1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
1tion qui a produit la géométrie grecque. D’autres attribuent cette supériorité au machinisme, et la déplorent. Plusieurs jeunes so
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
2isers à tous les vents — qu’il eût été loisible d’attribuer comme objet à ma jubilation, non pas ce but peut-être dérisoire vers
3 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
3s situer son effort individuel dans le monde, lui attribuer sa véritable valeur. Il sent obscurément que son travail est antinatu
4 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
4. On reparla de l’inconstance viennoise. Gérard l’attribuait à une certaine anémie des sentiments, à un manque de caractère aussi.
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
5sé l’enseignement en branches bien distinctes. On attribue à chacune un certain nombre d’heures par semaines, au jugé. On s’arra
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
6ier 1929. [p. 65] NOTE A On est toujours tenté d’attribuer à ses adversaires des intentions noires et consciemment criminelles.
7 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
7. On reparla de l’inconstance viennoise. Gérard l’attribuait à une certaine anémie des sentiments, à un manque de caractère aussi.
8 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
8nt et bien trop volontiers souffert que l’on nous attribue un moralisme tout semblable à celui des athées, — au lieu qu’il eût f
9 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
9ne, non sans avoir cité une pensée de Pascal en l’attribuant à Pasteur. On peut n’être pas difficile : on tient tout de même à cho
10 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
10plupart de ses membres, la dignité morale qu’elle attribue au travail ; mais son effort réel consiste d’autre part à créer des p
11 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
11e certains membres de L’Ordre nouveau que de leur attribuer une confusion entre le spirituel, tel que nous venons de le définir,
12 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
12ait un destin, c’est que l’on a pris l’habitude d’attribuer une sorte de valeur indépendante à des êtres collectifs. Je m’expliqu
13 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
13 La personne chrétienne, ce sera le rôle que Dieu attribue à chaque homme dans Son plan. Notez bien que nous retrouvons ici le p
14stincte et reliée à nouveau. Car le rôle que Dieu attribue à un homme distingue cet homme, l’isole, mais en même temps le remet
15ne fédération européenne ? Certes, les historiens attribuent à ces faits des causes politiques précises. Ils disent que la Réforme
14 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
16plupart de ses membres, la dignité morale qu’elle attribue au travail ; mais son effort réel consiste d’autre part à créer des p
15 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
17ait un destin, c’est que l’on a pris l’habitude d’attribuer une sorte de valeur indépendante à des êtres collectifs. Je m’expliqu
16 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
18grand public a des causes plus graves, qu’il faut attribuer autant aux philosophes qu’à ceux qui ne les lisent plus. Le public se
17 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
19nt qu’absentes. Mais c’est une autre erreur que d’attribuer à la vision, ou au toucher, ou à la connaissance, une réalité suffisa
20st à bon droit, nous l’avons vu, que nous pouvons attribuer un sens commun, ou plus exactement une réalité d’existence commune à
18 1935, Présence, articles (1932–1946). Autour de Nietzsche : petite note sur l’injustice (novembre 1935)
21lité, responsable à mon sens de tout ce mal qu’on attribue absurdement au calvinisme. (Comme si nous étions calvinistes !) Cela
19 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
22 de ce fameux libre examen dont on persiste à lui attribuer l’invention, par une erreur assez inexplicable. Mais les pires advers
20 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
23 22 . Erreurs infimes, que l’on devrait peut-être attribuer au typo ? Mais elles vont toutes dans le même sens. Suivons-le. La sy
24éflexion, plus réellement dramatique, l’on puisse attribuer les quinze dernières pages de ce livre, où l’on retrouve parfois le t
21 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
25lles, passionnées et irréductibles, auxquelles on attribue le rôle d’exceptions malheureuses et légèrement inconvenantes. On che
26on pour constater ces fameuses « lois » qu’on lui attribue après coup, et qui viennent comme par hasard justifier la noble impui
