1 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
1lénitude élémentaire, définie par la loi, par son astre. L’homme chrétien au contraire, l’homme qui doit être surpassé, vit d
2 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
2 mesure des apparences permanentes : le cours des astres et les arêtes du cristal. Ou, du moins, si l’architecture des pierres
3 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
3des mesures, selon les temps et les lieux, ou les astres. C’est pourquoi j’ai borné mon étude à celle de quelques incarnations
4ons jamais en être, nous sommes nés sous d’autres astres, et notre vocation est différente. Nous ne sommes pas de ces religion
4 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
5des mesures, selon les temps et les lieux, ou les astres. Cependant, une mesure n’est rien, et ses symboles ne signifient rien
6ons jamais en être, nous sommes nés sous d’autres astres, et notre vocation est différente. Nous ne sommes pas de ces religion
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
7la terre. — Clartés rationnelles : empruntées à l’Astre invisible. Matinée du lundi de Pâques, 7 heures Tout est trempé et
6 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
8la terre. — Clartés rationnelles : empruntées à l’Astre invisible. Matinée du lundi de Pâques, 7 heures Tout est trempé et ru
7 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
9n temps et dans des lieux déterminés, et sous des astres dont le cours est calculable. (Au xiie siècle). J’ai cru cerner le s
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
10r ! Pour mourir de désirer ! Il peut maudire ses astres, sa naissance, mais la musique est savante, vraiment, et elle nous ch
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
11n temps et dans des lieux déterminés, et sous les astres dont le cours est calculable. J’ai cru cerner le secret du mythe. La
10 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
12la mer, rejetant l’écume de leurs impuretés ; des astres errants, auxquels l’obscurité des ténèbres est réservée pour l’éterni
13agir plus qu’elle ne peut influencer le cours des astres. Nous pouvons certes nous détruire, mais nous ne pouvons détruire dav
11 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
14 une fonction, et son destin est inscrit dans les astres ; mais l’homme moderne crée son destin dans l’inconnu. Goethe est gra
12 1946, Présence, articles (1932–1946). Le Nœud gordien renoué (avril 1946)
15icheur pénétra dans le temple au jour dit par ses astres, trancha le nœud d’un coup d’épée, ramassa le prix pour la durée de l
13 1947, Doctrine fabuleuse. 7. Angérone
16 n’irez pas au-delà de votre union. Ô silence des astres ! Fondues nos âmes ? Deux corps s’endorment dans leur paix, et l’être
14 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
17chercherait l’excellence, à son rang et selon ses astres. Ainsi les héros et les rois sont les auteurs de leur éclat. Ils donn
15 1947, Doctrine fabuleuse. 11. Le nœud gordien renoué
18icheur pénétra dans le temple au jour dit par ses astres, trancha le nœud d’un coup d’épée, ramassa le prix pour la durée de l
16 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
19 religions traditionnelles, au sens du mythe, des astres et de l’ordre cosmique, ou bien encore au sens de lois fatales et col
17 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
20n natal, pour se forger une destinée ; contre les astres et les dieux écrasants ; contre la masse informe qui annule les perso
18 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
21 de ce qui peut nous attendre ou non sur d’autres astres. Nous avons simplement envie d’aller voir je ne sais quoi, — d’aller
19 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
22iger dès sa naissance dans la voie tracée par ses astres et par les règles de sa caste, on le prépare à courir son aventure. A
23nscrire dans le jeu circulaire de la terre et des astres » (Nyota Inyoka). C’est reproduire sans faute, de la manière prescrit
20 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
24ne ascèse, un système, ce n’est pas le cours d’un astre, tracé par d’autres astres, ni un chemin qu’il faudra suivre, mais bi
25n’est pas le cours d’un astre, tracé par d’autres astres, ni un chemin qu’il faudra suivre, mais bien un chemin qu’il faut viv
21 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
26le élu : dès lors, celle-ci ne dépendait plus des astres ni d’un cours calculable des temps, mais d’une intention personnelle,
22 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
27’homme, comme la mesure du temps calculée sur les astres a permis la navigation transocéane 54 . L’expérience de l’espace et c
23 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
28le élu : dès lors, celle-ci ne dépendait plus des astres ni d’un cours calculable des temps, mais d’une intention personnelle,
24 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
29byloniennes, égyptiennes ou mayas, régies par les astres, par les calendriers, par quelque religion totalitaire, et présentant
30’est plus soumis à la pure et simple fatalité des astres. Il court son aventure à lui. Là encore, nous retrouvons la notion de
25 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
31lénitude élémentaire, définie par la loi, par son astre. L’homme chrétien au contraire, l’homme qui doit être surpassé, vit d
26 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — c. Présence des mythes et leurs pouvoir dans divers ordres
32ures de l’âme qui nous inclinent à la manière des astres, c’est-à-dire sans nous déterminer : inclinant, non gubernant. Nous l
27 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
33 religions traditionnelles, au sens du mythe, des astres et de l’ordre cosmique, ou bien encore au sens des lois fatales et co
28 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
34lénitude élémentaire, définie par la loi, par son astre. L’homme chrétien au contraire, l’homme qui doit être surpassé, vit d
29 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
35, combinés et [p. 233] défaits selon le cours des astres et le Karma. Il ne peut être, pour l’esprit, qu’indifférent. (Quoique
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
36té douteuse de la nuit, elle ne voit rien que les astres et les flots. Mais dès qu’elle eut atteint la puissante Crète aux cen
31 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
37uple entre en constellation ; les autres peuples, astres de deuxième grandeur, se groupent autour de lui, et c’est ainsi qu’At
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
38force et l’action du feu, de l’eau, de l’air, des astres, des cieux et de tous les autres corps qui nous environnent, aussi di
33 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
39éphémères, combinés et défaits selon le cours des astres et le Karma. Il ne peut être, pour l’esprit, qu’indifférent. (Quoique
34 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
40ger dès sa naissance dans une voie tracée par ses astres, par sa caste, sa classe et sa famille, on le prépare à courir « sa »
41nscrire dans le jeu circulaire de la terre et des astres » comme l’écrit Nyota Inyoka. C’est reproduire sans faute de la maniè
35 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
42ait des supérieurs incontestés — désignés par les astres, nés dans une certaine caste, ou tenant leur pouvoir d’un verdict abs
36 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
43on sa vocation, non plus selon le seul décret des astres. Du même coup, l’homme devient responsable de ses actions et de leurs
44n natal, pour se forger une destinée ; contre les astres et les dieux écrasants ; contre la masse informe qui annule les perso
45ger dès sa naissance dans une voie tracée par ses astres, sa caste, sa classe et sa famille, on le prépare à courir sa chance,
46nscrire dans le jeu circulaire de la terre et des astres », comme l’écrit Nyota Inyoka. C’est reproduire sans faute de la mani