1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
1l’efficacité de ses efforts. Critiquer le présent au nom du passé ne signifie pas que l’on désire un retour au passé. Mais la con
2 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
2ayant touché ses 30 deniers, voudra parler encore au nom du christianisme. ⁂ Le christianisme n’est pas une puissance à notre dis
3 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
3ayant touché ses 30 deniers, voudra parler encore au nom du christianisme. ⁂ Le christianisme n’est pas une puissance à notre dis
4 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
4obtiendra que Louis XIV révoque l’Édit de Nantes, au nom du mot d’ordre unitaire : une foi, une loi, un roi. Et l’on célébrera « 
5 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
5fut son attaque contre le christianisme officiel, au nom du Christ de l’Évangile. Il avait terminé les études de théologie, mais
6 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
6re dans l’État. On flétrit la Révocation décrétée au nom du même ordre et pour le bien du même État, mais on invoque cette fois l
7 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
7peut pourtant pas le nier, purement et simplement au nom du « pacifisme », au nom d’une théorie quelconque… Moi. — Admettons mêm
8 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
8e sais quelle arithmétique, d’un autre, Nietzsche au nom du petit Liré, d’un troisième Rimbaud, parce qu’il a renoncé trop tôt. N
9 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
9française ou de la gauche allemande émigrée, mais au nom du principe fédéral que nous avons à incarner, on pourra dire que la Sui
10 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
10eut pourtant pas le nier, purement et simplement, au nom du « pacifisme », au nom d’une théorie quelconque… Moi. — Admettons mêm
11 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
11itaire dans nos pays. Ils le font sans malice, et au nom du bon sens. Ils me rappellent cette bonne vieille femme qui apportait p
12 1938, La Vie protestante, articles (1938–1978). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
12a Bête ! Et la guerre que vous ferez contre elle, au nom du Christ, sera vraiment une guerre sainte. Trois fois déjà, depuis ving
13és de choisir entre le Mal et le Bien incarnés. « Au nom du Christ ; nous disait-on, en avant contre les Soviets ! Haro sur les r
14r moi ! Je demande à voir. Si l’on veut m’engager au nom du Christ, mon seul salut, j’ai même le devoir d’y regarder à deux fois
15 Duce et le Führer, ne le soutiennent vraiment qu’au nom du Christ ? Pourquoi donc ces dictateurs iraient-ils protéger en Espagne
13 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
16 à disposer d’eux-mêmes, arbitrage international. Au nom du premier principe fut créé l’État tchèque, au nom du second, la SDN. M
17 nom du premier principe fut créé l’État tchèque, au nom du second, la SDN. Mais le jacobinisme des Démocraties (centralisation r
18si que l’Allemagne exigea l’autonomie des Sudètes au nom du droit de libre disposition des peuples, puis leur annexion au nom de
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
19interpréter d’une manière tolérable, c’est-à-dire au nom du bon sens. Du mystère bouleversant de la Nuit et de la destruction des
15 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
20obtiendra que Louis XIV révoque l’Édit de Nantes, au nom du mot d’ordre unitaire : une foi, une loi, un roi. Et l’on célébrera « 
16 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
21française ou de la gauche allemande émigrée, mais au nom du principe fédéral que nous avons à incarner, on pourra dire que la Sui
17 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
22 se sont-ils apaisés, une voix forte prononce : « Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit », annonçant la bénédiction. Si je r
18 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
23fut son attaque contre le christianisme officiel, au nom du Christ de l’Évangile. Il avait terminé ses études de théologie, mais
19 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
24s : il prétend distribuer lui-même les vocations, au nom du peuple, c’est-à-dire pratiquement d’un fonctionnaire. Ma doctrine sur
20 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
25deux moutons vêtus de leur vraie peau. C’est donc au nom du Petit Père, et du Brave Garçon, et de l’Esprit Bourgeois, que la Bomb
21 1946, Combat, articles (1946–1950). Paralysie des hommes d’État (21 mai 1946)
26deux moutons vêtus de leur vraie peau. C’est donc au nom du Petit Père, et du Brave Garçon, et de l’Esprit bourgeois que la Bombe
22 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
27 se sont-ils apaisés, une voix forte prononce : « Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit », annonçant la bénédiction. Si je r
23 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
28ce sera au nom de la démocratie contre le peuple, au nom du peuple contre les libertés, j’entends au nom de la dictature du prolé
24 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
29es sur ce point. Elles prennent toutes le pouvoir au nom du socialisme « bien compris », non rhétorique, vraiment réalisé. Elles
25 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
30uée par des égaux. En voici le début et la fin : Au nom du Seigneur, Amen. C’est chose honnête et profitable au bien public, de
26 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
31e fut son attaque contre le christianisme moderne au nom du Christ de l’Évangile. Tous ses ouvrages esthétiques et philosophiques
27 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
32 Les socialistes allemands, ayant refusé l’Europe au nom du pacifisme, ont une armée allemande. Les nationalistes français, ayant
28 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
33rire une autre Histoire pour une Europe nouvelle. Au nom du Groupe des Vingt p. 1 n. « Situation de l’Europe en août 1953 :
29 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
34tionaliste qui a fait tout cela. Et voyez : c’est au nom du même nationalisme — appuyé par les communistes — que vous attaquez au
30 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
35 dictature de Staline. Elle pourrait se justifier au nom du même prétexte : la dictature du Prolétariat, dogme intangible du marx
36e est devenue la vertu même, pour ceux qui jugent au nom du « mouvement de l’Histoire ». Ces réalistes me diront : vous parlez au
37les esclaves non payés), la direction collégiale (au nom du prolétariat non consulté) suppose la dictature, et K. suppose Staline
38la destruction de millions de koulaks par Staline au nom du progrès, était aussi monstrueuse que celle de millions de juifs par H
