1 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
1squ’à chaque moment de la création intervient une autocritique à la fois peureuse et agressive ? Il y faudrait une puissance décuplé
2 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
2u’il y ait lieu de prendre au sérieux. [p. 173] Autocritique Qu’y a-t-il donc sous cette révolte qui élève en moi son cri contre l
3 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
3its communs, Kierkegaard nous laisse un ouvrage d’autocritique 2 où il dégage le sens général de son œuvre. On peut y lire ceci, en
4 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
4 se développe dans une atmosphère de franchise, d’autocritique, de sobriété spirituelle qui la préserve de la plupart des excès qu’o
5 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
5cifs ? Il ressort des aveux mêmes faits à titre d’autocritique par divers écrivains communistes, que la littérature conforme au Plan
6 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
6ifs ? Il ressort des aveux mêmes, faits à titre d’autocritique par divers écrivains communistes, que la littérature conforme au Plan
7 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
7us qu’amicale du régime de l’URSS, d’une fervente autocritique, voire d’un éloge adroitement pimenté de réserves. Préface : « Les ré
8ée, dira-t-on. Voire ! Gide reproche à la fameuse autocritique soviétique de ne consister « qu’à se demander si ceci ou cela est dan
9 demande alors si Gide pratique cette espèce-là d’autocritique, — ou s’il entend pousser plus loin ? Si Gide reste marxiste en deven
8 1941, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Autocritique de la Suisse (février 1941)
10 [p. 127] Autocritique de la Suisse (février 1941) f Nul pays à ma connaissance, n’a été p
11 de conscience. D’où la nécessité d’une vigilante autocritique, si l’on ne veut pas déchoir ou se laisser dissoudre, si l’on veut du
9 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
12absorber dans l’œuvre en cours, c’est un esprit d’autocritique qui prend la place, en moi, de l’effort créateur. J’imagine un recuei
10 1948, Suite neuchâteloise. VIII
13couvrir celles que nous ignorons. Je me borne à l’autocritique. Et par exemple, il est de mon devoir de citoyen conscient et respons
11 1960, Preuves, articles (1951–1968). Sur la détente et les intellectuels (mars 1960)
14e de Pologne. Et Budapest. Plus près de nous, les autocritiques d’intellectuels quittant le parti communiste. Autant de motifs, pour
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
15 Mais dans une lettre de 1835, il pousse cette autocritique jusqu’au point « dialectique » où elle se renverse : du désert russe
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
16re concourent ainsi à nous désarmer. Ce goût de l’autocritique ne tirerait pas à conséquence si nous étions certains que ceux qui ne
14 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
17re âme ? Au prix de nos vraies raisons d’être ? L’autocritique est devenue, au cours des dernières décennies, l’une des tendances le
18es Suisses s’examinent : mettons que ce soit de l’autocritique au second degré. Les exemples cités au cours de cet ouvrage me semble
15 1965, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Que signifie pour vous la formule célèbre ‟Ecclesia reformata semper reformanda” ? » (29 octobre 1965)
19que l’Église romaine a de meilleurs instruments d’autocritique, de remise en question et de renouvellement que les Églises issues de
16 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Non, notre civilisation n’est pas mortelle ! » (30-31 août 1969)
20me. Elle est devenue une force de production et d’autocritique extraordinaire. Je ne suis pas pessimiste à son sujet, mais je le sui
17 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.5. Pronostics 1969 (une interview)
21me. Elle est devenue une force de production et d’autocritique extraordinaire. Je ne suis pas pessimiste à son sujet, mais je le sui
18 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
22ou le Diable tels qu’ils agissent hors de nous. Autocritique Je n’ai donc pas encore répondu à ma propre question sur l’existence