1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Louis Aragon, Le Paysan de Paris (janvier 1927)
1a jeune littérature française. Il le proclame « J’appartiens à la grande race des torrents ». Génie inégal s’il en fut, voici parm
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
2pérament vif, insolent et ombrageux. [p. 136] « J’appartiens à la grande race des torrents. » Une belle phrase, n’est-ce pas ? Je
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 2. Description du monstre
3pas pour de la petite bière. Ils ont conscience d’appartenir à une élite responsable, cela se voit de loin. Il faut dire que ce ri
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
4urant défaut d’esprit critique, tandis que Sylvie appartient manifestement à la race dangereuse de ceux qui voient avec leurs yeux
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
5ien les tremblements de terre, vous tombez mal. J’appartiens à cette espèce de gens qui font confiance à leur sensibilité plus qu’
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Charles Du Bos, Approximations, 4ᵉ série (novembre 1930)
6rait l’être le créateur. Car une telle conscience appartient au critique avant tout, et c’est pourquoi il fait de la [p. 658] crit
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
7ait lieu à une manière de Loti vu de Genève. Loti appartient à ce pays de Saintonge, qui, si la force de l’unité française n’avait
8 1932, Présence, articles (1932–1946). Cause commune (avril-juin 1932)
8notre Goethe. De tout cela nous ne sommes plus, n’appartenant plus à la mort, mais au combat de ce qui meurt et de ce qui renaît pa
9 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)
9a dialectique paulinienne postule que bien et mal appartiennent au règne de la loi (de la morale). Et c’est la foi qui en libère, non
10 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
10que celle de la foi. Or cette unique force ne lui appartient pas ; tout au plus le saisit-elle, d’une manière imprévisible. La seu
11 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Pourquoi ils sont socialistes (juillet 1933)
11est la plus inactuelle : la décision « pratique » appartient aux fascismes. Il est grand temps — s’il en est temps encore — qu’on
12 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
12. Il devient révolutionnaire. En tant que tel, il appartient, de fait et de droit, à la plus grande violence spirituelle. L’ordre
13 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
13r de la « restauration intégrale d’une dogmatique appartenant aux siècles passés » (p. 14), à propos d’une théologie dont le travai
14 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
14ssi là leur seul pouvoir. C’est à eux seuls qu’il appartient de l’exercer dans le désordre politique. Pratiquement et spirituellem
15 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
15e. Les trois motifs d’agir que je viens d’exposer appartiennent à l’ordre humain, et relèvent, pourrait-on dire, des intérêts de la p
16 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
16s ensuite et toujours. Mais la primauté éternelle appartient à l’Esprit qui agit dans l’instant bouleversant de la foi, comme il a
17 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
17que celle de la foi. Or cette unique force ne lui appartient pas ; tout au plus le saisit-elle, d’une manière imprévisible. La seu
18 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
18é consiste précisément à reconnaître qu’elle ne s’appartient pas ; c’est à partir de cette reconnaissance qu’elle peut agir, qu’el
19 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
19 de la nature, une compréhension des symboles qui appartiennent au génie japonais tel que Claudel nous l’a décrit, mais auquel le gén
20 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
20 voir. Car un objet que personne n’a vu ni touché appartient à la connaissance qu’on nomme abstraite, qui est la connaissance des
21 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
21pparaît dans toute sa grandeur. C’est à eux qu’il appartient de rechercher dans leur pensée les origines concrètes des grands fait
22aits qui bouleversent le monde. C’est à eux qu’il appartient, par exemple, de déceler l’origine permanente et virtuelle des dictat
22 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
23 jeunes gens manquent d’ambition et de folie. Ils appartiennent moralement et spirituellement au désordre ancien qu’ils condamnent. I
23 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
24nsemble à l’unité suprême, celle de la foi. Elles appartiennent à sa vision du monde, elles en expriment la tension créatrice, — tout
25ernier caractère qui nous avertit que cette œuvre appartient au monde « bourgeois », au monde de la pensée sans mains, et des main
