1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1t, une vie monotone de vieux maniaque. Le buisson ardent quitté par le feu se dessèche. Ce qui fut Hölderlin signe maintenant
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
2ne tradition chevaleresque, mène sa vie comme une ardente aventure. Les épisodes s’appellent : collège, guerre, sport… la Relèv
3 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
3 une puissance physique, un mouvement vers la vie ardente qui peut entraîner l’âme dans un élan de grandeur. N’est-ce point une
4 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
4aguère, tout cela compose un visage romantique et ardent dont le voyageur s’éprend malgré lui, malgré tout, comme d’une passio
5 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Kikou Yamata, Saisons suisses (mars 1930)
5l. Mlle Kikou Yamata a su le voir aussi « gris et ardent sous le soleil caché », ou bien, en un printemps liquide et glacé, ba
6 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hölderlin, La Mort d’Empédocle et Poèmes de la folie (octobre 1930)
6 « gagne » ; il va brusquement succomber. Buisson ardent auquel un souffle tempétueux arrache cette flamme trop grande pour so
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
7mmentées et comparées par un folkloriste aux yeux ardents et au visage mongol. Il jouait des phrases simples, tragiques, à pein
8 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
8ante, j’ai vu des yeux lever vers moi un regard d’ardente confiance qui était tout ce qu’on ne pouvait dire, — qui était, dans
9 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
9mmentées et comparées par un folkloriste aux yeux ardents et au visage mongol. Il jouait des phrases simples, tragiques, à pein
10 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
10e monotone de vieux [p. 124] maniaque. Le buisson ardent quitté par le feu se dessèche. Ce qui fut Hölderlin signe maintenant
11 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
11mpire colonial constitué par quelques jeunes gens ardents, souvent exilés par dégoût, l’alliance russe préparée par les banques
12 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
12voyez-vous, Bell… rien ne rend aussi dur et aussi ardent que le malheur. Rien ne rend aussi brave et aussi passionné, aussi mo
13 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
13es êtres et des choses, il découvre une « attente ardente ». Il sait qu’elle s’adresse en lui à ce qui de lui ressuscite, ayant
14endroit des réalités naturelles et de l’« attente ardente » des créatures. De la séparation tragique, maintenant consommée, il
15 prophétie, où l’homme, environné par le désordre ardent des choses, des plantes éphémères et des animaux rugissants, se tient
14 1935, Esprit, articles (1932–1962). Kasimir Edschmid, Destin allemand (mai 1935)
16voyez-vous, Bell, rien ne rend aussi dur et aussi ardent que le malheur. Rien ne rend aussi brave et aussi passionné, aussi mo
15 1935, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). René Guisan : un clerc (1935)
17t sachant voir, toujours prêt à l’accueil le plus ardent mais aussi le plus utilement critique si vous alliez lui parler d’un
16 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
18 voit mal l’usage qu’en pourraient faire les plus ardents partisans même du régime. Cette deuxième phase se résume donc en un e
17 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
19 l’entreprise prévale un parti pris de style, une ardente finalité. Restaurer la valeur d’application des mots, c’est trop peu
20 raison ; Descartes, dont la limpidité naît d’une ardente volonté d’expliquer et de justifier son intuition, rien qu’elle, déga
18 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
21ée mauvaise a disjoint et altéré. « Car l’attente ardente de la création attend la révélation des enfants de Dieu, parce que ce
19 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
22. (La jeunesse qui est l’âge de l’attente la plus ardente de la vie est aussi l’âge le plus familier [p. 98] avec la mort.) Ain
23la création, longtemps trompée dans son « attente ardente » ! 21 mai 1934 Pêche aux crevettes. — Pendant les jours de grande
24ce que cela veut dire ? Je parlais de « l’attente ardente » des créatures, songeant au passage où l’Apôtre nous fait entendre c
20 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
25contrainte mauvaise, c’est trahir cette « attente ardente », cette question angoissée des bêtes et des plantes que l’apôtre a s
21 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
26 attend au contraire de lui, dans cette « attente ardente » dont parle Saint Paul. L’ennui sera la condition des hommes qui aur
22 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
27contrainte mauvaise, c’est trahir cette « attente ardente », cette question angoissée des bêtes et des plantes que l’apôtre a s
