1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Bernard Lecache, Jacob (mai 1927)
1sument dans son avidité de puissance. C’est par l’argent qu’on domine notre âge : il devient grand industriel, assure sa fortu
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Quatre incidents (avril 1927)
2préférais — et lui aussi — me rendre seul et sans argent. Je ne voulais pas le retenir, Je ne pouvais pas le suivre. On dit de
3 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Malraux, Les Conquérants (décembre 1928)
3s d’action les forces caractéristiques du temps — argent, races — et ses rares passions, qui sont la domination et la démoliti
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
4ées, comme partout, dès qu’il s’agit d’embarras d’argent, de difficultés sentimentales, ou de mauvaises nouvelles qu’on reçoit
5 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
5pé d’angle, drapée dans une robe longue, grise et argent, Henny Porten immobile présente de profil son visage un peu plus gran
6 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
6’est un cliché d’un autre âge, et trompeur. Car l’argent n’est pas le plaisir et ne s’obtient pas dans le plaisir. Les affaire
7 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
7x. Les canons de Shangai, qui rapportèrent tant d’argent aux propriétaires de la presse qui publie ces articles, me paraissaie
8 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
8. C’est lui qui rassemble une armée, qui trouve l’argent pour payer les soldats. Mais que la force spirituelle fasse défaut, l
9 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
9. Je vois bien le désordre et la contradiction. L’argent règne sur notre monde, comme une puissance occulte et pourtant méticu
10 ce sont l’État, la nation, la classe, la race, l’argent et l’opinion publique. Elles ont encore un autre nom, et qui leur est
1145] Mais si les journaux disposent de nos vies, l’argent dispose des journaux. Et voilà le dernier anneau de la chaîne de notr
12la chaîne de notre destin. Abrégeons, car, avec l’argent, nous n’en finirions pas. L’argent est partout, il est dans tout, il
13s, car, avec l’argent, nous n’en finirions pas. L’argent est partout, il est dans tout, il est tout et tous le servent. ⁂ Dest
10 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
14stification humaine reposerait dans la maxime : l’argent fait le bonheur, — si par malheur cette maxime n’était fausse. Ceci d
11 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
15n ne peut pas adorer Dieu et la nation, Dieu et l’argent, Dieu et Mammon. C’est pourquoi en face des idoles, il n’y a plus que
12 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
16tre l’importance qu’avait prise, à leur époque, l’argent. L’argent devenait le principal facteur de différenciation entre les
17rtance qu’avait prise, à leur époque, l’argent. L’argent devenait le principal facteur de différenciation entre les hommes. Du
13 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
18èrent » au communisme, aucun ne renonce à quelque argent. Beaucoup proclament la faillite de la culture bourgeoise, aucun ne r
19en sur deux points fondamentaux : ils croient à l’argent et haïssent celui qui croit en Dieu. Voilà la seule opposition réelle
20’apprêtent à faire figure. Elle ne respecte pas l’argent, elle l’utilise quand il y en a. Elle n’est pas excitée, révoltée, ni
14 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
21mineux consacrés à la question du Travail, ou à l’Argent misère du pauvre, misère du riche. Un tel titre n’évoque-t-il pas un
15 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
22. Je vois bien le désordre et la contradiction. L’argent règne sur notre monde, comme une puissance occulte et pourtant méticu
23 ce sont l’État, la nation, la classe, la race, l’argent et l’opinion publique. Elles ont encore un autre nom, et qui est comm
24es. Mais si les journaux disposent de nos vies, l’argent dispose des journaux. Et voilà le dernier anneau de la chaîne de notr
25la chaîne de notre destin. Abrégeons, car, avec l’argent nous n’en finirions pas. L’argent est partout, il est dans tout, il e
26ns, car, avec l’argent nous n’en finirions pas. L’argent est partout, il est dans tout, il est tout et tous le servent. ⁂ [p.
