1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
1tère, et qui ne recule même pas devant un [p. 33] astucieux blasphème ? Pourquoi traitent-ils au contraire de « félons » les baro
2 le destin mortel qu’ils aiment, avec une sorte d’astucieuse résolution, avec une ruse d’autant plus infaillible qu’elle peut agir
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
3ie sociale. C’est l’héroïne, ici, qui est la plus astucieuse lorsqu’il s’agit d’imaginer des prétextes de séparation. Elle terrori
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
4turiers étaient avant tout d’avisés diplomates, d’astucieux commerçants. Ils savaient le prix d’un soldat. Leur tactique consista
4 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
5déclarer qu’il n’y croit pas ? Ainsi, par un tour astucieux, l’image automatique et médiévale qu’éveille en nous le nom du Diable
5 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
6res. Si j’en crois ces deux ex-adversaires, leurs astucieux préparatifs de guerre civile [p. 94] n’auraient été troublés que par
6 1946, Présence, articles (1932–1946). Le Nœud gordien renoué (avril 1946)
7t grâce d’innocence, Gordius voulut le rester par astucieuse appropriation d’artisan. Il saute à terre, bien décidé à montrer aux
7 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
8 page de plusieurs journaux parisiens. Le censeur astucieux, possédé par l’idée d’empêcher le peuple de savoir ce qui se passe, n
8 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
9) : Le mythe du coup de foudre est sans doute une astucieuse invention de Don Juan pour impressionner ses victimes. Il en a tant p
9 1947, Doctrine fabuleuse. 11. Le nœud gordien renoué
10t grâce d’innocence, Gordius voulut le rester par astucieuse appropriation d’artisan. Il saute à terre, bien décidé à montrer aux
10 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
11 page de plusieurs journaux parisiens. Un censeur astucieux, possédé par l’idée d’empêcher le peuple de savoir [p. 68] ce qui se
12eut révéler une situation mieux qu’un commentaire astucieux. Et le mystère humain peut être mieux saisi par un compte rendu décou
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.1. Sur plusieurs siècles de silence « européen »
13hez le génial illuminé Guillaume Postel et chez l’astucieux politique Léon X ; et jusque chez l’universel Leibniz. Le motif de la
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
14 seulement brave et magnanime, mais aussi rusé et astucieux. Européen en ceci que sa passion est domptée par la mesure. Il ne che
13 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
15 à savoir ce qu’avait été son action quotidienne, astucieuse, sage à longue échéance, dans la préparation de ce rassemblement de 8
14 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
16 les journaux, à prendre le pouvoir d’une manière astucieuse ou violente, par l’intermédiaire d’une junte, d’une clique ou d’un pa
15 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
17t pas un truc électoral, un système plus ou moins astucieux, mais un moyen de créer ce qui nous manque le plus en Occident — de l
16 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
18llemagnes, de l’homme fort en Italie, de l’ascète astucieux en Espagne, de la bonne moyenne-pas-gênante en Suisse, de l’Ours en U
17 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
19i les Suisses se sont fédérés pas à pas, dans une astucieuse lenteur, à travers la dense forêt des coutumes et des allégeances féo
18 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
20Podiebrad fait la connaissance d’un inventeur, un astucieux industriel français qui exploite des mines de charbon en Autriche voi