23 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Éluard, L’Évidence poétique (juin 1937)
28ciente ou non, cette espérance ou cette « attente ardente de la créature », comme dit saint Paul. Mais alors, pourquoi fermer l
24 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
29lement justifiable, aux yeux du pacifiste le plus ardent. Elle ne peut livrer qu’une « guerre juste », puisqu’elle est incapab
25 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
30. (La jeunesse qui est l’âge de l’attente la plus ardente de la vie est aussi l’âge le plus familier avec la mort.) Ainsi nos g
31ce que cela veut dire ? Je parlais de « l’attente ardente » des créatures, songeant au passage où l’Apôtre nous fait entendre c
26 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
32armi nous que l’illusion d’accéder à une vie plus ardente. Mais l’emprise de cette illusion trahit encore l’obscure survivance
33t de la guerre procède d’une conception de la vie ardente qui est un masque du désir de mort. Dynamisme inverti, et autodestruc
34lle qu’il nous raconte dans le langage de la plus ardente passion, saint Jean de la Croix connaît que l’âme atteint un état de
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
35elà du bonheur et de la souffrance, une béatitude ardente. Dans « passion » nous ne sentons plus « ce qui souffre » mais « ce q
36t refuse de nommer pour nous permettre un abandon ardent à ce que nous n’osions pas revendiquer. La résistance même qu’éprouve
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
37ence sacrée. Un petit fait encore : deux des plus ardents parmi les troubadours à louer les beautés de leur Dame, Arnaut Daniel
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
38t froid quand il ne vante que la femme, mais tout ardent de sincérité quand il célèbre la Sagesse d’amour : c’est là vraiment
39 de la terre, oublier, plaisanter follement, tout ardents de curiosité ; d’une merveilleuse inconséquence… Ce qui appauvrit le
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
40armi nous que l’illusion d’accéder à une vie plus ardente. Mais l’empire de cette illusion trahit encore l’obscure survivance d
41t de la guerre procède d’une conception de la vie ardente qui est un masque du désir de mort. Dynamisme inverti, et autodestruc
42lle qu’il nous raconte dans le langage de la plus ardente passion, saint Jean de la Croix connaît que l’âme atteint un état de
31 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
43sseurs, de ces disciples enhardis par le triomphe ardent d’un autre, et qui déjà croient pouvoir abuser de ses victimes. Mille
32 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
44 Le livre de Schmidt inventorie, avec une sorte d’ardente lucidité, les richesses dont l’ère classique a voulu faire le sacrifi
33 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
45lement justifiable, aux yeux du pacifiste le plus ardent. Elle ne peut livrer qu’une « guerre juste », puisqu’elle est incapab
34 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
46devoir était la conséquence obligatoire d’un très ardent patriotisme. Si certains n’hésitent pas, dans leurs discours, à invoq
35 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Dieu premier servi » (26 avril 1940)
47devoir était la conséquence obligatoire d’un très ardent patriotisme. Si certains n’hésitent pas, dans leurs discours, à invoq
36 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
48 noires. On lui oppose des tribunaux, une Chambre ardente, qui lui envoient dans la panique et le délire des milliers de victim
37 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
49Ce Désir qui prenait son essor comme une question ardente à l’indicible Vérité, comme un élan vers la guérison de l’être blessé
38 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
50don, et baignons un regard aux étendues de pureté ardente et dure du bleu du ciel au cœur du jour ! 1942 et 1944. p. 18
39 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
51ée mauvaise a disjoint et altéré. « Car l’attente ardente de la création, attend la révélation des enfants de Dieu, parce que c
40 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
52s au-delà du monde, et l’entretien de son attente ardente ? Si j’y croyais vraiment, sans cesse, je serais heureux sans cesse e
41 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
53stériliser d’un seul mot l’exemple d’une vie trop ardente : « romantique » ou « aventurier » ou mieux encore « homme de la Rena
42 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
54e sait, je crois, en Amérique. Mais une polémique ardente, sur l’opportunité de le livrer, alimente encore quotidiennement la c
43 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
55sseurs, de ces disciples enhardis par le triomphe ardent d’un autre, et qui déjà croient pouvoir abuser de ses victimes… Mille
44 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
