1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
1 [p. 57] Appendice. Utopie Un os à la meute. (Et figurez-vous que j’ai la ferme intentio
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
2 [p. 193] [p. 195] Appendice Les Soirées du Brambilla-Club (1930) Pour Albert Béguin. Paris la n
3 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
3une seule en France ! Quelques pages choisies, en appendice à une brève biographie ; une brochure sur la liberté chrétienne : et
4 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
4 [p. 77] Appendice I Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens (Extrait de
5 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
5 [p. 80] Appendice ii 20 Plébiscite et démocratie (À propos des « élections » au Reich
6 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
6 [p. 86] Appendice iii Les jacobins en chemise brune Au Français qui s’étonne et s’inq
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
7e Tristan, c’est l’élément sacré qu’elle utilise (Appendice 1). Le progrès de l’action, et les effets qu’elle devait exercer sur
8 chevalerie n’était plus guère qu’une survivance (Appendice 2). Enfin la nature même de l’obscurité que nous découvrirons dans la
9our d’amour tenue chez la comtesse de Champagne. (Appendice 3.) Si Tristan, et l’auteur du Roman, partagent une telle manière de
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
10erse qui s’est réalisé. Nous voyons qu’en Orient (Appendice 4), et dans la Grèce contemporaine de Platon, l’amour humain est très
11 sont bornés à imiter la rhétorique des maîtres… (Appendice 6). En outre, on aperçoit, par cet exemple, que l’action d’une doctri
12n demeurant l’enjeu final et le personnage sacré (Appendice 7). 2. Œdipe et les dieux. — Freud désigne du nom d’Œdipe le complexe
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
13comme malgré elle. Une vie nouvelle commence ici (Appendice 9). Normalement, ce premier et décisif appel devrait introduire Trist
14 et leur objet, mais non leur forme, qui diffère (Appendice 10). (Nous allons y revenir d’ailleurs un peu plus loin, et de manièr
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
15et [p. 248] reproduit le code d’amour courtois en appendice. (Raynouard et Fauriel venaient de provoquer la renaissance des étude
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
16 [p. 353] Appendices 1. Caractère sacré de la légende Pour éviter tout malentendu, je pré
17 [p. 359] 5. Mystique et amour courtois Dans un appendice à son beau livre sur la Théologie mystique de saint Bernard (Paris, 1
18uction que j’emprunte toutes les citations de cet Appendice.) [p. 367] « Le recueil de Hadewych est par sa date comme par son sty
12 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
19 [p. 197] Appendice ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse Nul pays, à ma con
13 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
20 qui a conditionné la vision de Kafka ? ⁂ Dans un appendice au Procès, Max Brod nous dit comment il dut arracher à Kafka les écri
14 1946, Lettres sur la bombe atomique. i. Les cochons en uniforme ou. Le nouveau déluge
21 [p. 119] Appendice I Les cochons en uniforme ou Le nouveau déluge Pendant l’hiver 1945-1
15 1946, Lettres sur la bombe atomique. ii. Point de vue d’un général
22 [p. 123] Appendice II Point de vue d’un général Le général J. F. C. Fuller passe pour l’
16 1946, Lettres sur la bombe atomique. iii. La guerre des gaz n’a pas eu lieu
23 [p. 126] Appendice III La guerre des gaz n’a pas eu lieu Mes lettres vont paraître près
17 1946, Lettres sur la bombe atomique. iv. La vérité n’est plus du côté des canons
24 [p. 129] Appendice IV La vérité n’est plus du côté des canons J’ai entendu des philosoph
18 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
25rrait croire qu’elle n’est plus aujourd’hui qu’un appendice aux déclarations officielles, un ornement peut-être vain, un luxe des
26ure (civilisation si l’on préfère) ou n’est qu’un appendice insignifiant de l’Asie. Et cela veut dire que la vraie source de la p
19 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
27curieuse, cette note de deux pages est publiée en appendice au livre dans lequel Kierkegaard raconte le drame de ses fiançailles.
20 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
28curieuse, cette note de deux pages est publiée en appendice au livre dans lequel Kierkegaard raconte le drame de ses fiançailles.
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
29 la remarque que l’Europe n’est qu’un cap ou « un appendice de l’Asie ». Voici son texte le plus souvent cité à ce sujet : L’Eur
30l’Europe une sorte de cap du vieux continent, un appendice occidental de l’Asie. Cela fit naguère sensation. Il s’agit en réali
31resqu’île qui ne figure sur le globe que comme un appendice à l’Asie, est devenue la métropole du genre humain. 27 L’Europe n’e
32resqu’île qui ne figure sur le globe que comme un appendice à l’Asie, est devenue la métropole du genre humain. Ainsi d’Hérodote
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
33 [p. 403] Appendice Manifestes pour l’union européenne (de 1922 à 1960) Parmi les centain
23 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
34mme « d’une sorte de cap du vieux continent, d’un appendice occidental de l’Asie » mais qui n’en serait pas moins « la partie pré
35esqu’île, qui ne figure sur le globe que comme un appendice de l’Asie, est devenue la métropole du genre humain. 3 Voilà donc
24 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
36 [p. 83] Appendice : Sartre contre l’Europe Pendant que je préparais mes conférences, l
37 encore. Sa préface ne représente, en fait, qu’un appendice pour le moins superflu à la longue tradition des excellents esprits q
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.1. Puissance du mythe
38ts d’histoire les plus certains. Et je renvoie en appendice le récit de l’invention de Guillaume Tell, moins connue que les actes
26 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
39 [p. 311] Appendice Bref historique de la légende de Tell [p. 313] Le mythe de Tell a sa
27 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
40ait croire qu’elle n’est plus, aujourd’hui, qu’un appendice aux déclarations officielles, un ornement peut-être vain, un luxe des
28 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
41e qui ne figure sur le globe [p. 58] que comme un appendice à l’Asie est devenue la métropole du genre humain 13  », c’est au seu
29 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
42ur moyen d’agir sur les hommes, c’est le seul ». Appendice : les revues et l’Europe [p. 25] À la génération des grands écrivain