22 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
27ritaires » que le hasard d’un scrutin leur a fait attribuer. Elles préparent les années de solitude à Paris, puis en Suisse penda
23 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
28 illusions tenaces et cette absence de réalisme : attribuer à la « méchanceté » des hommes ce qui ressort tout logiquement de leu
24 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
29 n’est pas à notre propagande, certes, qu’il faut attribuer l’évolution d’une partie de l’opinion, ou de certains groupes, vers d
25 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
30 Car c’est au génie de Pétrarque qu’il convient d’attribuer, par manière de symbole, le premier péché qualifié contre la mesure l
26 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
31es sont plus fortes que les hommes. Tantôt on lui attribue des succès colossaux qui ne furent rendus possibles que par la nature
27 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
32tance de chacune de nos vies, la dignité que nous attribuons à nos actions, si minuscules qu’elles soient au regard de l’histoire,
28 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
33ept de dictature que nos bons libéraux voudraient attribuer à je ne sais quel satanisme dont ils se sentent bien incapables. Ains
29 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
34dès le début de notre action sur le sens que nous attribuons aux mots « esprit » et « spirituel » 39 . Mens agitat molem. Mais ce
35« Le pouvoir n’a que la force qu’on veut bien lui attribuer : même le plus brutal est fondé sur la croyance. ») 40 4. Comment s
30 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
36’esprit que les bourgeois, qui en sont dépourvus, attribuent par erreur au « peuple » en général. Sans compter les moyens techniqu
31 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
37ès conscients d’une supériorité qu’ils ne peuvent attribuer au rang social ni au salaire, c’est évident, mais seulement à leur re
32 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
38’esprit que les bourgeois, qui en sont dépourvus, attribuent par erreur au « peuple » en général. Sans compter les moyens techniqu
33 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
39u’on déclare volontiers « inhumain », parce qu’il attribue tout à Dieu. Le Traité du serf arbitre C’est sans doute dans cette
34 1937, Esprit, articles (1932–1962). M. Benda nous « cherche », mais ne nous trouve pas (juillet 1937)
40(selon Benda) ont défendu les thèses que M. Benda attribue à notre jeunesse « malheureuse », — M. Benda refusa de répondre. La g
41 de se reconnaître dans le signalement qu’on leur attribuait. Cette tempête autour d’un verre d’eau, dans la salle étouffante de l
42ons sérieux : la majorité des traits que M. Benda attribue à la jeunesse, convient en fait à la génération des « anciens ». À ce
35 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
43r. ⁂ Je vois ce que l’on peut m’objecter : « Vous attribuez des justifications parfois mythiques à des réalités qui se sont const
36 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
44en effet, de 40 à 48 % (quarante-huit). Et la loi attribue au créancier non seulement les terres mais la personne même du débite
37 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
45ses et trop bien astiquées. Méthode : Se garder d’attribuer au national-socialisme tous les traits caractéristiques de la vie all
38 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
46posée d’un Hitler ou d’un Staline que nous devons attribuer tout le mal, mais aussi bien à la carence des chrétiens. Ceci dit, il
39 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Monastère noir, par Aladár Kuncz (janvier 1938)
47ble, d’une faute indéterminée. Il faut sans doute attribuer au Procès une signification théologique. Mais ce n’est pas la seule p
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
48u xiiie siècle et jusqu’à la Réforme ? L’on peut attribuer pour origine précise à l’hérésie les sectes néo-manichéennes d’Asie M
41 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
49rs dans les ténèbres. lit-on dans une des laudes attribuée à Jacopone da Todi ou à son entourage, et cet « angélisme » rappelle
50mieux informés hésitent encore lorsqu’il s’agit d’attribuer à tel mystique fort bien connu, et orthodoxe par-dessus le marché (Ru
42 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
51 On a trop vite jugé le « rousseauisme » moral en attribuant à l’auteur du roman les croyances de ses personnages. Si Rousseau fut
52 de notre choix. » Toutefois, l’on n’a pas tort d’attribuer au « climat » de la Nouvelle Héloïse, si nouveau pour le xviiie sièc
