1 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
1a-t-on, sans doute. Je ne suis pas du tout de cet avis. Et je crois distinguer à divers signes que mes contemporains, sans s
2 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
2e Mussolini, mais simplement qu’il est d’un autre avis que Léon Blum sur les moyens à employer pour « mettre en vacances la
3 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
3sque, et leur mépris de la personne. Voici, à mon avis, les causes de ces deux phénomènes. En Russie, en Allemagne, à Rome e
4 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
4le droit de se plaindre quand les affaires, à son avis, vont mal. Ainsi parle un grossier bon sens. 2. Nous voyons aujourd’h
5 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
5intenant, les bases concrètes de l’Ordre nouveau. Avis à ceux, de gauche ou de droite, qui se vantent imprudemment de ne pas
6 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
6ou des nationalismes exaspérés, n’ont cure de nos avis, de nos révoltes. Que nous soyons chrétiens ou non, nous autres pauvr
7 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
7ter. La décadence de notre culture provient à mon avis d’un ensemble de causes économiques, politiques et morales, dont les
8 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
8ité. Je renvoie dos à dos ces deux aspects, à mon avis complémentaires, d’une évasion hors de tâches nécessaires. L’esprit p
9 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
9le droit de se plaindre quand les affaires, à son avis, vont mal. Ainsi parle un grossier bon sens. 2. Nous voyons aujourd’h
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
10 cette Volonté. Aider le peuple sans demander son avis. Avec l’espoir qu’un jour ou l’autre, il se retrouvera capable d’expr
11 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jacques Benoist-Méchin, Histoire de l’armée allemande depuis l’armistice (mars 1937)
11rutalité qu’aucun bourgeois ne se serait permise. Avis à ceux de Saint-Denis ! Noske, Mussolini, Doriot, Staline ont plus d’
12 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
12; et qu’un lecteur comme moi ne partage point cet avis confirme sa justesse en général. J’appartiens en effet à l’espèce rar
13isant, aujourd’hui membre des SA, me dit qu’à son avis, Hitler était le seul homme capable d’assurer des relations équilibré
13 1938, La Vie protestante, articles (1938–1978). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
14ucoup qu’on ne déduise pas de ces propos qu’à mon avis les chrétiens doivent se taire, se retirer dans une neutralité plaint
14 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
15mps n’apporte rien qui doive nous faire changer d’avis. Tout bonheur que l’on [p. 659] veut sentir, que l’on veut tenir à sa
15 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
16es adjectifs élogieux, tout à fait déplacés à mon avis) de M. de Rougemont, Journal d’un intellectuel en chômage , il y a u
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
17été contraintes. » Le même auteur ajoute qu’à son avis, « il n’est pas question de voir dans la chasteté, ainsi feinte, une
18aissances », reste donc incroyable jusqu’à nouvel avis. Je cherche un sens, donc des analogies illustratives et illuminative
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
19 dans le détail : j’ai dit ailleurs 120 qu’à mon avis, cette propension moderne est le signe d’un [p. 181] ressentiment pro
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
20e fable, avec cette conclusion : Ce fauve, à mon avis, c’est nous ; ses petits, qu’un chasseur lui a pris, ce sont les vert
21nc de l’erreur. Ce qui explique la passion, à son avis, c’est une erreur favorable au désir. « Ce phénomène, dit-il, vient d
19 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
22mps n’apporte rien qui doive nous faire changer d’avis. Tout bonheur que l’on veut sentir, que l’on veut tenir à sa merci — 
23oins très difficile. Mais c’est le mariage, à mon avis, que l’on a rendu trop facile, en acceptant que « l’amour » suffise p
20 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
24 un long traitement, de nature spirituelle, à mon avis, au moins autant qu’économique. Car la lutte qui se livre aujourd’hui
21 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
25ion est trop forte. Les Suisses passent outre aux avis de l’ermite, et toutes ses prédictions se réalisent : victoires, pill
22 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
26sque, et leur mépris de la personne. Voici, à mon avis, les causes de ces deux phénomènes. En Russie, en Allemagne, à Rome e
