1 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
1e sentira plus librement Breton, Vende, Polonais, Basque, Crétois ou Sicilien 315 . Une distinction assez analogue entre l’Eu
2 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
2fférentes : l’allemand, le flamand, le breton, le basque, le catalan, le provençal et au moins deux dialectes italiens, pour n
3 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
3— cas du Sud-Tyrol, du Jura bernois, du Guipuscoa basque ou de la Catalogne —, crises dont il est concevable qu’elles se résol
4de Berne, mais aussi France avec ses Bretons, ses Basques, ses Catalans, ses Alsaciens, ses Flamands, ses Provençaux, ses Itali
4 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
5 tour à tour la Bretagne, les Flandres ou le Pays basque. [p. 2] Convergences et diversification, exigence simultanée de plus
6, des autonomistes gallois et écossais. Agitation basque et catalane, sourde mais profonde. Plasticages à Saint-Brieuc, dans l
5 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.11. L’Europe des régions
7ogiorno sont loin d’être résolus. L’Espagne a ses Basques et ses Catalans. La France enfin, type même du pays centralisé, conna
6 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.12. Fécondité des études régionales
8aîne de montagnes (région du Mont-Blanc, Pyrénées basques, Oural). Histoire. — Une Europe merveilleusement nouvelle naîtra de
7 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte
9; il n’y a pas de Français, mais des Bretons, des Basques, des Occitans, des Alsaciens, des Niçois, des Poitevins, des Catalans
8 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
10sonnalités de la Bretagne et de l’Écosse, du Pays basque et du Pays de Galles, de la Catalogne, de l’Occitanie, de l’Alsace, e
11sif, l’Espagnol Unamuno — qui était d’ailleurs un Basque et tenait à ce qu’on le sache. [p. 66] Dans tous ces cas, ce n’est p
9 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
12 tour à tour la Bretagne, les Flandres ou le Pays basque. Convergence et diversification, exigence simultanée de plus grandes
13, des autonomistes gallois et écossais. Agitation basque et catalane, sourde mais profonde. Plasticages à Saint-Brieuc, dans l
10 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
14 tour à tour la Bretagne, les Flandres ou le Pays basque. Convergences et diversification, exigence simultanée de plus grandes
15, des autonomistes gallois et écossais. Agitation basque et catalane, sourde mais profonde. Plasticages à Saint-Brieuc, dans l
11 1972, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). De l’unité de culture à l’union politique (17-23 avril 1972)
16es ; breton et flamand au nord, allemand à l’est, basque, occitan, catalan et italien au sud, et naturellement le français, im
17ovie et Madrid. C’est oublier que toutes (sauf le basque et le finno-ougrien) sont étroitement apparentées. Alors qu’en Chine
18êmes Catalans sur les deux versants, et les mêmes Basques à l’ouest. Quant aux Alpes, chacun peut vérifier qu’on y parle italie
12 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
19langue catalane, aux Tyroliens du Haut-Adige, aux Basques de France et d’Espagne, aux Slovènes de la vallée d’Udine, mais aussi
20re des minorités brimées (Sud-Tyrol, Val d’Aoste, Basques, etc.), séparant une métropole de son hinterland (Lille, Bâle, Genève
21on, flamand, allemand, italien, occitan, catalan, basque, et naturellement le français, imposé comme seule langue officielle e
22’Espagne de la France ». En réalité on trouve des Basques des deux côtés de la chaîne, dans sa partie ouest, des Catalans des d
13 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
23aratistes de la Bretagne ou du Sud-Tyrol, du Pays basque ou du Pays de Galles, des Flandres ou de la Catalogne, me semblent to
14 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
24 poussées autonomistes au Pays de Galles, au Pays basque, en Catalogne ; et tous les phénomènes similaires actuellement étouff
25tières de tous nos États, les exemples abondent : Basques et Catalans divisés par les Pyrénées ; régions de Bâle et de Genève b
26e breton, le flamand, l’occitan, le provençal, le basque, l’italien, le catalan et l’allemand. Toute la géographie de nos manu
27agnes sont habitées sur les deux versants par des Basques au nord-ouest et par des Catalans au sud-est, ou encore que le Rhin «
15 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
28techniques vont servir à traquer les séparatistes basques ou ukrainiens, les houligans et autres Tupamaros, ceux qui les aident
16 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
29e, à savoir l’allemand, l’italien, le catalan, le basque et le breton ; et de faire envoyer les traductions dans les provinces
30re-révolution parle italien et le fanatisme parle basque 68 . Que s’est-il donc passé entre ces deux dates ? La guerre déclar
17 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
31techniques vont servir à traquer les séparatistes basques ou ukrainiens, les houligans et autres Tupamaros, ceux qui les aident
18 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
32bien plutôt reliées par le Jura ; de même que les Basques et les Catalans de France et d’Espagne ne sont pas séparés mais relié
33i l’on demande à l’homme de la rue de définir les Basques ou les Flamands, les [p. 292] Occitans ou les Gallois, il le fera par
19 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
34hypercatholique Espagne la grâce des autonomistes basques jugés à Burgos, et quand le PC français s’inquiète bien poliment de l
35terre imposèrent aux nations conquises, bretonne, basque, catalane et occitane, écossaise, irlandaise et galloise, pendant des
20 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
36 les peuples qu’écrase le colonialisme français : basques, provençaux, bretons, lorrains, alsaciens, corses ». (Je n’ai jamais
37oits et libertés traditionnelles : Bretagne, Pays basque, Roussillon catalan, Aquitaine, Albigeois, Toulousain, Provence, Cors
21 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
38 En Espagne, série noire d’attentats dans le pays Basque, pression croissante du mouvement catalan réclamant le retour au stat
39tres, à savoir — en France : la Bretagne, le pays Basque, l’Occitanie, le Roussillon catalan, la Provence, la Corse, l’Alsace 
22 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
40uvé en 1978 la « pré-autonomie » du [p. 179] Pays Basque (Euzkadi), de la Galice, de l’Aragon, de la province de Valence, et d
23 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
41e a approuvé en 1978 la « pré-autonomie » du Pays basque (Euskadi), de la Galice, de l’Aragon, de la province de Valence, et d