1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1s sommes encore quelques-uns à jouer nos derniers atouts sur notre salut. Nous courons enfin l’Aventure. « Le salut pour nous
2 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
2rix, avec le Gothard comme symbole et comme grand atout militaire… » [p. 69] Il acquiesce. Je poursuis. — Une action qui réu
3 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
3ité 12 . Mais s’il en est ainsi, si tels sont nos atouts, d’où vient notre faiblesse et notre angoisse ? D’où vient que nous a
4 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
4 l’idée d’Europe unie a constitué le plus sérieux atout des pays libres dans leur confrontation avec Moscou. Non point que le
5 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
5n à soutenir puissamment la culture, son meilleur atout. [p. 41] Notes sur deux projets Pour un Conseil européen de la re
6 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
6et pratiquons. Allons-nous perdre nos meilleurs atouts ? S’il est vrai que les victoires anglaises ont été gagnées sur les p
7 premier lieu. En revanche, [p. 33] les meilleurs atouts de l’Europe sont ceux que lui crée sa culture. Mais il s’en faut de b
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
824 [p. 130] Sur la puissance de l’esprit et l’atout que sa culture représente pour l’Europe : On ne peut pas dire que le
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
9e négociation de cette nature, de Maistre a peu d’atouts : il condamne d’avance toute idée de rapprochement avec l’orthodoxie
9 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
10économie d’énergies fondamentales, ce sont là des atouts, mais qui sont loin d’inscrire dans notre sol l’histoire mondiale qui
10 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’éloge, l’élan, l’amour, le monde ouvert à ceux qui s’ouvrent, cela existe… (2-3 février 1963)
11 Suisse romand qui veut écrire n’a qu’à jouer ses atouts et bien savoir sa langue. Cela donne Rousseau, Staël ou Constant. Et
11 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
12l’entropie qui ferait perdre à l’Europe ses seuls atouts. Le monde entier en pâtirait et se sentirait appauvri. Au reste, Napo
12 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
13ir du pays dépend de ses universités, puisque les atouts de la Suisse sont presque exclusivement qualitatifs. Les Suisses peuv
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
14entropie qui feraient perdre à l’Europe ses vrais atouts. Le monde entier en pâtirait et se sentirait appauvri. Au reste, Napo
14 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.7. Pour une politique de la recherche
15n à soutenir puissamment la culture, son meilleur atout. p. 142 27. Introduction à un questionnaire au sujet d’un Con
15 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
16l’innovation en interdépendance étroite — font un atout de la forte densité de population qui ailleurs, en Inde et en Chine,
16 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
17s de revendications de Justice ou d’Égalité. Ces atouts sont très forts, mais nous ne les jouons jamais. Parce que tous nos g