1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Gravitations (décembre 1929)
1ur assembler un sourire ». Comme Max Jacob il lui arrive de situer une anecdote purement poétique dans un monde qu’il s’est cr
2toiles. J’avoue que l’univers intérieur où il lui arrive de graviter me trouble mieux que son lyrisme cosmique. On est plus pr
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Girard, Connaissez mieux le cœur des femmes (juillet 1927)
3le aujourd’hui que ce globe dans son voyage « est arrivé à un endroit de l’éther où il y a du bonheur ». Vous reconnaissez que
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
4 sans doute un peu ridicule. C’est ainsi que l’on arrive à croire, pour un autre, que c’est arrivé, ajoutant foi, dans tous le
5ue l’on arrive à croire, pour un autre, que c’est arrivé, ajoutant foi, dans tous les sens qu’admet ce terme, à des exaltation
6de laquelle il se demande vainement pourquoi il n’arrive pas à se contenter 13  ». Acculés à ce choix : inconscience de rumina
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Quatre incidents (avril 1927)
7e lui le sourire d’amitié mortel de tout ce qui n’arrive jamais. Il s’est trompé, ce n’est pas elle. Il pensa que c’était un a
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
8nt dans les livres — et nulle part ailleurs. Nous arrivions dans la vie avec des mentions honorables et une inconcevable gaucheri
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
9s’inscrire au terme de chaque trimestre. Ceux qui arrivent après la clôture ont à refaire l’étape. On obtient par ce moyen un pe
10s, ne laissent pas que d’être assez spéciales. Il arrive en effet que nos petits futurs grands citoyens ayant accompli de « fo
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
11 prend les enfants au sortir de l’école primaire, arrive trop tard. Elle sème dans un terrain que l’instituteur a méthodiqueme
8 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
12disais-je parfois, et il y avait des moments où j’arrivais presque à me convaincre que si je m’approchais tout à coup par derriè
9 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
13 visages amis me sourient. Ô liberté aérienne des arrivées, premiers regards aux rues croisées qui font des signes pour demain,
14tant à la façon de certains regards lucides qu’il arrive qu’on porte sur la vie, tout d’un coup, à trois heures de l’après-mid
15age, derrière la maison, un peintre tout en blanc arrive par les vignes, ah ! qu’il fait beau temps, l’horizon est aussi loint
10 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
16jardins ! C’est devant une glace panachée qu’il m’arrive de douter de la vie, comme d’autres aux approches du mal de mer. À la
17au milieu de la plaine à l’heure A, — l’heure des arrivées et des adieux… Il y a dans tous les réveils une détresse et une déliv
18ai tiré le sentiment d’absurdité foncière qu’il m’arrive d’éprouver en face d’une action purement raisonnable. Ah ! quelle rai
11 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
19sauce est au rôti ce que le style à la pensée. Il arrive qu’on parle, en art culinaire, du style d’un rôti, et en cuisine litt
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
20ssortent nullement de la critique littéraire ; il arrive qu’elles mettent en jeu de gros problèmes à propos d’ouvrages bien mi
13 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
21 si vous la lisez, ne dites pas à vos amis ce qui arrive avant qu’ils n’aient lu eux-mêmes le livre. J’espère que les critique
14 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
22produisent l’impression pénible de se montrer, il arrive chez Kierkegaard une chose extraordinaire : soudain c’est lui qui me
15 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
23duits, ils avaient une unité, un terme auquel ils arrivaient ; la vie n’est plus aujourd’hui qu’une suite d’événements qui se succ
16 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
24e l’Europe centrale Un accord sans résolution Il arrive qu’au sortir de Paris le train de banlieue qui emmène son chargement
17 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
25prenant pas, il y eut un moment pénible, comme il arrive lorsqu’un peu d’humanité vient interrompre une comédie aux attitudes
18 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
26 visages amis me sourient. Ô liberté aérienne des arrivées, premiers regards aux rues croisées qui font des signes pour demain,
27tant à la façon de certains regards lucides qu’il arrive qu’on porte sur la vie, tout d’un coup, à trois heures de l’après-mid
28age, derrière la maison, un peintre tout en blanc arrive par les vignes, ah ! qu’il fait beau temps, l’horizon est aussi loint
