1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1s, c’est vraiment l’image de son âme ; j’ai voulu attirer là-dessus l’attention du médecin, mais il est plus difficile de se fa
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Notre inquiétude (avril 1927)
2ssite unique mais presque inhumaine ; secrètement attiré par les thèses extrémistes mais non dépourvues d’une sombre grandeur,
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
3s vous effrayaient sans doute plus qu’ils ne vous attiraient. Mais, maintenant, je pense que ces regards croisés n’avaient aucune
4s la dérobèrent à mes yeux. Une bouche de métro m’attira. Les rames s’arrêtaient avec un sifflement particulièrement doux pour
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
5Rêve, au matin pâle des édifices, ne quitte plus, attiré par les premiers sophismes de l’aurore, ces corniches de craie où t’a
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
6tour, je savais rarement où l’on en était. Cela m’attira des reproches acides, et naturellement, la phrase sacrée : « Il faut
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 2. Description du monstre
7iste-t-il dans les principes mêmes de l’École, et attire-t-il les petits bourgeois comme le portrait de Numa Droz attirait les m
8s petits bourgeois comme le portrait de Numa Droz attirait les mouches ? (Le verre en était toujours jaune.) Je n’ai ni le droit
7 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
9 assise près de lui. Ayant demandé un timbre pour attirer l’attention de la femme blonde — sans résultat —, il écrivit une adre
8 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
10action purement raisonnable. Ah ! quelle raison t’attirait donc ici, sinon l’espoir bien fou d’y retrouver l’émotion d’un miracl
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
11té anglaise ne soit pas dépourvue d’un charme qui attirera certains lecteurs, qui agacera un peu les autres. M. Charles Du Bos,
12, eux !) Comment Blanche ne se sentirait-elle pas attirée par la Rome papale, qui la console de la Rome de son mari et la venge
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
13réhensible ». C’est que le mystère des choses les attire moins que le jeu des passions et des intérêts sociaux. Or, en face de
11 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
14. Dans sa résolution, il se sentait graduellement attiré par le Christ. Il se disait que ce n’était pas dans la mer qu’il fall
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
15enne d’exquis. On sait quels « jugements » Gide s’attira naguère, dont la « saine rudesse » m’a toujours paru plus rude que sa
13 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
16our rendre compte d’une réalité qui, justement, m’attirait comme une étrangère. Néanmoins, j’eusse un beau jour cédé à la tentat
14 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
17on purement raisonnable. Ah ! quelle raison ici t’attirait donc, sinon l’espoir bien fou d’y retrouver l’émotion d’un miracle im
15 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
18s, c’est vraiment l’image de son âme ; j’ai voulu attirer là-dessus l’attention du médecin, mais il est plus [p. 122] difficile
16 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
19 un acte qui vous laisse dans le doute (et l’on s’attire pourtant une responsabilité) que de simplement prétendre quelque chos
20nrichir : modeste, il s’y conforme. « … Et l’on s’attire pourtant une responsabilité. » Il faut bien constater que plusieurs g
17 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
21bsolu existant. Le plus sublime modèle et le plus attirant, l’imagination la plus dynamique de l’homme parfait ne sera jamais po
18 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
22 notre action ce dynamisme [p. 16] qui pourrait l’attirer ». Mais il y a plus. Montagnon se plaint de ce que le parti socialist
19 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
23spectacle plus propre à éveiller l’imagination, à attirer la curiosité, à susciter l’élan des intelligences, à attacher les fou
20 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
24 part, je confesse volontiers qu’aucun parti ne m’attire davantage, et qu’aucun ne saurait m’apparaître, à première vue, plus
21 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
25fondements doctrinaux du régime de l’URSS, l’on s’attire d’ordinaire les reproches de tout un groupe d’intellectuels bourgeois
22 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
26 un acte qui vous laisse dans le doute (et l’on s’attire pourtant une responsabilité) que de simplement prétendre quelque chos
27nrichisse : modeste, il s’y conforme. « Et l’on s’attire pourtant une responsabilité. » Il faut bien constater que plusieurs g
23 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
28soirement cette expression douteuse, si elle peut attirer l’attention sur le rapport de vie ou de mort qui unit l’homme, être p
24 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
29 fondements doctrinaux du régime de l’URSS l’on s’attire d’ordinaire les reproches de tout un groupe d’intellectuels bourgeois
25 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
30tu te rends aussi rebutant que tu [p. 974] as été attirant ; alors tu verras tes contemporains se passionner et bientôt s’enflam
26 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
31 lecteur qui refuse l’essentiel soit tout de même attiré et subjugué par le style, par le ton de l’ouvrage. (Nous ne savons qu
27 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
32c’est-à-dire la foi de Luther — soit tout de même attiré et subjugué par le style, par le ton de l’ouvrage. Mais on ne saurait
28 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (I) (15 février 1937)
33ense de la culture. Ce qui n’a pas manqué de leur attirer de nombreuses et retentissantes « adhésions » d’écrivains, dont certa
