leur tram
38 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
45 une carte. — Venez voir ! Du seuil du café, l’on aperçoit toute la place de [p. 47] l’Opéra. Des milliers de SA et de SS y sont
46e vouloir « expliquer » le régime hitlérien, je m’aperçois que je suis contraint bien malgré moi, de le défendre ou de m’en donn
39 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
47leur détriment. Le mari souffre des beautés qu’il aperçoit à d’autres femmes, et dont la sienne se trouve privée (même si tous l
40 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
48talismes qui s’opposent encore. Mais enfin l’on s’apercevra bientôt que le capitalisme est une doctrine centriste, modérée-radica
41 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
49ne condamnation de la passion : il suffit, pour l’apercevoir, d’observer que la passion, quelle qu’elle soit, ne peut ni ne veut «
42 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
50ateurs du Centre européen furent les premiers à s’apercevoir du paradoxe politique que nous venons de définir. Ils eurent l’habile
43 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
51lus, il retourne au poulailler, dérange la poule, aperçoit enfin un poulet… « C’est beau. C’est fascinant. C’est grave et mystér
44 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
52rer froidement le plus envoûtant des poèmes, on s’aperçoit que sa donnée ni son progrès ne sont dépourvus d’équivoque. J’ai pass
53 part — nous aurons l’occasion d’y revenir — on s’aperçoit que le Roman repose sur une série de contradictions énigmatiques. Une
54age 21, le conflit de deux « religions » — l’on s’aperçoit que bien des épisodes s’éclairent, et qu’en tout cas, si l’hypothèse
45 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
55podes du christianisme ? Ne devaient-ils pas s’en apercevoir ? Et pourquoi n’y a-t-il dans leurs œuvres aucune trace de ce déchire
56 se replacer dans l’atmosphère du moyen âge, on s’aperçoit que l’absence de signification symbolique d’une poésie serait un fait
57étorique des maîtres… (Appendice 6). En outre, on aperçoit, par cet exemple, que l’action d’une doctrine sur des poètes s’exerce
46 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
58 terme, la volonté de la mort sans retour. L’on s’aperçoit, à cette limite, que la prouesse était le signe matériel d’un process
47 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
59 les crée. Ce désir, les Goncourt l’ont très bien aperçu dans leur ouvrage classique sur la femme au xviiie siècle : « Au lie
48 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
60leur détriment. Le mari souffre des beautés qu’il aperçoit à d’autres femmes, et dont la sienne se trouve privée (même si tous l
49 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
61ne condamnation de la passion : il suffit, pour l’apercevoir, d’observer que la passion, quelle qu’elle soit, ne peut ni ne veut «
50 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
62, préparé dès son enfance, se réalise : Nicolas s’aperçoit soudain qu’il peut se passer de manger ! Une fois par semaine il s’en
63n’est peut-être pas sans intérêt de donner ici un aperçu rapide de cette littérature réformée sur Nicolas. Je la diviserai en
51 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
64sonnes 2 Je souhaite que beaucoup d’entre vous, apercevant le titre de cette conférence, aient ressenti quelque méfiance. Je sou
52 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
65e de prudence, pour voir venir, et puis vous vous apercevez que ce sont vos réponses elles-mêmes, celles que déjà vous étiez prêt
53 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
66on veut prendre au sérieux cette vocation, l’on s’aperçoit que ce n’est pas si simple. On s’aperçoit aussi que ces [p. 155] mots
67 l’on s’aperçoit que ce n’est pas si simple. On s’aperçoit aussi que ces [p. 155] mots, un peu usés, recouvrent des réalités lou
68territoire, et nos difficultés économiques, ils n’aperçoivent nullement l’indication d’une vocation européenne de la Suisse. Dans u
54 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
69er, malgré moi, de ces pages. Dès que vous croyez apercevoir le Diable, parce qu’il en a fait un peu trop, dès que vous tentez de
55 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
70 Si cela continue, se dit le Diable, les hommes s’apercevront que j’existe toujours. Or il faut que cela continue, mais je ne tiens
56 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
71oudain quelque chose de satanique, lorsque l’on s’aperçoit de la stérilité du personnage, et des effets stérilisants qu’entraîne
72is juré d’être fidèle, dit un conjoint, mais je m’aperçois que c’est incompatible avec la Vie. J’avais signé ce traité, dit une
73excellence réside dans la sexualité. L’illusion s’aperçoit d’une manière assez simple : la sexualité est le domaine des tentatio
57 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable III : Diable et sexe (29 octobre 1943)
74excellence réside dans la sexualité. L’illusion s’aperçoit d’une manière assez simple : la sexualité est le domaine des tentatio
58 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable X : Le Diable homme du monde (17 décembre 1943)
75soudain quelque chose de satanique lorsque l’on s’aperçoit de la stérilité du personnage, et des effets stérilisants qu’entraîne
59 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
76ront d’habiter). Ceux qui persistent cependant, s’aperçoivent que l’entreprise pourrait bien être mortellement compromettante. Auss
60 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
77raité soit bien écrasant pour le genre. Mais on s’aperçoit sans tarder que la discussion avec Érasme [p. 132] et sa Diatribe (so
61 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
78roduira une période de la plus grande confusion. Aperçu de la situation d’après-guerre La jeunesse de presque tous les pays d
62 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
79e peindre le sérieux de ce fantastique. Mais je m’aperçois un peu tard que j’oubliais de citer sa devise, inscrite au coin de qu
63 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
80utocar la partie non encore occupée du pays, on n’aperçoit que des traces infimes d’un des plus grands désastres de l’histoire.