24 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
26lection philosophique de MM. Lavelle et Le Senne, appartient à la première période de la pensée kierkegaardienne. La question que
27de et soumis à ses lois, sachant pourtant qu’il n’appartient plus à sa forme, mais à sa transformation. Et voici que nous rejoigno
25 1935, Esprit, articles (1932–1962). Roger Breuil, Les uns les autres (avril 1935)
28 œuvre, et c’est à nous plus qu’à quiconque qu’il appartient de le reconnaître. Un tel livre n’est pas de ceux dont la carrière s’
26 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
29as désabusés 36 . [p. 38] Entendez que l’avenir appartient pratiquement aux barbares, à ces clercs un peu méprisables qui croien
27 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
30tat, mais la Révolution elle-même. La Révolution appartient à la première communauté personnaliste qui saura s’imposer et gouvern
31e s’est constituée. Non seulement la Révolution « appartient » de fait et de droit à cette première communauté, mais il faut dire
28 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
32s conformez pas, — mais soyez transformés. Nous n’appartenons pas à la forme du monde mais bien à sa transformation. Forme et trans
33venue du règne de justice qu’il appelle. « Nous n’appartenons pas à la forme du monde. » — Est-ce à dire que notre foi nous en libè
34uhaiter. Et c’est à cette transformation que nous appartenons de droit, dès l’instant où nous l’annonçons. Mais qu’est-ce que cette
35lise, et qui vise des buts proprement politiques, appartient à la forme du monde, et par là même, appelle notre protestation. Quel
36 conseiller de l’Empereur et d’une geisha, Kagawa appartient à une classe honorable, et jouit à vingt ans de tous les avantages qu
37er la sagesse de ce siècle en faillite, mais nous appartenons à ce qui juge ce siècle, à la transformation radicale du monde ! Si l
29 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
38» de la culture nouvelle. Toutefois la décision n’appartiendra qu’à ceux qui sauront incarner la collusion intéressée des deux « rai
30 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
39calement l’hiatus entre la pensée et l’action, il appartient à une éthique « actuelle » de critiquer les mauvaises raisons par les
40 moindre expérience de commandement. Le pouvoir n’appartient jamais longtemps à ceux qui ne l’exercent plus en vertu d’une autorit
41rutalité n’a rien en soi de révolutionnaire. Elle appartient plutôt, sous sa forme actuelle, au monde bourgeois, comme toute réact
42des armées, ou de la création géniale. L’autorité appartient à l’esprit, en tant qu’il entre en force dans le monde pour transform
31 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
43silence perd alors son pouvoir ; mais la parole n’appartient plus à l’homme. Au comble de nous-même, il s’agit d’autre chose que d
32 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
44i sait le secret de Jésus-Christ, qui sait ce qui appartient essentiellement à son institution, ce qui doit être dispensé diversem
33 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
4534 Complexité des « classes ». — À quelle classe appartiennent ces deux femmes ? Je résume mes renseignements : famille paysanne, de
46e dit Simard) de faire la guerre. Conclusion : il appartient à un seul Chef, à un Parti, [p. 223] ou encore à une équipe de techni
47n moins concret qu’il ne semble.) Conclusion : il appartient à des équipes d’hommes nouveaux, jeunes et sortis de toutes les class
34 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
48tituant de la fédération — et c’est pourquoi elle appartient à l’État et non pas aux cantons. De plus, les mesures toutes récentes
35 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une idée de Law (janvier 1937)
49 qu’on trouve cette remarque hardie : La victoire appartient toujours à celui qui a le dernier écu. On entretient en France une ar
36 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
50ridicule tête vide toisait avec mépris ceux qui n’appartenaient pas à la « société ». Le national-socialisme a détruit les classes et
51point cet avis confirme sa justesse en général. J’appartiens en effet à l’espèce rare de ceux qui voudraient lire les journaux com
52 ni fou ni bête, ni sensé ni intelligent. Il ne s’appartient pas, n’a pas de qualités propres, de vices ou de vertus, ni même de c
37 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
53 droit d’être totalitaire la vérité totale, qui n’appartient qu’à Dieu. C’est dans la mesure où nous ordonnerons nos vies à cette
38 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
54. Un bonheur qui ressemble à l’ancien, mais qui n’appartient plus à la forme du monde, car c’est lui qui transforme le monde.
