1 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
1 l’Autriche dans les bras du Führer. Mais c’est l’attraction passionnée qu’exerce une religion naissante, si basse qu’elle soit, s
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
2e réalité » de l’époque : il représente un pôle d’attraction pour les aspirations spirituelles brimées. C’est une forme d’évasion
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
3e où cela « n’explique » rien, mais manifeste une attraction visible, un champ de force mesurable. 8. Dante hérétique Tout à fai
4 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
4’où renaît, peu à peu, une angoisse nouvelle, une attraction, comparable au vertige, vers ces régions de l’être obscur que le bon
5 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
5es émotions collectives. Cette répulsion et cette attraction jouent dans le même sens. Elles poussent l’homme à rechercher les occ
6 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
6es émotions collectives. Cette répulsion et cette attraction jouent dans le même sens. Elles poussent l’homme à rechercher les occ
7 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
7 D’où renaît peu à peu une angoisse nouvelle, une attraction comparable au vertige, vers ces régions de l’être obscur que le bon s
8 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
8 si nous saurons maintenir cet équilibre malgré l’attraction formidable qu’exercent sur nous, par leur masse, le colosse russe et
9 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
9rité ? Je réponds qu’en réalité, ils ont cédé à l’attraction d’une grande puissance. L’autre jour, M. Pekkala, premier ministre fi
10ner ces peuples à leur destin, de créer le pôle d’attraction nécessaire à leur équilibre, et de restaurer cette puissance dont not
10 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
11atholiques. Cela s’explique en bonne partie par l’attraction qu’exercent les plus grandes villes, autrefois toutes protestantes, c
11 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
12on tour l’existence, le rayonnement et la force d’attraction d’une idée européenne plus puissante, dans tous les domaines, que l’i
12 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
13pas interrompu le cours : mais en créant un axe d’attraction verticale, il a élevé en spire un mouvement naturel qui tendait à dev
13 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
14herches nucléaires devenir aussitôt des centres d’attraction pour le capital, l’industrie, la spéculation bancaire et la diplomati
14 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
15e découvre et mesure l’énergie et le mystère de l’attraction universelle. Et il est beau que l’aventure de l’intellect, descendant
15 1961, La Vie protestante, articles (1938–1978). Bilan simple (29 décembre 1961)
16, comme elle le fait déjà sur les États-Unis, une attraction irrésistible. Et le Grand Occident reconstitué serait garant de la pa
16 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
17stole du cœur à la circulation sanguine, ou que l’attraction et la répulsion à l’animation de l’énergie nucléaire, des courants él
17 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
18ue entièrement catholiques. Cela s’explique par l’attraction qu’exercent les plus grandes villes, autrefois toutes protestantes, c
18 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
19rrières de douanes ne saurait plus être un pôle d’attraction. Une Europe proclamant des principes sans les appliquer fermement n’a
19 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
20stole du cœur à la circulation sanguine, ou que l’attraction et la répulsion à l’animation de l’énergie nucléaire, des courants él
20 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
21tuelle de l’amour du chevalier, rivalisant avec l’attraction qu’exerçait sur les âmes l’amour mystique et la soumission à la domin
22rotisme, du désir et de [p. 410] l’angoisse, de l’attraction et de la répulsion, de l’indifférence affectée et de l’affectivité re
21 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
23sulte d’une tension permanente entre des forces d’attraction et de répulsion. Là encore, supposez qu’un équilibre statique s’insta
22 1973, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Denis de Rougemont, l’amour et l’Europe » (3-4 mars 1973)
24l’Europe. Y a-t-il un lien entre ces deux pôles d’attraction que sont pour vous l’amour d’une part, l’Europe d’autre part ? D. de
23 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
25nt on peut espérer qu’elle exercerait sur lui une attraction puissante, consisterait dans la prise au sérieux des vertus créatrice