1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Rainer Maria Rilke (décembre 1927)
1lairvoyance exceptionnelle, suivant que l’on juge au nom d’une science ou au nom de l’esprit. « Pour moi qui aime plus que tout l
2 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
2lut dans un subterfuge : il insinua qu’il parlait au nom d’une secte orientale. Aussitôt la discussion de reprendre, et l’on parl
3 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
3plutôt de dénoncer un principe destructeur. C’est au nom d’une foi positive que l’on attaque ici le moralisme survivant, c’est au
4ue l’on attaque ici le moralisme survivant, c’est au nom d’une grande espérance. Que devons-nous attendre ? Tout, d’un réveil dog
4 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
5t-être aussi sa jeunesse. Il critique des erreurs au nom d’une vérité toute statique, au nom de valeurs tout intemporelles qui, n
5 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Positions d’attaque (décembre 1933)
6 guerre moderne économique et militaire. 8° C’est au nom d’antagonismes naturels féconds et créateurs que nous voulons éliminer l
6 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
7. Mais toutes ces négations, nous les déclarerons au nom d’une espérance qui, elle, a bien le droit de se dire révolutionnaire. Q
7 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
8re la Réforme. Calvin combattait sur deux fronts, au nom d’une position non point centriste, mais centrale. Nous, de même, repren
8 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
9s libertés de la personne par l’État (que ce soit au nom d’une classe ou de la race n’y change rien), j’estime être plus utile à
9 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
10e clamons pas la fin de la littérature des autres au nom d’une littérature à nous. Nous constatons la fin d’un art au nom de ce q
10 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
11 réalistes » venir défendre le régime capitaliste au nom d’un « intérêt » de plus en plus fantomatique. Avec ceux-là non plus, no
11 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
12égoïsme contre la soi-disant morale du Christ, et au nom d’une espèce de « virtu » dont il laisse entendre souvent qu’elle n’est
12 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
13ue c’est vous qui exigez cette expérience unique, au nom d’une théologie… Je ne vous reproche pas d’être fous, je vous reproche d
14 chose ? Oui, même quand nous condamnons Nicodème au nom d’une meilleure théologie, faisons-nous autre chose que lui ? Sommes-nou
13 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
15 et organique. Car les uns nient cette communauté au nom d’une liberté dont ils négligent d’ailleurs de témoigner par des actes q
14 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
16, purement et simplement au nom du « pacifisme », au nom d’une théorie quelconque… Moi. — Admettons même que votre Wehrsport dév
15 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
17395] son retour ! Nous protestons contre ce monde au nom d’une justice triomphante, et c’est elle que nous annonçons : ainsi donc
18tt mit uns ! ; des Espagnols massacrant les Incas au nom d’un autre roi chrétien, jusqu’à ce chancelier Dollfuss faisant tirer à
19essaires. Car on ne peut refuser ce qui existe qu’au nom d’une volonté de création. Je vous proposerai donc deux exemples concret
20 au bénéfice d’un parti. Il prêche et il proteste au nom d’une foi sans cesse proclamée. C’est ainsi qu’on transforme [p. 407] le
21 qu’on transforme [p. 407] le monde. Ce n’est pas au nom d’un parti que Jérémie accusait publiquement son roi et l’obligeait à ré
22t l’obligeait à réparer ses crimes ; ce n’est pas au nom d’un parti que Paul ébranle l’Empire romain, ce n’est pas au nom d’un pa
23ti que Paul ébranle l’Empire romain, ce n’est pas au nom d’un parti que Luther et Calvin déclenchent la plus grande révolution oc
16 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
24s qui traînent, mais déclarer une guerre nouvelle au nom d’une ambition plus vaste. C’est donner dès maintenant au futur une prép
17 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
25e réponse, une duperie spirituelle ; je le crois, au nom d’une vérité plus haute, et qui n’est pas une opinion de partisan, de po
18 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
26de servir et trahison des clercs, etc., tout cela au nom d’une conception de l’esprit pur dont la faiblesse philosophique égale l
19 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
27eons, c’est-à-dire choisissons nos buts prochains au nom d’une vérité finale qui ne connaît pas nos contingences. Voilà la tensio
28 condamnons ces religions, c’est dans leur terme, au nom d’un acte de foi contraire. Elles veulent la force, et nous voulons la v
20 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
