1 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
1simple jeu des images, se voient par transparence au travers de l’autre. Il dit : « Pour celui qui saisit les correspondances, chaque
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
2n amour dont l’être éternel peu à peu transparaît au travers de ses manifestations. Gérard parle avec une liberté magnifique et angoi
3e jeu des images, se voient par transparence l’un au travers de l’autre. Il dit : « Pour celui qui saisit les correspondances, chaque
3 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
4 donne un sens si grave à ce oui et à ce non qui, au travers de toute l’œuvre de Barth, nous entraînent dans une oscillation gigantes
5p. 100] de son salut paraît : il reconnaît la Vie au travers de sa mort. Si, par un souci peut-être vain, en tous cas dangereux, de s
4 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
6ivante. Il redécouvre lentement, douloureusement, au travers de sanglantes erreurs parfois, le secret du service commun dans la cité,
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
7lent pas que le Jour parfait se communique à nous au travers de la vie. (Ils ne croient pas l’humanité du Christ.) Ils veulent aller
6 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
8amour, ou de s’inquiéter des rumeurs qui glissent au travers de propos superficiellement passionnés… Et l’on cesserait aussi de redou
7 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
9idu et de l’idée romaine de citoyen, et maintient au travers de nos révolutions, anarchistes ou collectivistes, [p. 52] l’idéal direc
8 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
10llant de soi la croyance en un moi reconnaissable au travers de ses vies successives. Car si le moi n’existe pas, qu’est-ce qui trans
9 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
11llant de soi la croyance en un moi reconnaissable au travers de ses vies successives. Car si le moi n’existe pas, qu’est-ce qui trans
10 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
12sastre, ni même la mort n’arrêteront plus, et qui au travers de toutes les formes, si imparfaites soient-elles, révèle l’attrait de l