53nts ». Tomber amoureux, dans cette théorie, c’est attribuer à une femme des perfections qu’elle ne possède nullement. Et pourquoi
43 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
54ertains auteurs du siècle dernier ont cru pouvoir attribuer aux personnages de Tristan et d’Iseut (ou Essylt) dans la mythologie
44 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
55et même parfois des prophéties [p. 264] qu’on lui attribue sur la Réforme et ses « innovations ». Une suite de hasards m’ayant m
45 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
56 La personne chrétienne, ce sera le rôle que Dieu attribue à [p. 32] chaque homme dans Son plan. Notez bien que nous retrouvons
57stincte et reliée à nouveau. Car le rôle que Dieu attribue à un homme distingue cet homme, l’isole, mais en même temps le remet
58ne fédération européenne ? Certes, les historiens attribuent à ces faits des causes politiques précises. Ils disent que la Réforme
46 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
59 . ⁂ Je vois ce que l’on peut m’objecter : « Vous attribuez des justifications parfois mythiques à des réalités qui se sont const
47 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
60rabbins en avaient fait pour sa naissance. On lui attribue des cohortes innombrables [p. 27] de démons et de diablotins 2 . On l
61nt flatté par une victoire nationale, alors qu’il attribue la défaite aux seuls chefs. Ici le Diable joue avec notre terreur de
48 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
62toute la terre ». Cette déconvenue mémorable est attribuée par le récit biblique à la colère de l’Éternel, qui « descendit pour
63tôt l’embrase. Secrètement déçu, mais fasciné, il attribue à cet objet les qualités qu’il cherchait au-delà. Il s’exalte et s’en
49 1944, Les Personnes du drame. Introduction
64pendant que l’analyse positiviste pourra toujours attribuer à ces actes des déterminations purement humaines. Mais si notre perso
50 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
65qu’on déclare volontiers « inhumain » parce qu’il attribue tout à Dieu. Traité du Serf-arbitre À la proposition qu’on lui fai
66 attribut de l’individu en soi, mais elle lui est attribuée par un appel gratuit du libre Esprit. Si l’homme naturel n’est pas li
51 1946, Lettres sur la bombe atomique. 12. Les Quatre Libertés
67aise. J’ignore d’ailleurs si ce progrès doit être attribué à moins de fanatisme de la part des masses religieuses, [p. 74] ou à
52 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
68ie de l’interview, en vertu de la politique qu’on attribue par erreur à l’autruche. Je suis certain qu’il avait tort, comme la s
53 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
69ie de l’interview, en vertu de la politique qu’on attribue par erreur à l’autruche. Je suis certain qu’il avait tort, comme la s
54 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
70ntir entre les sexes une sourde hostilité, qu’ils attribuent naturellement à l’action des tabous puritains, refoulés dans l’incons
55 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
71ules au dernier point en affectant l’allure qu’on attribue chez eux à l’homme d’affaires américain. Soyez calmes, sans froideur
56 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
72rapidité de ses premières opérations doivent être attribuées en premier lieu à l’action décisive du Mouvement : Churchill et Spaak
57 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
73es pouvoirs ne la prennent pas au sérieux, ne lui attribuent aucune « utilité pratique ». Inversement, si l’une de ses activités s
58 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
74 Cette manière d’opposer l’individu au tout, et d’attribuer l’absurdité non pas au moi qui la ressent, mais au monde ou à la soci
59 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
75t, comme tels, de tous les droits qui ne sont pas attribués au pouvoir fédéral » (art. 3 de la Constitution fédérale). L’exaspéra
60 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
76ces novateurs, anciens et modernes, que l’on doit attribuer la réputation universelle des pédagogues suisses et de leurs établiss
61 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
77es, chez les protestants suisses, ne saurait être attribué à la seule influence de Zwingli. Il traduit d’une part la volonté ori
62 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
78i que pensait Kierkegaard en écrivant ces lignes, attribuées d’ailleurs à un héros tout théorique qu’il imagine : « Je vois que l’
63 1953, Journal de Genève, articles (1926–1982). Aller et retour (21 mai 1953)
