1 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
1 un domaine où ne subsistent plus ni sanctions ni arbitrage ; où chacun peut prétendre avoir gagné ; où la victoire de l’un n’est
2 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
2cipes : droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, arbitrage international. Au nom du premier principe fut créé l’État tchèque, au
3tage matériel de l’Allemagne, mais sur une base d’arbitrage international préfigurant ainsi un statut fédéral exclusif de toute h
3 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
4soumises par les intéressés directs) et parfois d’arbitrage (en cas de conflit entre certaines activités culturelles et le bien-c
5ements ou la Fédération s’attachent à leur rôle d’arbitrage entre les intérêts spécifiques de la culture et les intérêts généraux
4 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
6 confédérés, les plus prudents interviendront par arbitrage pour apaiser le différend, selon qu’il leur paraîtra convenable, et s
5 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
7ions que la conduite des Affaires étrangères et l’arbitrage entre cantons. Ses délibérations se voyaient constamment stérilisées
8’il exerce [p. 79] une fonction de vigilance et d’arbitrage pour l’ensemble de la Fédération. À ce propos, il faut remarquer que
6 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
9e, la Suisse fut la première à signer la clause d’arbitrage obligatoire, mais elle refusa de souscrire à aucune des garanties ter
7 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
10soumises par les intéressés directs) et parfois d’arbitrage (en cas de conflit entre certaines activités culturelles et le bien c
11ements ou la Fédération s’attachent à leur rôle d’arbitrage entre les intérêts spécifiques de la culture et les intérêts généraux
8 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
12la Russie au centre du monde, dans une position d’arbitrage décisive — et d’empêcher accessoirement qu’on voie l’Europe, qu’on y
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
13erre Du Bois développe alors un projet détaillé d’arbitrage international entre les Princes, qu’il admet d’ailleurs « souverains 
14de vider les litiges entre États souverains est l’arbitrage. Il recommande des mesures dont beaucoup étaient connues à son époque
15 son époque : le Concile convoqué par le pape ; l’arbitrage international, très en usage depuis le xiie siècle ; les sanctions d
16usage depuis le xiie siècle ; les sanctions de l’arbitrage, qui également entraient tout à fait dans la pratique de son époque…
17imple ; d’une Cour de Justice ; d’une procédure d’arbitrage international ; d’une force armée commune ; et d’un budget fédéral, a
18le sujet capital de l’assistance mutuelle et de l’arbitrage international : Quatrièmement, nous voulons que si par hasard quelqu
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
19eine s’ils mentionnent encore la possibilité de l’arbitrage. Et quant aux penseurs politiques, loin de songer à contester ou à li
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
20ûre prévention de la guerre, Crucé la voit dans l’arbitrage, idée reprise du Moyen Âge : Auparavant que de venir aux armes (les
21x armes (les princes devraient)… se rapporter à l’arbitrage des Potentats et Seigneurs souverains : Ce faisant ils gaigneroient l
22suppression des barrières douanières. L’idée de l’arbitrage et aussi du « concert européen » apparaît avec une netteté particuliè
23e à défendre ces royaumes contre toute agression. Arbitrage aussi pour tout différend entre Venise et ses voisins : ces différend
24tageux aux souverains. C’est l’établissement d’un arbitrage permanent entre eux pour terminer sans guerre leurs différends futurs
25s promesses mutuelles en établissant entre eux un Arbitrage perpétuel. Je trouvai que si les dix-huit principales Souverainetez d
26ité : Je conviens qu’il se peut bien faire que l’arbitrage européen ne se forme que peu à peu, par degrés insensibles et en deux
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.6. En marge des grands plans, l’utopie prolifère
27ès européen, siégeant à Ratisbonne, exercerait un arbitrage permanent entre les Princes. On en revient donc aux plans de l’Abbé.