29 envie de se faire assassiner pour des marchands, au nom d’un idéal de professeurs. Certain caractère permanent de l’anarchie dan
21 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
30tion est insensée. J’ai décrit ce que je refuse, au nom d’une attitude finale. Il s’agit maintenant de dépasser ces refus — et c
22 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
31, leur idéal du bon écolier type, ce n’est jamais au nom d’un naturisme romantique 48 . C’est parce que toutes ces aides tendent
32abdication [p. 168] totale, — ou sa révolte, mais au nom d’une vérité qu’il faudrait dire. Maintenant il y va de notre tout. La q
23 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
33de servir et trahison des clercs, etc., tout cela au nom d’une conception de l’esprit pur dont la faiblesse philosophique égale l
34eons, c’est-à-dire choisissons nos buts prochains au nom d’une vérité finale qui ne connaît pas nos contingences. Voilà la tensio
35 condamnons ces religions, c’est dans leur terme, au nom d’un acte de foi contraire. Elles veulent la force et nous voulons la vé
24 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
36bertés de la personne 43 par l’État (que ce soit au nom d’une classe ou de la race n’y change rien), j’estime être plus utile à
25 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
37us que ce magistère ne paraît nullement s’exercer au nom d’une vocation bien définie et de portée européenne. Quand nos journaux
38démocratie réelle, communale et fédéraliste, mais au nom d’intérêts de classe qui ne sont ni démocratiques ni nationaux. [p. 28]
26 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
39 purement et simplement, au nom du « pacifisme », au nom d’une théorie quelconque… Moi. — Admettons même que votre Wehrsport dév
27 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
40oses ont tourné de telle sorte ; et l’on explique au nom d’une doctrine, convenablement réadaptée, qu’elles ne pouvaient tourner
28 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
41 de l’Occident : la résistance à toute hégémonie, au nom d’un idéal latent de fédération des peuples sur pied d’égalité. Une vagu
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
42’une foi initiatique ? Renoncez, je vous le dis, au nom d’Amour et au mien renoncez, perfides délateurs, accomplis en toute mali
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
43imaginer qu’un jour nos démocraties y succombent, au nom d’une « science » ou d’une hygiène sociologique. La pratique forcée de l
31 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
44t l’inconscient. Il ose enfin parler et témoigner au nom d’une Vérité qui le dépasse. Et l’on rejoint ici l’enseignement évangéli
32 1940, Mission ou démission de la Suisse. Avertissement
45l’on parle ; et ce ne peut être, sérieusement, qu’au nom d’une foi. Je prends ce mot dans son sens le plus fort, et je veux bien
33 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
46re la Réforme. Calvin combattait sur deux fronts, au nom d’une position non point centriste, mais centrale. Nous de même, repreno
34 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
47us que ce magistère ne paraît nullement s’exercer au nom d’une vocation bien définie et de portée européenne. Quand nos journaux
48démocratie réelle, communale et fédéraliste, mais au nom d’intérêts de classe qui ne sont ni démocratiques ni nationaux. La même
35 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
49 devoir de rester neutre, ce ne peut donc être qu’au nom d’une réalité qui ne sera ni matérielle, ni légale, ni militaire seuleme
50ntérêt [p. 153] général en Europe. Rester neutres au nom d’un traité signé à Vienne il y a plus de cent ans, soit ! Mais il ne fa
36 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
51rois ans, en toute sincérité et en tout héroïsme, au nom d’une droite et d’une gauche extrémistes qui, dès « l’affaire » liquidée
37 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
52 atrocités rigoureuses produites par l’hitlérisme au nom d’Hitler. Ce qui a paru de grand, dans notre camp, n’a pas été le fait d
38 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
53 irresponsables, par le moyen d’oracles prononcés au nom d’un destin sans appel. L’angoisse de l’homme moderne devant sa liberté
39 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
54e Amour. Mais si K. 60 se résigne au réel, c’est au nom d’un Absurde qu’il fuit, au nom de la crainte d’un Dieu inaccessible, et
40 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
55, leur idéal du bon-écolier-type, ce n’est jamais au nom d’un naturisme romantique 78 . C’est parce que toutes ces [p. 186] aides
56lent son abdication totale, — ou sa révolte, mais au nom d’une Vérité plus forte que tous nos idéals. Maintenant il y va de notre
41 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