29 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
34les écrivains qui le lisent, mais dans l’espoir d’attirer l’attention de ceux qui sont du côté du public sur l’importance civiq
30 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
35la malle. Mais un second douanier s’est approché, attiré par nos éclats de voix. Il coupe court : Nie mehr Krieg. Erledigt ! (
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
36spire, ô vents, je vous le donne en récompense ! Attirés par la mort loin de la vie qui les pousse, proies voluptueuses de for
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
37 répondit : Telle est la coquetterie de la Beauté attirant à elle les amoureux. 60 ⁂ On sait enfin que l’amour platonique fut
38héros, Bran, Cuchulainn, [p. 143] ou Oisin, « est attiré par une mystérieuse beauté : il s’embarque sur une barque magique » e
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
39 ne le [p. 165] pousse vers le haut, et rien ne l’attire vers le bas… » (Maximes.) Le troubadour Arnaut Daniel parlait aussi d
40n. « Rien ne le pousse vers le haut, et rien ne l’attire vers le bas », disait saint Jean de la Croix, et cela « parce qu’il s
41étration psychologique les mouvements de la chair attirée par l’élan mystique en ses débuts (Nuit obscure, I, v. 3), ne s’exagè
34 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
42ons ici la tirade : les premiers vers suffisent à attirer notre méfiance. Quoi, c’est le bonheur qui serait fatal au repos de c
35 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
43ions de la vie : la conception pieuse, ascétique, attire à elle tous les sentiments moraux ; la sensualité, abandonnée au diab
44tives — redevient quelque chose d’horrifiant et d’attirant à la fois. C’est le culte et le mystère sanglant autour duquel se cré
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
45quelque sorte des poèmes publicitaires destinés à attirer la gloire et la foule à tel pèlerinage ou abbaye en magnifiant ses re
37 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La route américaine (18 février 1941)
46immobile qui vaincrait la distance par le charme, attirant les villes à soi et déplaçant de vastes paysages au gré d’une curiosi
38 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
47 lecteur qui refuse l’essentiel soit tout de même attiré et subjugué par le style, par le ton de l’ouvrage. (Nous ne savons qu
39 1946, Journal des deux Mondes. 6. Intermède
48n, d’entrer « dans le coup ». Poussé dans le dos, attiré en avant, je me décidai donc à partir. Et certes les raisons qui m’an
40 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
49immobile qui vaincrait la distance par le charme, attirant les villes à soi et déplaçant de vastes paysages au gré d’une curiosi
41 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
50hangé. Trouvera-t-on de nouveau désagréable que j’attire l’attention, cette fois-ci, sur un « péril allemand » d’une tout autr
51emand officiel ; et la méfiance glaciale que je m’attirais en parlant le hochdeutsch dans les magasins de Berne : on me répondai
42 1947, Vivre en Amérique. Épilogue. La route américaine
52immobile qui vaincrait la distance par le charme, attirant les villes à soi et déplaçant de vastes paysages au gré d’une curiosi
43 1947, Carrefour, articles (1945–1947). Fédération ou dictature mondiale ? (9 avril 1947)
53s un autre. Je n’ai d’autre ambition, ici, que d’attirer l’attention, d’une part sur la faiblesse des objections préalables qu
44 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
54re changer de conduite. Mais il peut être utile d’attirer l’attention sur des tics de langage qu’on croit inoffensifs, et qui d
45 1948, Suite neuchâteloise. VIII
55e pardonnerai ces remarques un peu vives si elles attirent l’attention de nos éducateurs sur une disgrâce que l’habitude risque
46 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
56 ils jouissent ; ou bien des gens que la tyrannie attire dans le secret de leur cœur. [p. 9] Libertés « formelles » et libe
47 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
57 des raisons de résidence, ont été de bonne heure attirés vers la Suisse — il y a frontière commune entre les Neuchâtelois, les
48 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
58universités suisses s’efforcent de plus en plus d’attirer les étudiants étrangers. Elles organisent des séries de cours sur les
49 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
59nt, mais soigneusement dissimulé. De la sorte, il attirera le public [p. 6] et l’amènera à son insu au point le plus favorable p
50 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
60re toutes les nations à l’ouest du Rideau de Fer, attirant dès lors irrésistiblement les pays aujourd’hui « satellites », change
51 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
61l doit être ouvert et fermé. Étrange et familier. Attirant et redoutable. En un mot qui dit tout : prestigieux. Sur le centre
52 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
62sifs d’un représentant de la « beat generation ». Attiré, fasciné, tâchant d’en croire ses yeux, souffrant visiblement de se s
53 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
63es loisirs dans la société de demain, je voudrais attirer votre attention sur un fait incontestable et plus facile à chiffrer :
54 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
64nt, mais soigneusement dissimulé. De la sorte, il attirera le public et l’amènera à son insu au point le plus favorable pour l’a
55 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
65ime et se différencie, qu’il y a des forces qui s’attirent et se repoussent, donc se composent ; qu’il y a par suite forme et mo
56 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
66es roses resplendissantes à la couleur de flamme, attirait parmi elles les regards comme parmi les Charités la déesse née de l’é