16 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
27u’il mourut, à 42 ans, il n’en subsistait rien. L’argent provenait d’une malédiction, pensait-il, il l’avait donc dilapidé, su
17 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
28sacrifier. Ils affirment trop tardivement que « l’argent ne fait pas le bonheur », et qu’il existe d’autres biens que nulle vi
18 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
29pas de ces sacrifices dont on s’acquitte avec son argent ou avec son travail, mais de sacrifices pour lesquels on joue sa prop
19 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
30ste c’était ne rien voir d’autre que le sexe et l’argent dans l’existence humaine. Cette espèce de naturalisme est le fruit d’
20 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
31’action » d’autres normes et d’autre mesure que l’argent, ce symbole unique de la puissance sans visage. Dire que le monde est
21 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
32tre l’importance qu’avait prise, à leur époque, l’argent. L’argent devenait le principal facteur de différenciation entre les
33rtance qu’avait prise, à leur époque, l’argent. L’argent devenait le principal facteur de différenciation entre les hommes. Du
22 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
34rises avec son métier, ses voisins, sa femme, son argent ou son manque d’argent ; avec des ustensiles, une scie, un cheval ; a
35ses voisins, sa femme, son argent ou son manque d’argent ; avec des ustensiles, une scie, un cheval ; avec les sentiments et l
36ourd’hui : c’est qu’ils croient au bonheur et à l’argent, les deux choses les plus irritantes du monde. (Un sous-produit et un
23 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
37a cité ; que la mesure du monde capitaliste est l’argent, qui est une fausse mesure ; que la mesure du monde socialiste serait
38ive ou statistique, mesure non moins fausse que l’argent ; que la mesure enfin d’une civilisation nouvelle ne peut être que la
39s voyons aussitôt que la « mesure » du monde de l’argent est une fausse mesure culturelle. Car c’est ici d’un chiffre que dépe
40ie bourgeoise ont tolérées en marge du culte de l’argent : la passion, le bonheur, l’aventure, la sécurité, l’esthétisme… Pres
41négation de tout ce qui précède. Il demande que l’argent soit remis à son équipe d’éducateurs, et ceci pour qu’elle s’institue
42e pouvoir, s’il est réel, n’a rien à faire avec l’argent : l’autorité ne se monnaye pas. Et la richesse matérielle n’est pas u
24 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
43fistes, ou traîner dans les cafés, ou gagner de l’argent, ou même faire la théorie d’un ordre nouveau ? Égaliser toutes les di
25 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
44as. Il va vivre dans les bas-fonds. Avec un peu d’argent que lui donne une mission américaine — très peu d’argent — il loue un
45que lui donne une mission américaine — très peu d’argent — il loue une espèce de baraque dans le quartier le plus mal famé de
46ipe immoral de la spéculation et du commerce de l’argent ; combattre la misère, car un homme qui n’a pas son pain ne peut pas
26 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
47a guère d’importance, c’est une simple question d’argent ! » — ou qu’il écrive de la loi de deux ans : « vaine querelle de déf
27 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
48s sont les ersatz pitoyables que nous proposent l’Argent et l’État. Giovinezza ! Tod den Juden ! Nous ferons mieux que l’Améri
28 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
49 richesse, et la richesse n’avait plus d’idéal. L’argent était devenu la mesure effective et pourtant il n’unifiait rien, et n
29 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
50ffirmations volontaires que l’on donnera pour bon argent alors qu’elles ne sont guère qu’une sorte de spéculation sur les créa
30 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
51d’un côté, réglée par une mesure autoritaire, — l’argent, le Plan, l’État, le Chef — et l’esprit va d’un autre côté, bientôt s
31 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
52ans les régimes bourgeois capitalistes, c’était l’argent. Mais le crédit s’écroule, et la mesure devient le manque d’argent. C
53rédit s’écroule, et la mesure devient le manque d’argent. C’est cette angoisse avant tout qui explique la carence des gouverna
32 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
54istinguer. On produisit, on vendit, on gagna de l’argent, les manuels scolaires vantèrent le progrès. [p. 172] Et voilà peu à
55anières avec ses maîtres : elle aussi croit que l’argent est une fin, et le travail un moyen de « gagner », et le loisir un dé
