1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le protestantisme jugé (octobre 1931)
1venir une manière de Genève maritime, de Hollande atlantique : le maire Guiton, le héros, avec Rohan, de la résistance protestante
2 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
2aube de novembre, sur les grands quais de ce port atlantique, j’en étais à considérer d’un œil brûlé par l’insomnie les flots de l
3 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
3aube de novembre, sur les grands quais de ce port atlantique, j’en étais à considérer d’un œil brûlé par l’insomnie les flots de l
4 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Introduction au Journal d’un intellectuel en chômage (août 1937)
4 vite : au bout du monde, dans une île de la côte Atlantique. J’allai m’y installer avec ma femme, au mois de novembre, et j’y res
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
5 Rome et Delphes, et soumis tous les peuples de l’Atlantique à la mer Noire. Ils poussèrent même jusqu’en Ukraine et en Asie Mineu
6ondamentale de l’Europe. De l’Inde aux rives de l’Atlantique, nous retrouvons exprimé, dans les formes les plus diverses, ce même
6 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
7e à l’étroit entre les rives du Pacifique et de l’Atlantique, mais encore débordants d’énergies qui soudain ne trouvent plus d’iss
7 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
8rd frappant entre les principes de la Charte de l’Atlantique et les affirmations formulées par les grandes conférences œcuméniques
9emple, approuver un document comme la Charte de l’Atlantique qui n’émane pas d’une théologie, ni même directement du christianisme
8 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
10che et bleue dans l’immense lumière de la liberté atlantique, avec tous ses drapeaux claquant et ses rues débouchant sur le ciel,
9 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
11je ne suis pas plus avancé qu’au temps de mon île atlantique. Premiers cours à l’École libre des hautes études 11 . Cela ne fait
10 1947, Vivre en Amérique. Avertissement
12eut en prendre mille instantanés sur la côte de l’Atlantique, puis se transporter dans le Middle West et répéter l’opération entre
11 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
13e à l’étroit entre les rives du Pacifique et de l’Atlantique, mais encore débordants d’énergies qui soudain ne trouvent plus d’iss
12 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
14t village de pêcheurs portugais, sur la côte de l’Atlantique. Eugène O’Neil à San-Francisco. Steinbeck dans le Sud-Ouest. Caldwell
13 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
15re et d’avertir les candidats à la traversée de l’Atlantique. [p. 146] 3. Second traité : Bien vu ou mal vu Quelques points de
16ant mes deux petits traités, vous avez traversé l’Atlantique. Entrez maintenant dans la réalité du continent où vous amène un rêve
14 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
17es « pâles libertés » définies par la Charte de l’Atlantique, des libertés inutiles et abstraites que l’on met en avant pour évite
15 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
18is aussi les problèmes sociaux. Nous traversons l’Atlantique en huit heures, mais ainsi font les bombardiers géants. Etc. Qui peut
16 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
19ons très inégales. Vers le Nord, l’Allemagne et l’Atlantique s’en vont les eaux du Rhin. Vers l’Ouest, la France et la Méditerrané
17 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
20liances militaires d’un Pacte à six ou d’un Pacte atlantique, elle trahirait sa mission de gardienne d’une tradition féconde et pa
18 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
21e que si la masse des USA déséquilibre l’Alliance atlantique, la masse de l’URSS ne manquerait pas d’équilibrer une bonne alliance
22ment périr par asphyxie. Marchés perdus, alliance atlantique perdue, prestige perdu ; par suite, dynamisme créateur déprimé, repli
19 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
23e la masse des États-Unis déséquilibre l’Alliance atlantique, la masse de l’URSS équilibrerait l’Alliance eurasiatique, cela saute
24ois physique et morale. Marchés perdus, positions atlantiques perdues, prestige perdu ; par suite, dynamisme intellectuel et spirit
20 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
25 européenne, en effet, déséquilibre le groupement atlantique et menace de livrer la moitié du monde à l’hégémonie des États-Unis.
21 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
26que (octobre 1955) s La première traversée de l’Atlantique par Lindbergh avait exalté l’Occident. Elle nous apportait un héros,
27ante : d’où la gloire. La première traversée de l’Atlantique par un bombardier sans pilote, réussie vingt-cinq ans plus tard, appo
22 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
28 européenne, en effet, déséquilibre le groupement atlantique et menace de livrer la moitié du monde à l’hégémonie des États-Unis.
