1 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
1govie — berceau des Habsbourg — dont elle fit des bailliages. À la première ligue des « Cantons forestiers » renforcée par les vil
2es, vallées et pays sujets. La transformation des bailliages en cantons, au cours des siècles suivants, puis l’entrée officielle d
3s terres et plusieurs des cantons possédaient des bailliages, qu’ils opprimaient parfois durement. L’égalitarisme des anciens Suis
2 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
4plusieurs gouvernaient des « Pays sujets » et des bailliages. La Diète fédérale n’était qu’une réunion d’ambassadeurs des Républiq
3 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
5« magnifiques seigneurs » alémaniques en tant que bailliages, ils se rattachent naturellement par la culture comme par la langue e
4 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
6s le pays. Les régions conquises sont décrétées « bailliages communs » et seront désormais gouvernées par certains des cantons mai
7ue helvétique », transforme en cantons libres les bailliages et pays sujets d’Argovie, de Thurgovie, de Vaud et du Tessin. Saint
8évolution française qui a forcé la libération des bailliages communs et des pays sujets que les « libres Helvètes » faisaient béné