1 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
1es sujets abordés dans son livre montre un esprit averti [p. 480] des vraies valeurs de ce temps. Il réfute MM. Berl et Guéhen
2 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
2é ou d’ironie — au choix — à toutes les personnes averties de l’état politique de l’Europe ; cela ne paraîtra pas même un comble
3 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
3 Mais la protestation totale de notre esprit nous avertira d’un danger : ici commence un monde étrange, ici règne une nation don
4 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
4d, l’irritation de notre sensibilité éthique nous avertit du danger et nous presse de rechercher et de nommer ses causes. Au ri
5 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
5 Mais la protestation totale de notre esprit nous avertira d’un danger : ici commence un monde étrange, ici règne une nation don
6 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
6ui plaît pour exprimer ses idées, pourvu qu’il en avertisse. » Cette phrase de la Logique de Port-Royal, dont Claudel, s’il est r
7s de son temps : c’est que l’une est une langue « avertie », posant un perpétuel avertissement, tandis que les autres ont plutô
8t plutôt l’air de résulter d’une série d’oublis d’avertir, d’une série de contraventions dans l’impunité générale. Claudel mont
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
9estiment pas que je puisse avoir une opinion plus avertie que la leur sur les sujets que je viens de nommer. Ils ne se doutent
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
10ne espèce inquiétante. C’est son contact qui m’en avertit. [p. 247] Je ne l’ai pas encore vu, mais ses deux genoux qui enserre
9 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
11estiment pas que je puisse avoir une opinion plus avertie que la leur sur les sujets que je viens de nommer. Ils ne se doutent
10 1938, La Vie protestante, articles (1938–1961). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
12mais des réalités terrestres et brutales qui nous avertissent aujourd’hui du caractère religieux de notre Histoire. Le fascisme est
11 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
13monde, [p. 655] devient alors pour le lecteur non averti une « poésie » équivoque et brûlante. Poésie toute profane d’apparenc
12 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
14signe » de la crise du mariage nous parle et nous avertit mieux : aucun autre n’est plus sensible et quotidien, plus intimement
13 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Alice au pays des merveilles, par Lewis Carroll (août 1938)
15che du raisonnement mathématique que de la raison avertie, donc impure. Elle opère en toute liberté sur un nombre restreint de
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
16e incompréhensible à notre esprit si pénétrant et averti. Un peu plus de pénétration nous ferait voir au contraire que la vrai
17uer le sens profond aux regards superficiels, non avertis. Mais quand bien même les trouvères seraient inférieurs aux troubadou
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
18 Jean de la Croix et sainte Thérèse étaient mieux avertis que quiconque des dangers de la « luxure spirituelle ». (C’est l’expr
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
19on. Le snobisme qui lui fit un succès était mieux averti que le nôtre. Mais aussi ce caractère d’achèvement nous permet de pos
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
20e signe de la crise du mariage nous parle et nous avertit mieux : aucun n’est plus sensible et quotidien, plus intimement vérif
18 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
21] C’eût été le rôle des hommes de la pensée que d’avertir les hommes d’action. Ils avaient là une chance et un devoir vital. Or
22 Comme la culture, elles ont renoncé à diriger, à avertir, à orienter. Et c’est là le secret du triomphe des grands mouvements
19 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
23t-il s’y prendre, désormais, pour tromper cet œil averti, pour abuser ce sens du mal [p. 50] qu’éveille en nous la connaissanc
20 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
24ent. Alors que la sagesse voudrait une conscience avertie de notre nature, réglant le jeu, oui, mais en tenant compte de tous l
21 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
25on utilité ; mais elle est vieille, elle est trop avertie, elle offre trop de recettes éprouvées : elle finit par ne plus croir
22 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable X : Le Diable homme du monde (17 décembre 1943)
26on utilité ; mais elle est vieille, elle est trop avertie, elle offre trop de recettes éprouvées : elle finit par ne plus croir
23 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