29jardins ! C’est devant une glace panachée qu’il m’arrive de douter de la vie, comme d’autres aux approches du mal de mer. À la
30au milieu de la plaine à l’heure A, — l’heure des arrivées et des adieux… [p. 112] Il y a dans tous les réveils une détresse et
31ai tiré le sentiment d’absurdité foncière qu’il m’arrive d’éprouver en face d’une action purement raisonnable. Ah ! quelle rai
19 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
32 qui se promènent tout seuls… Et puis, il lui est arrivé quelque chose de terrible, où il a perdu son âme. Et puis il n’est re
20 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
33n quatrain de bienvenue. Elle me confie qu’il lui arrive de rêver en vers. Chacun son petit talent dans la famille. Le gros Fr
34uve son repos dans les figures qu’il engendre. Il arrive aussi qu’il les aime et qu’il ressente à leur égard les désirs qu’aup
35re jusqu’à Stuttgart, où je crois bien qu’on doit arriver vers 8 heures, J’ai d’abord essayé de me confiner dans cette petite é
36que l’aîné des frères racontait tout ce qui était arrivé, un parfum de millions de roses se répandit dans les airs, tandis qu’
21 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
37 même temps que le maître la sienne : car à peine arrivé il crie le nom d’un des enfants et celui-ci récite une courte prière,
22 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
38 sauce est au rôti comme le style à la pensée. Il arrive qu’on parle, en art culinaire, du style d’un rôti, et en cuisine litt
23 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
39tance entre ce qu’énonce la philosophie et ce qui arrive aux hommes en dépit de sa promesse. » M. Brunschvicg fait un cours su
24 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
40alisme. ⁂ Ils partent donc de la nécessité. Ils n’arriveront jamais à la liberté, au loisir plein. Si la liberté n’est pas à l’ori
25 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Deuxième Jour de la Création, par Ilya Ehrenbourg (décembre 1933)
41eois : taré donc, intellectuel, ratiocineur, il n’arrive pas, malgré ses plus loyaux efforts, à se passionner pour le problème
26 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Pourquoi ils sont socialistes (juillet 1933)
42ntion claire que de prendre toujours à gauche, on arrive fatalement devant la Banque d’État. Juste à temps pour voir se fermer
27 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
43aient mené à bien leur travail historique ? Et qu’arriverait-il si le résultat en était par exemple, de démontrer que tel « invari
28 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — d. Pour une politique à hauteur d’homme
44s appuyés par les intérêts de quelques milliers d’arrivés. Déjà certaine jeunesse française cesse de confondre réalisme et comb
29 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
45 c’est là ce qu’ils ont en eux de plus humain. Il arrive qu’ils se sacrifient à la tâche qui leur est assignée par une force p
30 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
46e nous soyons marxistes ou antimarxistes, il nous arrive à tous, dans des moments d’indignation en présence de l’hypocrisie pl
31 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
47ible vis-à-vis de son œuvre. Si tous les hommes n’arrivent pas au bonheur moyen, tout sera perdu. Si je crève de faim, tout sera
32 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
48anière consciente et volontaire. Certes, il m’est arrivé de « sentir communiste ». Cela nous arrive à tous, et plus souvent qu
49 m’est arrivé de « sentir communiste ». Cela nous arrive à tous, et plus souvent que nous ne le pensons. Mais de là à accepter
50ganiser cette vie-ci pour elle-même : notre règne arrive ! Mais les chrétiens le savent-ils encore ? Savent-ils encore que, po
51gion n’a pas de sens humain : jamais les hommes n’arriveront à donner un sens réel aux paroles de l’Évangile. Dieu seul le peut. L
33 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
52te ? Sinon d’une peur de moi-même ? C’est qu’il m’arrive encore de me voir entraîné ce soir-là dans leurs rangs, serrant les c
34 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
53italisme. Ils partent donc de la nécessité. Ils n’arriveront jamais à la liberté, au loisir plein. Si la liberté n’est pas à l’ori
35 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
54 théologie, mais il ne fut jamais pasteur. Il lui arriva pourtant de prêcher, et ses sermons, réunis sous le titre général de
36 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
55is le sujet en vaut la peine, je concéderai qu’il arrive parfois qu’on trouve dans une de ces feuilles une page digne de l’écr
56 m’appelle Thoreau. Voilà le camarade Hamsun, qui arrive avec son violon. Dresse-toi, viens, nous partons dans le vaste monde.