23 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
27istes ne l’oublient pas ! 8. Intolérance. — À mon avis, un fédéralisme sain doit se montrer radicalement intolérant envers t
24 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’heure sévère (juin 1940)
28sens des chiffres, des quantités et des vitesses. Avis à la génération sportive, aux réalistes [p. 200] qui l’engendrèrent,
29aux libéraux qui ne peuvent en croire leurs yeux. Avis aux Suisses. Les Suisses ont quelque chose à faire, quelque chose de
25 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). De Luther à Hitler (15 mars 1940)
30uestions, je les repose ici. On pourra différer d’avis sur les conséquences des réponses. Mais il faut répondre d’abord. Oui
26 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). Neutralité (3 mai 1940)
31onter maintenant. Et nous avons d’ailleurs, à mon avis, d’autres raisons de rester neutres que celles qu’on peut tirer de co
27 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
32e chacun peut espérer qu’on tiendra compte de son avis ou de ses compétences, qu’on lui « donnera sa chance », comme ils dis
28 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le mensonge allemand (16 août 1945)
33tacte et nous juge. Eux croient, s’ils changent d’avis par « intérêt vital », que tout a changé dans le monde. Les critères
29 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
34que de New York. L’hôtel se nomme le Sagamore. Un avis discret à l’entrée disait l’an dernier restricted, signifiant que les
30 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
35er est un gouvernement mondial. Ils partagent mon avis sur l’inutilité des armées et des flottes de l’air ou de la mer, cepe
36r l’importance des troupes de terre. C’est bien l’avis qu’on attendait d’un général. Et il illustre sa pensée. « Supposez, d
37-il. Si impertinent qu’il paraisse de critiquer l’avis d’un militaire que le président Truman déclarait récemment « plus gra
31 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un salon atomique (26 décembre 1945)
38 collègues ont envisagé l’hypothèse, et sont de l’avis qu’elle n’est pas improbable. D’autres, comme moi, pensent qu’on ne f
32 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
39ne de la culture. Une telle Église peut donner un avis sur le plan politique. Elle peut, par exemple, approuver un document
33 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
40 ouvriers qui sont venus tout à l’heure étaient d’avis qu’il fallait remplacer celle qui sépare mon petit bureau du corridor
34 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
41que de New York. L’hôtel se nomme le Sagamore. Un avis discret à l’entrée disait l’an dernier : restricted, [p. 215] signifi
42tacte et nous juge. Eux croient, s’ils changent d’avis par « intérêt vital », que tout a changé dans le monde. Les critères
35 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
43ut comme les artilleurs et bombardiers, sont de l’avis qu’en augmentant les doses on augmente aussi les effets. Dix pilules
36 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
44 de milliers. — Que fallait-il donc faire à votre avis ? Détruire la bombe ? Feindre que les recherches avaient échoué ? Cou
45elques phrases pieuses, semble s’être rangé à cet avis. Ainsi discutent les moralistes, les réalistes, et les cyniques (vari
37 1946, Lettres sur la bombe atomique. 5. Ni secret, ni défense
46rons, c’est un dépôt sacré, disent-ils. Et sans l’avis d’aucun savant autorisé, ils parlent de défenses possibles, si toutef
38 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
47er est un gouvernement mondial. Ils partagent mon avis sur l’inutilité des armées et des flottes de l’air ou de la mer, cepe
48rtance des troupes de terre. C’est bien [p. 42] l’avis qu’on attendait d’un général. Et il illustre sa pensée. « Supposez, d
49-il. Si impertinent qu’il paraisse de critiquer l’avis d’un militaire que le président Truman déclarait récemment « plus gra
39 1946, Lettres sur la bombe atomique. 8. Un salon atomique
50 collègues ont envisagé l’hypothèse, et sont de l’avis qu’elle n’est pas improbable. D’autres, [p. 53] comme moi, pensent qu
40 1946, Combat, articles (1946–1950). Ni secret ni défense (19-20 mai 1946)
51ns, c’est un dépôt sacré », disent-ils. Et sans l’avis d’aucun savant autorisé, ils parlent de défenses possibles, si toutef
41 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
52ondements, toutes ces accusations injustes, à mon avis. Si nous vendons nos âmes contre des frigidaires, ce sera notre faute
42 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