39trueuse que celle de millions de juifs par Hitler au nom du racisme, et compromettait au surplus un idéal universel, ce que n’ava
40st pas revenir à la démocratie, même si l’on tire au nom du bien de ceux qu’on tue. Et, pour tout dire, recevoir l’ordre d’être l
41es chefs d’accusation produits par la « justice » au nom du « peuple » hongrois étaient proprement scandaleux, et visiblement fab
31 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
42 commerciales entreprises par les rois d’Europe « au nom du Christ »… Tous ces motifs éclairent diversement les arrière-plans d’u
32 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
43être jugée par quiconque. Et seul Sartre, parlant au nom du Socialisme, a le droit de protester contre les Russes. En effet, écri
44Comment juger ? On ne le peut, précise Sartre, qu’au nom du seul point de vue transcendant qu’il accepte, et qui est « le Sociali
33 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
45vriers et leurs paysans se dressent contre Moscou au nom du socialisme. Leurs étudiants, leurs écrivains, leurs philosophes, témo
34 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aux racines de l’Europe de demain (avril 1957)
46ste et mal organisée », contre l’union européenne au nom du Commonwealth, ou de la neutralité traditionnelle de son pays, ou d’on
35 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
47: Le Zen nie le Dieu personnel, il ne le nie pas au nom du rationalisme, oh ! pas du tout, mais en vertu de son idée de l’Infini
48e Rilke. Par un suprême dépassement des concepts, au nom du Sens qui est le But à l’infini. Le But, la Flèche et l’Homme Kassne
36 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
49n attaque contre le christianisme [p. 83] moderne au nom du Christ de l’Évangile. Tous ses ouvrages esthétiques et philosophiques
37 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
50: Le Zen nie le Dieu personnel, il ne le nie pas au nom du rationalisme, oh ! pas du tout, mais en vertu de son [p. 202] idée de
51e Rilke. Par un suprême dépassement des concepts, au nom du Sens qui est le But à l’infini. Le but, la flèche et l’homme Kassne
38 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
52s Églises le condamnent — entre autres attendus — au nom du commandement donné aux Juifs de croître et de multiplier. C’est aussi
39 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
53de l’appel divin, lorsque les trompettes divines, au nom du Saint-Esprit, annoncent : « combien il est bon, combien il est agréab
54ne qui a présenté le projet aux princes étrangers au nom du Roi de Bohême ; il est allé à Venise, il s’est adressé au Duc de Bour
40 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
55la préséance lors de ces conciles et que ceux-ci, au nom du Christ, ont déclaré la guerre aux ennemis du nom chrétien. On reconn
41 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
56is Cloots est venu inviter l’Assemblée nationale, au nom du genre humain dont il n’a jamais mieux mérité d’être appelé l’ami. C’
42 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
57 La haine de tout ce qui est étranger, entretenue au nom du patriotisme, est proche parente de la passion de persécuter les hérét
43 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
58ue, Jacques Maritain, tout en dénonçant lui aussi au nom du thomisme les « erreurs » de l’humanisme libéral, entend faire confian
44 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
59par le ministre des Affaires étrangères et rédigé au nom du Dr Joseph Retinger, de nationalité polonaise. « C’était, je crois, la
60ait en chef une armée d’un demi-million d’hommes, au nom du Gouvernement de Londres. Et subitement, à la fin de mai, Retinger se
45 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
61réface et il exhorte « les Européens » à le lire, au nom du raisonnement suivant : tous les Européens sont complices du coloniali
46 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
62 justement célèbre, dans une traduction fidèle : Au nom du Seigneur, Amen. C’est chose honnête et profitable au bien public, de
63 mais c’est contre les protestants, ainsi rejetés au nom du pacte primitif hors de la Confédération ! Ce geste extrême, d’ailleur
47 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
64des Suisses. Et d’autres chefs l’ont pressenti. « Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ! Ici doit être notre cimetière 
48 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
65ans quelle mesure on peut limiter le second terme au nom du premier. Adhérer au Marché Commun économique en refusant son « prolon
49 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut réinventer l’Université (29 juin 1968)
66 de dire le Sens de la société. Il se pourrait qu’au nom du Sens, elle soit amenée à contester les finalités productivistes de la
50 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
67meurtrière — quand c’est un parti qui s’en empare au nom du peuple, comme ce fut le cas des jacobins puis des « démocraties » plé
51 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
68e la collaboration intercantonale qu’on encourage au nom du « fédéralisme coopératif », expression pléonastique qui prouve à quel
52 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
69exte au premier nigaud venu pour mettre en doute, au nom du « réalisme », toute possibilité d’unir l’Europe. Dissocier ce conglom
53 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
70meurtrière — quand c’est un parti qui s’en empare au nom du peuple, comme ce fut le cas des Jacobins puis des « démocraties » plé
54 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
71ntions, par les structures mêmes qu’ils décrètent au nom du sacré national, lequel est né de la guerre et prépare à la guerre, bo
55 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
72 par des ministres et surtout des fonctionnaires, au nom du dogme de la souveraineté nationale absolue ? Et comment créer ou recr
56 1976, Réforme, articles (1946–1980). À propos du Concorde (21 février 1976)
73 à la fois la Nature et la Communauté des hommes, au nom du prestige de l’État, vanité collective et surprofits privés — absolume
57 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
74 à la fois la Nature et la communauté des hommes, au nom du prestige de l’État — vanité collective et surprofits privés — absolum
58 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
75i, Président, Collège — intronisé par les éphores au nom du peuple, n’en reçoit qu’un serment d’obéissance conditionnelle car le
59 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
76de l’appel divin, lorsque les trompettes divines, au nom du Saint-Esprit, annoncent : « Combien il est bon, combien il est agréab