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
55 pas. Ce qui les rive au « tourment délicieux » n’appartient ni à l’un ni à l’autre, mais relève d’une puissance étrangère, indépe
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
56 et le Jour étant incompatibles, l’homme créé qui appartient à la Nuit, ne peut trouver de salut qu’en cessant d’être, en se « per
57ssusciter par l’opération musicale. Le monde créé appartient au démon. Tout ce qui dépend de son empire est donc voué à la nécessi
41 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
58s, un secret de doux mystères. L’ivresse des sens appartient peut-être à l’amour comme le sommeil à la vie. Ce n’est pas la plus n
42 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
59dottieri : « La victoire (lit-on dans ses Œuvres) appartient toujours à celui qui a le dernier écu. On entretient en France une ar
43 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
60sent des mœurs de la jeunesse en URSS. Le nazisme appartient au passé. Pourtant la tentation totalitaire subsiste. Il n’est pas in
44 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
61. Un bonheur qui ressemble à l’ancien, mais qui n’appartient plus à la forme du monde, car c’est lui qui transforme le monde. 21 f
45 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
62audrait savoir jusqu’à quel point nos songes nous appartiennent. » Quand nous rêvons, « est-ce nous qui nous jouons de nous-mêmes, ou
46 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
63c’est-à-dire trente ans avant la Réforme, Nicolas appartient à l’héritage commun des catholiques et des protestants suisses. Mais
47 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
64tiels du christiani‌sme. « L’Amour vient de Dieu, appartient à Dieu et tend vers Dieu. » Le vieux fou de Transjordanie profère une
48 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
65tituant de la fédération — et c’est pourquoi elle appartient à l’État et non pas aux cantons. De plus, les mesures toutes récentes
49 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
66ire, à dire pourquoi nous voulons que notre sol n’appartienne qu’à nous seuls, à nous Suisses. Elles nous demandent quelle est la S
50 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
67écisive d’ailleurs. Plusieurs cantons se trouvent appartenir à deux ou trois réseaux d’alliances, lesquelles ne sont pas toujours
68 pratique, devenue symbolique. Désormais, il nous appartient d’en proclamer la signification moderne : c’est la défense du cœur sp
51 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
69quement et simplement le langage de la Bible, qui appartient à tous, qui est frappant pour tous, et dans lequel tous peuvent commu
52 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
70lleurs avec les apports raciaux. Un Américain qui appartient à l’Église réformée a bien des chances d’être Hollandais d’origine ;
53 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
71i fou, ni bête, ni sensé, ni intelligent. Il ne s’appartient pas, n’a pas de qualités propres, de vices ou de vertus, ni même de c
72que nous avons souffert dans notre chair, il nous appartient de laisser une description valable de ce phénomène, pour les générati
73e Diable et son angoisse…) Mais le pardon ne nous appartient pas. Et le national-socialisme nous enseignait de le mépriser. Ce n’e
54 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
74spirituel. Je dis que tout ce qui n’a pas de sens appartient de droit au Démon ; que tout ce qui porte un sens comporte quelque bi
55 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
75, la théorie du droit de la passion : « Une femme appartient de droit à l’homme qui l’aime et quelle aime plus que la vie, et il n
56 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
76se. Et voyez : le jugement final lui-même ne nous appartient pas, non plus que le souci de la victoire décisive. Car ainsi qu’on l
77faible idée de ces surprises.) Si le langage nous appartenait, il y a longtemps qu’on ne pourrait plus s’entendre. Mais si deux êtr
57 1944, Les Personnes du drame. Introduction
78es spirituels. Qu’ils soient d’un accès difficile appartient à la loi du genre. Que leur ton soit parfois tendu appartient à la na
79 la loi du genre. Que leur ton soit parfois tendu appartient à la nature même du sujet que j’ai embrassé : la tension créatrice de
58 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
80era sauvé que par égard au solitaire, cet homme n’appartient plus à la forme du monde, mais seulement à sa transformation. « Le mo
81 innocence, religion naturelle et craintive. Elle appartient à la forme du monde, mais le martyre à son seul Juge. II L’acte se