23 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
29ant le monde technique La première traversée de l’Atlantique par Lindbergh avait exalté l’Occident : elle nous apportait un héros,
30ante — d’où la gloire. La première traversée de l’Atlantique par un bombardier sans pilote, réussie 25 ans plus tard, apportait un
24 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
31forces encore hésitantes, l’abandon de l’alliance atlantique… Tels sont, sans doute, les faits récents, et les réactions à ces fai
25 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
32tait découpée en zone « désengagée » et en zone « atlantique ». Sans l’Allemagne, les Six ne sont rien ; sans les Six, l’union ne
26 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (fin) (mai 1957)
33otre intégrité garantie par les USA. La coalition atlantique se reforme automatiquement. Elle englobe alors toute l’Europe, dont l
27 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
34Canada d’autre part. (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, ou OTAN). De même, la Suisse n’est pas devenue membre du Consei
28 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
35siècle plus tard la mission de remonter les côtes atlantiques de l’Europe : Sicut ad extera Europæ noscenda missus eodem tempore H
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
36 créateurs de notre civilisation vers les rivages atlantiques. Elles créent les bases du capitalisme et de la [p. 74] primauté de l
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
37t-on même certain qu’il existe ? La « Charte de l’Atlantique », pendant la dernière guerre, exerça, elle aussi, une grande action
31 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
38é. Je ne sais si le fameux Rudbeck, qui, dans son Atlantique, a tant loué la Scandinavie, a parlé de cette grande prérogative qui
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
39s de l’Europe ont déjà plus d’une fois traversé l’Atlantique… Un patriote doit sans doute préférer et chercher exclusivement l’in
40sent l’esclavage et la désolation jusqu’à l’Océan atlantique, dix mille vaisseaux mettraient les restes de la société civilisée à
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
41 la Russie puisse étendre son aile au-dessus de l’Atlantique. Mais la formulation la plus fameuse et d’ailleurs la plus précise d
34 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
42équence logique de son œuvre, du Niémen jusqu’à l’Atlantique s’établit un régime où chaque État s’enferme dans une religion de lui
35 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
43et commence à regarder du côté de l’ouest, vers l’Atlantique. L’unité médiévale ne dura donc point, car elle avait pour base l’uni
36 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
44 en esclavage et transportés de l’autre côté de l’Atlantique pour servir les Européens qui avaient colonisé les Amériques, et qu’e
45 monde gréco-romain, une tête de pont sur l’Océan Atlantique, à l’emplacement de ce qui est aujourd’hui l’Espagne du sud et le Por
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
46t aux déclarations essentielles de la Charte de l’Atlantique, ils affirment que la vie des peuples qu’ils représentent doit être f
38 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
47 aux débuts, l’union européenne ou la coopération atlantique, à la fin de sa vie. Les yeux non-avertis ne le distinguaient pas, da
39 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
48 ; et vers l’ouest, jusqu’en Islande et aux côtes atlantiques de l’Amérique 13 . La victoire militaire des Grecs sur les Troyens pr
40 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
49nce une expansion globale de 50 % pour l’ensemble atlantique d’ici dix ans… L’Amérique avait donc raison ? [p. 86] Mais voici un
41 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
50uvre sur une union économique étendue à l’échelle atlantique. La première indiquait le transfert de certains droits de souverainet
42 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
51es pacifiques, notamment ceux des deux rives de l’Atlantique… » [p. 17] À l’inverse et symétriquement, le rapporteur bulgare écri
43 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
52nacés, vous aussi. Je souhaite ici qu’un dialogue atlantique s’institue et s’anime, non point pour échanger des préjugés stupides
44 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
53ans l’enceinte de ses remparts, de Lisbonne sur l’Atlantique à Venise sur l’Adriatique, dont les théâtres baroques se ressemblent,
45 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
54rranée, le Languedoc à l’Espagne, la Bretagne à l’Atlantique, et la Normandie aux Anglais. Cinq ans plus tard, le Premier ministre
46 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
55nent (pollution du Rhin, de la Méditerranée, de l’Atlantique, pénurie d’eau potable, multiplication des centrales nucléaires, déso
47 1976, Réforme, articles (1946–1980). À propos du Concorde (21 février 1976)
56au-dessus des merveilleux châteaux de nuages de l’Atlantique : ils y gagneraient (outre 20 % sur le prix du billet, et x % sur leu
48 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
57au-dessus des merveilleux châteaux de nuages de l’Atlantique : ils y gagneraient (outre 20 % sur le prix du billet, et x % sur leu
49 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
58i fut président du comité militaire de l’Alliance atlantique à Bruxelles. a) Le premier, dans L’Europe sans défense ? 33 , décrit
50 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
59’un peu d’or au lointain, d’un beau ciel de nuées atlantiques, pour que le monde soit de nouveau plus grand que la guerre, et le cœ