57 de la vie de garçon, reprise par nécessité… Nous arrivons sur la place de mon village. « Je vous dépose ici ? Où voulez-vous ?
37 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
58nte quant aux intentions cachées de la Nature. Il arrive alors que cet homme, trahissant la mission dont la foi le chargeait,
38 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
59is constantes, de « lapsus révélateurs » : il lui arrive d’accorder le verbe non avec le sujet, mais avec le nombre des complé
39 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
60lois « sérieuses et précises » que la pensée peut arriver à reconnaître, mais sur lesquelles elle ne saurait agir. C’est une my
40 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
61 que la « recherche des moyens par lesquels l’âme arrive à transgresser ses limites charnelles et temporelles, à s’oublier en
41 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
62ne, le premier, a trahi sa tactique dès qu’il est arrivé au pouvoir. Cela était fatal ; cette tactique en effet, s’il faut le
42 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
63r elles-mêmes ne présentent pas grand intérêt, il arrive qu’on distingue le retournement de certaines réalités vivantes. La vi
64iécée se découd par ici, se déchire par là, et il arrive que l’on devine l’être de chair et de sang qu’elle déguisait, — le vr
65ais du choc de deux fronts derrière lesquels on n’arrive pas à distinguer de volonté, de passion nette, d’idée maîtresse, que
43 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
66ous avais dit pour conclure : Souhaitons que vous arriviez à faire comprendre, hors d’Allemagne, que votre goût du décor guerrie
67ité que je ne puis mettre en doute, mais que je n’arrive pas à concevoir. Je suis sans doute trop rationaliste encore ? Lui.
68a bataille d’hommes. » Lui. — Et pour ceux qui n’arrivent pas si haut ? Pour la grande masse des hommes qui ne comprennent la v
44 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
69eprendre les termes de Sorel, disons qu’on en est arrivé à considérer la culture comme un produit de consommation, et non comm
45 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
70efface ou cesse d’être clairement perçue comme il arrive quand les premiers succès comblent nos appétits les plus violents, qu
46 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
71e qui ne borne pas ses ambitions au politique… Il arrive même qu’on puisse le constater. Je dis enfin que si ces deux critères
47 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
72même de ses efforts qu’il faut le prendre. Car il arrive que nos succès nous jugent plus sévèrement que nos échecs. Dans tous
73t simple, ils ne sauront que vous répondre, ils n’arriveront jamais au oui ou au non, au choix. Ils demanderont le délai nécessair
74ème, pour peu que ce soit un problème vivant — il arrive que les données changent, et que l’urgence s’évanouisse. Nouvelle rai
48 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
75acte qu’il faut définir toute chose, sinon l’on n’arrivera jamais à rien d’actif. Mais la raison pourtant ne saurait être exclue
76seulement elle « se paye de mots », mais comme il arrive toujours quand la monnaie ne travaille plus, elle les dévalorise, et
77cription abstraite du [p. 230] concret, si nous n’arrivions pas à situer, à baptiser, l’incarnation de cette mesure spirituelle.