53 gens extrêmement gentils. Y a-t-il bien, à votre avis, une puérilité américaine ? Et quel jugement porter sur les histoires
43 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
54erez… Eh bien, cette petite phrase comporte à mon avis une contradiction dans les termes. Car comment pourrait-on se disting
44 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
55ieux dissimuler. Qu’est-ce qu’être clair, à votre avis ? L’auteur. Dès que l’on pose cette question, il me semble qu’on se
45 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
56e chacun peut espérer qu’on tiendra compte de son avis, qu’on lui « donnera sa chance ». Cet esprit de participation exerce
57ondements, toutes ces accusations injustes, à mon avis. Si nous vendons nos âmes contre des frigidaires, ce sera notre faute
46 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
58cte et contrôlable du cinéma et des comics. À mon avis, l’aspect le plus intéressant de l’évolution actuelle des mœurs améri
47 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
59ançais est profondément sérieux, c’est même à mon avis l’espèce d’homme la plus sérieuse de la planète. Cependant ses chanso
48 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
60teur de Denis de Rougemont. et dans la Feuille d’Avis de Neuchâtel : Les plaidoiries au procès Oltramare : où il est ques
49 1947, Carrefour, articles (1945–1947). Fédération ou dictature mondiale ? (9 avril 1947)
61 entreprise de l’histoire a-t-on jamais demandé l’avis des peuples, et pourquoi furent-ils jamais prêts ? L’étaient-ils pour
50 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
62miner. [p. 140] Comment corriger le défaut (à mon avis décisif) qu’il comporte, et qui est celui d’un numérisme aveugle ? En
51 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
63tuante, mais bien d’agir en sorte que ses vœux et avis soient régulièrement acceptés par les gouvernements et parlements, en
52 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
64le un argument de M. Bevin. On aurait tort, à son avis, de commencer l’Europe par le toit. Je ne sais pourquoi, ni ce qu’il
53 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
65le un argument de M. Bevin. On aurait tort, à son avis, de commencer l’Europe par le toit. Je ne sais pourquoi, ni ce qu’il
54 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
66 par les moyens les plus directs, sans attendre l’avis des pouvoirs officiels qui s’occupent normalement d’autre chose. Le
55 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Contre la culture organisée (avril 1952)
67stères ? La question n’est pas insoluble, à notre avis. La musique, la peinture et la littérature, comme les sciences et la
56 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
68ornent à un échange insistant de bons conseils, d’avis moraux, de recettes d’hygiène, d’admonestations religieuses. Il faut
57 1954, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Rejet de la CED : l’avis de Denis de Rougemont (20 septembre 1954)
69 [p. 1] Rejet de la CED : l’avis de Denis de Rougemont (20 septembre 1954) k      Le rejet de la CED
58 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
70n pour lui (même s’il se trompe) et cela contre l’avis de la majorité ; elle est incompétente dans son cas, s’il est vraimen
59 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
71esoin ? Car c’est bien lui qui constitue, à notre avis, la substance réelle des débats soulevés périodiquement depuis une bo
60 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
72ie de leur pouvoir, et ne saurait traduire, à mon avis, qu’une intention profondément délibérée. Car il s’agit ici d’une maï
61 1960, Preuves, articles (1951–1968). Sur la détente et les intellectuels (mars 1960)
73 pas considérer comme criminel celui qui est d’un avis différent. Mais la seconde donnée manque encore, et c’est la réciproc
62 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
74ie de leur pouvoir, et ne saurait traduire, à mon avis, qu’une intention profondément délibérée. Car il s’agit ici d’une maï
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
75que ce Projet n’étoit point une chimère, ce fut l’avis que me donna bientôt après un de mes amis, lorsque je lui montrai la
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
76nvenable qu’actuellement. … Pour moi, je serois d’avis de l’établir à Rome même et d’en faire le Pape président, comme en ef
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
77r tous ses mouvements et d’en donner sur le champ avis à leurs maîtres. L’espérance de quelques avantages éloignés, ou la cr
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
