1 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
1l ne l’ignore ou ne pourra l’ignorer longtemps, l’astrologie et la théologie. Un grand souci paraît dans toute son œuvre : il veut
2est qu’un membre, un reflet. So oben wie unten. L’astrologie de Paracelse n’est pas une superstition de devin, c’est une science d
3 grand docteur « macrocosmique », en appliquant l’astrologie, redécouvrit pour les générations futures « l’horizon primordial de l
2 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
4e. Notons ici ce que la Nacion n’aura pas dit. ⁂ Astrologie. — C., secrétaire de Légation, m’offre de faire mon horoscope, en mêm
3 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
5lique. Elles croient aussi à la métempsycose, à l’astrologie et aux castes. Tout cela se tient et se relie, tout cela est « religi
4 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
6lique. Elles croient aussi à la métempsycose, à l’astrologie et aux castes. Tout cela se tient et se relie, tout cela est « religi
5 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
7 bannissaient toute nouveauté — sauf dictée par l’astrologie — comme une sorte de blasphème contre l’ordre, toute originalité comm
6 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
8ernité. Et rien ne nous permet de le calculer, ni astrologie, ni révélation, ni science : « Car vous ne savez ni le jour ni l’heur