64 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
81omme le héros de la France. Soudain, l’étranger s’aperçoit d’une vérité aussi vieille que l’Europe, mais constamment méconnue ou
65 1946, Lettres sur la bombe atomique. 7. Tout est changé, personne ne bouge
82 lettres. J’avais tout réfuté d’avance. Mais je m’aperçois que votre attitude est plus sentimentale que réaliste, et qu’en vertu
66 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
83té, ce n’est qu’une réponse. Une fois parti, je m’aperçois bientôt que je n’étais faible que parce que je me tenais immobile, da
67 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
84eçà du Jura, occasion de pitié au-delà. Mais je m’aperçois aussitôt que ce contraste n’est si net qu’entre les opinions que l’on
68 1946, Esprit, articles (1932–1962). « Un divorce entre le christianisme et le monde ? » (août-septembre 1946)
85nisme serait de cesser d’être chrétien, sans s’en apercevoir, et c’est le risque qu’il court dans les périodes où les choses ont l
69 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
86 lettre, mais dont le sens dernier ne puisse être aperçu sous un angle de vision quelconque. Je dis que l’homme qui a vu quelq
70 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
87 elle le suit au loin [p. 47] des trottoirs, il l’aperçoit entre des souliers, des étiquettes, des poupées ; elle le précède au
71 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
88t de l’avion ? J’allais m’en persuader quand je m’aperçois, et cette fois-ci non sans terreur, que la femme du banquier, elle au
72 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
89t dans le vif, ce phénomène doit normalement être aperçu comme négligeable ; et s’y attarder serait le fait [p. 109] d’une sop
90ation, leur être. Voici l’instant où les hommes s’aperçoivent que leurs efforts et leurs soucis se tournaient vers ce qui n’est rie
73 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
91 politique. Finalement, si l’on y réfléchit, on s’aperçoit que la politique fédéraliste n’est rien d’autre que la politique tout
92rs gouvernements ne pourront jamais l’être, ils s’apercevront que la fédération est non seulement possible, mais facile à réaliser,
74 1948, Suite neuchâteloise. III
93te de Napoléon, et malgré la Restauration, l’on s’aperçut que ce beau mouvement d’horlogerie fine retardait sans espoir sur l’h
75 1948, Suite neuchâteloise. VI
94lontiers. » Il a fallu le prix Nobel pour qu’on s’aperçût un beau jour qu’il était parmi nous, caché dans sa pèlerine. Une sema
76 1948, Suite neuchâteloise. VII
95e vingtaine d’années, se dirige vers le lac qu’on aperçoit entre les peupliers, et dont les longues vagues limoneuses accablent
77 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
96e vingtaine d’années, se dirige vers le lac qu’on aperçoit entre les peupliers, et dont les longues vagues limoneuses accablent
78 1950, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Europe unie et neutralité suisse (novembre-décembre 1950)
97e question, je me contenterai ce soir d’un rapide aperçu sur l’histoire de notre neutralité, car je soupçonne qu’elle n’est pa
79 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
98à [p. 57] nouveau n’entendant rien venir, et de m’apercevoir ensuite qu’ils étaient là déjà depuis un long moment. Pourquoi trois 
99es luxueuses, un saint nous a croisés. Comme je l’apercevais de loin : — Qui est-ce ? ai-je demandé à mon ami. — Un holy man, a-t-
80 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
100 groupes de communes d’Uri, Schwyz et Unterwald s’aperçurent d’abord de la nécessité d’englober dans leur pacte la ville de Lucern
101les Suisses, experts en matière de fédéralisme, s’aperçurent très vite des faiblesses d’un organisme vicié à la base par le mainti
102 connaissance sommaire va nous mettre en mesure d’apercevoir pourquoi l’on peut parler des Suisses comme d’un seul peuple, malgré
81 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
103ments techniques de tout le pays. Là encore, on s’apercevra que la « fédéralisation » répond en Suisse aux exigences de l’efficac
104par trop incomplète si l’on n’y ajoutait quelques aperçus sur les formes parascolaires de l’enseignement et de la formation civ
105eur interdit. » À voir les choses de près, l’on s’aperçoit que cette réputation de moralisme prêcheur tient davantage à la légen
82 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