33 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
56 de la pensée, but de la littérature, valeur de l’argent, sens dernier du progrès matériel, etc. Je ne dis pas cela seulement
57aussi celle qui rassemble une armée, qui trouve l’argent pour payer les soldats. Lorsque nous parlons d’une force spirituelle,
34 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
58u crime en les hypnotisant sur la possession de l’argent et les bienfaits qui en découlent.) Si j’étais dictateur, je nommerai
35 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
59ans les régimes bourgeois capitalistes, c’était l’argent. Mais le crédit s’écroule, et la mesure devient le manque d’argent. C
60rédit s’écroule, et la mesure devient le manque d’argent. C’est cette angoisse avant tout qui explique la carence des gouverna
36 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
61er un écrivain étaient de deux espèces : manque d’argent ou insuccès (auprès du public, de la critique, des éditeurs). La pauv
62ns financiers : ainsi se forment les fascismes. L’argent a ses fatalités, même s’il arrive de Moscou. ⁂ Sans vouloir préciser
37 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
63 ni de la force du nombre, ou d’un tyran, ou de l’argent ; ni de la police, ni de la majorité, ni d’un parlement — chose curie
64 aussi celle qui rassemble une armée, et trouve l’argent pour payer les soldats. Nous l’avons déjà dit dans cette revue : quan
38 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
65s que cette ville, au moins pour la jeunesse sans argent, est la ville des gérants ignobles et des concierges, des Lieux-sombr
39 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
66 factrice pendant que je signe le mandat, c’est l’argent que vous attendiez ? » — Celui-là ou un autre… Je ne lui dis pas qu’i
67u café. Cette inertie, dès qu’il ne s’agit plus d’argent. À moins que ce ne soit le langage, la difficulté de s’exprimer ? Tou
68, un obstacle absolu.) Assuré au moins de quelque argent à venir, j’ai accepté l’invitation d’un ami qui nous [p. 55] offre de
69nneau de vin blanc, nous pourrions subsister sans argent pendant quelques semaines encore. Il me reste environ 300 francs. Mai
70le feindre, fût-ce pour tâcher de gagner un peu d’argent. Tout cela me rend plutôt irritable, intellectuellement. Mauvaise irr
71rier, ou les journaux. C’est lassant, le manque d’argent, à la longue. Et l’on voit trop de raisons de tous les ordres qui exp
72salle quand ils payent ou quand ils touchent de l’argent. C’est qu’ils sont très spéciaux, les gens d’ici ! Moi je n’y viens q
73ais vous en dire. C’est partout différent, pour l’argent. Si vous prenez N., par exemple (la ville prochaine sur le continent)
74ut à fait particulière s’attache au commerce de l’argent. 20 juin 1934 Les gens. — Je feuillette ce journal : voici des sem
75vons plus la même patience, depuis qu’il y a de l’argent dans un tiroir. Cela signifie que j’ai cessé d’être chômeur. Le dépar
40 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
76t cher, mais au moins on a de la laideur pour son argent. Même remarque pour les poignées de fenêtres et de serrures. Cette la
77 raillé, il reste des routines et ces querelles d’argent. — Et puis, au moment même où je touche le fond, voici que je me dis 
78 les employés là-bas, au ministère, ils mettent l’argent dans leur poche… — Tous les mas et mazets des environs sont habités p
79se brouille avec ses enfants pour des questions d’argent, on ne croit plus ni à Dieu ni à diable et à peine à la politique, l’
80ngoisse qui pousse tant d’écrivains à gagner de l’argent, à entrer à l’Académie, voire à jouer un rôle politique : pour faire
81gêne pas moralement — moins indiscret de parler d’argent que de parler, comme tant d’autres, de mes amours, en donnant toutes
82quasi insupportable qui s’attache aujourd’hui à l’argent, et qui se mêle en particulier à tout échange d’idées sur la richesse
83re une hiérarchie éthique, et de rendre ainsi à l’argent son rôle mineur de moyen, d’impur et simple moyen… 3-4 mars 1935 De
84lui des âges d’or : l’état de simplicité envers l’argent. C’est parce que nous avons perdu cette simplicité envers l’argent, p
85ce que nous avons perdu cette simplicité envers l’argent, parce que nous en avons fait une valeur sentimentale, que nous somme
86ne vaut rien dans nos calculs. Il faut beaucoup d’argent (jamais assez) à celui qui n’a pas accepté la joie, qui n’a pas de « 
87ais c’est donc vous, qui nous pressez toute notre argent, depuis quatre ans que vous l’avez, le pouvoir ! — L’autre se dégage
88plus grave. C’est aussi grave que les questions d’argent. C’est un fait d’ordre religieux. Et la colère de Simard en témoigne.