78é à publier, comme trop « catholicisant » selon l’avis de Goethe. L’écrit ne parut qu’en 1826, longtemps après la mort préma
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
79its et d’en tirer des conclusions (et même, à mon avis, des conclusions encourageantes), voilà qui fournit la meilleure preu
68 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
80, ou plus de développement du sens critique ? Les avis diffèrent sur des questions de degré, mais tout le monde admet tacite
69 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
81 Retinger que l’idée réussit à prendre corps. Ses avis et ses interventions furent de loin les plus efficaces au cours des d
70 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
82pronostic relatif à l’Europe doit se baser, à mon avis, sur l’examen de nos trois facteurs déterminants pour les chances d’a
71 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
83rance imperturbables : je pense, je trouve, à mon avis, I feel… Le professeur intervient peu, se borne à orienter la discuss
72 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Les mythes sommeillent… ils vont se réveiller [Entretien] (9-10 février 1963)
84mplicité devenues rares, de quelle manière, à son avis, nous devons nous comprendre. p. 17 q. « Les mythes sommeillen
73 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
85poraine. L’examen de cette coupe appelle, à notre avis, deux remarques fondamentales. Trop de livres sur l’Europe ? Les ou
86courager ou de susciter, — tels seraient, à notre avis, les éléments de base d’un pool européen de l’édition. p. 2 bj.
74 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Enquête sur l’enseignement civique dans les pays européens [Avant-propos] (mai 1963)
87res. Ces derniers devraient être empruntés, à mon avis, au budget d’une défense nationale bien comprise (comprenant donc le
75 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
88au fait et au prendre, et sans qu’il y ait, à mon avis, aucune raison de leur en faire grief, les représentants des partis p
76 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
89ous pensez que j’exagère, laissez-moi recopier un avis imprimé que j’ai pu lire il y a quelques semaines, punaisé près de la
90ornent à un échange insistant de bons conseils, d’avis moraux, de recettes d’hygiène et d’admonestations religieuses. Le civ
77 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
91age. Et comme c’est un problème qui résulte à mon avis d’une double erreur très courante sur la fonction de la culture et su
78 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
92leur, telle que je l’avais souhaitée. « Je suis d’avis que cette déclaration doit fournir le point de départ de notre action
79 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut réinventer l’Université (29 juin 1968)
93e revus à l’aide de cette méthode, la seule à mon avis qui ait le droit de se réclamer du fédéralisme. 10. Pourquoi des Univ
80 1973, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Denis de Rougemont, l’amour et l’Europe » (3-4 mars 1973)
94ourné vers la révolution à venir. Comment à votre avis celle-ci pourrait-elle s’opérer ? D. de R. — Peut-être ai-je répondu
81 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
95urtant l’Europe n’est pas faite. Pourquoi ? À mon avis, pour deux raisons : 1. La mentalité politique des Européens, celle d
82 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Les grandes béances de l’histoire (printemps 1974)
96eferendum qu’il avait tenu à organiser — contre l’avis de ses conseillers — sur le problème des régions. Ma thèse : le probl
83 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
97nsi déplacée, extériorisée et trivialisée ; à mon avis, c’est un exemple caractéristique des effets de la technologie… L’hom
84 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
98aphysiques, éthiques et religieux, mais aussi aux avis de quelques hommes sensibles. (En formulant maintenant ces critères d
85 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
99nférieur à la compagnie qu’il préside et dont les avis l’obligent ». Plusieurs communes réunies par cette même sphère d’inté
86 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
100ntielles à l’abri des grillages qui protègent les avis officiels dans le coin le plus sombre d’un couloir de mairie (et qui
87 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
101es mois plus tard, au printemps de 1969, contre l’avis de ses conseillers, de Gaulle lance la campagne pour le referendum su
88 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
102les concernées ; 3. de recueillir parallèlement l’avis d’instances européennes concernées. Après un an de consultations, d’