57t l’Inconscient. Il ose enfin parler et témoigner au nom d’une Vérité qui le dépasse. Et l’on rejoint ici l’enseignement évangéli
42 1946, Réforme, articles (1946–1980). À hauteur d’homme (1er juin 1946)
58. Nous voulons l’homme à la fois libre et engagé, au nom d’une seule et même réalité que nous nommons la vocation. Celui qui a re
59spoir, et non pas que tel parti prenne le pouvoir au nom d’une idéologie confectionnée en vue de la seule prise de pouvoir, en se
43 1947, Le Figaro, articles (1939–1953). Le droit d’opposition (3 avril 1947)
60 mais bien dans l’unanimité (le sobornots). C’est au nom d’une doctrine semblable que les Soviets ont exigé le veto dans tous les
44 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
61tariat contre la liberté du capital, c’est-à-dire au nom d’une confusion contre une autre confusion, d’une superstition contre un
62rses, [p. 24] critiqués et remis en question soit au nom d’un passé encore vivant, soit au nom d’utopies plus virulentes. Cet éta
63estion soit au nom d’un passé encore vivant, soit au nom d’utopies plus virulentes. Cet état de complexité, d’intrications et de
64ion et l’État s’unissent pour la réduire, et cela au nom d’un idéal qui ne change pas tous les six mois, car il est la morale com
45 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
65oint de conseil à vous donner. Mais je vous écris au nom d’une centaine de milliers de militants fédéralistes, qui pensent comme
46 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
66int de conseils à vous donner. Mais je vous écris au nom d’une centaine de milliers de militants fédéralistes, qui pensent comme
47 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
67 mesures qu’il vient de prendre contre la presse, au nom d’un idéal [p. 68] de « propreté morale », sont en fait ressenties comme
48 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
68 si les Européens méprisent leurs intérêts, c’est au nom d’idéologies sectaires, combinées avec l’ignorance, ou jouant sur elle.
49 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
69ncepts d’Europe et d’unité culturelle de l’Europe au nom d’un idéal d’universalité. Ils semblent ignorer que la croyance en la va
50 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
70n sursis, qui ont donc à peine le droit de parler au nom d’une seule ? C’est aux Français, d’abord, qu’on voudrait s’adresser, à
51 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
71n sursis, qui ont donc à peine le droit de parler au nom d’une seule ? C’est aux Français d’abord qu’on voudrait s’adresser, à ce
52 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
72rs contre cette liberté radicale et vertigineuse, au nom d’une liberté qu’il rêve à sa mesure ; et ce rêve incarné devient une ty
53 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
73rs contre cette liberté radicale et vertigineuse, au nom d’une liberté qu’il rêve à sa mesure ; et ce rêve incarné devient une ty
54 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
74 « lois », mais au contraire d’affronter le temps au nom d’un sens qui ne peut s’originer qu’en la personne. Bref, la question n’
55 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
75t. Pour qu’il y ait une voix qui réponde, parlant au nom d’une force en tous temps alertée, et d’une force indépendante. Pour qu’
56 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
76ore : et c’est littéralement ce qu’il reprochait, au nom d’un réalisme sarcastique, à notre conception libérale de la vie. L’élim
57 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
77 « lois », mais au contraire d’affronter le temps au nom d’un sens qui ne peut s’originer qu’en la personne. Bref, la question n’
58 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
78volte du monde arabe, du golfe Persique à Tanger, au nom d’un nationalisme d’ailleurs emprunté à nos traditions européennes. Il y
79Américains qui y vont les premiers, ils le feront au nom d’une science née en Europe. Seulement voilà, qu’y-a-t-il de commun à ce
80tre elle sous le signe du congrès de Bandoeng, et au nom d’un anticolonialisme qui survit à nos colonies ; menacée de tout près p
59 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
81re avec cette parfaite assurance, mais par manie, au nom d’une mode. Ici, tout au contraire, la force simplificatrice, l’intoléra
60 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — h. Pour une mythanalyse de la culture
82e prise de possession de nous-même et des choses, au nom d’un sens qui nous soit propre et singulier, et par lequel nous atteindr
61 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
83re avec cette parfaite assurance, mais par manie, au nom d’une mode. Ici, tout au contraire, la force simplificatrice, l’intoléra
62 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
84it partout où des hommes étaient réunis pour agir au nom d’une idée — l’indépendance polonaise et l’action syndicaliste aux début