89yen d’échapper à cette humiliante évidence : sans argent et sans amis proches, la solitude, ici, devient un isolement. Il y a
41 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
90u café. Cette inertie, dès qu’il ne s’agit plus d’argent ! À moins que ce ne soit le langage, la difficulté de s’exprimer ? To
42 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
91quer. Tout se ramènerait à la physiologie, ou à l’argent. Il ne fallait pas moins que le génie plein de malices d’une Lagerlöf
43 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
92plus grave. C’est aussi grave que les questions d’argent. C’est un fait d’ordre religieux. Et la colère de Simard en témoigne.
44 1937, Esprit, articles (1932–1962). M. Benda nous « cherche », mais ne nous trouve pas (juillet 1937)
93e penser, pour les jeunes, équivaut à gagner de l’argent, M. Benda est auprès de nous un grand penseur, mais M. Dekobra est no
45 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
94je vois aussi qu’avec la cinquantième partie de l’argent consacré à leur acquisition, on pourrait apporter à nos institutions
46 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (I) (15 février 1937)
95rchique, et dominé par les seules nécessités de l’argent. En dehors des milieux directement intéressés, on ignore, je crois bi
47 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une idée de Law (janvier 1937)
96r en finance et tout en population, car, pour son argent, on aurait un homme nouveau, au lieu que, dans le système actuel, on
48 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
97s que cette ville, au moins pour la jeunesse sans argent, est la ville des gérants ignobles et des concierges, des lieux-sombr
98nneau de vin blanc, nous pourrions subsister sans argent pendant quelques semaines encore. Il me reste environ 300 francs. Mai
99salle quand ils payent ou quand ils touchent de l’argent ! C’est qu’ils sont très spéciaux les gens d’ici ! Moi je n’y viens q
100ais vous en dire. C’est partout différent, pour l’argent. Si vous prenez N. par exemple (la ville prochaine sur le continent)
101ut à fait particulière s’attache au commerce de l’argent. [p. 86]   20 juin Les gens. Je feuillette ce journal : voici des
102vons plus la même patience, depuis qu’il y a de l’argent dans un tiroir. Cela signifie que j’ai cessé d’être chômeur. Le dépar
49 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
103cer les épaules et le plastron. Le [p. 151] peu d’argent de sa retraite de professeur servait à payer ses logeuses successives
50 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
104liste. La concentration des [p. 4] terres et de l’argent 62 entre les mains d’une classe restreinte commande toute la vie pol
105grand commerce 64 , des choses d’abord, puis de l’argent, que le capitalisme entra dans la civilisation médiévale. Le développ
106et de faire entrer dans le pays le plus d’or et d’argent possible. Il s’agit donc d’exporter plus qu’on importe : « autarchie 
51 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
107n et du pain. Selon d’autres, une bonne part de l’argent extorqué aux passants craintifs « va pour les armements », c’est-à-di
108est de savoir pour quels excès l’on se réserve. L’argent liquide est fort rare. Presque tous les achats de quelque importance
109 notre maison sont ruinés. Ils n’ont plus d’autre argent liquide que celui que leur rapporte la location des chambres. Ils se
110fistes, ou traîner dans les cafés, ou gagner de l’argent, ou même faire la théorie d’un ordre nouveau ? Vous n’êtes pas trop r
52 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
111oitié d’une doctrine : l’État ne sera maître de l’argent que s’il est maître des esprits. Ils ont tiré la grande leçon de la g
112aniques, dont les individus n’ont en commun que l’argent ou le défaut d’argent ; où les partis se multiplient et s’entredéchir
113vidus n’ont en commun que l’argent ou le défaut d’argent ; où les partis se multiplient et s’entredéchirent au hasard d’un jeu
53 1938, La Vie protestante, articles (1938–1978). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
114e : Prolétariat, Empire, Race, Droits de l’Homme, Argent. Donc il n’y a pas de causes justes, même s’il y en a de moins injust
54 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