79rés comme de grands philosophes, ont positivement attribué à ses habitants une supériorité physique, et ont sérieusement assuré
64 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
80rés comme de grands philosophes, ont positivement attribué à ses habitants une supériorité physique, et ont sérieusement assuré
65 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
81é ajoute que le fédéralisme fut aussi un « projet attribué aux Girondins de rompre l’unité nationale ». Rien d’étonnant si beauc
66 1954, Preuves, articles (1951–1968). De Gasperi l’Européen (octobre 1954)
82e la cause et des réalités européennes qu’il faut attribuer sa mort prématurée. Nous restons pour reprendre sa lutte en faveur d’
67 1954, Preuves, articles (1951–1968). Politique de la peur proclamée (novembre 1954)
83aux, manifestement, sauf dans le seul cas où l’on attribuerait à « Peur de l’Allemagne » une valeur infinie. Ce que l’on fait, en ré
68 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
84os propres « crimes » et de publier les scandales attribués tantôt à nos dirigeants ou à leur opposition, tantôt à nos « vertus »
69 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
85omptes entre le tyran défunt et ses successeurs ; attribuer du jour au lendemain tout le mal qui s’est fait sous Staline à un « c
70 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
86rs paient de leur vie ces grands travaux. (Nasser attribuera ces pertes en vies humaines à Lesseps et à l’Occident.) Trajan fait r
71 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
87écis, bassement utilitaires, nos descendants nous attribueront-ils ? Tout dépend de ce que nous trouverons sur notre route : on dira
72 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Prix européen de littérature n’a pas été donné en 1956 (juin-juillet 1956)
88n de la culture le 13 juin. Il a décidé de ne pas attribuer le Prix cette année. Deux critères étaient fixés par le règlement du
73 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
89e des caractères symboliques que ces deux auteurs attribuent à l’Orient et à l’Occident. Ajoutons-y les qualificatifs que, des pré
74 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
90rdres de grandeur, si prodigieusement différents, attribués par les grandes religions de l’Orient et de l’Occident au temps cosmi
91 son absurdité, l’homme n’a d’autre recours que d’attribuer un sens à ce qu’il subit sans l’avoir « mérité ». Au scandale des sou
75 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
92lème. Quel problème ne serait faux, à ce compte ? Attribuer celui-ci aux seuls intellectuels (les masses restant indifférentes) n
93 », non sans raison, car ce sont celles qu’on lui attribue. Mais on admet pourtant « qu’il paraît tomber juste » lorsqu’on défin
76 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
94mieux peut-être, mais pas cela. Est-il possible d’attribuer aux « inventions » les plus typiques de l’Occident (le concept de per
95rdres de grandeur, si prodigieusement différents, attribués par les grandes religions de l’Orient et de l’Occident au temps cosmi
96 son absurdité, l’homme n’a d’autre recours que d’attribuer un sens à ce qu’il subit sans l’avoir « mérité ». Au scandale des sou
77 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
97ges. Chateaubriand. Pendant la révolution, projet attribué aux Girondins de rompre l’unité nationale et de transformer la France
78 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
98n accablant son héros dans une préface d’ailleurs attribuée à un psychiatre américain, soit, d’une manière plus convaincante, par
99e et sœur. Admirable coïncidence, qu’il faut bien attribuer à la logique du Mythe, en l’absence de tout autre élément qui autoris
100utant plus surprenante. Je vois bien qu’on peut l’attribuer à des motifs accidentels et différents, scandale moral dans le cas de
101 par une erreur essentiellement inévitable, qu’on attribue donc au Destin. (Mes citations de Musil ont illustré ce point.) C’est
79 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
102sement décousu. À propos de l’influence qu’on lui attribue sur Rilke, Kassner cite à nouveau la phrase de ses Proverbes du Yogi 
80 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
103ion d’être un mot vague. Et il est vrai qu’on lui attribue des contenus assez divers. Mais si nous négligeons les disputes pédan
81 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — c. Présence des mythes et leurs pouvoir dans divers ordres
104tuelles 12 . Méditer sur les Noms qui leur furent attribués (et qui, à l’instar des noms des dieux antiques, évoquent certains gr