27ui plaît pour exprimer ses idées, pourvu qu’il en avertisse ». Cette phrase de la Logique de Port-Royal, dont Claudel s’il est ré
28s de son temps ; c’est que l’une est une langue « avertie », posant un perpétuel avertissement, tandis que les autres ont plutô
29t plutôt l’air de résulter d’une série d’oublis d’avertir, d’une série de contraventions dans l’impunité générale. Claudel mont
24 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
30nous laissa l’hiver et la guerre qui revient nous avertir, au seuil de ce printemps qu’elle dénature. Envies d’écrire, sans con
31ns précédent. Comme toute génération sérieusement avertie par les faits ou par les prophètes. Isaïe réveillait son peuple par l
25 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
32jette à l’usage des Américains. J’ai cru bon de l’avertir qu’il n’y serait question ni d’edelweiss, ni de cor des Alpes, ni d’h
26 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
33, j’étais en train de leur demander : « Faut-il l’avertir ou me taire ? D’après ses signes, il doit avoir un accident entre le
27 1946, Lettres sur la bombe atomique. 17. La fin du monde
34s sur l’Océan, notre savant a cru de son devoir d’avertir aussitôt Washington. D’après ses calculs, disait-il, cet essai provoq
28 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
35ertement. Comme un menteur qui dirait : « Je vous avertis que je vais mentir, pour telle et telle raison aisément vérifiable. »
29 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
36s, le temps nous endort bien plutôt qu’il ne nous avertit de son but. Si l’homme savait un jour ce qu’il en est de son destin e
37 se pense, c’est la Crise déjà qui affleure, nous avertit de la Fin, et l’atteste. La crise Le Bas Empire ne fut « bas », en
30 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
38on objet n’est pas de juger, mais de décrire et d’avertir les candidats à la traversée de l’Atlantique. [p. 146] 3. Second t
31 1948, Suite neuchâteloise. VI
39 les gamins de Môtiers lui jetèrent des cailloux. Avertis par ce précédent, dont le bruit s’élargit à l’Europe, les successeurs
32 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
40 deux cahiers gris d’écolier. Un soir, il vient m’avertir qu’il compte s’absenter pour huit jours. Mais son studio me restera o
33 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
41us les cantons s’assemblent, les premiers appelés avertissant les autres. Mais avant toutes choses, ils envoient leurs ambassades à
34 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
42nt sur une psychologie de l’enfance beaucoup plus avertie et scientifique que celle qui règne sur l’école primaire et ses routi
35 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À pied d’œuvre (avril-mai 1956)
43te d’éducation européenne ! Et veuille le lecteur averti excuser les imperfections manifestes de notre tentative, en tenant co
36 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
44les hasards pleins de sens dans les époques mieux averties des choses de l’âme. Illustrons ces deux attitudes devant le problème
37 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
45ux mots tout ce que l’on veut, « à condition d’en avertir ». On croyait jusqu’ici que le peuple signifiait l’ensemble de la pop
46téral de ce terme. Pourquoi pas ? Mais il faut en avertir. On préfère mélanger les clichés et les faits, et l’on invoque Michel
38 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
47ilitants plus durement entraînés et souvent mieux avertis des pièges tendus par la politique officielle de nos États que la moy
39 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — c. Présence des mythes et leurs pouvoir dans divers ordres
48te ou la fascination secrètement familière — nous avertit de leur apparition. Nous les reconnaissons dans les grands personnage
40 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
49s deux cahiers gris d’écolier. Un soir il vient m’avertir qu’il compte s’absenter pour huit jours. Mais son studio me restera o
41 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
50d’un savoir de l’amour qu’il vit. N’importe qui m’avertira que le Soi de l’Inde n’est pas le vrai Dieu des chrétiens, qui est pe
42 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
51ion. Hors de lui, point d’autorité. L’Église peut avertir, éclairer les âmes ; lui gouverne la terre. Mais survient un troisièm
52gne, ou si l’on veut, par un sens politique mieux averti des possibilités immédiates. (D’ailleurs en vain.) C’est à Ernest Ren
43 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.6. En marge des grands plans, l’utopie prolifère
53 la République, Paris 1794. L’auteur commence par avertir que quand on rêve pour le public, il faut prendre garde de s’endormir
44 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
54eurs ou des espions moins honorables, qui peuvent avertir toutes les cours des desseins d’une seule, donner à la fois l’allarme
