1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1s conscients de ce temps ; mais si l’on songe aux bataillons de pâles opportunistes sans culture qui se chargent de gaver les mass
2 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). La guerre est morte (5 septembre 1945)
2fisait à combiner grosso modo des kilomètres, des bataillons, des trajectoires et des vitesses d’avions, fait place aux raffinemen
3 1946, Lettres sur la bombe atomique. 2. La guerre est morte
3fisait à combiner grosso modo des kilomètres, des bataillons, des trajectoires et des vitesses d’avions, fait place aux raffinemen
4 1952, Réforme, articles (1946–1980). Après l’Œuvre du xxe siècle (14 juin 1952)
4acun pensera qu’il va seul. Mais vous formerez un bataillon sacré, celui de la sainte, de l’inachevable croisade.      p. 4
5 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
5es et rhénans — collines où montent les sapins en bataillons noirs et pensifs s’arrêtant au sommet d’un seul coup — et s’ouvre à l
6— Andersen écrivit au Locle La petite Sirène. Des bataillons de sapins noirs montent la garde sur les flancs de la vallée. Vers la
6 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.3. Conclusions sur l’avenir et la liberté de la culture
7cun pensera qu’il va seul ; mais vous formerez un bataillon sacré, celui de la sainte, de l’inachevable croisade. » p. 68 13
7 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
8elles qui opposaient nos mouvements doctrinaux au bataillon discipliné des intellectuels du PC. Nous accusions ces inconditionnel