115de rang, de sang, d’intérêts familiaux, et même d’argent, sont en train de passer au second plan dans les pays démocratiques,
116jours quelque chose qu’il faut acquérir, par de l’argent le plus souvent. Le résultat de cette propagande dont le succès carac
117ne société libérée des contraintes de classe et d’argent. D’autres enfin s’efforcent de fonder une science des rapports conjug
55 1938, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Le Poète et le Vilain (novembre 1938)
118lui doit une indemnité de 6 vaches et 20 pièces d’argent. » Ailleurs, on voit que si le barde adresse une requête au roi, il d
56 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
119c une lance noire et un écu de sable aux larmes d’argent… Pour l’Arbre Charlemagne, les écus sont noirs et violets aux larmes
120 en finance, et tout en population, car, pour son argent, on aurait un homme nouveau, au lieu que, dans le système actuel, on
57 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
121 de rang, de sang, d’intérêts familiaux et même d’argent, sont en train de passer au second plan dans les pays démocratiques,
122jours quelque chose qu’il faut acquérir, par de l’argent le plus souvent. Le résultat de cette propagande est à la fois de nou
123e société libérée des contraintes de classes et d’argent. D’autres enfin s’efforcent de fonder une science des rapports conjug
58 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
124ays. Aux parois, des versets bibliques, lettres d’argent et myosotis, autour de la photo jaunie du Chœur mixte en 1913. Deux b
59 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
125faire un grand pas. Il fonde d’autre part, avec l’argent gagné, un prix considérable, destiné à récompenser ceux qui travaille
126, n’êtes-vous pas torturé par la pensée que votre argent contribue à prolonger un massacre ? — Nullement, répondit-il. Car tou
127vaut rien pour conduire la cité, pour gagner de l’argent, pour faire des choses sérieuses… Et cependant, une société où les va
128 que la seule tâche sérieuse était de gagner de l’argent en attendant que les choses s’arrangent d’elles-mêmes. Or, en réalité
129ipe pour mesurer la valeur de nos actes : c’est l’Argent. Et quand il n’y a plus d’argent : c’est la misère. Et quand la misèr
130 actes : c’est l’Argent. Et quand il n’y a plus d’argent : c’est la misère. Et quand la misère est trop grande, alors c’est l’
131ge de tout mettre au pas. Le malheur, c’est que l’Argent et l’État sont des principes qui ne valent rien dans le monde de l’es
60 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
132je vois aussi qu’avec la cinquantième partie de l’argent consacré à leur acquisition, on pourrait apporter à nos institutions
61 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
133térature de manuels — et en même temps, pas mal d’argent, je crois. Tant pis pour les manuels, et tant mieux pour l’argent. Ma
134. Tant pis pour les manuels, et tant mieux pour l’argent. Mais le fait est qu’on a coutume de parler de nos Alpes soit d’un po
135si capables que nous de chanter et de gagner de l’argent, si nous étions contraints de leur céder la place ? Sommes-nous vraim
62 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
136uents : tant que je ne les aurai pas vu refuser l’argent de l’État, je ne pourrai pas prendre au sérieux leurs convictions « f
63 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
137faire un grand pas. Il fonde d’autre part, avec l’argent gagné, un prix considérable, destiné à récompenser ceux qui travaillè
138, n’êtes-vous pas torturé par la pensée que votre argent contribue à prolonger un massacre ? — Nullement, répondit-il. Car tou
139vaut rien pour conduire la cité, pour gagner de l’argent, pour faire des choses sérieuses… Et cependant, une société où les va
140 que la seule tâche sérieuse était de gagner de l’argent en attendant que les choses s’arrangent d’elles-mêmes. Or, en réalité
141ipe pour mesurer la valeur de nos actes : c’est l’Argent. Et quand il n’y a plus d’argent, c’est la misère. Et quand la misère
142 actes : c’est l’Argent. Et quand il n’y a plus d’argent, c’est la misère. Et quand la misère est trop grande, alors c’est l’É
1430] de tout mettre au pas. Le malheur, c’est que l’Argent et l’État sont des principes qui ne valent rien dans le domaine de l’
64 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
