1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Paul Colin, Van Gogh (août 1925)
1tte vie : les reproductions qui suivent sa courte biographie fournissent un meilleur motif à l’admiration que tout le lyrisme dont
2 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
2ans la vie publique et politique. Espérons qu’une biographie complète suivra cette « genèse » à vrai dire passionnante, et qui nou
3 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
3sciente d’elle-même. » Les prophètes n’ont pas de biographie : « L’homme biblique se lève et tombe avec sa mission ». Il y a plus.
4 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Saint-Évremond ou L’humaniste impur, par Albert-Marie Schmidt (octobre 1933)
4pitre le plus remarquable de cette brève et dense biographie intellectuelle, le plus juste aussi pour Saint-Évremond, expose ses i
5 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
5e justement l’on fait profession de défendre ? La biographie de Kierkegaard va nous l’apprendre. On commencera par mettre en doute
6 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
6 [p. 3] Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934) d On rêverait, parfois, d’un protocole
7 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
7 contemporains ? Nous avons des reportages et des biographies, c’est-à-dire des moyennes et des exceptions, de la statistique et [p
8 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
8Certains d’entre vous connaissent probablement la biographie de Kagawa, le chef du jeune Japon chrétien. Fils d’un conseiller de l
9 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.6. L’Arche de l’Alliance
9vrai qu’un prophète authentique est un homme sans biographie 18 on peut dire pareillement du peuple prophétique qu’il n’eut pas d
10 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
10reusement ce genre de lecture.) Trois thèmes : la biographie (milieu, enfance, jeunesse, professions exercées de journaliste ou de
11 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
11Quelques pages choisies, en appendice à une brève biographie ; une brochure sur la liberté chrétienne : et les trop fameux Propos
12u. Qu’on se reporte en particulier à la brillante biographie de Stefan Zweig, et j’ajouterais : à toute l’œuvre récente du parfait
12 1937, Esprit, articles (1932–1962). Robert Briffaut, Europe (janvier 1937)
13 contre sa bourgeoisie, Dos Passos le procédé des biographies parallèles, et Franz Lehar les décors d’opérette. Catalogue illustré
13 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
14e. Ce matin, [p. 41] il s’agissait de l’innocente biographie d’une femme de bien… — Est-ce un ouvrage politique ? me demande l’emp
15D’ailleurs tout est politique chez vous, même les biographies de sœurs d’hôpital, je pense. L’insolence paralyse un fonctionnaire a
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
16se et les Cathares Paul Sabatier, dans sa fameuse biographie de saint François, se pose la question d’une influence possible de l’
15 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
17 de l’homme, peut-être pouvons-nous demander à la biographie des romantiques quelques lumières [p. 921] sur les mystiques propreme
18s. Mais pourquoi voudrait-on [p. 923] mourir ? La biographie de plusieurs des poètes étudiés par Béguin nous indique une réponse.
16 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
19bernois, Valerius Anshelm, nous donne la première biographie importante de Nicolas, sur le ton le plus enthousiaste. Il est suivi
17 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
20851.) Rien d’étonnant, dès lors, si les premières biographies sérieuses de Nicolas sont dues à la plume de disciples ou d’amis des
18 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
21e justement l’on fait profession de défendre ? La biographie de Kierkegaard va nous l’apprendre. On commencera par mettre en doute
19 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
22d sich bemüht Den können wir erlösen. 59 Et la biographie de Kafka vient confirmer cette interprétation. N’est-il pas curieusem
20 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
23 de l’homme, peut-être pouvons-nous demander à la biographie des romantiques quelques lumières sur les mystiques proprement dits,
24 mystiques. Mais pourquoi voudrait-on mourir ? La biographie de la plupart des romantiques fournit ici la même réponse. En effet,
21 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
25ue la forme et le progrès même présentent avec la biographie de Kierkegaard les plus frappantes analogies. Sans nous attarder sur
26t ne vaut-il pas identiquement comme résumé de la biographie de Kierkegaard ? Il reste à voir s’il est possible de pousser ce para
27té écrit par Kierkegaard, voire qu’à l’inverse la biographie de Kierkegaard avait été mise à la scène deux siècles et demi avant d
28re, mais on rejoindrait purement et simplement la biographie de Kierkegaard. Le drame de Kierkegaard n’a pas été fictif. Il n’a pa
22 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
29a Civitas Dei — fut aussi le premier auteur d’une biographie de sa personne : les Confessions. [p. 127] Du mythe à l’histoire M
30 ou du vase de Vix, les Mémoires font fureur, les biographies s’arrachent, et beaucoup n’attendent pas la cinquantaine pour se mett
23 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
31a Civitas Dei — fut aussi le premier auteur d’une biographie de sa personne : les Confessions. 3. Du Mythe à l’Histoire Mais il
32 ou du vase de Vix, les mémoires font fureur, les biographies s’arrachent, et beaucoup n’attendent pas la cinquantaine pour se mett
24 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
33dans cette idée, tout en le poussant à étudier la biographie de feu Staline — celui que vous remerciez d’avoir sauvé la France et
25 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — c. Présence des mythes et leurs pouvoir dans divers ordres
34nsée, mais aussi d’acteurs de l’histoire dont les biographies nous sont assez connues. (La biographie d’un être original, fortement
35dont les biographies nous sont assez connues. (La biographie d’un être original, fortement personnalisé, étant souvent sa création
26 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
36ue la forme et le progrès même présentent avec la biographie de Kierkegaard les plus frappantes analogies. Sans nous attarder sur
37t ne vaut-il pas identiquement comme résumé de la biographie de Kierkegaard ? Il reste à voir s’il est possible de pousser ce para
38té écrit par Kierkegaard, voire qu’à l’inverse la biographie de Kierkegaard avait été mise à la scène deux siècles et demi avant d
39re, mais on rejoindrait purement et simplement la biographie de Kierkegaard. Le drame de Kierkegaard n’a pas été fictif. Il n’a pa
27 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
40dition d’instants », Don Juan ne saurait avoir de biographie : le doter d’une enfance et d’une jeunesse fut l’erreur fatale de Byr
28 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
41 de l’homme, le record, la gloire personnelle, la biographie et le portrait, la prière pour un tel vivant ou pour les morts… Comme
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
42ieu du xiie siècle. [p. 351] la Vita Heriberti — biographie d’un évêque othonien de Cologne — nous conte l’histoire de ce pauvre
30 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
43dition d’instants », Don Juan ne saurait avoir de biographie : le doter d’une enfance et d’une jeunesse fut l’erreur fatale de Byr
31 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
44 de l’homme, le record, la gloire personnelle, la biographie et le portrait, la prière pour un tel vivant ou pour les morts… Comme
32 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
45 [p. 20] Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961) bf C’est dans le vieux palace de Montr
33 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
46t la montre, mais aussi la science historique, la biographie, et les expositions. L’Œuvre du xxe siècle veut être au premier chef
47chef, littéralement, un compte rendu. Exposition, biographie d’une époque, essai d’orientation parmi tant de recherches, d’égareme
34 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
48que et le Rêve tiennent, je crois, davantage à sa biographie qu’à une relecture de mon livre. Au sujet de la Quête du Graal, « d’i
49écouvre parallèle à certaines circonstances de sa biographie liées à l’abbaye de Fontevrault, c’est-à-dire à la longue rivalité du
35 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
50n, Karl Barth, a écrit : « Un prophète n’a pas de biographie. Il se lève et tombe avec sa mission. » Ainsi d’Hitler, l’antiprophèt
51 prostré. Rien de plus atterrant, dans toutes ses biographies, que la description donnée par Speer des soirées de Berchtesgaden, de