49 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
78ns heureux qu’eux partout ailleurs. L’on n’y peut arriver qu’en empêchant soigneusement toute communication avec le dehors… On
50 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
79la Révélation de notre raison ? Au point qu’on en arrive à se demander pourquoi le Christ a dû mourir pour triompher de notre
51 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
80our cela, il te faut de la force et du talent. Qu’arrive-t-il ? Tout simplement ceci : l’époque s’engoue de tes discours et tu d
81 totale du réel que notre langue, je le crains, n’arrivera pas à la restituer sans bizarreries. Ceci suffit sans doute à excuser
52 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Précisions utiles sur l’industrie des navets (mars 1936)
82es fascismes. L’argent a ses fatalités, même s’il arrive de Moscou. ⁂ Sans vouloir préciser ici les modalités du régime de l’é
53 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
83 instrument créé par une autorité en exercice. Il arrive certes qu’un pouvoir institué survive à l’abdication de l’autorité qu
54 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
84tige de liberté. Depuis six jours que nous sommes arrivés, je n’ai lu que les Règles de Descartes, comme on ferait un mot crois
85outenait à Paris. Ces deux derniers jours déjà, j’arrivais mal à prendre au sérieux l’actualité de ce que j’écrivais. Il faut av
86 et les vendent aux baigneurs. Bien entendu, je n’arrive pas à savoir combien ce petit commerce lui rapporte, « ça dépend des
87. Le ciel change avec une incroyable rapidité, il arrive qu’il se couvre et se nettoie tout entier dans l’espace d’une demi-he
88uis faire ou imaginer : libération. Il faut qu’il arrive quelque chose. Et s’il n’arrive rien ? « On ne meurt pas de faim dans
89on. Il faut qu’il arrive quelque chose. Et s’il n’arrive rien ? « On ne meurt pas de faim dans nos pays », dit-on, et je crois
90chine. Je crois bien que sans cette machine, je n’arriverais jamais à leur prouver que je fais réellement quelque chose. Quand je
91quand on est dans ma situation. — À ce propos : j’arrive au bout de mon petit rouleau, matériellement, et je ne prévois [p. 54
92re première tentative d’autonomie. Je ne suis pas arrivé à gagner assez vite ce qu’il nous fallait pour subsister après l’épui
93rrêt en arrêt, il fallut près de deux heures pour arriver au dit chef-lieu. — Déjeuné, après le culte, chez M. Palut. Il n’est
94ue pour la première fois aujourd’hui, et que je n’arrive à la préciser que par l’effort d’écrire ici des mots qui la traduisen
95 on fait venir l’orchestre-jazz du chef-lieu : il arrive dans un somptueux car d’excursion capitonné de velours violet horribl
96 par rapport à sa seule vocation qu’un homme peut arriver à savoir avec certitude de quoi et de combien il a besoin pour vivre.
97d’une grande affluence de badauds, c’est là qu’on arrive à grand son de trompe, c’est enfin ce que l’on voit le mieux de chaqu
98changer pratiquement dans chaque province ? Qu’on arrive enfin à se gouverner sur place, dans chaque commune ? On sent bien ce
99e de tout à l’heure s’excluent en fait. Mais je n’arrive plus du tout à retrouver ce sentiment d’absurdité que provoquait en m
100gtemps loin de Paris, comme nous vivons ici, pour arriver à distinguer : eux ne s’en doutent pas, ils l’ont naturellement, et n
101re que lorsque je [p. 121] lis les imprimés qui m’arrivent au courrier, ou les journaux. C’est lassant, le manque d’argent, à la
102e promène ? [p. 123] 14 juin 1934 Il vient de m’arriver quelque chose qui prouve certainement quelque chose, mais Dieu sait q
103rd’hui que j’ai pu aller y négocier mon chèque. J’arrive devant la porte où il est écrit : caisse. Je frappe et entre. Un homm
104ifier, on croirait que les hommes ne peuvent plus arriver à se connaître, tels qu’ils sont, qu’à la faveur d’une coucherie comp
105lement. Il n’a pas fallu deux minutes pour qu’ils arrivent de tous côtés, comme par hasard, à la fameuse planche de radis fraîch
55 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
106e province [p. 135] 22 septembre 1934. A… (Gard) Arrivés hier matin, par Nîmes. Déjà je ne sais plus ce que j’attendais, ni ce
107e porter la responsabilité des accidents qui leur arrivent. Cela peut agacer dans le détail. [p. 156] C’est assez sage dans l’e
108 de la vie de garçon, reprise par nécessité… Nous arrivons sur la place de mon village. « Je vous dépose ici ? Où voulez-vous ?