144térialiste modéré ne veut prévoir que le profit d’argent et l’augmentation du confort. Il refuse de se demander à quoi servira
145fort. Il refuse de se demander à quoi servira cet argent ou si le confort matériel favorise un bien spirituel. À la première d
65 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
146vides de fidèles que de foi. Ils épargnaient de l’argent [p. 60] pendant une vie pour le perdre en une heure dans une Bourse a
66 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
147t il s’entoure, des phrases qu’il répète, ou de l’argent qu’il gagne. On l’étonne par la seule supposition que toutes ces chos
67 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
148e connaît. Mr. Time croit que le temps c’est de l’argent. Or il gagne beaucoup d’argent et pourtant il n’a jamais le temps. Se
149e temps c’est de l’argent. Or il gagne beaucoup d’argent et pourtant il n’a jamais le temps. Serait-ce qu’il n’a de temps que
150le temps. Serait-ce qu’il n’a de temps que pour l’argent, ce Mr. Time ? Ou bien la réciproque du fameux dicton n’est-elle pas
151elle pas vraie ? Assurément, elle ne l’est pas. L’argent n’est pas du temps, il en prend au contraire. Nous sommes donc en pré
152mène à sens unique : la transmutation du temps en argent, sans retour. Certains prennent beaucoup de temps pour faire un peu d
153ns prennent beaucoup de temps pour faire un peu d’argent, tandis que d’autres font beaucoup d’argent en un rien de temps. Peu
154peu d’argent, tandis que d’autres font beaucoup d’argent en un rien de temps. Peu nous importe. Ce qui est frappant, c’est que
155ont tout le temps. Tout le temps de n’avoir pas d’argent ; ou d’en attendre ; et de n’en plus attendre, finalement. Peut-être
156 qualification ni préférence intime. Le goût de l’argent — ou son besoin — obnubile chez le plus grand nombre un sentiment fon
68 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
157acquis des richesses Tu as amassé de l’or et de l’argent Dans tes coffres-forts ; Par ta grande sagesse et par ton commerce Tu
158aniteuse et la paresse de pensée, le respect de l’argent, le ton hâbleur, le bluff et le sentimentalisme qui font toute la dém
159sent le plus grand nombre et rapportent le plus d’argent, quand elle rend un culte à des stars d’une intolérable sottise, quan
69 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
160ut à 42 ans, il n’en subsistait presque rien. Cet argent provenait d’une malédiction pensait-il, il l’avait donc dilapidé, sur
161— Avait-il une autre manière de gagner beaucoup d’argent ? — Non, il ne gagnait en aucune manière de l’argent. — Était-il au m
162ent ? — Non, il ne gagnait en aucune manière de l’argent. — Était-il au moins marié ? — Non, Paul n’était par marié. — Mais al
163sacrifier. Ils affirment trop tardivement que « l’argent ne fait pas le bonheur », et qu’il existe d’autres biens que nulle vi
70 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
164u crime en les hypnotisant sur la possession de l’argent et les [p. 167] bienfaits qui en découlent.) Si j’étais dictateur, je
71 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
165 ni religion, où toutes les races se mêlent, où l’argent seul existe… On voit New York et Chicago, Pittsburg sans doute. Qu’on
72 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
166ood n’est plus qu’une machine. Elle transforme en argent tout ce qu’elle a envie de toucher, et c’est pourquoi son avidité mêm
73 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
167ux enveloppés de papiers brillants, verts, rouge, argent et mordorés. Pourquoi ces échanges éperdus ? Est-ce un souvenir du se
168des guichets extérieurs où l’on peut déposer de l’argent sans descendre de sa voiture. Déjà les biches et les daims sont amené
74 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
169que. Aux parois, des versets bibliques, lettres d’argent et myosotis, autour de la photo jaunie du « Chœur mixte » de la paroi
75 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
170es européens de droite et de gauche. Il prendra l’argent du Jockey pour armer les faubourgs contre les libéraux. 7. La propag
76 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
171arde les vitrines différemment selon qu’on a de l’argent dans sa poche ou non ! D’abord, [p. 161] on ne regarde pas les mêmes.
