1 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
1té, — trois noms parfaitement représentatifs 33 . Bilan fort honorable du point de vue purement littéraire, si l’on tient com
2 la faiblesse numérique des protestants français. Bilan terriblement déficitaire si l’on prend au sérieux la grandeur impérie
2 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
3’horrible, et tout épuiser, le chrétien se rit du bilan ! » Pourquoi ce rire scandaleux ? Parce que « la crainte infinie d’un
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
4, pour faire un peu de sentiment sur l’île, et le bilan de l’année écoulée. [p. 128] Bilan. — S’installer dans la pauvreté c
5 l’île, et le bilan de l’année écoulée. [p. 128] Bilan. — S’installer dans la pauvreté comme dans un champ d’activité nouvea
4 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
6, pour faire un peu de sentiment sur l’île, et le bilan de l’année écoulée. Bilan. S’installer dans la pauvreté comme dans u
7iment sur l’île, et le bilan de l’année écoulée. Bilan. S’installer dans la pauvreté comme dans un champ d’activité nouveau,
5 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
8stic, à bien des égards, peut apparaître comme le bilan d’une décadence : mythe dégradé, mariage en crise, [p. 253] formes et
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
9rage, à bien des égards, peut apparaître comme le bilan d’une décadence : mythe dégradé, mariage en crise, formes et conventi
7 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
10’horrible, et tout épuiser, le chrétien se rit du bilan ! » Pourquoi ce rire scandaleux ? Parce que « la crainte infinie d’un
8 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
11. [p. 150] Sur son avenir. Nous le jugeons sur le bilan de son passé.   Passe-droits. — Les Américains vous apprendront, par
9 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
12il n’y a qu’à regarder l’Europe, qu’à dresser son bilan de misères, qu’à voir la place qu’elle tient encore ou ne tient déjà
10 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
13e chaque Européen. II. Esquissons maintenant le bilan de notre action depuis un an. Tout d’abord le passif : nos échecs, et
11 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
14nces, l’organisation interne des banques et leurs bilans annuels. La Banque nationale peut opposer son veto aux opérations de
12 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Orienter les espoirs européens (décembre 1954-janvier 1955)
15e cinquième année de nos travaux, ce n’est pas un bilan qu’on vient de présenter mais un programme. Tel qu’il est, réduit à l
13 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
16 la prêcher ni la maudire, mais en établissant le bilan de ses effets, par où l’on voit qu’elle met en déficit la liberté ; e
14 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Ce n’est pas au pied du mur… (juin-juillet 1956)
17n vient de vivre. Ce n’est pas encore l’heure des bilans, mais celle de se demander si le cap est bien fixé, et de vérifier le
15 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
18 la prêcher ni la maudire, mais en établissant le bilan de ses effets, par où l’on voit qu’elle met en déficit la liberté ; e
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
19urs, états financiers, notes, souvenirs, dictées, bilans, etc… Les secrétaires racontent sa vie au vieux ministre confiné dans
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
20que, c’est-à-dire bien avant qu’ait été dressé le bilan général, a reçu la faculté d’être le plus Russe précisément lorsqu’il
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
21uelques pages du plus haut ton, dresse un premier bilan du désastre subi : … nous autres, civilisations, nous savons mainten
19 1961, La Vie protestante, articles (1938–1978). Bilan simple (29 décembre 1961)
22 [p. 1] Bilan simple (29 décembre 1961) t Le bilan de l’année qui s’écoule me par
23 [p. 1] Bilan simple (29 décembre 1961) t Le bilan de l’année qui s’écoule me paraît simple à établir dans ses grandes l
20 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
24ne de la culture, ayant pour mission d’établir le bilan d’une douzaine d’années d’activités à l’intérieur de nos pays, puis d
21 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
25 le délire nationaliste, obligées de refaire leur bilan, cédant à la pression d’une opinion mondiale formée par leurs princip
26 de crimes et de cupidité, d’une aventure dont le bilan est encore très loin d’être fait. Et rien ne prouve que ce bilan sera
27e très loin d’être fait. Et rien ne prouve que ce bilan sera finalement négatif : c’est en somme celui du Progrès, selon les
22 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
28eur délire nationaliste, obligées de refaite leur bilan, cédant à la triple pression d’une option mondiale formée par leurs p
23 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
29nces, l’organisation interne des banques et leurs bilans annuels. La Banque nationale peut opposer son veto aux opérations de
24 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
30e heure, plus de 800 pages de texte, y compris le Bilan de la coopération européenne en matière culturelle. Ces quelque 50 ra
25 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
31, la machine à calculer suffisait pour établir le bilan d’un État centralisé, tandis que seuls les ordinateurs pourront perme
26 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
32, la machine à calculer suffisait pour établir le bilan d’un État centralisé, tandis que seuls les ordinateurs pourront perme
27 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
33r fonctionnement, des effets si importants sur le bilan des ressources de la Terre, sur l’environnement, sur la santé physiqu
28 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
34cteurs permettront de brûler moins de pétrole. » (Bilan énergétique.) — Construire un réacteur coûte beaucoup d’énergie. Si
35ientist (19 décembre 1974) d’où il résulte que le bilan énergétique du nucléaire restera négatif pendant une période de neuf
36dix années…   9. « Le nucléaire est rentable. » (Bilan financier.) — Considérons la possibilité d’un succès maximal de l’eff
29 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
37 modèle européen de société, nous avons besoin de Bilans, et qui balancent : — non des recettes et des dépenses chiffrées (car
38s et des groupes, dans une communauté donnée. Ces Bilans régionaux et continentaux, mondiaux, prendraient en compte par exempl
39nergie ; la pollution sous toutes ses formes… Ces Bilans seraient comparables au rapport « Sur l’état de l’Union » que présent
40 la leur. Comédie des chefs d’État Tel étant le bilan de nos États-nations de dimension moyenne, européenne, qu’en est-il d
30 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
41 l’étang de soufre ; enfin, le Jugement dernier — bilan des temps — où chacun est jugé « selon ses œuvres » (tout cela dans l
31 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
42rs d’une conférence de presse où l’on présente le bilan, pour l’année 1975, de Longo Maï et de ses huit fermes fédérées de Ha
32 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
43lent pétrole. [p. 80] Pour l’Europe des Neuf, le bilan énergétique s’établit comme suit : en 1973 en 1985 (estimati
33 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
44ouvelle Trente-cinq ans, ce n’est pas l’heure des bilans, mais d’une prise de conscience plus impérieuse des vraies urgences,