109ue de Dieu, et des vocations bouleversantes qu’il arrive que Dieu nous adresse. C’est un comique profond, lugubre et déprimant
110 tourné du côté de la plaine. Signe qu’il va nous arriver quelque chose par là ? Du côté de Marseille… Et soudain je me suis so
111ontact avec le public. — Dans le courrier qui est arrivé en mon absence, deux nouvelles demandes de « causeries » : l’une à un
112 des feuilletonistes et des snobs, nous en sommes arrivés à parler dans le vide, à ne parler qu’à ces lecteurs qui achètent les
113s hommes spéciaux exploitant leur spécialité pour arriver à un succès sur le marché. Combien de nos romanciers devraient être c
114e, toute la bande ! — Oh ! dit l’homme, si vous y arrivez, c’est bien votre droit ! — Notre droit ? Peuchère, c’est notre devoi
115 28 avril 1935 Le problème des gens. — Comment arriver à ne plus s’indigner sans cesse de la bêtise des gens ? Ou mieux : co
116 cesse de la bêtise des gens ? Ou mieux : comment arriver à ne s’en indigner plus que dans la mesure où notre action réparatric
117nt en train de faire tandis que vous causez, vous arriverez à leur tirer quelque chose de sensé, de vécu, de réel, — et qui renve
118tte présence, à côté. Hier matin, la mère Calixte arrive tout agitée : Madame se meurt ! s’écrie-t-elle. C’est Mme Bastide, la
119vient de la cuisine des Simard. Un beau-frère est arrivé, et on partage. C’est toujours assez compliqué. La nuit, par un derni
120vieux pendant qu’ils vivent ? — Déjà les voisines arrivent, par petits groupes, parlant beaucoup. 9 mai 1935 Me voilà donc bro
121de rites de protection très compliqués dont ils n’arriveraient pas à concevoir qu’on puisse même s’étonner. Et ne pas croire, surtou
56 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
122rté, car en réalité, Dieu a tout prévu, et rien n’arrive que selon sa prévision. Luther ne pose pas seulement l’omnipotence, m
57 1937, Esprit, articles (1932–1962). Albert Thibaudet, Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours (mars 1937)
123 qu’on attendait depuis la guerre. Mais peut-être arrive-t-il un peu tard. Peut-être posons-nous déjà d’autres questions, qu’il
58 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
124u côté de la plaine. [p. 371] Signe qu’il va nous arriver quelque chose par là ? Du côté de Marseille… Et soudain je me suis so
125 Contact avec le public Dans le courrier qui est arrivé en mon absence, deux nouvelles demandes de « causeries » : l’une à un
126lletonistes et des [p. 379] snobs, nous en sommes arrivés à parler dans le vide, à ne parler qu’à ces lecteurs qui achètent les
127s hommes spéciaux exploitant leur spécialité pour arriver à un succès sur le marché. Combien de nos romanciers devraient être c
128tte présence, à côté. Hier matin, la mère Calixte arrive tout agitée : Madame se meurt ! s’écrie-t-elle. C’est Madame Bastide,
129vient de la cuisine des Simard. Un beau-frère est arrivé, et on partage. C’est toujours assez compliqué. La nuit, par un derni
130vieux pendant qu’ils vivent ? — Déjà les voisines arrivent, par petits groupes, parlant beaucoup. [p. 385] 9 mai Me voilà broui
131de rites de protection très compliqués dont ils n’arriveraient pas à concevoir qu’on puisse même s’étonner. Et ne pas croire, surtou
59 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
132outenait à Paris. Ces deux derniers jours déjà, j’arrivais mal à prendre au sérieux l’actualité de ce que j’écrivais. Il faut av
133 et les vendent aux baigneurs. Bien entendu, je n’arrive pas à savoir combien ce petit commerce lui rapporte, « ça dépend des
134uis faire ou imaginer : libération. Il faut qu’il arrive quelque [p. 71] chose. Et s’il n’arrive rien ? « On ne meurt pas de f
135aut qu’il arrive quelque [p. 71] chose. Et s’il n’arrive rien ? « On ne meurt pas de faim dans nos pays », dit-on, et je crois
136chine. Je crois bien que sans cette machine, je n’arriverais jamais à leur prouver que je fais réellement quelque chose. Quand je
137e de tout à l’heure s’excluent en fait. Mais je n’arrive plus du tout à retrouver ce sentiment d’absurdité que provoquait en m
138rd’hui que j’ai pu aller y négocier mon chèque. J’arrive devant la porte où il est écrit : Caisse. Je frappe et entre. Un homm
60 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au dossier d’une vieille querelle (novembre 1937)
139erdre mais que s’ils s’y trouvent mêlés, comme il arrive parfois aux plus prudents, ils feront bien de s’y comporter selon les
61 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
140ment ultérieur de l’impérialisme romain. Comme il arrive toujours lorsqu’on s’engage dans de tels mécanismes, le remède (ici l
141t sans quelque intervention de l’homme. Il devait arriver un temps où il ne se trouverait même plus de brutes intelligentes, co
62 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
142t de deux jours « avant le régime ». Mais je suis arrivé persuadé que tout était changé, depuis janvier 1933, de ce que j’avai
143uations bien circonscrites.   Les bourgeois. — J’arrivais de Paris persuadé que l’hitlérisme est un mouvement « de droite », un
144 sont malades (c’est un contrôle), et même, c’est arrivé plus d’une fois, de régler des questions très délicates, enfants natu
145ous avais dit pour conclure : Souhaitons que vous arriviez à faire comprendre, hors d’Allemagne, que votre goût du décor guerrie
146ité que je ne puis mettre en doute, mais que je n’arrive pas à concevoir. Je suis sans doute trop rationaliste encore ? Lui.