56plosif, d’où la [p. 40] nécessité d’une vigilance ardente autour de cette notion centrale de la personne, car ses déviations pe
45 1948, Suite neuchâteloise. IV
57t notre avenir aussi, parce qu’il ouvre l’attente ardente de sa résolution — de son pardon. Jours de nos vies, comptés de toute
46 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
58i circulent sans nous voir de leurs yeux fixes et ardents. Nous croise un être demi-nu, très vieux, le crâne tondu, deux mamell
47 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
59rs de l’enfantement » et qu’elle attend « dans un ardent désir la révélation des fils de Dieu… avec l’espérance qu’elle aussi
48 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
60e de ses péripéties l’on peut imaginer l’espèce d’ardent désir d’un accord à la quête de sa résolution… Pourtant l’Occident n’
61, telle qu’elle attend de nous « dans une attente ardente », d’être aimée et connue, et finalement rachetée par la révélation d
49 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
62rs de l’enfantement » et qu’elle attend « dans un ardent désir la révélation des fils de Dieu… avec l’espérance qu’elle aussi
50 1957, Preuves, articles (1951–1968). Pourquoi je suis Européen (octobre 1957)
63le qu’ils nous apportent les témoignages les plus ardents et les plus sérieusement motivés de leur volonté de rejoindre une Eur
51 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
64la création tout entière attend, dans une attente ardente, la révélation des enfants de Dieu. » (Rom. 8-19) Quant à nos princip
52 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
65 sincère jusque dans ses sophismes. Il exprime un ardent désir de faire accepter la doctrine de la « coexistence pacifique »,
53 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
66ccidentales. C’est l’éternel débat entre la Gnose ardente et la Sagesse modératrice de l’Église, entre l’aventure personnelle e
54 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
67sseurs, de ces disciples enhardis par le triomphe ardent d’un autre, et qui déjà croient pouvoir abuser de ses victimes. Mille
55 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
68 « soumise à la vanité » mais travaillée par « un ardent désir, attend la révélation des fils de Dieu » (Romains, 8). Et saint
56 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
69Quand le silencieux espace Ouranien Rayonna, seul ardent, sur la glauque étendue, Le divin Taureau dit : — Ô Vierge ne crains
57 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
70 Pologne, énergique la Hongrie, et combien riche, ardente et experte aux armes l’Italie. Quant aux chrétiens non européens, qu
58 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.6. Goethe
71er. Vous la trouverez toujours plus forte et plus ardente aux degrés inférieurs de la culture. Or, il est un degré où elle disp
59 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
72un respect plus grand et l’accompagnent d’un plus ardent amour qu’au temps où il n’y avait personne pour l’offenser ou pour ré
60 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
73 « soumise à la vanité » mais travaillée par « un ardent désir, attend la révélation des fils de Dieu ». (Romains 8). Et saint
61 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
74as est venu s’ajouter, au cours des ans, un désir ardent et sincère de prêter main forte à des amis. Si bien qu’arrivé en aven
62 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
75e m’inquiéter de rien. Tout occupé à satisfaire d’ardentes curiosités sur l’union de l’Europe et le Marché commun que l’Amérique
63 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
76stériliser d’un seul mot l’exemple d’une vie trop ardente : « Romantique » ou « aventurier » ou mieux encore « homme de la Rena
64 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
77le : « La création tout entière, dans une attente ardente, attend la révélation des fils de Dieu, avec l’espérance qu’elle auss
65 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
78ul : « La création tout entière, dans une attente ardente, attend la révélation des fils de Dieu. » Il en résulte que l’étude d
66 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
79onance d’âme, et cela ne se peut que par l’écoute ardente des œuvres où l’âme a laissé dans des rythmes quelques traces de sa p
67 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
80 raison ; Descartes, dont la limpidité naît d’une ardente volonté d’expliquer et de justifier son intuition, rien qu’elle, déga
68 1980, Réforme, articles (1946–1980). Les Nations unies des animaux (13 décembre 1980)
81et) : La création tout entière, dans une attente ardente, attend la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise
69 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
82rs tout peut changer, « le dynamisme, la jeunesse ardente de l’Allemagne ne troubleront plus tant les Français le jour où ils a