1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Jean Jouve, Paulina 1880 (avril 1926)
1de crime, intense et tragique comme un couchant d’automne, émouvante encore après tant d’autres, comme chaque soir un nouveau c
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Alfred Colling, L’Iroquois (décembre 1926)
2ois (décembre 1926) z Ce roman a le charme d’un automne, une amertume enveloppée, une atmosphère trop claire où les cris se f
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Billets aigres-doux (janvier 1927)
3er ta beauté froide ? Oui, mais à qui s’adresser. Automne au sourire absent, Or luisant, terreau qui fume… Et tu laisses, ô col
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
4 tours de carrousel, les chemins dans la forêt en automne, des jeux, des feuillages, des rêveries, des recoins, une longue aven
5 1936, Esprit, articles (1932–1962). Note sur nos notes (novembre 1936)
5se baisser, vraiment. Des éditeurs lancent chaque automne leur douzaine de nouveaux romanciers. Quand ils en publiaient naguère
6 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Une simple question de mots (24 avril 1939)
6à-vis de l’Allemagne dans un petit ouvrage paru l’automne dernier. Or, voici ce que m’écrit un hitlérien : « Juste, votre livre
7 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
7s sans eau, poussées par les vents ; des arbres d’automne sans fruits, deux fois morts, déracinés ; des vagues furieuses de la
8 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
8dernier confort, s’espacent dans des parcs dont l’automne encore tiède glorifie le luxe songeur. C’est dans ce cadre trop parfa
9 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
9 grise, le soir vient, les oiseaux sifflent, et l’automne atténue la sauvagerie de la verdure américaine. Que fais-je ici, que
10 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
10illes et de grosses gouttes obliques. Entrée de l’automne ! The Fall, la Chute, comme ils l’appellent… Premiers éclairs sur les
11 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
11dernier confort, s’espacent dans des parcs dont l’automne encore tiède glorifie le luxe songeur. C’est dans ce cadre trop parfa
12 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
12illes et de grosses gouttes obliques. Entrée de l’automne ! The Fall, la Chute, comme ils l’appellent… Premiers éclairs sur les
13 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
13illes et de grosses gouttes obliques. Entrée de l’automne ! The Fall, la Chute, comme ils l’appellent… Premiers éclairs sur les
14 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
14rigine, s’est voulue en puissance d’action. ⁂ À l’automne 1946, sur l’initiative d’un groupe de professeurs, d’écrivains et d’a
15 qu’elle s’est même totalement renversée depuis l’automne de 1939. Avant cette guerre, le nom d’Europe évoquait un foyer intens
15 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
16x, que devait sortir le Congrès de La Haye. Dès l’automne 1947, un Comité de coordination des mouvements [p. 80] pour l’union d
16 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
17us ne faites rien cet été, vous serez oubliés cet automne. Si vous croyez qu’il vaut mieux ne rien faire, ou qu’on ne peut rien
17 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
18us ne faites rien cet été, vous serez oubliés cet automne. Si vous croyez qu’il vaut mieux ne rien faire, ou qu’on ne peut rien
18 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
19nt de se produire en quelques mois, à partir de l’automne dernier. Le scepticisme, qui paralysait les réactions à cet effort d’
19 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
20 Table Ronde de l’Europe qui s’est tenue à Rome l’automne dernier. Pour situer rapidement cette entreprise, partons de la deuxi
20 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
21 Table ronde de l’Europe qui s’est tenue à Rome l’automne dernier. Pour situer rapidement cette entreprise, partons de la deuxi
21 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1956)
22pe, faites-la !   S. Comment va votre Europe, cet automne ? B. Et vous ? merci. Tout germe et tout bourgeonne. On se croirait a
22 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Prix européen de littérature n’a pas été donné en 1956 (juin-juillet 1956)
23dera lors de sa prochaine assemblée générale, cet automne. p. 15 ae. « Le Prix européen de littérature n’a pas été donné e
23 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
24oix. Un grand journal parisien du soir publiait l’automne dernier en première page la photo « exclusive » du synchrocyclotron «
24 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
25 le risque de provoquer lors du référendum de cet automne l’opposition massive des passions jacobines rejoignant le fanatisme d
25 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
26reprendre 22 . Les premières furent lancées dès l’automne 1956. D’autres vont s’y ajouter en 1958. La plupart se poursuivront j
27structifs que les succès. Un volume à paraître en automne 1959 rassemblera les monographies rédigées sur chaque expérience, et
28alie ; ils devraient être lancés dès la rentrée d’automne 1958. Haute-Provence (France) Objectif : à la faveur d’une action
26 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Editeuropa (septembre 1959)
29 à Genève 28 , et il est entré en fonctions dès l’automne 1958. Il a la charge d’étudier les propositions émanant des membres d
27 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
30général Anders, rentrée de Russie, si bien qu’à l’automne 1942, les forces polonaises en Angleterre totalisaient 150 000 hommes
