1 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
1le Christ, elle a été prédite par l’Évangile et l’Apocalypse — c’est une catastrophe. Tandis que l’issue du communisme, nul ne l’i
2 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
2e vois naître dans un lent cauchemar la Bête de l’Apocalypse, le dieu glacé État qu’ils édifient pour le Grand Soir fasciste ou st
3 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
3pie d’un avenir meilleur, ce « millenium » dont l’Apocalypse nous donne la vision mystérieuse, Satan enchaîné pour mille ans ? Réf
4 1938, La Vie protestante, articles (1938–1978). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
4jetés de la Cité. Alors les amateurs de clés de l’Apocalypse disent aux chrétiens : Voici la Bête ! Et la guerre que vous ferez co
5 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
5ôle dans les récits de la vie de Jésus. Et dans l’Apocalypse il est autorisé à régner sur le monde entier, avant sa chute grandios
6ur nous forcer à fuir dans les remèdes du pire. L’Apocalypse le désigne comme « l’Accusateur de nos frères, celui qui les accuse d
6 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable IV : L’accusateur (5 novembre 1943)
7ur nous forcer à fuir dans les remèdes du pire. L’Apocalypse le désigne comme « l’Accusateur de nos frères, celui qui les accuse d
7 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
8 et le progrès vous guident vers la richesse et l’Apocalypse n’est pas votre affaire, invention des méchants Européens qui font la
8 1946, Lettres sur la bombe atomique. iii. La guerre des gaz n’a pas eu lieu
9 jetés pour quelque temps dans un état d’esprit d’Apocalypse. Mais les mois ont passé, et rien ne se passe. Dieu soit loué, nous a
9 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Demain la bombe, ou une chance d’en finir avec la terre (30 juin 1946)
10mière répétition des trompettes fracassantes de l’Apocalypse, — « et le tiers des navires périt ». Si c’est un four, comme certain
10 1946, Combat, articles (1946–1950). Post-scriptum (24 mai 1946)
11 jetés pour quelque temps dans un état d’esprit d’Apocalypse. Mais dix mois ont passé, et rien ne se passe. Dieu soit loué, nous a
11 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
12celui qui pourrait les fixer retrouverait toute l’Apocalypse, comme Cuvier la préhistoire à partir d’une vertèbre isolée. Mais l’o
12 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
13t serait bonne. Mais encore fallait-il croire à l’Apocalypse. D’ici là, nul soutien que la foi. À ce risque du temps, le Moyen Âge
13 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
14t serait bonne. Mais encore fallait-il croire à l’Apocalypse. D’ici là, nul soutien que la foi. À ce risque du temps, le moyen âge
14 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
15 pasteur Breitinger, de Zurich, sur le texte de l’Apocalypse : « Parce que tu es tiède et que tu n’es ni froid ni chaud, je te vom
15 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’écrivain et l’événement (7-8 septembre 1968)
16topiste, c’est toute la grande poésie d’Ésaïe à l’Apocalypse, d’Eschyle à Dante, de Hölderlin à Nietzsche et à Rimbaud, mais c’est
16 1970, Le Cheminement des esprits. Postface. L’écrivain et l’événement
17topiste, c’est toute la grande poésie d’Esaïe à l’Apocalypse, d’Eschyle à Dante, de Hölderlin à Nietzsche et à Rimbaud, mais c’est
17 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
18nde fini ? Vers le Progrès, comme hier, ou vers l’Apocalypse ? « La religion du Progrès » C’est ici qu’intervient toute la litté
19l attribue à la gauche, pour les désastres et les Apocalypses provoqués par la technologie, eh bien ! il ne s’agit que d’une opérat
20les propagandes. Ces sept plaies nous annoncent l’Apocalypse prochaine du monde occidental. Sur quoi les partisans de l’« apaiseme
21voisins ? mais bien : que faire ensemble contre l’Apocalypse ? Elle n’est plus : comment croître à tout prix et s’assurer le plus
18 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
22opiste, c’est toute la grande poésie, d’Ésaïe à l’Apocalypse, d’Eschyle à Dante, de Hölderlin à Nietzsche, de William Blake au vie
19 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
23il s’agit en vérité de quatre causes virtuelles d’apocalypse du genre humain dans un délai relativement bref. L’explosion démograp
20 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
24ement inépuisables, en dépit des théoriciens de l’Apocalypse ». Mais dans le journal de ce matin : « Il ne reste au monde que huit
21 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
25s ses quatre parties — Évangiles, Actes, Épîtres, Apocalypse — annonce l’avenir global tant du Monde que de l’Homme. Entre l’alpha
26 se récapitule dans le Livre des Fins révélées, l’Apocalypse. En voici les étapes mémorables. Lents cheminements de la Vérité chez
27te du matin » : voilà ce qui a fait de [p. 134] l’Apocalypse l’archétype de toute prévision de l’Histoire, et du sens de l’Histoir
28rx, mais surtout le marxisme : une réduction de l’Apocalypse aux dimensions de l’Europe du xixe siècle, industrielle, embourgeois
29 Le marxisme apparaît au bout du compte comme une Apocalypse sécularisée. Presque toute « l’économie du salut » s’y retrouve, à pe
22 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
30nir : savoir si l’an 2000 de l’Europe ouvrira une apocalypse du genre humain ou sera capable de présenter au monde le modèle d’une
31opension des chroniqueurs à taxer de « psychose d’Apocalypse » toute espèce de dénonciation d’un facteur de danger bien avéré, mai
23 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
32opension des chroniqueurs à taxer de « psychose d’Apocalypse » toute dénonciation d’un facteur de danger mortel, bien avéré, mais
24 1978, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Bof ! disent les jeunes, pourquoi ? » (1er décembre 1978)
33ure encore. Je sais bien, si on s’en rapporte à l’Apocalypse, que l’histoire temporelle finira mal, mais, qu’après cela, ça finira
34 mal, mais, qu’après cela, ça finira très bien. « Apocalypse » veut dire « révélation », et révélation de la Nouvelle Jérusalem, d
25 1979, Cadmos, articles (1978–1986). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (printemps 1979)
35 6] Ou au contraire : elle serait une « névrose d’Apocalypse ». On dit aussi des écologistes adversaires du nucléaire qu’ils ont é
26 1979, Réforme, articles (1946–1980). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (19 mai 1979)
36»). Ou au contraire ; elle serait une « névrose d’Apocalypse ». On dit aussi des écologistes adversaires du nucléaire qu’ils ont é
27 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Utopie, technique. État-nation (printemps 1980)
37elle Jérusalem » des deux derniers chapitres de l’Apocalypse. Cependant, intervient ici une différence fondamentale : la Nouvelle