1 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
1se comme ouvrier. L’art d’Anderson est étonnant d’apparente simplicité. Le récit s’avance à une allure libre et tranquille, anglo
2 1930, Articles divers (1924–1930). « Vos fantômes ne sont pas les miens… » [Réponse à l’enquête « Les vrais fantômes »] (juillet 1930)
2ers certains états dont il arrive que la gratuité apparente nous fascine. Un fantôme ne manifeste rien d’autre que la qualité du
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
3ne sainte pudeur en dérobait l’accès. L’existence apparente était plus calme parce qu’elle n’était qu’une partie de l’existence e
4 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
4 clef de la pensée de Kassner, comme aussi de son apparente obscurité 1 . Il faut savoir être secret pour penser avec autorité. I
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
5 les professeurs allemands, et cependant, par une apparente contradiction, la mentalité du bourgeois de ce pays est puissamment r
6 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
6 certains passages des Affinités électives, d’une apparente platitude, mais translucide, que dans le Conte du Serpent Vert, trop
7 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
7pressive et des taxes successorales, la propriété apparente, terrienne et immobilière, concrète enfin — c’est-à-dire tout ce qui
8 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
8ndividualisme et dictature, l’opposition n’est qu’apparente : en réalité, il y a de l’un à l’autre un lien de cause à effet, ou p
9 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
9 de l’époque, était une illusion entretenue par l’apparente paix sociale, mais que l’échéance ne pouvait être indéfiniment repous
10 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
10lors de ma première rencontre avec Dandieu, par l’apparente contradiction entre sa face et son profil, je veux dire par la tensio
11 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
11oche. Moins d’art peut-être, je veux dire moins d’apparent lyrisme que chez l’auteur de Gösta Berling ; mais une sobriété qui vo
12 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
12doie. Moins d’art peut-être, je veux dire moins d’apparent lyrisme que chez l’auteur de Gösta Berling : mais une sobriété qui vo
13 1935, Esprit, articles (1932–1962). Maurice Meunier, Idoles (février 1935)
13rement désarmante. M. Meunier atteint sans effort apparent la perfection dans la banalité aimable. Son livre pose une seule ques
14 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
14litude d’espérances, à cause de cette convergence apparente, à cause de cette tentation très réelle, que je suis amené à me méfie
15 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
15nisme par rapport au marxisme] n’est peut-être qu’apparent, et si ce qui nous apparaît comme une dérogation n’est pas une conséq
16ntendra comme une excuse : le changement n’est qu’apparent, la ligne sauvée. Mais cela peut signifier aussi : le mal qui apparaî
16 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
17égélien, — c’est-à-dire en même temps la négation apparente et la plénitude réelle — de l’effort socialiste. Le chef fasciste :
17 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
18vent personnifiée) n’est, en fait, que le support apparent d’une réflexion de plus vaste envergure, d’un témoignage qui transcen
18 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
19ces d’une Lagerlöf pour renverser d’un coup cette apparente fatalité. Kipling meurt, et l’on dit : c’était le dernier conteur. La
19 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
20ts politiques et sociaux plus profonds que le jeu apparent et confus des partis ou des classes. Si Kierkegaard a été découvert,
20 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
21nstruction plus ou moins cohérente des phénomènes apparents, c’est-à-dire à une description. Et dès lors qu’il s’agit de phénomèn
21 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
22e centralisme nazi a-t-il trouvé son immédiate et apparente « nécessité » ? L’hitlérisme prend naissance en Bavière, en pleine ef
22 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
23 de l’époque, était une illusion entretenue par l’apparente paix sociale, mais que l’échéance ne pouvait être indéfiniment repous
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
24la vie, « lui par elle, elle par lui… » L’égoïsme apparent d’un tel amour expliquerait à lui seul bien des « hasards », bien des
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
25onge à tous les troubadours qui devaient subir un apparent « mariage » avec l’Église de Rome dont ils étaient les clercs, tout e
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
26élité et du secret. La soumission ne sera donc qu’apparente. Et le jugement par le fer rouge qu’exige la reine, ce sera sa vengea
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
27alons et de réduire certaines contradictions tout apparentes. On me pardonnera de ne point multiplier les preuves de l’évidente re
28passion a désormais vaincu, elle vole au jour son apparente victoire : de cette blessure par où la vie s’écoule, elle fait le gag
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
29r est très différente dans les deux cas, malgré d’apparentes analogies d’expression. M. Gilson conclut qu’il ne peut donc s’agir q
30he nous a montré que cette antithèse est purement apparente. Mais si la vie et la Nature créée ne sont que noirceurs et cruauté,
28 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
31ussi par rapport à notre foi. La tendance la plus apparente est celle que les catholiques mettent surtout en valeur de nos jours 
32rait tenté de chercher ailleurs, à un niveau plus apparent, les manifestations de la tendance pré-réformée chez l’ermite. Les au
29 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
33e à lui-même secrète. Et de là vient sa puissance apparente, sa furia, son rythme dionysiaque. ⁂ Or si le don juanisme est une pa
30 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
34ndividualisme et dictature, l’opposition n’est qu’apparente : en réalité, il y a de l’un à l’autre un lien de cause à effet, ou p
31 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
35ar un certain manque de rigueur, un désordre plus apparent, une phraséologie moins entraînante. La démocratie saine pour laquell
32 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
36 certains passages des Affinités Électives, d’une apparente platitude mais translucide, que dans le Conte du Serpent Vert, trop v