82 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
105n accablant son héros dans une préface d’ailleurs attribuée à un psychiatre américain, soit, d’une manière plus convaincante, par
106e et sœur. Admirable coïncidence, qu’il faut bien attribuer à la logique du Mythe, en l’absence de tout autre élément qui autoris
107utant plus surprenante. Je vois bien qu’on peut l’attribuer à des motifs accidentels et différents, scandale moral dans le cas de
108 par une erreur essentiellement inévitable, qu’on attribue donc au Destin. (Mes citations de Musil ont illustré ce point.) C’est
83 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
109i que pensait Kierkegaard en écrivant ces lignes, attribuées d’ailleurs à un héros tout théorique qu’il imagine : « Je vois que l’
84 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
110rigine noble. On sait que son invention doit être attribuée aux chevaliers-poètes provençaux, ces hommes magnifiques et ingénieux
85 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
111sement décousu. À propos de l’influence qu’on lui attribue sur Rilke, Kassner cite de nouveau la phrase de ses Proverbes du Yogi
86 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
112rps lui paraît désirable, il sera parfois tenté d’attribuer ce mouvement, né de l’instinct, à la révélation d’un amour angélique.
87 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
113 peu de l’accent d’Horace, dans le discours qu’il attribue à Zeus lui-même, non plus à Vénus : Et quand la terre, au loin, se f
88 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.3. Le Mythe de Japhet
114 mythe, moins connu de nos jours, que nous devons attribuer la persistance d’un concept de l’Europe comme continent distinct, mêm
89 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.4. Cadmus ou la quête d’Europe
115elon Victor Bérard, « l’Antiquité presque unanime attribuait à Cadmus l’introduction de l’alphabet en Grèce, et plaçait la venue d
90 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
116 6. Le concept géographique On a coutume d’attribuer à Paul Valéry la remarque que l’Europe n’est qu’un cap ou « un append
117 c’est au défaut de pareils changemens qu’il faut attribuer la pusillanimité des Asiatiques, il faut encore l’attribuer à la natu
118la pusillanimité des Asiatiques, il faut encore l’attribuer à la nature des lois auxquelles ils sont soumis. La plus grande parti
91 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
119la matière. Relevant les caractères régulièrement attribués à cet Orient et à cet Occident mystiques par les métaphysiciens de la
92 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
120ranches ; et de ceux qui l’apportèrent, les uns s’attribuèrent la région méridionale de l’Europe, d’autres la région septentrionale 
93 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
121 singulier. Sully, qui espère agir sur Richelieu, attribue le Grand Dessein à Henry IV, plus de vingt ans après l’assassinat du
122sera formée, englobant tous les États qui ne sont attribués ni au Pape, ni à la Savoie, ni à Venise. Cette république faite d’une
94 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
123grations formidables ; et le long repos qui a été attribué au décroissement de la population est la suite heureuse des progrès d
95 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.4. Pendant ce temps, l’Amérique du Nord…
124rés comme de grands philosophes, ont positivement attribué à ses habitants une supériorité physique, et ont sérieusement assuré
96 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
125ique, Gouvernement. Pendant la révolution, projet attribué aux girondins de rompre l’unité nationale et de transformer la France
97 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
126ns supra-nationaux noués par la Réformation qu’il attribue l’origine véritable de la Communauté des peuples européens. Le contra
127 et nullement pour en asservir d’autres et pour s’attribuer sur eux une prépondérance quelconque. 154 De toutes les utopies is
98 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
128 pauvre manière de considérer l’histoire que de l’attribuer à des hasards. Le protestantisme et le catholicisme existent dans le
99 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
129les forces que dans les périodes précédentes l’on attribuait au destin ou à la nature, se développeront et se manifesteront comme
100 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
130rave : on confond la race avec la nation, et l’on attribue à des groupes ethnographiques ou plutôt linguistiques, une souveraine