147a bataille d’hommes. » Lui. — Et pour ceux qui n’arrivent pas si haut ? Pour la grande masse des hommes qui ne comprennent la v
148 foi — et peut le faire jeter en prison. Il m’est arrivé de souhaiter que les écrivains de nos démocraties soient soumis penda
63 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
149, mais qu’il témoigne d’une grande sagesse : « Il arrive qu’on soit obligé de ne pas dire la vérité à un grand malade, de peur
150tale. » Finalement le chef des étudiants du Reich arrive au camp. Il déclare que « le temps vient où beaucoup de camarades du
64 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
151 actuelles qui fondent notre fidélité. Quoi qu’il arrive, heur ou malheur, le sort du monde nous importe bien moins que la con
65 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Monastère noir, par Aladár Kuncz (janvier 1938)
152 leur faire part de son état : mais les lettres n’arrivent jamais, ou demeurent sans réponse. Le courrier qu’on lui adresse est
66 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une révolution refoulée (juillet 1938)
153squ’elle est nécessaire, et c’est le cas. Mais il arrive qu’on la dénature en la refoulant trop longtemps. Elle cherche alors
67 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
154 vivent, aux moments les plus purs d’un drame, il arrive qu’on voie transparaître en filigrane cette forme mythique. Comme une
155 du terme ce qu’il veut dire sans le dire. Il lui arrive de composer en un seul geste ou une seule métaphore à la fois l’expre
156 me donna le jour en expirant, la vieille mélodie arrivait aussi à leurs oreilles, languissante et triste. Elle m’a interrogé un
68 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
157quivoque traduction de la mystique courtoise. (Il arrive que les situations les plus apparemment « mystiques » du Roman doiven
158e. O Dieu ! que notre misère est grande ! Il nous arrive comme à ces animaux venimeux qui changent en poison tout ce qu’ils ma
159ifférents la même chose : il faut que le mystique arrive « à se passer du don », à ne plus le désirer pour lui-même. Dans le m
69 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
160fatal : Et pour que mon martyre au port jamais n’arrive Mille fois chaque jour je meurs, mille je nais… 132 (Sonnet 164.)
161us mal — se rapprochant du modèle primitif — l’on arrive à Jean-Paul, à Hölderlin, à Novalis. Dans la panique de la Révolution
162s rationalistes malgré eux, pour ces athées qui n’arrivent point à croire à leurs chimères les plus consolantes, l’amour ne sera
70 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
163es en achetant d’un bloc son armée. Quand ils n’y arrivaient pas, il fallait se résoudre à batailler. Mais une bataille, dit Machi
71 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
164 actuelles qui fondent notre fidélité. Quoi qu’il arrive, heur ou malheur, le sort du monde nous importe bien moins que la con
72 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
165e partout ailleurs. 5. On garde le secret désir d’arriver à une « prise du pouvoir » de type léniniste ou fasciste, c’est-à-dir
73 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
166e à son caprice. Eh bien, je dis que lorsqu’on en arrive à une pareille décadence des lieux-communs, la culture est à l’agonie
74 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
167de « raison d’être historique ». Pour peu qu’elle arrive à le faire croire, soit aux masses, soit plutôt à certains dirigeants
168ous empêche pas d’être « ceux par qui le scandale arrive » ! Notre égalitarisme est, lui aussi, une forme de notre paresse d’e
169e la politique de L’Europe entière. 32  » Et j’en arrive, ici, au centre même de tout ce que je voulais vous dire aujourd’hui 
170moyen de garder sa foi, c’est de la prêcher. Il m’arrive même de penser qu’on ne croit vraiment que lorsque, devant d’autres,
75 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
171 table de travail et « arranger » des papiers. Il arrive que ma femme de ménage fasse de l’ordre à son idée dans mon bureau :
76 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
172dix-neuf siècles que ce Prix a été fixé… On était arrivé au fumoir. Et tout le monde se remit à parler des nouvelles du jour c