33 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
37un Et allons !… Solution goethéenne dans ses fins apparentes, mais sur un fond d’absurdité hostile, et non pas de confiance en la
34 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
38ouvent personnifiée) n’est en fait que le support apparent d’une réflexion de plus grande envergure, d’un témoignage qui transce
35 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
39ut refoulement se [p. 182] manifeste par un signe apparent qu’il s’agira de distinguer. C’est ainsi que la formidable moustache
36 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
40ans vibration ni courant d’air, et sans nul signe apparent de mouvement. Les uns écrivent, d’autres déjeunent. Je regarde par mo
37 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
41faire ce qu’il demande. Dans l’état d’impuissance apparente où se voient aujourd’hui les Églises, si cette foi seule demeure, ell
42Dieu voulait qu’il fît. C’est toujours une utopie apparente ; en réalité, ce n’est qu’une réponse. Une fois parti, je m’aperçois
38 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (11-12 mai 1946)
43ns vibrations ni courant d’air, et sans nul signe apparent de mouvement. Les uns écrivent, d’autres déjeunent. Je regarde par mo
39 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
44 de l’époque, était une illusion entretenue par l’apparente paix sociale, mais que l’échéance ne pouvait être indéfiniment repous
40 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
45e à lui-même secrète. Et de là vient sa puissance apparente, sa furia, son rythme dionysiaque… [p. 80] Or, si le don juanisme es
41 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
46batteries d’en face ont été écrasées. Cette folie apparente de l’Européen dénote un certain degré de spiritualité, car l’esprit s
42 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
47t des écrivains et des savants donner des gages d’apparente loyauté au parti le plus menaçant, comme autrefois Descartes en donna
43 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
48nostalgie ou de perplexité ? Le paradoxe n’est qu’apparent. Qu’on n’oublie pas sa formation chrétienne ; ses lectures prolongées
44 1952, Réforme, articles (1946–1980). Après l’Œuvre du xxe siècle (14 juin 1952)
49urs de cinéma… Je répondrai à côté de la question apparente, je répondrai par une sorte de parabole, sans transition, en visant l
45 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
50s ». On s’est gaussé de leurs expériences et de l’apparente anarchie qui règne dans leurs classes d’essai. Ils répondent qu’ils v
46 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
51ntales. [p. 181] Le paradoxe, pourtant, n’est qu’apparent. La Suisse fédéraliste, neutre, et armée, représente en effet une con
47 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
52ent au point mort. Mais la contradiction n’est qu’apparente, car les deux jugements sont exacts. En effet, pour changer de vitess
48 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
53 deux familles d’esprits. Devant la contradiction apparente entre l’exigence d’unir nos pays, et celle de sauvegarder les diversi
49 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
54 deux familles d’esprits. Devant la contradiction apparente entre l’exigence d’unir nos pays, et celle de sauvegarder les diversi
50 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
55 les sagesses d’Orient, l’identité des contraires apparents : tout est dans tout, bien sûr, mais la science n’a pas lieu. Or, la
56 Mais là encore, le choix théologique reste aussi apparent qu’il est inévitable. Et il opère en général sur d’assez grossières c
51 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
57ue de 160 millions d’Américains. La raison de cet apparent paradoxe est simple : nous ne nous sentons pas 325 millions d’Europée
52 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
58n vient de rappeler la richesse en contradictions apparentes. Nos mystiques ne font pas nos mœurs, en Occident. Ils se fondent sur
53 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
59ée occidentale de l’homme. [p. 133] L’importance apparente des collectivités, des civilisations, des périodes et des ères grandi
54 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
60 les sagesses d’Orient, l’identité des contraires apparents : tout est dans tout, bien sûr, mais la science n’a pas lieu. Or, la
61 Mais là encore, le choix théologique reste aussi apparent qu’il est inévitable. Et il opère en général sur d’assez grossières c
55 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
62ontre l’idée occidentale de l’homme. L’importance apparente des collectivités, des civilisations, des périodes et des ères, grand
56 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
63 G. Jung expliquerait aisément ces contradictions apparentes entre le rêve d’un peuple et son comportement.) Fontenelle écrit en 1
57 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
64mantique. On appelle démocratie populaire, par un apparent pléonasme (puisque demos égale populus), tout régime imposé à la nati
65 réveille au cœur d’un Français le moindre rappel apparent de tant de Pères distants, orgueilleux et frivoles. Le grand problème
58 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
66a clé de la pensée de Kassner, comme aussi de son apparente obscurité. D’où provient cette obscurité si fascinante ? De cela sans
59 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — d. Problèmes de la personne aux prises avec les mythes
67argement nos conduites individuelles, les hasards apparents de nos rencontres, et les choix que nous croyons décider librement — 
60 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
68e à lui-même secrète. Et de là vient sa puissance apparente, sa furia, son rythme dionysiaque… Or si le don-juanisme est une pass
61 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
69e leur action ; peut-être aussi de leurs éclipses apparentes, et de leurs soudaines récurrences dans une vie. (Je songe par exempl
62 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
70de ferveur ou de nostalgie ? Le paradoxe n’est qu’apparent. Qu’on n’oublie pas sa formation chrétienne ; ses lectures prolongées
63 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
71a clé de la pensée de Kassner, comme aussi de son apparente obscurité. D’où provient cette obscurité si fascinante ? De cela sans
64 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
72nce » est posée dans « ce siècle », dans le monde apparent où nous vivons. 2. Jésus n’a jamais parlé de sa naissance virginale.