63 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
85 ! Transcendant son destin, et même ses intérêts, au nom d’une vocation universelle. Abraham, « le père des croyants » était part
64 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
86tc. — prétend s’imposer seule et détruire l’autre au nom d’un ordre simplificateur ou d’une doctrine prétendument totale et unita
65 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
87is son lavage de cerveau. « Voici des siècles qu’au nom d’une prétendue aventure spirituelle l’Europe étouffe la quasi-totalité
88continent. Cette colonisation n’a pas été faite « au nom d’une prétendue aventure spirituelle » — nullement « prétendue » d’aille
66 1963, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Le Dieu immanent, qui s’annonce à leur cœur » (9-10 novembre 1963)
89dicalement presque toute la musique contemporaine au nom d’une théologie que, d’autre part, nos docteurs jugeront hérétique, voil
67 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
90par d’autres facteurs, c’est probablement refuser au nom d’un mythe passéiste le seul moyen de sauver la Suisse réelle. Ou c’est
91se réelle. Ou c’est courir à l’aventure certaine, au nom d’une prudence aveugle et sous le prétexte d’une indépendance dont notre
68 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
92esprit et la fonction du fédéralisme authentique. Au nom d’une impossible indépendance des petites communautés de base, on condam
93sse à un plus vaste corps fédératif. Refuser cela au nom d’une conception mythique de la souveraineté absolue serait le plus sûr
69 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
94se réelle. Ou c’est courir à l’aventure certaine, au nom d’une prudence aveugle, et sous le prétexte d’une indépendance dont notr
70 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’écrivain et l’événement (7-8 septembre 1968)
95ntestateur) mais s’il la juge et la refuse, c’est au nom d’une vision meilleure — qu’il annonce, illustre, anticipe… Bien entendu
96 manifestes en faveur des victimes d’un régime et au nom d’un autre régime qui ferait pire s’il le pouvait. Cela comporte : donne
71 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
97catholique se révolter contre l’étatisme de Berne au nom d’une ethnie différente qui se veut nation, cependant que tout près de l
72 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.12. Fécondité des études régionales
98de la vraie communauté, libre association conclue au nom d’un idéal commun qui la garantit, en vue de sauvegarder les autonomies
73 1970, Le Cheminement des esprits. Postface. L’écrivain et l’événement
99estataire), mais s’il la juge et la refuse, c’est au nom d’une vision meilleure qu’il annonce, illustre, anticipe… Bien entendu,
100 manifestes en faveur des victimes d’un régime et au nom d’un autre régime qui ferait pire s’il le pouvait. Cela comporte : donne
74 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
101 se révolter contre [p. 152] l’étatisme de Berne, au nom d’une ethnie différente qui se veut nation, cependant que tout près de l
75 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Denis de Rougemont : l’amour et l’Europe en expert (24 décembre 1970)
102 fais un plaidoyer pour la fidélité, ce n’est pas au nom d’une morale puritaine, comme certains l’ont cru, mais au nom d’une mora
103 morale puritaine, comme certains l’ont cru, mais au nom d’une morale d’artiste. Tout homme est amené à être créateur d’une œuvre
76 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
104Mais s’il la juge, la refuse et la dépasse, c’est au nom d’une vision meilleure qu’il annonce, illustre, anticipe et qu’il invent
105 manifestes en faveur des victimes d’un régime et au nom d’un régime opposé qui ferait pire s’il le pouvait. Ce n’est pas passer
77 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
106 les plus sérieuses, refus de l’union de l’Europe au nom d’une souveraineté que l’union pourrait seule garantir et qu’aujourd’hui
78 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
107e de la Cité, que de « contraindre » les humains, au nom d’impératifs dont on ne conçoit même pas qu’ils puissent être jamais mis
79 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
108rance et d’Angleterre refusaient déjà d’y adhérer au nom d’une souveraineté qu’ils voulaient « sans limites sur leurs terres » ;
80 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
109anchement hostiles. Les uns redoutent les Régions au nom d’un égalitarisme jacobin qui voit dans toute « différence » une menace
110s autres condamnent toute décentralisation réelle au nom d’un système d’« efficacité capitaliste qui a fait ses preuves », nous d
81 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
111 condamnons ces religions, c’est dans leur terme, au nom d’un acte de foi contraire. Elles veulent la force et nous voulons la vé