1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
1 erré aux terrasses des hôtels, dans le grandiose bavardage des Tziganes. Qu’est-ce qu’ils regardent en jouant ? Qu’est-ce qu’ils
2 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
2oici parvenus au point où cessent d’eux-mêmes nos bavardages. J’ai senti mes oreilles se déboucher, nous gagnons l’altitude. Les p
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
3n. Ils reviennent. Tombé de mon silence parmi les bavardages, où irai-je avec peut-être un air de dégoût, par mégarde… On se press
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
4ou intellectuels. Les Français aiment par goût du bavardage. Les Suisses aiment avec une bonne ou une mauvaise conscience. À Vien
5 erré aux terrasses des hôtels, dans le grandiose bavardage des Tziganes. Qu’est-ce qu’ils regardent en jouant ? Qu’est-ce qu’ils
5 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
6esse désolée de Benjamin Constant, impuissance et bavardage d’Amiel, désespérance vaniteuse de Loti : telles sont les réactions i
6 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
7iques ou à des moments d’humeur provoqués par les bavardages piétistes. Ici, nous confesserons un doute. De quel droit refusons-no
7 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
8 rapidement vulgarisé d’ailleurs en une espèce de bavardage lyrique dont Breton sera, je crois, le tout premier à reconnaître qu’
8 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
9ale, où leurs paroles ne sont plus distinguées du bavardage quotidien. Ils se retirent dans leurs appartements. Écrire dès lors n
9 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
10si le veut la saine méthode, et tout le reste est bavardage, illusion romantique ou pire encore : dogmatisme ! Le clerc d’église
10 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
11s ont su répondre. Tout le reste est littérature, bavardage de théoriciens, ou ce qui est pire, de « réalistes ». [p. 71] J’ai r
11 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
12insignifiance. Ah ! comme le Diable se réjouit du bavardage aimable ou ému des speakers ! Lui qui est le grand confusionniste, lu
13arole ! Tous les mensonges du Diable, et tous nos bavardages, s’évanouissent dès que l’Esprit nous parle, par une phrase de la Bib
12 1946, Lettres sur la bombe atomique. 7. Tout est changé, personne ne bouge
14coup. C’est une léthargie de l’âme accompagnée de bavardages sentencieux, qui rappellerait l’état de la société française à la vei
13 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
15vec l’idée que cette relation devait exclure tout bavardage et comporter quelque cérémonial : seul devant lui, se taire longtemps
14 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
16vec l’idée que cette relation devait exclure tout bavardage et comporter quelque cérémonial : seul devant lui, se taire longtemps
15 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
17eure — tenue en classe, tenue des cahiers, pas de bavardages — était conçue sur le modèle militaire (celui du drill, des alignemen
16 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.4. À la Table Ronde du Conseil de l’Europe
18eille avec un scepticisme amer nos plus éloquents bavardages. Il fallait donc d’une part approfondir l’idée même de l’Europe unie,