1 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
1uméro. De la patrie on a fait la nation, — et des attachements humains, des chaînes sociales. Du travailleur on a fait un salarié, —
2 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
2uméro. De la patrie on a fait la nation, — et des attachements humains, des chaînes sociales. Du travailleur on a fait un salarié, —
3 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
3iticiens. Bêtise qui se traduit d’une part par un attachement borné aux seuls intérêts immédiats — les capitalistes n’ont pas vu pl
4 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
4nomique, par une crise qui atteint à la fois leur attachement à la patrie et leur humanité, au sens le plus profond. Ce dont ils so
5 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Éditorial (juillet 1934)
5lus âprement. Le « protestant moyen » affirme son attachement au libre examen dans la mesure où cela le dispense de répondre d’une
6 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
6’est reconnaître et accepter le fait concret d’un attachement qui ne comporte pas de choix délibéré. Par malheur, l’enseignement s’
7 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
7iticiens. Bêtise qui se traduit d’une part par un attachement borné aux seuls intérêts immédiats — les capitalistes n’ont pas vu pl
8 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
8 difficile de mettre en doute la sincérité de son attachement à ce que nous nommons la « gauche ». Mais peut-on se fonder sur ces s
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
9 — que l’amour profane était le malheur absolu, l’attachement impossible et condamnable à la créature imparfaite ; tandis que pour
10 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
10phe de tous ses doutes, et même de ses devoirs et attachements humains. Quelle vocation ? Celle des « frères mendiants » qui s’en vo
11 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
11d’inertie et de routine, le plus souvent, force d’attachement à des doctrines dépassées ou à des [p. 12] intérêts plus ou moins avo
12 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
12e toute église (tant reformée que catholique), un attachement à sa vérité propre qui est moins évangélique qu’individualiste, ou mê
13 1942, La Vie protestante, articles (1938–1978). Perspectives d’avenir du protestantisme (2 janvier 1942)
13r parfois, sous l’effet de la polémique ou par un attachement excessif à certaines de nos traditions secondaires. Le but de nos Égl
14 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
14é de toute église (tant réformée que romaine), un attachement à sa vérité propre qui, lui, est moins évangélique qu’individualiste,
15 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
15a question, et des affirmations grandiloquentes d’attachement indéfectible aux principes généraux de la gauche ou de la droite. Pos
16 1946, Le Semeur, articles (1933–1949). Chances d’action du christianisme (juin-juillet 1946)
16 sera qu’au nom de ce qui [p. 659] transcende nos attachements nationaux, politiques et raciaux. Et c’est pourquoi ce mouvement œcum
17 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
17u n’est pas vu du tout. Mais qu’il insiste sur un attachement, et la Morale exige aussitôt le divorce, ou deux divorces, et un nouv
18a question, et des affirmations grandiloquentes d’attachement indéfectible aux principes généraux de la gauche ou de la droite. Pos
18 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
19, Église et État, catholicisme et protestantisme, attachements régionaux et sens de l’universel, mémoire et invention, respect de la
19 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
20et État, catholicisme et protestantisme, [p. 152] attachements régionaux et sens de l’universel, mémoire et invention, respect de la
21commune appartenance à l’Europe et de leur commun attachement à la liberté de pensée, l’Union européenne, dans le cadre de laquelle
22leurs spirituelles et culturelles, et d’un commun attachement aux droits fondamentaux de l’homme, notamment à la liberté de pensée
20 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
23un seul corps aux membres bien articulés, c’est l’attachement commun à leurs institutions, c’est le lien fédéral, le pacte perpétue
21 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
24e devant le « mouvement fatal de l’Histoire » ; — attachement fétichiste à des « souverainetés nationales » qui ont épuisé leurs ve
22 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
25en qui nous rappelle « qu’après avoir écarté tout attachement » et s’être engagé sur la voie de la connaissance divine, « il faut d
23 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
26tude) mais autant de prétextes à « réaffirmer son attachement » à des principes invétérés, à dénoncer les manœuvres d’un autre part
24 1958, Journal de Genève, articles (1926–1982). Hommage à Pasternak (31 octobre 1958)
27 cas, que de patriotisme au sens ancien du mot, d’attachement instinctif à sa terre infinie, à son peuple mystique, à la misère du
25 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
28 du moi distinct et désirant, au-delà de tous les attachements terrestres, — elle veut ce ciel où l’amant et l’aimée se confondent e
26 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
29aît de l’ignorance et qui entraîne fatalement les attachements à l’illusoire ; d’où l’action, le devenir, la mort, et la roue des re
30gement de l’excitation, par le défi perpétuel aux attachements. C’est la liberté négative revendiquée par Don Juan contre les conven
