1 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
1e, ni à son utilité productive, ni à ses qualités biologiques. Une révolution n’est pas seulement une redistribution des biens maté
2 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
2mme il abdique chez les fascistes devant les lois biologiques, nous ne sommes pas rentrés pour si peu dans le concret, j’entends da
3 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
3vélée à leur raison. Ils vous expliquent les lois biologiques de la race, la nécessité de l’eugénie, le fonctionnement avantageux d
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
4anciennes traduisant la nécessité d’une sélection biologique. Et il n’est pas jusqu’au [p. 61] désir de la mort que l’on ne puisse
5 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
5me au nom de lois économiques, ou historiques, ou biologiques. Or il est clair que ces lois ne sont vraies, ou plutôt ne deviennent
6 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
6me au nom de lois économiques, ou historiques, ou biologiques. Or il est clair que ces lois ne sont vraies, ou plutôt ne deviennent
7 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
7iques sont souvent en contradiction avec les lois biologiques, etc. Or loin de s’effrayer et de [p. 29] se scandaliser de carences
8 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
8istes, de race ou de classe, ou les matérialismes biologiques, moraux ou bourgeois). De même l’individualisme est une déviation mor
9 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
9je répondrai par cette phrase qui est la parabole biologique d’une vérité fondamentale de l’esprit : « Toute plante qui souffre a
10 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
10je répondrai par cette phrase qui est la parabole biologique d’une vérité fondamentale de l’esprit : « Toute plante qui souffre a
11 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
11tituantes, il en résulte pour chacun la nécessité biologique de s’adapter au bien du corps dont il est membre. La Nation centralis
12 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
12 sous le couvert du mythe. Tel est le « terrain » biologique où le roman trouve les meilleures chances à la fois de se déclarer et
13 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — b. Naissance de l’érotisme occidental
13qui est dépassement lyrique ou réflexif du sexuel biologique, va pouvoir développer toutes ses virtualités. Ces vifs plaisirs prof
14 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
14 sous le couvert du mythe. Tel est le « terrain » biologique où le roman trouve les meilleures chances à la fois de se déclarer et
15 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
15e ni d’autre réalité qu’historique, matérielle et biologique, le mariage est un devoir civique, et Don Juan serait alors la libert
16 la vie sur tous les plans : spirituel, animique, biologique et physique. En effet, nulle vie n’est concevable hors de la tension
17ter sous l’effet d’un choc émotif. Cette analogie biologique n’explique pas, on s’en doute, la nature en soi de nos mythes, qui so
16 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
18 (l’inconscient, le surmoi, les archétypes) ou au biologique (l’hérédité, l’équilibre endocrinien), et nous le montre d’autant plu
17 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
19dé physique comporte donc une erreur ou tricherie biologique, dont la « vertu » serait au mieux psychologique. 2. Il n’en reste pa
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
20le darwinisme a été pour lui, non pas une théorie biologique sujette à la discussion, mais un dogme, et désormais tous ceux qui n’
19 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
21e ni d’autre réalité qu’historique, matérielle et biologique, le mariage est un devoir civique, et Don Juan serait alors la libert
22 la vie sur tous les plans : spirituel, animique, biologique et physique. En effet, nulle vie n’est concevable hors de la tension
23ter sous l’effet d’un choc émotif. Cette analogie biologique n’explique pas, on s’en doute, la nature en soi de nos mythes, qui so
20 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
24 (l’inconscient, le surmoi, les archétypes) ou au biologique (l’hérédité, l’équilibre endocrinien), [p. 588] et nous le montre d’a
21 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
25r exemple, mais aussi des techniques chimiques et biologiques) 26 à nous interroger sur le meilleur usage des pouvoirs inouïs qui
22 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
26arle d’unité au sens vivant, infiniment complexe, biologique, qui suppose des parties composées, englobées ou organisées en systèm
23 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
27ulturelle et historique ; enfin le monde, réalité biologique et écologique. Il faut étudier l’histoire, la géographie, l’écologie,
28ouvez cela à tous les échelons. C’est une réalité biologique : au niveau des cellules, des molécules, des atomes, toute vie résult
24 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
29berté de pensée et d’expression est une condition biologique de notre survie ». James Fawcett s’interroge : la société occidentale
30être principale. Toute nouvelle guerre, atomique, biologique ou chimique — cet ABC de la fin du genre humain — l’anéantirait certa
25 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
31 la croissance démographique… Or toute croissance biologique porte en elle-même ses principes régulateurs. Ce n’est pas le cas de
26 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
32t impropre aux êtres, aux choses et aux processus biologiques, et leur est brutalement imposé. Ou encore : tout ce qui fausse ou fi
33ssentis comme ennemis de la vie, de la croissance biologique au sens premier, et du même coup comme ennemis de l’avenir, car le pr
34mis de l’avenir, car le prestige de la croissance biologique a également contaminé l’idée de Progrès. La vraie croissance a un pro
35n… Dans cette suite auto-réglée, toute croissance biologique trouve ses limites, qui sont conditions mêmes de la vie. Mais les déc
27 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
36pour nos capacités d’adaptation psychologiques et biologiques. Ainsi l’auto : le fait patent que nous ne sommes pas maîtres de ses
28 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 9. Devenir soi-même
37otage automatique que représentent les programmes biologiques, l’invention perpétuelle du chemin vers le But et l’improvisation vig
29 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
38ructures physiques et chimiques, électroniques ou biologiques, soit tellement pauvre en inventions de formes de vie politique, et m
30 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
39ses réalités culturelles, enfin l’Humanité, unité biologique et spirituelle. Il n’y aura pas d’Europe unie en l’an 2000 si l’on ne
31 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Conditions d’un renouveau (automne 1978)
40C’est notre donné empirique livré au déterminisme biologique et à celui du péché. Un exemplaire de l’espèce, un individu. Et l’hom
32 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
41 solaire avant tout, puis géothermique, éolienne, biologique, sous-estimées jusqu’ici par la recherche officiellement subventionné
33 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
42ources d’énergie solaire, éolienne, géothermique, biologique. L’option en faveur des surgénérateurs serait en effet irréversible :
43tion d’énergie solaire, éolienne, géothermique ou biologique, pour la protection des sols et des forêts, la défense des paysages e
34 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
44gie solaire, hydraulique, éolienne, géothermique, biologique ; — quant à la protection des sols, de l’humus, des forêts, des eaux
35 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
45 mondiale combinée avec les armements nucléaires, biologiques et chimiques (guerre ABC) peut entraîner la fin du genre humain. Étap
46chnique et des recherches chimiques, physiques et biologiques… 6. Programmation de l’État-nation au xixe siècle Industrie, techn
36 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
47 croissances imitant des croissances végétales ou biologiques en mélangeant des acides et des bases dans des espèces de crèmes qu’i