1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Bernard Lecache, Jacob (mai 1927)
1on du milieu juif, prend une âpre rapidité avec l’ascension de Jacob et ses luttes. On pardonne bon nombre de platitudes et de vu
2 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
2t inévitablement tragique. Car si l’histoire de l’ascension d’un caractère, d’une volonté, d’une âme virile, trouve dans sa durée
3tions ; parce que le sentiment ne souffre pas une ascension continue, mais une fois atteint le moment de sa perfection, ne peut p
3 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
4té par homme de 1899 à 1919, nous voyons que leur ascension est relativement lente et passe, par exemple, pour les États-Unis, de
5 période, la courbe de la production poursuit une ascension à peu près parallèle, de même que la courbe indiquant le nombre des e
4 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
6té par homme de 1899 à 1919, nous voyons que leur ascension est relativement lente et passe, par exemple, pour les États-Unis, de
7 période, la courbe de la production poursuit une ascension à peu près parallèle, de même que la courbe indiquant le nombre des e
5 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
8épulture, au tombeau vide, aux apparitions et à l’Ascension. Et voici à quelles conclusions il aboutit : Alors qu’à l’origine, o
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
9 citèrent tous, comme exemple impressionnant de l’ascension culturelle des masses, la construction du métro de Moscou ; le plus b
7 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
10, citèrent tous comme exemple impressionnant de l’ascension culturelle des masses la construction du métro de Moscou, le plus bea
8 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
11il pose. D’une part, la force et la rapidité de l’ascension hitlérienne ont été l’expression directe d’une carence du sens civiqu
9 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
12ait abouti. Sans cesse, il faut recommencer cette ascension de l’âme dressée contre le monde. Mais alors le Tristan moderne gliss
10 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
13ut n’est plus au-delà, toujours plus haut, dans l’ascension interminable du Désir qui consume la vie, mais ici-bas, dans l’obéiss
14n, tel que l’a décrit Kierkegaard. Au sommet de l’ascension spirituelle qu’il nous raconte dans le langage de la plus ardente pas
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
15asser que le Tout. C’est le dépassement infini, l’ascension de l’homme vers son dieu. Et ce mouvement est sans retour. ⁂ Les orig
16 la lumineuse indistinction. Dès ici-bas, par une ascension graduelle, par la mort progressive et volontaire que représente l’asc
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
17nds mystiques s’accordent à voir le terme de leur ascension dans la liberté souveraine de l’âme. Saint Jean de la Croix et Maître
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
18 de l’homme 135  ? ⁂ Puis il y eut cette fameuse ascension au Ventoux, qui lui donna beaucoup à réfléchir. Il y eut surtout, en
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
19ait abouti. Sans cesse, il faut recommencer cette ascension de l’âme dressée contre le monde. Mais alors le Tristan moderne gliss
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
20 plus au-delà, toujours plus haut dans [p. 338] l’ascension interminable du Désir qui consume la vie, mais ici-bas, dans l’obéiss
21n, tel que l’a décrit Kierkegaard. Au sommet de l’ascension spirituelle qu’il nous raconte dans le langage de la plus ardente pas
16 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
22able encore qui nous accueille au sommet de notre ascension. Comme le montre l’histoire de la Tour de Babel qui est le grand myth
17 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
23is. Il a valu à toute la classe prolétarienne une ascension constante et mesurable. Il est réel, chez nous. Il est inexistant de
18 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
24ant fatalement à la construction et le déclin à l’ascension, selon les lois du Retour éternel. Pour ces religions, il n’était poi
19 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
25e système de la ronde des professeurs, et de leur ascension progressive vers la capitale, si typique de la France centralisée, es
20 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
26parût de l’autre côté, comme au terme d’une aride ascension s’ouvrit aux yeux de Balboa l’autre Océan. Oportet haereses esse ! La
21 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
27titude manichéenne qui accompagne régulièrement l’ascension des religions du Dieu Bon, et qui leur oppose en sourdine un « spirit
22 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
28is non pas des Anglais… À l’Ouest, en revanche, l’ascension de l’Europe se confond avec les succès de la lutte permanente contre
23 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
29l’autre côté, [p. 175] comme au terme d’une aride ascension s’ouvrit aux yeux de Balboa l’autre Océan ? Oportet haereses esse ! L
24 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
30titude manichéenne qui accompagne régulièrement l’ascension des religions du Dieu Bon, et qui leur oppose en sourdine un « spirit
25 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
31es cycles de « grandeur et décadence » à l’idée d’ascension générale et continue qu’impliquait la croyance au Progrès 88 . Le pro
32 trop rapide », par là-même propre à contrarier l’ascension continue du Progrès. Nous serions par exemple « gagnés de vitesse par
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.1. Sur plusieurs siècles de silence « européen »
33de « la Naissance », ou de « l’Essor », ou de « l’Ascension », ou de la « Formation », ou même des « Origines » de l’Europe 53 .
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
34volution, il en résulte à première vue qu’à toute ascension vers la grandeur doit succéder une décadence, comme à toute maturité
28 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
35nissent par la sublimation comme Hercule ou par l’ascension comme Jésus-Christ. On pourrait dire qu’à un moment donné un peuple e
29 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
36e, durant tout le xixe siècle, donc bien avant l’ascension des deux Grands, qui date exactement de la fin de la dernière guerre,
30 1963, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Mais qui est donc Denis de Rougemont (7 novembre 1963)
37t l’écrivain qui a le mieux analysé la résistible ascension d’Adolf Hitler (dans Journal d’Allemagne et Journal des deux mondes n
31 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
38me en ont les montagnards à chaque palier de leur ascension. Nous l’avions fait il y a vingt ans en réunissant six Européens parm
32 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
39it se confondent. Marx n’avait certes pas prévu l’ascension de la Russieau xxe siècle jusqu’au rang de deuxième Grand du monde.
33 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
40t que, si l’Histoire continue, ce sera celle de l’ascension des Régions fédérées en Europe puis dans le Monde, et de la décadence
34 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
41e subie par Soubise à Rossbach au sommet de cette ascension : 1757. C’est que « l’État, malheureusement, s’écrit mieux encore dan
35 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
42crutin européen, à savoir : Jusqu’où peut aller l’ascension de M. Le Pen ? — Mme Veil placera-t-elle l’opposition au-dessus de la