1 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
1sants de trains et de camions-citernes, soudain l’autoroute vers le Nord longe la mer couleur d’huître sous le vent, traverse d’i
2, de nouveau, une ancienne piste indienne devenue autoroute, à travers un pays montagneux, presque désert pendant des heures. Cie
3 York par avion, ou à quatre ou cinq heures par l’autoroute, dans les Alleghanys, les Appalaches, le Vermont, sur la mer, dans de
2 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
4 l’être à mesure qu’ils découvrent, en quittant l’autoroute, le vrai pays — celui que nous seuls pourrions dénaturer. Trois décis
3 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
5 Cette surtaxe doit contribuer au financement des autoroutes. Mais la loi, comme toutes celles que vote le Parlement (sauf clause
4 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
6x centralistes ; nous allons le regagner avec les autoroutes, problème apparemment beaucoup plus difficile, s’agissant de relier t
7 seraient en mesure de se charger de la section d’autoroute qui traverse leur territoire : les dimensions de l’entreprise excèden
8a taille du nôtre, de même que les dimensions des autoroutes débordaient celles des cantons. Le processus d’association de commune
5 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
9l’être, à mesure qu’ils découvrent, en quittant l’autoroute, le vrai pays — celui que nous seuls pourrions dénaturer. C’est eux,
6 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Entretien avec Denis de Rougemont (6-7 avril 1968)
10ité reprend vite ses droits : avant d’emprunter l’autoroute, il me faut présenter ma carte d’identité au douanier ! L’Europe des
7 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
11 villes embouteillées, et quand il faut payer les autoroutes. Si je veux être libre de rêver, c’est justement un train que je vais
8 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
12antisme occidental. Là, ce sont quelques heures d’autoroute à travers forêts et vallées qui relient les hauts lieux de la vie mus
9 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Merveilleux Lavaux (23-24-25 décembre 1972)
13 de stations d’épuration. Les chemins de fer et l’autoroute y font déjà leurs longues blessures. Tout cela — nul n’y peut rien —
10 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
14tos pour plus d’hommes sur la terre, de là plus d’autoroutes à mettre en train », — et qu’après dix ans écoulés, il y a dans l’ens
15et une crise de pétrole, donc un moindre besoin d’autoroutes, on me dit alors : — « Si vous stoppez la construction des autoroutes
16t alors : — « Si vous stoppez la construction des autoroutes, vous allez créer du chômage ! » Mais l’alternative est dans l’enchaî
17pouvoir d’achat accru-plus d’autos vendues-plus d’autoroutes nécessaires — d’où encore plus d’emplois, encore plus de ventes, enco
18s de ventes, encore plus de pouvoir d’achat, et d’autoroutes, c’est-à-dire une croissance illimitée — celle que l’on « justifiait 
11 1976, Réforme, articles (1946–1980). À propos du Concorde (21 février 1976)
19re, supprimer toute limitation de vitesse sur les autoroutes pour éviter le chômage des carrossiers ? (pour ne rien dire des chiru
12 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
20e — une grande idée : canal, barrage, ou réseau d’autoroutes, fusées planétaires ou force de frappe — équivalents modernes des Pyr
13 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
21re, supprimer toute limitation de vitesse sur les autoroutes pour éviter le chômage des carrossiers ? (Pour ne rien dire des chiru
14 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
22 lignes de chemin de fer, et plus tard toutes les autoroutes, partent de la Capitale et y ramènent. Comme dans l’Empire romain, el
15 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
23le monde, une fois saturés les modestes réseaux d’autoroutes et les capacités de consommation de ces pays. La masse énorme de pétr
24pétrole n’est pas seul possible, ou le réseau des autoroutes) et dont certains seront même purement fortuits (comme la localisatio
25 que le citadin fuira dans les campagnes, par des autoroutes multipliées, lesquelles tueront l’humus, et la paix des campagnes, et
26tats et concluent toujours à plus d’armes, plus d’autoroutes, plus de centrales nucléaires, c’est-à-dire plus de moyens de Pouvoir
16 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
27aces prises à l’agriculture par les villes et les autoroutes, le bétonnage universel détruisant l’humus pour des siècles ; la prod
28les grandes compagnies de Promotion d’énergies, d’autoroutes, d’armements ABC. Ce qui doit révolter, c’est moins la menace contre
17 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
29emps de printemps, avec cet autre que le projet d’autoroute près de chez nous est inutile et détruirait ces beaux domaines, forêt
30ertaines tâches, telles que la construction d’une autoroute, ou d’une centrale nucléaire, ou l’entretien d’une université excèden
31judication d’équipements collectifs, de projets d’autoroutes, de centrales nucléaires, ou simplement d’implantations industrielles
32posés, qu’on le veuille ou non, par des projets d’autoroute, de canal, de champ de tir, d’implantation d’une industrie nouvelle 1
18 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
33option pour d’autres sources d’énergie, tracé des autoroutes et des canaux, grands travaux potentiellement destructeurs de forêts,
19 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
34autour des villes usines, supermarchés, parkings, autoroutes, aéroports) dessinent d’ores et déjà le paysage de l’an 2000. Non seu
20 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
35’électricité, fabricants d’autos, constructeurs d’autoroutes, de gratte-ciel, de centrales nucléaires, ne parlent que de la « néce
21 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
3625 % avant la fin du siècle. À quoi serviront les autoroutes quand l’essence coûtera vingt fois plus qu’aujourd’hui ? La mise à l’
37substitution à l’auto (et par suite peut-être aux autoroutes) devrait être une des tâches prioritaires d’une autorité fédérale eur
38accord international ; substituts à l’auto et aux autoroutes ; normalisation des règlements anti-pollution. Des institutions mixte
22 1979, Cadmos, articles (1978–1986). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (printemps 1979)
39léaires, usine d’épuration, route « pénétrante », autoroutes divisant des domaines ou des quartiers, destruction de forêts, que la
23 1979, Réforme, articles (1946–1980). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (19 mai 1979)
40léaires, usine d’épuration, route « pénétrante », autoroutes divisant des domaines ou des quartiers, destruction de forêts que la
24 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
41 lignes de chemin de fer, et plus tard toutes les autoroutes, partent de la capitale et y ramènent. Comme dans l’Empire romain, el