1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Gravitations (décembre 1929)
1t poétique dans un monde qu’il s’est créé. Jamais banal, il est parfois facile : la description du monde qu’il invente nous l
2 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
2éclairage très net, mais inusité, l’objet le plus banal se charge de mystère. Que va-t-il se passer là-dedans ? Et ces roses
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
3venais d’entrevoir l’image d’un couple heureux et banal, votre sourire répondant au mien, comme on voit au dénouement des fil
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
4n. Le film japonais : une historiette un peu plus banale que nature, très bien photographiée. C’est le film du type « Jeux de
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
5mes principes peuvent avoir de « bien jeune », de banal presque, et, pis, d’agréablement paradoxal. Seulement, pour quiconque
6 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
6atin, moyennant tant de schillings, dans un décor banal et imposé, avec des femmes qui élargissent des sourires à la mesure d
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
7e atteint à peine le degré d’intérêt d’une vérité banale, et seulement à condition de lui ressembler, ne fût-ce que de loin, —
8 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
8pocrisie de sa part qui donne aux choses les plus banales une nouveauté frappante. Cela éclate particulièrement dans l’analyse
9 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
9matin, moyennant tant de schilling, dans un décor banal et imposé, avec des femmes qui élargissent des sourires à la mesure e
10 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
10e atteint à peine le degré d’intérêt d’une vérité banale, et seulement à condition de lui ressembler, ne fût-ce que de loin, —
11 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
11 détail une accusation que certains, déjà, disent banale, pour lui ôter sa force, je le crains. ⁂ Le puritanisme, expression d
12 1932, Présence, articles (1932–1946). Penser avec les mains (fragments) (janvier 1932)
12position au-delà de ces caractéristiques devenues banales, on tente de la ramener à celle des deux interprétations étymologique
13 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
13. La révolution est une nécessité au sens le plus banal du terme, et aussi à son sens de « misère qui appelle ». Nous ne somm
14 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
14. La révolution est une nécessité au sens le plus banal du terme, et aussi à son sens de misère qui appelle. Nous ne sommes p
15 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
15les que soient les formes qu’il revête, du spleen banal jusqu’au péché contre l’esprit, jusqu’au refus d’être sauvé, il y a t
16 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
16e monde tel qu’il est, sur ces vies douloureuses, banales ou touchantes, mal engagées ou menacées, harmonieuses ou durement rab
17 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
17 raison » rédigés sans littérature. Voilà qui est banal ? Je n’en suis pas fâché. Aucune révolution n’a jamais inventé de ver
18 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
18ux des jeunes gens, un défaut de culture, au sens banal du terme, qui se trahit ici fâcheusement. Iront-ils au-delà du romant
19 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
19r ce monde, qu’il est, sur ces vies douloureuses, banales ou touchantes, mal engagées ou menacées, harmonieuses ou durement rab
20 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
20dessus du reste de la vie. C’est toute profane et banale, la vie que chacun doit vivre à sa place, et dans sa situation. Mais
21 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
21es des autres, et leurs histoires ; avec le train banal des embêtements et des petites chances ? — Voici alors, entre cent au
22 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
22dence de la culture, considérons d’abord le train banal des choses. Tâchons de prendre sur le fait le clerc qui ne se croit p
23 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
23perpétuelle et désabusée. Il y a enfin la manière banale d’être non-conformiste, qui est l’évasion proprement dite, et la révo
24que les uns imaginent le donné, l’état du langage banal, sans volonté de transformation ; tandis que les autres imaginent des
24 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
25une familiarité poignante les problèmes de la vie banale. Il y a dans ce passage perpétuel de l’abstrait au concret, ou plutôt
25 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
26ême connaissance. Claudel choisit, contre le sens banal, le sens qu’indiquent les étymologies. C’est-à-dire qu’il choisit de
26 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
27t tout d’abord dans nos contacts humains les plus banals ! Nous serons d’autant plus assurés de le toucher utilement que nous
28 amateurs de vie intense, trahit je crois d’assez banales complaisances. Et le destin répond à ces défis, fussent-ils géniaux,
27 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
29s à 18 ans, me paraît soudain tellement pauvre et banale, au regard de ma vie à A. Allons, remontons vers la « réalité rugueus