82 visage, sa vision qui crée son visage. Le visage appartient au temps, mais la vision à la parole dont elle procède, et si la face
59 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
83silence perd alors son pouvoir ; mais la parole n’appartient plus à l’homme. Au comble de nous-mêmes il s’agit d’autre chose que d
60 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
84audrait savoir jusqu’à quel point nos songes nous appartiennent ». Quand nous rêvons « est-ce nous qui nous jouons de nous-mêmes, ou
61 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). La guerre est morte (5 septembre 1945)
85re qu’ont chanté les Déroulède de tous les temps, appartient en principe aux musées, depuis le 6 août. Les Alexandre, les Condé, l
62 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
86r le respect de l’institution et de l’orgueil d’y appartenir. Mais aussitôt que vous serez un membre régulier, vous aurez tous les
63 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
87es. Et ceux qui seront laissés dehors, ceux qui n’appartiennent pas à une cellule sociale, formeront la foule de Times Square. Le cou
64 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
88onisme païen, culte de ces valeurs que l’on dit « appartenir à la vie », création de nouveaux nationalismes religieux et virulents
65 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
89es. Et ceux qui seront laissés dehors, ceux qui n’appartiennent pas à une cellule sociale, formeront la foule de Times Square. Le cou
66 1946, Lettres sur la bombe atomique. 2. La guerre est morte
90e qu’ont chanté les Déroulèdes de tous les temps, appartient en principe aux musées, depuis le 6 août. Les Alexandre, les Condé, l
67 1946, Lettres sur la bombe atomique. ii. Point de vue d’un général
91e menée par des robots. D’autre part, la victoire appartiendra à celui qui disposera du plus grand nombre de bombes. Quelle place y
68 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
92es. Et ceux qui seront laissés dehors, ceux qui n’appartiennent pas à une cellule sociale, formeront la foule de Times Square. Le cou
69 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
93pports nationaux. C’est ainsi qu’un Américain qui appartient à l’Église réformée a bien des chances d’avoir des ancêtres hollandai
70 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
94mes biens tels qu’ils sont et vont reviendront et appartiendront à celui des sept de MM. mes Neveux qui, durant la demi-heure qui suiv
71 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
95 Je ne sens pas que l’idée soit tragique : elle m’appartient, je puis en disposer, feindre assez facilement d’en rire. Elle n’est
72 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
96irer le respect de l’institution et l’orgueil d’y appartenir. Mais aussitôt que vous serez un membre régulier, vous aurez tous les
73 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
97pports nationaux. C’est ainsi qu’un Américain qui appartient à l’Église Réformée a bien des chances d’avoir des ancêtres hollandai
74 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
98a période de préparation du Congrès de La Haye qu’appartient la conférence sur l’Aventure de l’Europe prononcée à la Sorbonne le 2
99valuer leurs résultats. La primauté de la culture appartient donc à la définition de l’Europe. En second lieu, il n’est pas moins
75 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
100dans l’Union s’il respecte les droits humains qui appartiennent à la personne, comme l’habeas corpus, le droit de circuler, le droit
101yens, les groupes variés et les minorités. Il lui appartiendra de veiller en général, dans toute l’étendue de l’Union, à l’applicati
76 1948, Suite neuchâteloise. III
102ative ; et enfin, que c’est aux Trois États qu’il appartient de proposer et de promulguer une loi ». Quant à l’esprit des lois pén
77 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
103eux tiers des députés qui siégeaient à Strasbourg appartiennent à notre Mouvement et ont pris l’habitude d’y travailler ensemble. On
78 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
104orgueil, encore faut-il qu’ils aient conscience d’appartenir à la famille européenne. Sinon, chacun d’entre eux va compter dans ma
79 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Contre la culture organisée (avril 1952)
105des préjugés tenaces, et des pratiques qu’il nous appartient de dénoncer dans notre plan particulier. On parle beaucoup, par exemp
80 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
106tiative véritable, dans le domaine de la culture, appartient en fait aux petits groupes, à de petits exécutifs spécialisés. Il ser
81 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