45 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
55par les faits et réfutés par une génération mieux avertie. p. 231 191. Théodore Jouffroy : De l’État actuel de l’Humanité
46 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
56d’un savoir de l’amour qu’il vit. N’importe qui m’avertira que le Soi de l’Inde n’est pas le vrai Dieu des chrétiens, qui est pe
47 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
57tre ambition que d’introduire à une lecture mieux avertie des textes qui suivent. C’est plus encore ce que ces textes ne disent
48 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
58tte « démocratie témoin », ce visiteur sérieux et averti n’adresse d’autre critique, si c’en est une, que d’avoir résolu ses p
49 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
59us les cantons s’assemblent, les premiers appelés avertissant les autres. Mais avant toutes choses, ils envoient leurs ambassades à
50 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
60ocient posément avec des chefs syndicalistes très avertis des conditions de la productivité. [p. 183] Le fonds commun sur lequ
61oute image ou œuvre d’art « où un particulier non averti ne [p. 187] chercherait qu’une excitation pour les sens » 83 . Faut-i
62coup d’importance, la jeunesse étant suffisamment avertie pour excuser, voire pour « comprendre » ce genre de routines officiel
63nt sur une psychologie de l’enfance beaucoup plus avertie et scientifique que celle qui règne sur l’école primaire et ses routi
51 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
64ent d’exil, temps du poète souffrant. Car il nous avertit que son langage n’est pas celui que parlent « la nature et l’art tels
52 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
65suisse ». Était-ce par amour de la Suisse, pour l’avertir d’un danger qu’elle courrait sans le savoir ? Par goût de la vérité e
53 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.3. Conclusions sur l’avenir et la liberté de la culture
66 avenir mis en question. Nous sommes là pour vous avertir, pour vous montrer que nous sommes décidés à la défense, à la riposte
54 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
67inents. Quant à nous, quelques sages nous avaient avertis — ceux que j’ai cités. Le mal est venu, nous l’avons vu, et nous l’av
55 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
68eunesse d’André Gide. Mme Lot-Borodine, aussitôt, avertit le docteur [p. 381] d’avoir à se méfier, ce dont — visiblement impres
56 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Quand même il serait seul… (Sur un texte de George Orwell) (automne 1975)
69r a-t-il été un vrai prophète, à savoir celui qui avertit, qui annonce l’issue tragique de nos manèges, mais nous adjure de fai
57 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
70e de futurologue. Mais Fontenelle déjà nous avait avertis : « De mémoire de rose, on n’a jamais vu mourir un jardinier. » Et ce
71e mieux, même (ou surtout ?) auprès d’un « public averti ». On est en droit de généraliser l’observation. En fait, il ne saura
72i le rôle de la Sophia aeterna dans la gnose 27 ) avertit secrètement Deucalion, le fils unique de Prométhée, et lui commande d
58 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
73oment. Des instruments d’une folle susceptibilité avertissent les gouvernants de ce qui se passe dans les usines, dans les mers, da
59 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
74nregistré tous les signes sensibles qui pouvaient avertir : fracas, laideur, fumées toxiques, danger permanent d’écraser le cor
60 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
75entifiques sur lesquelles s’appuyer, et pour nous avertir de dangers mesurables, d’impossibilités matérielles : tout cela certe
76 les Sentinelles de Juda : car leur mission est d’avertir le peuple et de le détourner de ses voies mauvaises. Mais les Prophèt
61 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
77 Mais la protestation totale de notre esprit nous avertira d’un danger : ici commence un monde étrange, ici règne une nation don
62 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
78n’est pas toujours rentable. Serait-il opportun d’avertir les habitants des villes menacées de séisme dans tel délai que la sci
63 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
79 ne vote pas. Qu’ont fait tous nos gouvernements, avertis par le Club de Rome ? Et qu’ont fait les partis politiques ? Ils sont
64 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
80 ne vote pas. Qu’ont fait tous nos gouvernements, avertis par le Club de Rome ? Et qu’ont fait les partis politiques ? Ils sont
65 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
81e vouloir l’en frustrer dès que nous tentons de l’avertir. (Il ne veut pas seulement nos autos, mais nos embouteillages, et mêm