1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
1tée ne saurait déborder un petit cercle d’esprits aventureux et atteints jusque dans leur goût de l’action par un intellectualisme
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
2ement. La nuit s’ouvre comme un jardin aux allées aventureuses. Je sortirai dans les rues vides, je monterai jusqu’au signal, voir l
3 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
3 à un autre acte, toujours imprévisible, toujours aventureux. Elle vit dans le risque et dans la décision, au lieu que l’homme des
4 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
4 à un autre acte, toujours imprévisible, toujours aventureuse. Elle vit dans le risque et dans la décision, au lieu que l’homme des
5 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
5e à un autre acte toujours imprévisible, toujours aventureux. Elle vit dans le risque et dans la décision, au lieu que l’homme des
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
6 par des mains ouvrières au service d’une passion aventureuse, comme c’était le cas chez Descartes ou chez les Encyclopédistes. La
7 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
7 d’appréhension directe du réel par l’imagination aventureuse et formatrice.) Voilà sans doute leur plus profonde misère, et leur t
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
8ar résonance un sentiment de liberté, de gratuité aventureuse. Mon sort ne dépend plus de ce que je puis faire ou imaginer : libéra
9 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
9r résonnance un sentiment de liberté, de gratuité aventureuse. Mon sort ne dépend plus de ce que je puis faire ou imaginer : libéra
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
10les Celtes croyaient à une vie après la mort. Vie aventureuse, très semblable à celle de la terre, mais épurée, et dont certains hé
11ouvoir m’arrêter 37 , fut avancée par des esprits aventureux comme Otto Rahn 38 , qui l’ont, peut-être, compromise en cherchant [p
12roubadours ! Mais l’irrépressible intuition des « aventureux » que j’ai cités répond, [p. 89] avec notre bon sens : démontrez-nous
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
13sant de mentionner la thèse hardie et quelque peu aventureuse de deux auteurs du siècle dernier : Eugène Aroux et, à sa suite, Péla
12 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
14re subitement absent. Je développai cette théorie aventureuse avec plus d’assurance que jamais, la Bombe autorisant toutes les hard
13 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
15ractions et en spéculations, suivies de créations aventureuses, les réalités terre à terre et si médiocres par leurs dimensions, aux
16 climat européen seul qui rend la vie dangereuse, aventureuse, magnifique et tragique — et, par là, digne d’être vécue. » (C’est mo
14 1948, Réforme, articles (1946–1980). Roger Breuil qui vient de mourir était un grand romancier protestant (13 mars 1948)
17é, celle que donne aux démarches intimes les plus aventureuses en apparence, la certitude d’une vérité qui sur nous-mêmes en sait pl
15 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
18 [p. 5] Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955) q S’il fallait définir l’O
19nt dans notre Quête du Graal l’épisode du Château aventureux (c’est la grotte de Circé dans l’Odyssée). Et pour qui serait tenté d
16 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
20ution, très caractéristique du génie dynamique et aventureux de l’Europe. Ensuite, dans la conjoncture présente, dominée par les n
17 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
21 représente la « sagesse » de l’Occident, sagesse aventureuse et dynamique — non pas sereine — et qui aurait pour symbole Ulysse ch
18 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
22 [p. 94] Chapitre IV Le Château aventureux Passion, Révolution, Nation S’il fallait définir l’Occident par ses
23nt dans notre Quête du Graal l’épisode du Château aventureux. (C’est la grotte de Circé dans l’Odyssée.) Et pour qui serait tenté
19 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 12. La quête sans fin
24 fomenté les libres vocations de la race blanche, aventureuse moitié du monde. La Quête est notre forme d’exister. Et pourtant, son
20 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur un certain cynisme (septembre 1957)
25e de volonté, de rigueur, d’allure vive, d’esprit aventureux et de vues larges. Ma liste exprime un parti pris très net, qui est l
21 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
26nous mener. Cependant, par définition, tout futur aventureux reste ambigu, réserve des possibilités de catastrophes et des possibi
22 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
27que nous appelons la culture, et de son dynamisme aventureux.   [p. 3] EUROPE, qui fut d’abord un mythe sémite et grec, puis une
23 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
28ent aurait eu raison), soit accomplir sa vocation aventureuse, — déchiffrer l’Être dans le [p. 245] singulier et les structures de
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
29harbonnier. On doit supposer que c’est cet esprit aventureux, riche en ressources, qui a suggéré à Georges l’idée de faire introdu
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
30 contraire confirmer. Elles inaugurent l’ère d’un aventureux impérialisme économique au moment où sombre l’idée du Saint-Empire co
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
31Kalergi, c’est Ulysse bien plutôt qui préfigure l’aventureux esprit européen : Ulysse est au vrai sens du terme le prototype de l
27 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
32ent aurait eu raison), soit accomplir sa vocation aventureuse, déchiffrer l’Être dans le singulier et les structures de l’énergie u
28 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
33vidualisme, de l’autorité indiscutée à la liberté aventureuse. Un exemple très simple illustrera tout cela. On sait le rôle de la d
29 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
34ie de l’Occident, et c’est par là que l’Occident, aventureuse moitié du monde, s’oppose le plus radicalement au génie de l’Orient m
30 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
35 climat européen seul qui rend la vie dangereuse, aventureuse, magnifique et tragique — et, par là, digne d’être vécue.” (C’est mon
31 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
36que nous appelons la culture, et de son dynamisme aventureux. Europe , qui fut d’abord un mythe sémite et grec, puis une définit
32 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
37l’échec historique, et le grand thème de la Quête aventureuse, symbole mystique. [p. 42] Faut-il enfin rappeler l’apport arabe, qu
38vidualisme, de l’autorité indiscutée à la liberté aventureuse. Un exemple très simple illustrera tout cela. On sait le rôle de la d
33 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
39 cette Europe unie, follement complexe, heureuse, aventureuse ? Tout ce qui est jeune est pour, dans nos vingt-six pays, et je me b
34 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
40ant le sens du rêve et le grand thème de la Quête aventureuse d’un Lancelot et d’un Perceval ou d’un Tristan, symbole mystique. Fau
35 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La cité européenne (18-19 avril 1970)
41ant le sens du rêve et le grand thème de la quête aventureuse d’un Lancelot et d’un Perceval, symbole mystique. Faut-il enfin rappe
36 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
42 bornant à reprendre sans critique les hypothèses aventureuses de Rahn. » 222 Les motifs de cette évolution à 180° du remarquable
37 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
43 hommes qu’il forme de l’argile et dote d’une âme aventureuse ne pourront qu’abuser de leurs pouvoirs. Et c’est ce qu’ils font, à p
38 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
44es manifestations ne semblent pas organisées mais aventureuses, et de type plutôt féodal, sans liens d’aucune sorte avec l’État en g
39 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
45s manifestations ne semblent pas organisées, mais aventureuses, et de type plutôt féodal, sans liens d’aucune sorte avec l’État en g