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.4. Cadmus ou la quête d’Europe
73Iapet. Nous allons voir comment s’explique cette apparente confusion. p. 27 16. R. Graves, op. cit., I, p. 194-197. p
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
74es, il s’en peut former tacitement d’autres moins apparentes et non moins réelles, par l’union des intérêts, par le rapport de nos
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
75nde république d’Europe. Cependant cette sécurité apparente ne doit pas nous faire oublier qu’un peuple obscur, à peine visible s
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.6. Goethe
76e. On ne saurait s’en étonner. Ces contradictions apparentes relèvent aussi naturellement de la formule vitale de Goethe que de la
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
77aulx et l’Espagnol Donoso Cortès, par un paradoxe apparent, trahissent sinon quelque tendance à minimiser le péril russe, du moi
78a mission de la Russie Toutes ces contradictions, apparentes ou réelles, nous allons les retrouver, pressées en rangs serrés, fiév
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
79s critiques. Nous savions bien que toute la terre apparente est faite de cendres, que la cendre signifie quelque chose. Nous aper
71 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
80donne le commandement, en un mot, abdique ? Cette apparente décadence ne serait-elle pas la crise bienfaisante qui permettrait à
72 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
81nir dans une harmonie aussi claire, et même aussi apparente qu’il est possible. Il doit développer son corps et son esprit. Quant
73 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
82lors pourrait être clairement interprétée comme l’apparent échec du rationalisme… se compromettant dans le naturalisme et dans l
74 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
83ples facteurs qu’on peut se demander si, sous une apparente continuité, la science européenne connaîtra ailleurs l’élan génial av
75 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
84s de leur action ; peut-être aussi leurs éclipses apparentes, et leurs soudaines récurrences dans une vie. (Je songe par exemple a
76 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
85s ». On s’est gaussé de leurs expériences et de l’apparente anarchie qui régnait dans leurs classes d’essai. Mais ils pouvaient r
77 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
86ertitude rationnelle envoyés au tapis sans effort apparent. La réussite de sa vie tiendra sans doute dans cette faculté mystérie
78 1969, La Vie protestante, articles (1938–1978). La lune, ce n’est pas le paradis (1er août 1969)
87re but, dont l’utilité eût été plus immédiatement apparente ? Oui, on aurait pu consacrer ne fût-ce qu’une partie de ces 100 mill
79 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
88dénoncé. Il est devenu, d’ailleurs, d’autant plus apparent que les pays de dictature semblent avoir à cœur de l’illustrer ad abs
80 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
89des dictatures totales — ne va pas sans désordre, apparent ou réel. Mais nous pensons que la liberté d’expression et de création
81 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.3. Conclusions sur l’avenir et la liberté de la culture
90 projecteurs ? Je répondrai à côté de la question apparente par une sorte de parabole, sans transition, en visant le cœur du prob
82 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
91x deux familles d’esprit. Devant la contradiction apparente entre l’exigence d’unification de nos pays, et l’exigence de sauver l
83 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
92 deçà des nations. Voilà qui explique le paradoxe apparent que j’ai l’air de soutenir en préconisant à la fois de petites région
84 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
93ujettis » une sorte de révérence craintive, cette apparente contradiction dont les deux termes se disputent le ridicule, provient
94ant que dans les banlieues, face à l’indifférence apparente des voisins de bloc ou même de palier. Cette apathie coupée de brefs
85 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
95s déconcertent par quelque excès, abus, ou délire apparent, cherchons le système de valeurs et de tabous, cherchons donc la reli
86 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
96e de promesses équivoques. » Par suite des reculs apparents du christianisme en Occident, sans parler de sa quasi-interdiction en
87 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
97e Le Monde précisait le 15 mai en toute innocence apparente : « Trois interventions qui ont dominé le week-end politique, résuman