28 1937, Esprit, articles (1932–1962). Albert Thibaudet, Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours (mars 1937)
30tzsche. Nous disons « existence » (dure, naïve et banale) quand il parle d’élan vital. (Heidegger succède à Bergson.) Nous n’a
29 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Éluard, L’Évidence poétique (juin 1937)
31, le malheur défait et refait sans cesse un monde banal, vulgaire, insupportable, impossible. » La poésie est chose commune,
30 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
32me contenterai de corriger certaines observations banales souvent reproduites par la presse étrangère. S., directeur d’un des p
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
33aut ce repère fabuleux, cet exemple éclatant et « banal » — comme on dit d’un four qu’il est banal, donc unique — si nous vou
34t et « banal » — comme on dit d’un four qu’il est banal, donc unique — si nous voulons comprendre dans nos vies le sens et la
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
35eurs mystiques reprennent ces métaphores devenues banales, et les transposent selon le processus décrit plus haut, dans le doma
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
36est classé parmi les cas d’urgence. Ce petit fait banal illustre des croyances toutes naturelles pour un Américain : c’est [p
34 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
37pparaître à beaucoup de Suisses négligents un peu banal, « tout naturel »… Je rappelle donc que la formule de la tyrannie max
35 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
38 Cercle vicieux de la sincérité. Ou bien l’on est banal pour rétablir les quotidiennes proportions — ou bien l’on ne consent
36 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
39e Abordons la difficulté par son aspect simple et banal, selon qu’elle se présente à nous dans ses apparences naïves. On nous
37 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
40, [p. 106] mais il vous fait sentir qu’elles sont banales, statistiques. Il vous promet enfin ce pur néant de l’âme : santé — b
38 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
41rel, d’exactitude dans l’exercice de leurs tâches banales et de leurs relations sociales, qu’ils en découvrent la foncière inco
42 nous amène à penser que le détail de l’existence banale, et le sentiment d’étrangeté qui par moments l’accompagne en sourdine
43avec laquelle il rapporte certaines conversations banales n’a pu être obtenue qu’au moyen d’une suspension du jugement, qui est
39 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
44 Cercle vicieux de la sincérité. Ou bien l’on est banal — pour rétablir les quotidiennes proportions — ou bien l’on ne consen
40 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
45sance. [p. 192] ⁂ Claudel choisit, contre le sens banal, le sens qu’indiquent les étymologies. C’est-à-dire qu’il choisit de
41 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
46. Il a l’air d’un bon garçon bien correct et bien banal. On essaye de parler musique, Mozart et Stravinsky — deux des princip
42 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
47es retours soudains vers des moments de tendresse banale ? Ils deviendraient fous de révolte… Ils en ont, ils en ont sûrement
43 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
48ew. À Washington, il vit dans deux petites pièces banales, accueillant un à un, mais longuement, les visiteurs qui passent par
44 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
49 on le dit d’un cœur, d’un taureau ou d’un four « banal »). Fin de la vie d’un Tolstoï ou d’un Goethe ; d’un Valéry et d’un G
50ifférent. Or le but reste bien d’élever le niveau banal en dégageant des significations communes. (Quitte à mettre en circula
45 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
51quand on l’aime : ce que les autres en disent est banal ou méchant, et prouve seulement qu’ils n’y ont rien compris. Personne
46 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
52aut encore, une autre église gothique aux flèches banales en pierre grise : Saint-Patrick, cathédrale catholique. Puis l’anglic
47 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
53 assez pittoresques pour qu’un « poète » (au sens banal) préfère en ignorer la cause ? L’on s’étonne enfin de ce lien entre l
48 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
54ntage de la gloire : elle confère le droit d’être banal. Tant pis si beaucoup en abusent… Hypothèse : l’expérience intime de
49 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
55 nous, depuis peu. Nous essayons, mais en phrases banales de moralistes tardivement ressaisis, d’évaluer les conquêtes futures.
50 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
56. Il a l’air d’un bon garçon bien correct et bien banal. On essaie de parler musique, Mozart et Stravinsky — deux des princip
57aut encore, une autre église gothique aux flèches banales en pierre grise : Saint-Patrick, cathédrale catholique. Puis l’anglic
51 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
58 vos bras, vous ne trouvez à dire que des phrases banales : « Viens ici qu’on se voie un peu. Eh bien tu n’as pas trop changé !
