1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1adition gréco-latine » pour assigner à Minerve le bassin de la Méditerranée comme promenoir, avec défense sous peine de mort d
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
2binets qui coulaient pour emplir ou pour vider un bassin (et souvent les deux), (pour emplir et vider ensemble), (drôle d’occu
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
3eignent par degrés. Un peu de nuage flotte sur le bassin, grand œil vide où paraît le vertige. Voici que cèdent les amarres de
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
4 le tranchant du plateau, la rivière s’élargit en bassins clairs aux profondeurs rougeâtres et doucement mouvantes. C’est là qu
5mençons la pêche. Il faut se planter au centre du bassin, et fouiller et racler sous les bords, entre le sable et les algues f
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
6, une fontaine abondante coule dans un fort grand bassin rectangulaire aux eaux sombres. La maison du jardinier ferme la cour
7s lauriers. Un grand vase jaune brille au bord du bassin. Le reflet de l’eau tremble au plafond et sur les murs verdâtres de l
8, les feuillages encore translucides au-dessus du bassin bleu de ciel où nagent d’énormes bottes de radis rouges. Tout a son é
9nds Simard qui apostrophe la mère Calixte près du bassin. « Je ne veux pas qu’on lave aujourd’hui ! Vous m’entendez ! Je l’enn
10euil ! — Mais Monsieur Simard… — Il est parti. Le bassin est à 50 mètres de la maison, sur une terrasse qu’on ne peut voir d’i
6 1937, Esprit, articles (1932–1962). Robert Briffaut, Europe (janvier 1937)
11 avec un certain prince Nevidoff, propriétaire de bassins pétrolifères. Cette thèse, après tout vraisemblable — on a bien cru à
7 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
12, les feuillages encore translucides au-dessus du bassin bleu de ciel où nagent d’énormes bottes de radis rouges. Tout a son é
13nds Simard qui apostrophe la mère Calixte près du bassin. « Je ne veux pas qu’on lave aujourd’hui ! Vous m’entendez ! Je l’enn
14l ! » — Mais, monsieur Simard… — Il est parti. Le bassin est à 50 mètres de la maison, sur une terrasse qu’on ne peut voir d’i
8 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
15 le tranchant du plateau, la rivière s’élargit en bassins clairs aux profondeurs rougeâtres et doucement mouvantes. C’est là qu
16mençons la pêche. Il faut se planter au centre du bassin, et fouiller et racler sous les bords, dans le sable et les paquets d
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
17ines de fuites — comme on dit que l’eau fuit d’un bassin : fissures dans le réel, fuites de rêves. C’est la tradition alanguie
10 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
18 inégales sur la gauche. À droite s’étend un long bassin rectangulaire, empli d’une eau verte et profonde. Tout autour du bass
19empli d’une eau verte et profonde. Tout autour du bassin, et sur l’îlot qui en occupe le centre, s’élèvent des colonnes de pie
20 cafés minuscules dont les balcons surplombent le bassin, et d’espèces de garages ou étables, on ne sait, aux larges portes à
11 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
21ront à la Mer Noire. Entre le Jura et les Alpes — bassin alémanique du Rhin — s’étend un long plateau accidenté, qui est la pa
22le lac Léman, au nord-est le lac de Constance. Le bassin latin du Rhône consiste en une longue vallée, le Valais, prolongée pa
23is, prolongée par le lac Léman jusqu’à Genève. Le bassin italien du Tessin est une vallée beaucoup plus courte. Quant à l’Inn,
24ble que le degré d’importance géographique de ces bassins corresponde au degré d’importance linguistique et culturelle qu’ont e
12 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
25met de l’Europe, sera percé d’ici peu, mettant le bassin de Genève à trois heures d’auto de Turin. À l’est, Divonne, avec son
13 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
26à l’intérieur d’un même cordon douanier. (D’où le bassin Ruhr-Lorraine coupé par le milieu, sous prétexte qu’à la surface, on
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
27isse où il établit ses cités lacustres, occupe le bassin de la Seine, et s’aventure même jusqu’en Angleterre. Vers la fin du i
15 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stage d’Oosterbeek (septembre 1964)
28onduits à couper en deux, trois ou quatre pays un bassin naturel (houille ou fer) comme celui de la Ruhr-Lorraine-Luxembourg-B
16 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
29 introduit la vente de la bière de Munich dans le bassin de la Méditerranée » et mécanisé l’industrie des tapis de Smyrne, pos
17 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
30richesses minières. Ainsi l’on coupait en deux le bassin de la Ruhr-Moselle qui est d’un seul tenant quant au sous-sol, sous p
18 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
31itent à une nation, à une région géographique (le bassin de la Méditerranée ou la Scandinavie, par exemple), ou à une discipli
19 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
32reille aux Baux, et L’Enlèvement au Sérail sur le bassin de la Cour des Myrtes, dans l’Alhambra de Grenade. Ce retour de la mu
20 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
33ent de la Volga, et qui est maintenant le cœur du bassin de l’industrie lourde de l’URSS. Exactement ce qu’est la Ruhr pour l’
21 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
34lèmes écologiques que la bipartition nationale du bassin lémanique a empêché jusqu’ici de traiter convenablement, sont plus gr
22 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
35gine trop facilement que la région est d’abord un bassin, une entité topographique ou orographique délimitée par des accidents
23 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
36tous points comparables à la Ruhr, est le cœur du bassin de l’industrie lourde de l’URSS.) J’ai mis deux de mes étudiants sur
24 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
37l’on comprend que l’État hésite. Pour nettoyer le bassin du Rhin, de Strasbourg à Rotterdam par exemple, il faudrait un millia
25 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
38ntinent. Une partie seulement de cette Région, le bassin entre Alpes et Jura occupé par le canton de Genève, la Haute-Savoie e
26 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
39ntinent. Une partie seulement de cette région, le bassin entre Alpes et Jura occupé par le canton de Genève, la Haute-Savoie e