57 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
67ar sa grande beauté m’a frappé d’étonnement. Il a attiré depuis quinze jours toute mon attention. Je me sens d’autant plus d’i
58 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
68 entre eux et tous deux merveilleusement portés à attirer dans leur pays les sciences, les arts et les bonnes manières particul
59 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
69ts : C’est la Réformation, en grande partie, qui attira d’abord les puissances nordiques, le Danemark et la Suède, dans le sy
70nt, à peu de choses près, que le même but qui les attire. Si injustes que puissent paraître en soi ces desseins, grâce à eux c
60 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
71cienne de l’Europe. C’est un spectacle étrange et attirant que de voir l’homme si richement doté par la nature, plein d’une forc
61 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
72me se multiplient, s’étendent et s’immédiatisent, attirent dans la compétence du prince les affaires des provinces, communes, co
62 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
73activité de ce modeste organisme sera d’essayer d’attirer l’attention de la presse et de l’opinion sur l’existence d’un problèm
74ce, d’Allemagne et d’Italie. Ces trois mouvements attiraient surtout les jeunes, de 18 à 40 ans. (L’UEF compta jusqu’à 100 000 mem
63 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
75isme et l’industrie ne s’efforçaient naguère d’en attirer, les uns payants et les autres payés. D’ailleurs, ces « étrangers » c
64 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
76issante que jamais : loin d’être abandonnée, elle attire une foule croissante de travailleurs et de curieux. L’industrie et l’
65 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
77 que [p. 9] jamais : loin d’être abandonnée, elle attire une foule croissante de travailleurs et de curieux. L’industrie et l’
66 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
78iers des citoyens loin de leur commune d’origine, attiré dans le pays tant de travailleurs étrangers inassimilables, réduit la
67 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
79ationales, point de centre unique et prestigieux, attirant tous les regards et toutes les ambitions. La vie de la culture en Sui
80rme. Bâle avec sa jeune université fondée en 1460 attire Érasme, Thomas Platter et Paracelse, Holbein et les peintres de l’éco
68 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
81isme et l’industrie ne s’efforçaient naguère d’en attirer, les uns payants et les autres payés. D’ailleurs, ces étrangers cesse
69 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
82eintres qui vivent près d’Aix de nos jours y sont attirés par le souvenir de Cézanne, et par le climat. Et puis, la peinture ho
83utis — belle pléiade, assurément ! Il faut savoir attirer de tels maîtres, et les retenir ! Il faut pour cela un milieu qui rép
70 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
84s trop savoir quand il viendrait, et pour mieux l’attirer — vieux procédé magique — Consuelo avait peint son image : une tête d
71 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
85citan ou les plasticages en Bretagne, qui parfois attirent l’attention légèrement irritée des journalistes. Tout cela dans la pa
72 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
86issante que jamais : loin d’être abandonnée, elle attire une foule croissante de travailleurs et de curieux. L’industrie et l’
73 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
87 colons et de soldats, qui n’avaient rien de bien attirant. Aujourd’hui, le cinéma leur fait voir de leurs yeux nos villes, nos
74 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
88aissance de ses provinces rajeunies ? Dès 1966, j’attirais l’attention « sur la révolution que préparent ses universités… plus g
75 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une réflexion sur le mode de vie plutôt que sur le niveau de vie (2 juin 1970)
89rs, touristes, convalescents, réfugiés politiques attirés par nos paysages, notre air, nos libertés. Mais le problème actuel se
76 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
90nt de choisir entre tous et aucun, je serais plus attiré par tous, lui peut-être à son cœur défendant par aucun ; les deux ter
91e Craon. Sa soif d’ascétisme et son éloquence ont attiré des disciples, qui le rejoignent dans sa retraite. Des communes — dir
92ès vite, le magnétisme qui émane de son fondateur attire à Fontevrault « les plus célèbres beautés de l’époque », parmi lesque
93pe Ier, à répudier sa femme pour l’épouser, et en attirant ainsi sur le nouveau couple une excommunication telle que « toutes le
77 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
94nt l’étranger, ils coûtent très cher, ce qui peut attirer le grand capital ou « l’aide généreuse » d’une puissance, et ils port
78 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
95faisant peur, et il faut plus : quelque chose qui attire en avant, qui soit une aventure (en-avanture) autant et plus qu’une s
79 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
96citoyens de second ordre. Un courant irrésistible attirerait les plus ambitieux, les plus entreprenants, et les mieux germanisés,
80 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
97omistes et durcit les tendances séparatistes, qui attirent à coup de bombes l’attention des élus, ces perpétuels distraits de l’
81 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
98la bonne sortie devant l’histoire, parce que j’ai attiré l’attention du pays sur la participation essentielle à l’avenir de la
82 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
99s d’intervenir dans les luttes politiques et de s’attirer pour ce faire les faveurs du Prince, quel qu’il soit, lequel en profi