106ux réalités changeantes du siècle, et même de les apercevoir. D’où la prise qu’ils offrent aux manœuvres les plus grossières du co
107ue. Il doit rester incompréhensible à ceux qui, n’apercevant pas de différence sérieuse entre une contradiction dans les termes et
83 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
108orter une victoire dans ce plan ; qu’elle ne s’en apercevrait pas ; qu’il était donc aisé de créer une diversion, et que la meilleu
84 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
109école, de style commun, de ton d’époque dont je n’aperçois pas de témoignages concluants au xxe siècle. Il y eut le Groupe des
85 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
110ux réalités changeantes du siècle, et même de les apercevoir. D’où la prise qu’ils offrent aux manœuvres les plus grossières du co
86 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
111 autres, passées, présentes ou en formation, on s’aperçoit qu’elle s’en distingue par deux grands traits généralement tenus pour
87 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
112u’il dit ? Un jour viendra, sans doute, où l’on s’apercevra que l’adjectif « communiste », en URSS, ne signifie plus autre chose
88 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
113’autres, passées, présentes ou en formation, on s’aperçoit qu’elle s’en distingue par deux grands traits généralement tenus pour
89 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
114lème Si l’on revient au sérieux de la chose, on s’aperçoit que la seule question concrète est l’indépendance de l’Europe. Car il
90 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
115l’exemple de l’URSS ou celui de l’Inde, vous vous apercevez que, dans ces vastes fédérations, on parle un nombre beaucoup plus gr
116de diffusion de la civilisation occidentale, on s’aperçoit qu’elle n’est pas loin de recouvrir l’ensemble des terres habitées, m
117s » commence à se réaliser en Occident. Et l’on s’aperçoit que l’automatisme des machines, qui semblait tellement inhumain tant
91 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
118e virginale. Aussitôt que le fils de Cronos l’eut aperçue, de quel vertige saisi il fut dompté par les traits imprévus de Kypri
119ient quelque querelle et que mon fils, s’en étant aperçu, cherchait à les contenir et à les calmer — cependant qu’il les attel
120dieux préservateurs à qui est dû l’hommage : et j’aperçois alors un aigle qui fuit vers l’autel bas de Phoibos ! Muette d’effroi
92 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
121e 33  : § 18. Je vais maintenant exposer dans un aperçu sommaire les différens phénomènes qui, par leur dissemblance de carac
93 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
122se et nivelée, se détachent d’une patrie qu’ils n’aperçoivent nulle part, et dont l’ensemble leur devient indifférent, parce que le
123 européens. Ce point est le seul duquel on puisse apercevoir et les maux qui nous menacent et les moyens d’éviter ces maux. Que ce
94 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
124re marquée dans cet ouvrage, ne fût-ce que par un aperçu de ses thèses les plus constantes. Comme tant d’autres Allemands, il
95 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
125l paraît, que les gouvernements semblent ne pas l’apercevoir. Ce fait, le voici : on assassine un peuple. Où ? en Europe. Ce fait
126de dans une carrière dont l’œil ne saurait encore apercevoir la borne. L’Américain lutte contre les obstacles que lui oppose la na
96 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
127ndres, que la cendre signifie quelque chose. Nous apercevions à travers l’épaisseur de l’histoire, les fantômes d’immenses navires
97 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
128ute, d’un œil beaucoup plus sympathique lorsqu’il apercevra le tout spirituel qu’elle forme, tandis qu’il ne voit en elle à prése
98 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
129 [p. 7] Conclusions introductives Ces quelques aperçus, je le répète, n’avaient d’autre ambition que d’introduire à une lect
99 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
130s. Mais celui qui regardait les choses de près, s’apercevait bientôt que la grande idée dont on parlait était celle de ce petit ho
100 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
131aient pu durer sans elle. Jusqu’au jour où l’on s’aperçoit qu’elle s’est en quelque sorte évanouie dans le succès final de sa fo