1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Gravitations (décembre 1929)
1ière dont ils tentent de fuir l’inquiétude où ils baignent. Celui-ci vient à peine de quitter l’air dur des pampas. « Le voilà q
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Jean Jouve, Paulina 1880 (avril 1926)
2lation [p. 531] cinématographique. Mais tout cela baigne dans le même lyrisme et s’agite sur un fond sombre et riche de passio
3 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
3e au monde de sensations inconnues où nous étions baignés nous promettait pourtant une connaissance plus intime de certaine tri
4 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
4r user d’une image plus précise, cette minute est baignée d’une lueur de tristesse ou de sérénité qui métamorphose le paysage d
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
5l y en a aussi qui posent pour le Diable et ne se baignent que dans des bénitiers : on voit trop qu’ils trouvent ça pittoresque.
6 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
6nt légères comme des ballons. La rumeur de Vienne baignait nos corps fatigués jusqu’à l’insensibilité et l’Illusion étendait sur
7 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
7n pied. Il se voit dans l’acte de se raser, de se baigner ; son image descend en face de lui par l’ascenseur, elle le suit au l
8 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
8euse et incertaine, un peu sale et un peu divine, baignée d’une très vague angoisse que l’on fuyait avec des bonheurs fous dans
9 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
9là qui est affaire de pur caprice, tandis que s’y baigner est une règle de savoir-vivre avec la Nature. Lac doré, horizon de co
10 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
10 tour à tour le cynisme ou la bonhomie, tout cela baigne dans une inguérissable nostalgie, celle d’un grand accord complexe qu
11 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
11nt légères comme des ballons. La rumeur de Vienne baignait nos corps fatigués jusqu’à l’insensibilité et l’illusion étendait sur
12 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
12cend, s’arrête quelques secondes, et ceux qu’elle baigne d’une grâce furtive sont pris du désir d’adorer. Du sein de tant de c
13 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
13là qui est affaire de pur caprice, tandis que s’y baigner est une règle de savoir-vivre avec la Nature. Lac doré, horizon de co
14 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
14illé. Mais tandis qu’ici j’écris, je me sens tout baigné encore de cette fièvre amoureuse ; et tout est mythe de nouveau. Myth
15ape la fièvre dans mon corps. Toute cette journée baignée de l’air des collines, il semble que mon sang ce soir la comprenne et
16lation du sang, amplifie le rythme des marées qui baignent nos membres. J’ai connu peu de joies plus hautes que celle-ci : se pr
15 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
17nfait d’énergie ? Les journées, même de vacances, baignent ici dans une atmosphère goethéenne d’utilité, — au sens élevé et civi
16 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
18 consolation » ailleurs qu’en Dieu : notre action baigne dans l’« angoisse de l’espérance » 1 . p. 23 b. « Principe d’une
17 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
19 la crise » depuis 1919, et l’atmosphère de crise baigne toutes leurs activités, à un degré bien plus profond qu’on ne l’imagi
20lit nos vies, ou s’il n’y pénètre pas encore, les baigne d’une atmosphère menaçante dont il devient impossible de ne pas prend
18 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
21 consolation » ailleurs qu’en Dieu : notre action baigne dans l’« angoisse de l’espérance ». 21 p. 92 21. Expression qu
19 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
22 personnages vivement contrastés, et des paysages baignés d’une longue lumière boréale. Cette femme n’est pas un ange ni une sa
20 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
23une humanité vivement contrastée, et des paysages baignés d’une longue lumière boréale. Cette femme n’est pas un ange, ni une s
21 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
24l’écume rousse. [p. 9] Une grande lumière humide baigne ce paysage horizontal. Des voiles ocrées passent au ras des dunes bas
22 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
25euls. Il y a un grand bonheur dans la lumière qui baigne le jardin fleuri, éclate sur la façade de la maison plus claire que l
23 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
26euls. Il y a un grand bonheur dans la lumière qui baigne le jardin fleuri, éclate sur la façade de la maison, plus claire que
24 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
27l’idée du mariage, mais en même temps se trouvent baigner dans une atmosphère romantique entretenue par leurs lectures, par les
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
28t porter la question… Et enfin toute cette poésie baignait dans l’atmosphère la plus chargée de passions. Les actions que nous r
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
29st dans le mystère de l’Incarnation. Le Roman est baigné par l’atmosphère celtique de l’orgueil chevaleresque : c’est le désir
