1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1alheur. » Ô cette chambre, où pénètre la facilité atroce de cette fin d’après-midi, ces musiquettes et ces parfums de fleurs e
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’autre œil (février 1927)
2rlant : « Bas-toi là, bas-toi là ! »… Est-il plus atroce spectacle que celui d’une maîtresse jadis belle et diserte qui tombe
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
3mpoisonnées des Moïs, est un morceau admirable et atroce où éclate douloureusement la révolte d’un être pour qui la mort ne pe
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
4mots lui semblaient avoir des rapports intimes et atroces. Quel horrible endroit, cet Osaka ! Les endroits surpeuplés sont terr
5 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
5alheur. » Ô cette chambre, où pénètre la facilité atroce de la fin d’une après-midi, ces musiquettes et ces parfums de fleurs
6 1932, Esprit, articles (1932–1962). À l’index (Première liste) : Candide (octobre 1932)
6 s’adresse exclusivement à ce bourgeois au faciès atroce que M. Abel Faivre nous montre, chaque semaine, non sans sadisme, dan
7 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
7umération se poursuit jusqu’à ceci ] : Chose plus atroce encore, [sic] l’idée chrétienne, l’idée religieuse, l’idée même de Di
8 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
8numération se poursuit jusqu’à ceci] : Chose plus atroce encore [sic] l’idée chrétienne, l’idée religieuse l’idée même de Dieu
9 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
9is tout leur apparaît absurde. Et rien n’est plus atroce à supporter que ce sentiment-là ; l’absurdité de sa vie, l’absurdité
10 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Monastère noir, par Aladár Kuncz (janvier 1938)
10 le monde se trouve secrètement impliqué dans une atroce et lente fatalité universelle. Comment ne point songer au Procès de K
11 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
11— et pourtant le roman se termine par le triomphe atroce de la Loi, c’est-à-dire dans le désespoir, qui est l’absence reconnue
12 1948, Suite neuchâteloise. VIII
12aisant, meilleur temps utile, le reste mauvais ou atroce.) Mais l’accent, c’est bien autre chose. C’est à quoi l’étranger juge
13 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
13ur mieux jouir de sa vie de garçon. Il a des mots atroces lors de leur séparation : « Elle me demanda : Ne veux-tu donc jamais
14 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
14reçu leur lot d’esclaves pour avoir financé cette atroce ingérence dans la souveraineté nationale d’innocentes monarchies popu
15 1956, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Oserons-nous encore… » (6 novembre 1956)
15ommunistes d’Occident, complices du crime le plus atroce de toute l’Histoire. Refusons ces ballets, ces équipes de football, c
16 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
16ur mieux jouir de sa vie de garçon. Il a des mots atroces lors de leur séparation : « Elle me demanda : « Ne veux-tu donc jamai
17 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
17nt son voyage de noces, pendant qu’il vit l’échec atroce de son mariage, que Gide écrit les Nourritures Terrestres, bréviaire
18 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
18el, après un certain nombre de conflits peut-être atroces, mais dont l’issue n’est pas douteuse. Les cultures entrent en dialog
19 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
19el, après un certain nombre de conflits peut-être atroces, mais dont l’issue n’est pas douteuse. Les cultures entrent en dialog
20 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
20s régimes quels qu’ils soient, bons ou médiocres, atroces ou excellents, finissent [p. 87] un jour, c’est-à-dire finissent mal 
21 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
21el, après un certain nombre de conflits peut-être atroces, mais dont l’issue n’est pas douteuse. Les cultures entrent en dialog
22 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
22les sont nées. Car l’Europe, à travers des crises atroces, s’est vaccinée. L’Europe a sécrété Hitler, mais en douze ans elle l’
23 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
23emagne fédérale), mais installe un danger de mort atroce pour des millions d’hommes dans les deux Amériques.   12. « Le nuclé