77 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
173e détail de notre vie présente, comment le Diable arrive à s’insérer dans les structures de l’être, donc du bien. J’ai dit qu’
78 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
174roche nous aurions à nous faire à cet égard. S’il arrive qu’il y ait un différend entre mon mari et moi, nous ne l’avons jamai
175 à son tour va contaminer la vie privée, comme il arrive d’ailleurs dans n’importe quel régime. C’est ainsi que jadis les cout
79 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
176 de Dieu mais celles des hommes. » Qu’est-il donc arrivé ? Comment cette « pierre » sur qui l’Église vient à peine d’être posé
177rendre : « À Dieu ne plaise, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas ! » À peine fondée, l’Église en la personne de Pierre, son chef t
178st facile, il n’y a qu’à se laisser aller. Vous « arriverez » plus vite que ceux qui montent, et dans des lieux plus riches et po
179 à courir par délégation les aventures qui ne lui arrivent pas. La radio, la presse, les meetings monstres, l’invitent à prendre
180ense est de dire « qu’elle ne sait pas ce qui lui arrive. » C’est une feinte, un mensonge ; elle sait très bien. Ou si vraimen
181it une couleur au jeu de cartes, rouge ou noir. J’arrive à la salle de lecture. Il n’y avait que des feuilles de papier blanc
182e agonise, il a sa balle dans le cœur, quoi qu’il arrive. Mais pour quoi vivions-nous naguère, et pour quoi mourrons-nous dema
183la tragédie n’était qu’un accident, une chose qui arrive aux autres, et dans les livres ; et la voilà substance de nos vies. E
80 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
184sions de la plus vaste poésie ! Tout ce qui m’est arrivé ces jours-ci est à l’image de l’histoire mondiale. Jamais nos objecti
185ueil, qui nous accable inconsciemment. Quoi qu’il arrive, le grand Ordre subsiste, la Partie est déjà gagnée, — le bleu du cie
186 de démons, ils sévissent par millions, et nous n’arriverons pas à les chasser. Mais en réalité, l’on ne peut jamais exorciser le
187 permanence ? Beaucoup de choses impossibles nous arrivent. Un beau jour elles sont là, malgré nous. Ne serait-il pas temps de v
188ré nous. Ne serait-il pas temps de vouloir ce qui arrive, de vouloir [p. 205] l’impossible favorable, c’est-à-dire de créer un
189 hommes ne savent rien, tout est devant eux, tout arrive également à tous : même sort pour le juste et pour le méchant ». Mais
81 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
190 à courir par délégation les aventures qui ne lui arrivent pas. La radio, la presse, les meetings monstres, l’invitent à prendre
82 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
191ie est ainsi, pour Goethe, un remède dont il doit arriver à se délivrer. Personne moins que lui n’a choyé son mal. C’est seulem
83 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
192 théologie, mais il ne fut jamais pasteur. Il lui arriva pourtant de prêcher, et ses sermons, réunis sous le titre général de
193, mais je ne l’ai dit que pour l’écarter, et pour arriver à Alleluia ! Alleluia ! Alleluia ! 19  » Deux documents éclairent le
194ut juger de soi selon le succès qu’il remporte, n’arrivera jamais à rien entreprendre. Même si le succès pouvait réjouir le mond
84 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
195, on ignore même leur date exacte, et pourtant il arrive qu’un chacun puisse les lire comme s’il s’agissait là de lettres écri
196 la commune se rassemble, et c’est à ce moment qu’arrive du Château la décision déclarant que K. n’a pas réellement droit de c
85 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
197rté car, en réalité, Dieu a tout prévu, et rien n’arrive que selon sa prévision. Luther ne pose pas seulement l’omnipotence, m
198end nécessairement damnables… Mais quoi ! si nous arrivions à comprendre par la raison de quelle manière Dieu est miséricordieux
86 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
199ndant, une certaine légèreté avec laquelle il lui arrive de prendre position — quoi qu’il en ait, et malgré son génie du scrup
87 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