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
30l’idée du mariage, mais en même temps se trouvent baignés dans une atmosphère romantique entretenue par leurs lectures, par les
28 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). New York alpestre (14 février 1941)
31rs ; et ce lieu d’extrême densité humaine demeure baigné d’une atmosphère irrévocablement désertique. Les Américains des plain
29 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
32la première guerre totale et planétaire. Il va se baigner avec délices dans la grande confusion religieuse qui marquera la paix
30 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
33e la rigueur et de la paix profonde du pardon, et baignons un regard aux étendues de pureté ardente et dure du bleu du ciel au c
31 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
34ce et finit à un signal donné. Mais le sérieux le baigne de toute part ; le sérieux ne finit jamais, il est aussi long que la
32 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
35 Au faux printemps perpétuel de carte postale qui baigne la cuvette californienne et qui explique cette irréalité fade et flat
33 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
36est bien à la mesure du tragique dans lequel nous baignons… L’ai fait lire au lieutenant-colonel et aux autres camarades, ils le
34 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
37rs ; et ce lieu d’extrême densité humaine demeure baigné dans une atmosphère irrémédiablement désertique. Les Américains des p
35 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
38 Au faux printemps perpétuel de carte postale qui baigne [p. 168] la cuvette californienne et qui explique cette irréalité fad
36 1946, Journal des deux Mondes. 14. Intermède. Mémoire de l’Europe
39avais pas que tout était si près, là-bas. J’étais baigné. J’étais fondé. Et je marchais parmi les signes. Sédiments séculaires
37 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
40rs ; et ce lieu d’extrême densité humaine demeure baigné dans une atmosphère irrémédiablement désertique. Les Américains des p
38 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
41n pied. Il se voit dans l’acte de se raser, de se baigner ; son image descend en face de lui par l’ascenseur, elle le suit au l
39 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
42 il se penche vers la surface de la rivière où il baigne à mi-corps, quand il lève le bras vers ces fruits mûrs qui font ploye
40 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
43son succès, en Amérique par le calme olympien qui baigne ses bureaux. C’est un homme qui a toujours du temps pour vous. En Eur
41 1948, Suite neuchâteloise. V
44es larmes dont elle écrit souvent qu’elles furent baignées. L’on était vers 1830. Portrait de son grand-père, un chevalier de Ma
42 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
45s, partout adaptés aux circonstances locales, ils baignent néanmoins dans un climat d’« helvétisme » très sensible. Cette unité
43 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
46-t-il vraiment rêvé de dominer la Nature ? Il est baigné par elle et il y participe. Comment pourrait-elle menacer « le libre
47e Romantisme la contemplait avec âme, mais ne s’y baignait pas physiquement. Le goût de s’étaler au soleil sur les plages est co
44 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
48] pense que Dieu reconnaîtra les siens, qu’ils se baignent vêtus ou nus. La croyance à la métempsycose est plus naturelle qu’on
45 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
49-t-il vraiment rêvé de dominer la Nature ? Il est baigné par elle et il y participe. Comment pourrait-elle menacer « le libre
50e Romantisme la contemplait avec âme, mais ne s’y baignait pas physiquement. Le goût de s’étaler au soleil sur les plages est co
46 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
51ment. Que sont-ils pour notre désir ? Ce Vide qui baigne tout ? L’antimatière ? D’autres mondes parallèles, qui seraient le nô
47 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
52oupée, des limites naturelles ; entourée de mers, baignée de golfes profonds, elle tenait un heureux milieu entre l’hiver de la
53éan Septentrional qui, déclinant vers l’Occident, baigne la Norvège, l’Angleterre et les parties occidentales de l’Espagne jus
48 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
54e je m’éveillai et ouvris les yeux, littéralement baigné de larmes. J’étais heureux, je m’en souviens. Une sensation de bonheu
55elle et errante espérance, — cette même lueur qui baignait l’Europe alors qu’elle rêvait avec Rousseau, qu’elle dansait autour d
49 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
56ge, J.H.R. refusa pendant des jours de se laisser baigner ! Mais bientôt, il s’arrangea pour recevoir malgré tout des visiteurs
50 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
57rtout adaptés aux circonstances locales 121 , ils baignent [p. 258] néanmoins dans un climat d’helvétisme très sensible. Cette u
51 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
58promesse dans l’autre — que par le climat qui les baigne. La première souhaitait approfondir en réflexion morale et culturelle