52 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
59e sorte de « bon exemple » à suivre. Rien de plus banal que cette référence à la Suisse, dès qu’il est question d’États-Unis
60p. 64] ou d’un gouvernement mondial. Rien de plus banal, si ce n’est les objections qui surgissent aussitôt : « Tout cela, di
53 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
61 Prenons donc quelques-unes des libertés les plus banales en Occident, et voyons, dans quelques cas précis, les limites de ces
54 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
62ce que j’ai vu de l’homme, pendant une entrevue « banale », et c’est son prix. Nehru est un brahmine éduqué à Cambridge, un ar
55 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
63 vrai dire dégradées, de plus en plus anodines et banales, c’est elle — bien plus que le sex-appeal — qui inspire le cinéma, le
56 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
64ais venons-en au dénouement du drame. Un incident banal déclenche la catastrophe dans Hamlet : c’est un simple assaut de fleu
57 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Ce n’est pas au pied du mur… (juin-juillet 1956)
65rd des plans en cours, rien n’est plus naturel et banal ; qu’ils soient satisfaisants, d’une manière relative, au regard des
58 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
66Gita. Et pourtant il serait faux, plus encore que banal, de répéter ici « tout est dans tout ». La partie blanche contient un
59 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
67ne conduit qu’au divorce, ou s’épuise en liaisons banales. Il n’offre pas de support sérieux à ce que Freud [p. 18] a nommé un
68des traces jusque dans les circonstances les plus banales de l’amour : dans l’attrait lié à tout changement, à tout travesti, c
69 et le Roman dans l’analyse psychologique la plus banale et déprimante. C’est pourquoi Musil semble bien avoir écarté cette fi
60 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
70e séduire et inciter. Je suppose qu’il est devenu banal de déplorer l’obscurité des essais et dialogues de Kassner. Elle est
71 indiscrets ! Et n’avais-je pas cédé à l’illusion banale qui veut que l’auteur et l’œuvre soient pareils, alors qu’ils sont to
61 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — c. Présence des mythes et leurs pouvoir dans divers ordres
72our sont liés à l’expérience individuelle la plus banale et la plus largement répandue dans notre monde occidental : qui n’a p
62 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
73 résistances à l’analyse » ou leurs complaisances banales à ce qui choque, donc excite à coup sûr, — qu’ils exagèrent ou minimi
63 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
74ne conduit qu’au divorce, ou s’épuise en liaisons banales. Il n’offre pas de support sérieux à ce que Freud a nommé un jour l’é
75des traces jusque dans les circonstances les plus banales de l’amour : dans l’attrait lié à tout changement, à tout travesti, c
76 et le Roman dans l’analyse psychologique la plus banale et déprimante. C’est pourquoi Musil semble bien avoir écarté cette fi
64 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
77ais venons-en au dénouement du drame. Un incident banal déclenche la catastrophe dans Hamlet : [p. 91] c’est un simple assaut
65 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
78e séduire et inciter. Je suppose qu’il est devenu banal de déplorer l’obscurité des essais et dialogues de Kassner. Elle est
79 indiscrets ! Et n’avais-je pas cédé à l’illusion banale qui veut que l’auteur et l’œuvre soient pareils, alors qu’ils sont to
66 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
80e de ces formules inquiète, revenons au quotidien banal, pris sur le vif : plutôt qu’une infinie bibliographie rameutée à l’a
67 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
81 l’homme ? L’expérience méditée — et que j’espère banale (au sens propre), dans sa forme du moins — me suggère quatre états qu
68 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
82e de ces formules inquiète, revenons au quotidien banal, pris sur le vif : plutôt qu’une infinie bibliographie rameutée à l’a
69 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
83arché et la circulation. À partir de cette place, banale et donc typique, un savant débarqué de Mars ou de Vénus pourrait reco
70 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
84s sert le café après quelques échanges de phrases banales. Vivre ici serait une belle aventure intérieure. Air des hauteurs, pl
71 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
85 exacte banalité que les Suisses le prennent pour banal. Ils pensent mener la vie normale du genre humain, l’anarchie et la g
86mme qu’il a fait beaucoup de métiers est un éloge banal en Amérique (où versatile veut dire habile, doué de nombreux talents,
72 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
87mme qu’il a fait beaucoup de métiers est un éloge banal en Amérique (ou versatile veut dire habile, doué de nombreux talents,
73 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
88sa justification la moins douteuse. Il est devenu banal de constater que les thèmes nouveaux d’activité et de recherche se dé
74 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
89 vrai dire dégradées, de plus en plus anodines et banales, c’est elle — bien plus que le sex-appeal — qui inspire le cinéma, le
75 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
90boliques de tout l’être à une incitation des plus banales, qui serait chez tout autre normale, autrement dit facile à compenser
76 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
91dramatisée » de justifier une incroyance des plus banales, ou politiquement opportune. Un peu plus tard, des écrivains ont cru
77 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
92Terre, de quoi le refaire. [p. 47] Il est devenu banal d’observer que les inventions techniques vont vite, et que la société