200ions — sauf peut-être Jean-Paul et Novalis. Ils n’arrivent pas à retrouver, [p. 212] dans leur au-delà, une présence qui pardonn
88 1946, Journal des deux Mondes. Avertissement
201ents, ce journal n’est vraiment « intime ». (Il m’arrive d’en tenir de ce genre, mais je les garde pour mon seul usage.) Dans
89 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
202l ! 11 avril 1939 M. Pin a semé, mais moi, je n’arrive même pas à défricher le champ d’un gros ouvrage projeté. Toute œuvre
90 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
203tout homme rêve une bonne part de sa vie. Mais il arrive aussi que certains rêves, et certains cauchemars, soient vécus ; j’ai
204même à huit, car tu ne sais pas quel malheur peut arriver sur la terre. » Le secret de la vie généreuse est la conscience de sa
205s. Tout est changé, la guerre est là, mais rien n’arrive. Et nous vivons dans le suspens. À moins que ce ne soit dans une chut
91 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
206. — Terminé. Bon. Nous verrons cela demain matin. Arriver à sept heures tapantes au bureau, surtout. Notre projet du 6 juin se
207. Handicap embêtant dans ces moments où tout peut arriver. 18 juin 1940 À sept heures précises au bureau. Sur ma table une no
208extravagant à la fois, comme l’événement quand il arrive. Je vois ce pré et je sais qu’il peut y apparaître dans un instant de
92 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
209oyage, tous ne sont pas encore très rassurés : il arrive en effet, nous dit-on, qu’à la dernière minute la police retienne cer
210a toute hérissée de grilles et de cactus quand on arrive, mais fraîche et gaie à l’intérieur de ses courettes et de ses chambr
93 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
211’est qu’un faubourg de Boston. Le premier soir en arrivant dans ce logis pour étudiants où un ami me prêtait sa chambrette, je t
94 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
212sans bouger pied ni patte, l’accident vous serait arrivé sur un autre plan, plus dangereux. Vous l’avez pris sur vous physique
213ncias. Certains sont si lourds que leurs pattes n’arrivent pas à les supporter : on leur glisse sous le ventre une large pièce d
95 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
214 Oui, vous avez rêvé que vous dormiez. Un réfugié arrivant à New York me dit : — Puisqu’ils ne croient qu’à l’argent, dans ce pa
215 Juillet 1942 St. J. Perse 12 . — Lorsqu’il est arrivé en Amérique, il n’a paru de lui qu’une seule photo, encore était-elle
96 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
216té devant le destin. Il se souvient que tout peut arriver, même le pire. Il pressent que le sort, l’État, la science, le monde
97 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
217apitées, ou renversées dans les branchages — nous arrivons au coin d’un bâtiment de ferme. C’est le chenil. Le parc s’arrête ici
98 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
218pelle la Souabe, le Wurtemberg. Et justement nous arrivons devant une maison de bois peinte en jaune clair, ornée de géraniums a
219nous faudra-t-il pour le comprendre ? Si nous n’y arrivons pas très vite, nous n’y arriverons sans doute jamais : nous sauterons
220re ? Si nous n’y arrivons pas très vite, nous n’y arriverons sans doute jamais : nous sauterons comme des imbéciles. [p. 223] Il
221, nous avons l’habitude. Le 4, un jeune homme qui arrivait de Chicago. C’est très long, je résume. Il écrit un roman inspiré de
99 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
222 de bureaux différents. Mais je n’y serais jamais arrivé sans l’appui de ma Légation. [p. 239] 27 mars 1946 Entre les deux
223de bain. Mais comment dormirais-je cette nuit ? J’arrive au rendez-vous après sept ans, furtivement, à la faveur d’une nuit dé
224t Staline. Je m’en tiens là dans mes jugements, j’arrive à peine. Mais si j’essaye de situer ce pays dans le cadre de mon voya
100 1946, Journal des deux Mondes. 17. Le mauvais temps qui vient
225 terminé et que le temps de faire des comptes est arrivé. Or le drame continue, c’est trop clair. Le tour des Suisses viendra,
226atastrophe. Il y a des trains qui marchent et qui arrivent même à l’heure, il y a des dettes payées et des paroles tenues, la po