172 New York me dit : — Puisqu’ils ne croient qu’à l’argent, dans ce pays, je suis bien décidé à le leur faire payer cher ! — Je
77 1946, Journal des deux Mondes. 11. Intermède
173’arranger pour payer. Et quand vous n’avez plus d’argent, c’est tout d’un coup le monsieur qui ne tient pas à ce que vous caus
78 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
174vient dans un luxe américain d’ocres, de roses, d’argents et d’éclats d’or sur les fenêtres des usines. Des fumées traînent, le
79 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
175ppelle exactement un imbécile. 19 octobre 1943 Argent, salaire et vocation. — Les inégalités de salaires les plus énormes q
176ratiquement d’un fonctionnaire. Ma doctrine sur l’argent et son usage s’oppose symétriquement aux deux régimes, puisqu’elle se
80 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
177 ni religion, où toutes les races se mêlent, où l’argent seul existe… On voit New York et Chicago, Pittsburg sans doute. Qu’on
178pés de [p. 231] papiers brillants, verts, rouges, argent et mordorés. Pourquoi ces échanges éperdus ? Est-ce en souvenir du se
179des guichets extérieurs où l’on peut déposer de l’argent sans descendre de sa voiture. Déjà les biches et les daims sont amené
81 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
180aniaques : le maniement de ses machines et de son argent. (Encore n’est-il pas trop brillant sur le second chef.) La seule idé
82 1946, Lettres sur la bombe atomique. 5. Ni secret, ni défense
181e douzaine de bombes. Ce n’est pas une question d’argent comme on le croit — les grosses dépenses ont été faites par l’Amériqu
83 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
182vient dans un luxe américain d’ocres, de roses, d’argents et d’éclats d’or sur les fenêtres des usines. Des fumées traînent, le
84 1946, Combat, articles (1946–1950). Ni secret ni défense (19-20 mai 1946)
183e douzaine de bombes. Ce n’est pas une question d’argent comme on le croit (les grosses dépenses ont été faites par l’Amérique
85 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
184vient dans un luxe américain d’ocres, de roses, d’argents et d’éclats d’or sur les fenêtres des usines. Des fumées traînent, le
86 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
185x enveloppés de papiers brillants, verts, rouges, argent et mordorés. Pourquoi ces échanges éperdus ? Est-ce en souvenir du se
186des guichets extérieurs où l’on peut déposer de l’argent sans descendre de sa voiture. Déjà les biches et les daims sont amené
87 1946, Réforme, articles (1946–1980). À hauteur d’homme (1er juin 1946)
187 des grands syndicats : on n’y joue que pour de l’argent. Ailleurs, c’est le jeu sans partenaire du parti unique au pouvoir :
88 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
188tériens, on distribue la crème sur des plateaux d’argent qui circulent dans les bancs, de main en main, et toute l’église appa
89 1946, Le Semeur, articles (1933–1949). Chances d’action du christianisme (juin-juillet 1946)
189me de nos machines administratives, le règne de l’argent, le nomadisme industriel, et les déportations en masse, ont presque t
90 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
190t le gauchiste européen triomphe : dictature de l’argent et du grand capital ! Oui, mais si la radio était gratuite, la situat
91 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
191t plus [p. 70] qu’une machine. Elle transforme en argent tout ce qu’elle touche, tout ce qu’elle a envie de toucher, et c’est
192ytériens, on distribue la Cène sur les plateaux d’argent qui circulent dans les bancs, de main en main, et toute l’église appa
92 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
193tage énorme aux femmes. C’est l’homme qui amène l’argent, en règle générale, mais c’est, la femme qui tient les [p. 120] cordo
93 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
194nces sont plus grandes. Ils parlent constamment d’argent, sans la moindre pudeur, tandis que vous y pensez constamment, en le
195ue les sommes qu’en trichant il eût sauvées.   L’argent en général. — Tout le monde, en Amérique, en parle ouvertement. C’est
196oint de secret des banques.) Sur le chapitre de l’argent, l’Américain n’est point naïf, ni hâbleur. Il est exact et réaliste,
94 1947, Carrefour, articles (1945–1947). La France est assez grande pour n’être pas ingrate (26 novembre 1947)
197’est entendu, ils nous fournissent du blé et de l’argent pour l’acheter, mais croyez-vous que ce soit par pure philanthropie ?
95 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
198 s’est vu bridé et contrarié par la tyrannie de l’argent, dont la Russie nouvelle s’est libérée. Mais, en même temps, le capit
96 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
199a dictature russe, mais guéri de l’obsession de l’argent qui dénature les libertés américaines ; un régime qui traduise en pol
97 1948, Suite neuchâteloise. VII
200es du roman russe. Et le bleu de l’air matinal, l’argent transparent des montagnes, le scintillement des eaux sous la brume lé
98 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
201es du roman russe. Et le bleu de l’air matinal, l’argent transparent des montagnes, le scintillement [p. 193] des eaux sous la
99 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
202t sans ordre sur le pourtour d’un grand plateau d’argent, devant chaque convive. La conversation s’engage entre Stephen Spende
100 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
203était il y a deux ou trois ans. Je cherchais de l’argent, comme il arrive, pour une entreprise culturelle. J’allai voir un ind