1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
1ières des boulevards glissaient des reflets sur l’asphalte mouillé. Les pieds dans l’eau, les jambes fatiguées, les paupières lo
2 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
2 et de ciment armé, diversement coupés et étagés, asphalte plane, parois de verre et angles droits, circulation horizontale et v
3 pluie, la poisse aux pieds mêlée d’essence sur l’asphalte des avenues, c’était ce vide. C’était le sens absent. Dans le milieu
3 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
4lation vibrante aux pieds, fumerolles au ras de l’asphalte, et le vent fou ! Si le détail est laid, voyez l’ensemble. Pour un ho
4 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
5on douzième étage, en enfilade, petite tranchée d’asphalte et de brique jaune et rose dans un chaos géométrique, c’est bien New
5 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
6ibrante aux pieds, fumerolles [p. 53] au ras de l’asphalte et le vent fou ! Si le détail est laid, voyez l’ensemble. Pour un hom
7e et de ciment armé diversement coupés et étagés, asphalte plane, parois de verre et angles droits, circulation horizontale et v
8 pluie, la poisse aux pieds mêlée d’essence sur l’asphalte des avenues, c’était ce vide. C’était le sens absent. Beekman Place
9on douzième étage, en enfilade, petite tranchée d’asphalte et de brique jaune et rose dans un chaos géométrique, c’est bien New
6 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
10on douzième étage, en enfilade, petite tranchée d’asphalte et de brique jaune et rose dans un chaos géométrique, c’est bien New
7 1947, Doctrine fabuleuse. 15. Antée ou La terre
11… et allez ! l’ascenseur, le marbre, le ciment, l’asphalte, l’auto et les assiettes ! Tout propre, tout lisse, tout astiqué, rie