1 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
1 [p. 602] Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934) s Soeren Kierkegaard naquit à Copenhague
2 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
2no Veritas constitue l’introduction, dans l’étude biographique et critique de Carl Koch 6 , qui vient combler la plus grave lacune d
3 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Selma Lagerlöf, conteur de légende (3 juillet 1937)
3rs publiés sous le titre de Morbacka les origines biographiques, les sources vives de ce jaillissement d’inventions. Morbacka, c’est
4 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
4nous apprit à considérer notre vie dans une durée biographique et historique où l’instant se relativise. Ainsi les décisions dernièr
5 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
5par rapport à un drame personnel dont les données biographiques nous sont suffisamment connues. On sait que l’événement qui devint po
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
6la première phrase, où Jeanroy veut voir un trait biographique, détient un sens mystique évident : « Ce que le corps me refuse, l’âm
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
7par rapport à un drame personnel dont les données biographiques nous sont suffisamment connues. On sait que l’événement qui devint po
8 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
8ut méritent de nous retenir, dans ce bref memento biographique. 1° Malgré l’extrême rigueur de ses « pratiques », Nicolas n’a pas pu
9 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
9 d’un tel ouvrage restera d’ordre essentiellement biographique. Mais ici se pose le problème de la vérité du portrait, Gide note lui
10 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
10 d’un tel ouvrage restera d’ordre essentiellement biographique. Mais ici se pose le problème de la vérité du portrait. [p. 149] Gide
11 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
11es amis ; enfin la piété de sa femme. Ces données biographiques ne font point une nature. Elles expliquent simplement l’insistance du
12 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
12pour une vie personnelle considérée dans sa durée biographique : les exemples évoqués ici l’ont établi. En revanche, aux heures de c
13 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
13es amis ; enfin la piété de sa femme. Ces données biographiques ne font point une nature. Elles expliquent simplement l’insistance du
14 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
14pour une vie personnelle considérée dans sa durée biographique : les exemples évoqués ici l’ont établi. En revanche, aux heures de c
15 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
15 dans les pages qui suivent une première esquisse biographique. Les années d’apprentissage Joseph H. Retinger naît à Cracovie, en 1
16ois bon de ne pas les omettre dans cette esquisse biographique : ils donnent ses vraies couleurs à toute une période de [p. 33] la v
17 des activités polonaises de J.H.R. Dans une note biographique préparée par J.H.R. pour un homme d’État scandinave, je trouve ceci :
16 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
18 propres dires : en l’occurrence, les indications biographiques sur les 43 auteurs qu’il cite dans son anthologie des Troubadours (To