1 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
1des livres qui les répandent. L’on ne pourra qu’y applaudir, semble-t-il, en souhaitant que les industriels européens s’en inspir
2iers de lecteurs, dans une Europe « chrétienne », applaudissent sans réserve aux thèses de cet orgueilleux et naïf messianisme matéri
2 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
3és, Juifs et ressortissants de la Petite-Entente, applaudissait chaque soir entre deux airs anglais le Beau Danube bleu, en commémora
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Conférences du Comte Keyserling (avril 1931)
4éalité. Mais tout ceci, à quoi nous ne pouvons qu’applaudir, ne saurait être pour nous qu’une « introduction » à l’ère spirituell
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
5és, Juifs et ressortissants de la Petite-Entente, applaudissait chaque soir entre deux airs anglais le Beau Danube bleu, en commémora
5 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
6 en cercle, écoute dans un recueillement stupide, applaudit, poliment enivré. Mais le miracle se poursuit. C’est maintenant Hugo
6 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
7ans ce temps de l’éternel. Car il ne suffit pas d’applaudir à ses thèses pour apaiser ce regard qui nous perce, et si nous sommes
7 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
8mais restaient dans la salle, où l’on pouvait les applaudir. On les trouvait plus amusants que les acteurs du jeu classique… Ils
8 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
9 à l’actualité, à la présence. Il ne suffit pas d’applaudir à ses thèses pour apaiser ce regard qui [p. 198] nous perce… Reprenon
9 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
10i. L’instituteur s’éponge. Les hommes du fond ont applaudi brièvement. Mellouin a même crié : Très bien ! Les jeunes trouvent qu
11aison a été éloquente, un peu trop à mon goût. On applaudit. Le président demande s’il y a des questions à poser. Long silence em
12 Qu’ils disent des vérités ou des mensonges, on n’applaudira guère que le son de leur voix, ou le parti qui les délègue. Il rester
13s enfants de la fondation « de droite » et on les applaudit : la fondation fait vivre beaucoup de personnes de l’île. La moitié d
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
14s que mes contemporains, tout prêts qu’ils sont à applaudir [p. 244] Diderot, ne sentent plus guère la force de cette similitude
11 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
15i. L’instituteur s’éponge. Les hommes du fond ont applaudi brièvement. Mellouin a même crié : Très bien ! Les jeunes trouvent qu
16aison a été éloquente, un peu trop à mon goût. On applaudit. Le président demande s’il y a des questions à poser. Long silence em
17 Qu’ils disent des vérités ou des mensonges, on n’applaudira guère que le son de leur voix, ou le parti qui les délègue. Il rester
18s enfants de la fondation « de droite » et on les applaudit : la fondation fait vivre beaucoup de personnes de l’île. La moitié d
12 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
19manistes, — des marxistes aux vieux libéraux, — y applaudissent ouvertement, mais encore jusque chez les chrétiens, ces arguments se
13 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
20même qu’il n’y en ait pas. Et tous les prudents d’applaudir, non sans apparences de raison : on a commis tant de crimes au nom de
14 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (II) : La grande misère de l’édition (22 février 1937)
21’effet des contrats d’édition. Tous les écrivains applaudissent. Mais les éditeurs se récrient, et on les comprend assez bien : on le
15 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
22s, composé, arrangé, factice, bizarre ». À quoi j’applaudis des deux pattes. Mais voici où les choses se gâtent. L’auteur, conclu
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
23du mythe par l’ironie universelle, et le triomphe applaudi des « félons », préparent les plus étranges retours. Parmi tant de fa
17 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Veille d’élection présidentielle (14 novembre 1940)
24 davantage qu’on ne fait lors d’un match. On peut applaudir ou huer, mais non pas entrer dans le terrain. Et l’on se doit d’appla
25non pas entrer dans le terrain. Et l’on se doit d’applaudir également les points marqués par l’un et l’autre des adversaires : c’
18 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
26ans ce temps de l’éternel. Car il ne suffit pas d’applaudir à ses thèses pour apaiser ce regard qui nous perce ; et si nous somme
19 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
27 humanistes — des marxistes au vieux libéraux — y applaudissent ouvertement, mais encore jusque chez les chrétiens, ces arguments se
20 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
28 frappaient la poitrine en son nom. Karl Jaspers, applaudi par tous ceux qui m’avaient à l’envi reproché je ne sais quel orgueil
21 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
29e quoique les plus inconscients, comme le droit d’applaudir ou de siffler selon ses goûts, de prendre à la radio le poste qu’on p
22 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
30 l’un des délégués occidentaux, et frénétiquement applaudi, reparaît le lendemain dans les éditoriaux, les jours suivants dans m
23 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
31e quoique les plus inconscients, comme le droit d’applaudir ou de siffler selon ses goûts, de prendre à la radio le poste qu’on p
24 1951, Preuves, articles (1951–1968). Culture et famine (novembre 1951)
32citais plus haut — et dans l’esprit de ceux qui l’applaudirent — il n’y a pas l’ombre d’une raison. Mais chacun voit qu’il y a deux
25 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
33 cadre clairement défini. Et l’on ne saurait qu’y applaudir. [p. 2] Cependant, le souci des succès immédiats, qui nous est impos
26 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
34de la classe bourgeoise, qui achète ses livres et applaudit ses pièces bien qu’il n’ait pas cessé de l’attaquer, et qu’il n’a nul
27 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
35pant en deux tronçons. [p. 54] J’eusse peut-être applaudi votre article au début de 1933, malgré ce je ne sais quoi d’anachroni
28 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
36es nations et s’entredétruisent ? Comment ne pas applaudir à ces sarcasmes contre les « causes de guerre », alléguées par les « 
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.4. Pendant ce temps, l’Amérique du Nord…
37 l’Union des États indépendants américains), elle applaudit à nos efforts et nous accompagne de ses vœux. Les hommes qui vivent s
30 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
38n. Tous les adversaires de l’union européenne ont applaudi de Gaulle pour avoir provoqué ce qu’ils baptisent « l’échec de la pet
31 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
39ui ne sont qu’anxiétés refoulées : celles qui ont applaudi les chars russes en Hongrie et justifié le second coup de Prague, les
32 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
40golais « massacrent à vue les Européens », vous l’applaudissez sans remarquer qu’il vient de crever votre alibi.   b) « Seul compte
33 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
41age (ce que je ne fais pas). Et les hippies m’ont applaudi en Amérique pour mes peintures de la passion, et sans doute des effet
34 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
42ir le public. On pensa qu’il voulait amuser et on applaudit ; il insista ; on rit de plus belle. C’est ainsi, je pense, que périr
35 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
43seulement le mot, mais la chose est admise, voire applaudie par le Secrétaire général en personne, et sous ses formes les plus ra
36 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
44golais « massacrent à vue les Européens », vous l’applaudissez sans remarquer qu’il vient de crever votre alibi : eux savent très bi
37 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
45rendre qu’il ne s’agit en réalité que de se faire applaudir aux congrès du parti. Si ces leaders, et surtout si leurs troupes réa