107ons seulement que plusieurs cantons se trouvaient appartenir à deux ou trois réseaux d’alliances, lesquelles n’étaient pas toujour
82 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
108ois nouvelles à la Constitution. Cette compétence appartient au Conseil fédéral, qui d’autre part garantit les constitutions et ap
83 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
109e, ces associations, dont la majorité des membres appartiennent par ailleurs au parti socialiste, réputé centralisateur, se révèlent
84 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
110 structure sociale très composite, comme ceux qui appartiennent à la civilisation occidentale, il est classique de distinguer entre f
111u le même canton, parlent avec le même accent, et appartiennent aux mêmes milieux sociaux : petite, moyenne ou grande bourgeoisie. Le
85 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
112tingue bien nettement du grand ensemble auquel il appartient par la langue officielle et la tradition littéraire. Alémaniques et R
86 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
113tiative véritable, dans le domaine de la culture, appartient en fait aux petits groupes, à de petits exécutifs spécialisés. Il ser
87 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
114rs dépens ! C’est aux fédéralistes éprouvés qu’il appartiendra donc, durant les mois qui viennent, de mettre en valeur le côté posit
88 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
115sions, secrétariat et comités d’experts : il leur appartient, comme à nous, de donner suite pratique aux directives dégagées par c
89 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
116bientôt devenue poison. C’est à nous [p. 8] qu’il appartient donc d’inventer l’antidote de ce toxique et de créer un type nouveau
90 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
117te est bientôt devenue poison. C’est à nous qu’il appartient donc d’inventer l’antidote de ce toxique et de créer un type nouveau
91 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
118r un souverain caprice de la Minne, aussitôt ne s’appartient plus. À peine libéré, le voilà consacré. Minne l’a distingué, mais c’
92 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
119 constate primo qu’il a eu lieu, et secundo qu’il appartient de fait à la définition de l’Occident. Or ce type de pensée se manife
120mable qu’en formules mathématiques, et qui semble appartenir, par suite, à la pensée et à ses lois, voilà qui tendrait à prouver l
93 1955, Journal de Genève, articles (1926–1982). Pour un désarmement moral (19 juillet 1955)
121elles étant les implications de l’offre russe, il appartient aux hommes d’État de l’Occident de les transformer en engagements con
94 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
122ux Voies. À quelle école mystique de l’hindouisme appartient l’auteur de cette phrase : « Écarte les choses, ô Amant, ta voie est
95 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
123r un souverain caprice de la Minne, aussitôt ne s’appartient plus. À peine libéré, le voilà consacré. Minne l’a distingué, mais c’
96 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
124uvait se répéter, revenir comme les saisons, il n’appartiendrait pas à l’Histoire, mais au Mythe. De même l’individu ne devient une pe
125été vaincu au matin de Pâques, que l’homme ne lui appartient que par la chair (étant au monde mais non du monde) et qu’un terme es
126ristianisme. Si au [p. 136] contraire le « sens » appartient à l’Histoire, et l’Histoire au César du moment, la police politique d
97 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
127 constate primo qu’il a eu lieu, et secundo qu’il appartient de fait à la définition de l’Occident. Or ce type de pensée se manife
128formules mathématiques, et qui semble, par suite, appartenir à la pensée et à ses lois, voilà qui tendrait à prouver l’existence d
98 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
129r sans elle. Et quant au christianisme, il ne lui appartient pas. Elle peut donc disparaître sans bruit du jeu des forces historiq
99 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
130uvait se répéter, revenir comme les saisons, il n’appartiendrait pas à l’Histoire, mais au Mythe. De même l’individu ne devient une pe
131été vaincu au matin de Pâques, que l’homme ne lui appartient que par la chair (étant au monde mais non du monde) et qu’un terme es
132s du christianisme. Si, au contraire, le « sens » appartient à l’Histoire, et l’Histoire au César du moment, la police politique d
100 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
133mpher dans un Âge d’or rêvé. À la première classe appartiennent Swift, Butler, Huxley et Orwell. À la seconde, Thomas More et Bacon,