28 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
31déralistes. Leurs chefs rassemblés à Montreux à l’automne 1947 44 décident de convoquer pour le printemps suivant, [p. 59] des
29 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
32ns une cuisine regardant par la fenêtre une fin d’automne. Mais le réalisme du sujet — apparemment imposé — disparaît dans le t
33et art poétique me paraît aussi sec et gris que l’automne abstraitement évoqué par une ramure sèche et fragile devant la fenêtr
30 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Campagne pour l’Europe des citoyens (septembre 1964)
34 la Campagne d’éducation civique européenne dès l’automne 1961. Le programme de la Campagne comportait quatre activités princip
31 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
35tion de l’Agence des prisonniers de guerre, dès l’automne de 1914. Notre cycliste volontaire rappelé à Genève par Gustave Ador,
32 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
36es courants imprévus et le dynamisme neuf. En cet automne d’il y a vingt ans, je n’étais guère préoccupé de connaître les origi
33 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Entretien avec Denis de Rougemont (6-7 avril 1968)
37au inédit, précise Denis de Rougemont, est Sur l’Automne 1932 , qui joint Paysan du Danube et Journal d’un intellectuel en
38 niveau des faits, les éléments importants de cet automne 1932 ? — Beaucoup de choses sont sorties à ce moment-là : le premier
34 1970, Le Cheminement des esprits. Préface. Cheminements
39 Centre européen de la culture aura vingt ans à l’automne 1970. ⁂ Selon Littré, cheminement signifie « action de cheminer », et
35 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
40x, que devait sortir le Congrès de La Haye. Dès l’automne 1947, un Comité de coordination des mouvements pour l’union de l’Euro
36 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.4. Naissance d’une Fondation
41ondation se transporta à Amsterdam en 1957. Dès l’automne 1955, S. A. R. le prince Bernhard des Pays-Bas en avait assumé la pré
37 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.3. Sur la fabrication des nouvelles et des faits
42oix. Un grand journal parisien du soir publiait l’automne dernier en première page la photo « exclusive » du synchrocyclotron «
38 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
43éralistes. Leurs chefs, rassemblés à Montreux à l’automne 1947, décident de convoquer pour le printemps suivant des États génér
39 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
44ède et chez les Sarrasins, rentre à Poitiers, à l’automne de 1102. Entre-temps, Robert d’Arbrissel a fondé l’abbaye de Fontevra
40 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
45s du xxe siècle » Du 18 au 22 septembre 1974 À l’automne de 1953, j’avais été appelé à présider la première Table ronde du Con
46and cœur ces deux termes, qui résumaient tout mon automne européen, tout notre espoir. p. 6 1. Simon Moser, aujourd’hui p
41 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
47 [p. 30] Paradoxes de la prospective (automne 1975) ce Jouvenel observe une chose très simple : c’est que nous ne
42 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Quand même il serait seul… (Sur un texte de George Orwell) (automne 1975)
48 il serait seul… (Sur un texte de George Orwell) (automne 1975) cf S’il est une affaire entendue parmi les intellectuels auta
43 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
49r le prix du pétrole brut déclenche au cours de l’automne 1973 la « crise du pétrole ». Le terme est ambigu, car en fait, il n’
44 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
5079 . Prenons l’exemple de la crise du pétrole à l’automne 1973. Tous nos gouvernements occidentaux savaient que l’économie indu
51rétendu désastre énergétique 80 . » La crise de l’automne 1973 a non seulement surpris nos gouvernants, mais les a livrés sans
45 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
52aintenant est de savoir [p. 160] si la crise de l’automne 1973 pouvait être prévue par les futurologues, et pourquoi elle ne l’
46 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
53. L’histoire de la nouvelle religion commence à l’automne de 1875. Elle est rapportée par Henry Ford dans ses mémoires, avec la
54utoréglée de toute prospective. Car la crise de l’automne 1973 a bien sûr résulté sous nos yeux du conflit entre le monde arabe
47 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Conditions d’un renouveau (automne 1978)
55 Conditions d’un renouveau (automne 1978) f I [p. 100] Si l’homme, au sens de la personne, est mort o
48 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
56mble économique occidental devient évidente dès l’automne 1973 : il suffirait d’un embargo (par l’URSS peut-être) sur le pétrol
49 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
57pétrole » suivant de peu la guerre du Kippour à l’automne 1973, certains des conflits latents dans la situation qu’on vient de
50 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
58 L’Europe comme invention de la culture (automne 1979) l [p. 14] Le phénomène Europe, dans l’espace et le temps de
51 1982, Journal de Genève, articles (1926–1982). Mes amis et Nerval (9 octobre 1982)
59 et augmentées en livres de poche, à paraître à l’automne, ces tâches bloquant tout, écriture et lectures. À la seule exception
52 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
60récent, de Venise, et celui qui se prépare pour l’automne à Rome. Il y a là des réactions de compensation bien compréhensibles,