31e de l’ultime réalité qu’après avoir détruit tout attachement inné ou acquis, pour ses semblables… 116  » Et le Bouddha lui-même :
32voir, [p. 238] car en accomplissant l’action sans attachement, l’homme obtient le but suprême. (III, 19.) Notre propre devoir, si h
33car l’ennemi et toi-même ne diffèrent que par les attachements du moi phénoménal, tandis qu’ils participent du même Soi véritable, q
27 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
34u prochain est spirituel, totalement étranger aux attachements naturels, aux liens de la chair : [p. 267] Si vous aimez ceux qui v
35 contrastant avec sa sévérité envers les autres « attachements » de la chair, tels que les liens familiaux, voici dans l’Évangile un
28 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
36ant pour fin suprême d’éteindre le Désir, cause d’attachements à l’éphémère, se gardent bien de brider la sexualité : leur morale es
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
37Tandis que le patriotisme n’existe que par un vif attachement aux intérêts, aux mœurs, aux coutumes de localité, nos soi-disant pat
38lle, s’alarme, et brise le germe prêt à éclore. L’attachement aux coutumes locales tient à tous les sentiments désintéressés, noble
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
39monter de tels excès de patriotisme atavique et d’attachement à la glèbe, pour revenir à la raison, je veux dire au « bon européani
31 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
40 du moi distinct et désirant, au-delà de tous les attachements terrestres, — elle veut ce ciel où l’amant et l’aimée se confondent e
32 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
41aît de l’ignorance et qui entraîne fatalement les attachements à l’illusoire ; d’où l’action, le devenir, la mort, et la roue des re
42gement de l’excitation, par le défi perpétuel aux attachements. C’est la liberté négative revendiquée par Don Juan contre les conven
43607] l’ultime réalité qu’après avoir détruit tout attachement inné ou acquis, pour ses semblables… 84  » Et le Bouddha lui-même : «
44. 611] devoir, car en accomplissant l’action sans attachement, l’homme obtient le but suprême. (III, 19) Notre propre devoir, si hu
45car l’ennemi et toi-même ne diffèrent que par les attachements du moi phénoménal, tandis qu’ils participent du même Soi véritable, q
33 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
46ières si l’on veut expliquer notre civisme, notre attachement de plus en plus conscient aux procédés fédéralistes, et finalement no
34 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
47l’hostilité zwinglienne à toutes cérémonies sur l’attachement catholique aux symboles. Ces tendances désormais dominantes vont se c
35 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
48un seul corps aux membres bien articulés, c’est l’attachement commun à leurs institutions, c’est le lien fédéral, le pacte perpétue
36 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
49usses oppositions entre liberté et planification, attachement à la patrie et universalisme, autorité fédérale et autonomie locale.
37 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
50les notions de terre sacrée, de bornes sacrées, d’attachement au sol, bref par les réalités et les valeurs de la paysannerie — qui
38 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.4. Naissance d’une Fondation
51e devant « le mouvement fatal de l’Histoire » ; — attachement fétichiste à des « souverainetés nationales » qui ont épuisé leurs ve
39 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
52et l’armée) pour créer un ersatz idéologique de l’attachement instinctif au sol, au milieu natal, à l’indépendance concrète du grou
40 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
53 unir l’Europe en proclamant périodiquement votre attachement aux causes mêmes de sa division ! Pourquoi ne pas le dire ouvertement
41 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
54ions de terre sacrée, de bornes sacrées, puis à l’attachement subi au sol, bref par les réalités et les valeurs de la paysannerie —
42 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
55 ne pourrez pas unir l’Europe en proclamant votre attachement aux causes mêmes de sa division ! Pourquoi ne pas le dire ouvertement
43 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
56 ne pourrez pas unir l’Europe en proclamant votre attachement aux causes mêmes de sa division ! Pourquoi ne pas le dire ouvertement
44 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
57 ne pourrez pas unir l’Europe en proclamant votre attachement aux causes mêmes de sa division ! Pourquoi ne pas le dire ouvertement
45 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
58rticularismes locaux » et autres survivances d’un attachement aux libertés de la personne décidément incompatible avec les exigence
46 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
59 soleil ». Et je reste témoin, pour ma part, de l’attachement profond d’André Breton à la grande tradition de l’ésotérisme Renaissa
47 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Utopie, technique. État-nation (printemps 1980)
60idée générale est de détruire le tissu vivant des attachements locaux — patriotiques au sens premier — des réalités régionales et de
48 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
61ettre à chacun de s’épanouir dans la liberté et l’attachement solidaire aux droits de l’homme » 98 et qu’« un tel épanouissement p
62e d’humanisme laïque et religieux, source de leur attachement inaliénable à la liberté et aux droits de l’homme… » 99 En trois li
63 Marx, ont toutes fait et font encore preuve d’un attachement « inaliénable » à la liberté et aux droits de l’homme ?      [p. 39]