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
28fin la Fédération des États soit par un système d’arbitrage, soit par des liens constitutionnels. Gentz repousse avec force l’uto
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
29 suffrage universel des peuples, par le véritable arbitrage d’un grand sénat souverain qui sera à l’Europe ce que le parlement es
30nalité européenne, un gouvernement un, un immense arbitrage fraternel, la démocratie en paix avec elle-même, toutes les nations s
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
31devait être enfin surmonté, mais à l’échelle de l’arbitrage mondial, c’est-à-dire à l’échelle des troubles que l’Europe venait de
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
32es cordons douaniers. Seule, la substitution de l’arbitrage obligatoire au risque de guerre pourrait ouvrir la voie à la suppress
17 1961, La Vie protestante, articles (1938–1978). Bilan simple (29 décembre 1961)
33, l’ONU a perdu la face en tant que champion de l’arbitrage pacifique et du droit des petits États. Quant à l’Allemagne de l’Est,
18 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
34u consommateur, des droits acquis et des règles d’arbitrage, des initiatives et des coutumes, des conditions locales et des exige
19 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
35 à l’Europe et cela par le moyen d’une instance d’arbitrage supérieure aux Nations [p. 48] et aux Princes, et réprimant toute amb
36s bien devant un tribunal européen. Ce tribunal d’arbitrage, formé de trois prélats et de trois laïcs « prudents et experts », di
37 Bâle —, d’une cour de justice, d’une procédure d’arbitrage international, d’une force armée commune et d’un budget commun. Tout
38l’examen des faits : tous proposent un Tribunal d’arbitrage supérieur aux États — nous dirions supranational ; une Assemblée, ou
39 suffrage universel des peuples, par le véritable arbitrage d’un grand sénat souverain qui sera à l’Europe ce que le parlement es
20 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
40 confédérés, les plus prudents interviendront par arbitrage pour apaiser le différend, selon qu’il leur paraîtra convenable, et s
41articles du pacte primitif : assistance mutuelle, arbitrage, autonomie de l’administration et de la justice. L’esprit est bien le
42é ; garantie du régime interne de chaque membre ; arbitrage obligatoire « si quelque discorde vient à s’émouvoir entre les conféd
43e aux victimes d’une agression, et la procédure d’arbitrage, tenue pour sacrée, jouent dans le même sens : elles favorisent les p
44 devient de ce fait le plus faible. Si bien que l’arbitrage qui [p. 50] termine la guerre s’applique à sauver la face du vaincu,
45l’alliance jurée, dans l’assistance mutuelle et l’arbitrage, les meilleures garanties pratiques de leurs diversités et souveraine
46mentale détermine deux conduites constantes : — l’arbitrage, parce qu’une guerre ou un conflit de droits ne doit pas se terminer
21 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
47évalu. Ce qui est sûr, c’est que la pratique de l’arbitrage s’inscrit dans nos premiers pactes d’alliance et y survit à la disloc
48ût du compromis, leur empressement à proposer des arbitrages. C’est finalement la nature même de leurs alliances — entre eux et av
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
49 tant qu’il exerce une fonction de vigilance et d’arbitrage pour l’ensemble de la Fédération. À ce propos, il faut remarquer que
23 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
50mée commune, un parlement européen, un tribunal d’arbitrage supranational, le tout assorti de sanctions économiques et d’une capi
24 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
51traditions culturelles et sociales. Pluralisme et arbitrage suprême (mais [p. 156] non pas dimensions gigantesques) sont, en effe
25 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
52ens originel du terme, qui est l’aménagement et l’arbitrage des rapports humains dans la Cité (la polis grecque donne politique,
26 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
53cation écologique ou culturelle, ou d’instances d’arbitrage économique. Pour franchir la dernière étape vers la Fédération contin
27 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
54 au plan continental la concertation politique, l’arbitrage entre les Régions, et leur information sans retards ni réserves, cond
28 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
55ique ou énergétique, par exemple, ou d’instance d’arbitrage économique ? Je ne parle ici que de relais d’administration fédérale,
29 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
56, puis d’internationale, d’internationalisme et d’arbitrage, enfin de fédération européenne. C’est une Europe des citoyens actifs
30 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
57té économique ne peut pas être décentralisée. Des arbitrages restent souhaitables ou nécessaires au niveau suprarégional ou nation
58nitiative (dans le cadre général et moyennant les arbitrages éventuels d’agences de concertations nationales ou fédérales) ; — rég
31 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
59ant, en cas de nécessité, le recours à une Cour d’arbitrage à l’échelon européen. 6. Une deuxième Chambre européenne, à représent
32 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
60ant, en cas de nécessité, le recours à une Cour d’arbitrage à l’échelon européen. 6. Une deuxième Chambre européenne, à représent
33 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
61imple ; d’une Cour de justice ; d’une procédure d’arbitrage international ; d’une armée commune et d’une assistance mutuelle « sa