1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
1ada. Exiger de n’importe quel film, fût-il sur la bombe atomique, qu’il tienne une certaine dose de la drogue romanesque (plus encore
2 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). La guerre est morte (5 septembre 1945)
25 septembre 1945) i La principale victime de la bombe atomique a été la guerre, qui en est morte en trois jours. Sous sa forme milit
3’avanceraient avec une mâle vertu au-devant de la bombe atomique, nous reviendraient après quelques minutes sous forme de buée légère.
3 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
4ématiciens et de physiciens qui a mis au point la bombe atomique. Tout à l’heure, devant ma fenêtre, un homme en sweater bleu et panta
5e des forces américaines, le général Marshall. La bombe atomique, déclare-t-il, devant une commission parlementaire, loin de rendre l’
4 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Les résultats de la guerre (21 décembre 1945)
6 disent les Anglo-Saxons. Et cette arme, c’est la bombe atomique. Or, remarquez que la démocratie triomphante (en théorie), l’idée pla
7s si ce gouvernement devient seul détenteur de la bombe atomique, il se voit doté du même coup d’une arme proportionnée à l’ampleur de
5 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
8suave, quelque chose qui ressemble à un modèle de bombe atomique pour les enfants ? » La vendeuse ouvrit la bouche, puis écarquilla le
9’on nous annonce de Hollywood un superfilm sur la bombe atomique, où le love interest ne manquera pas ; cependant que déjà le New York
6 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
10 s’efforce d’imiter. 8 août 1945 Nouvelle de la bombe atomique, avant-hier sur Hiroshima. Et la face de la terre en est changée, mai
11ve, quelque chose qui ressemble à un modèle de la bombe atomique pour les enfants ? » La vendeuse ouvrit la bouche, puis ses yeux s’éc
12’on nous annonce de Hollywood un superfilm sur la bombe atomique, où le love interest ne manquera pas ; cependant que déjà le New York
7 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
13un remède matériellement absent. Qu’est-ce que la bombe atomique ? L’action d’un point de matière subitement absent. Je développai cet
14poussée jusqu’à l’évanouissement. De même pour la bombe atomique : ce n’est pas une arme perfectionnée, c’est l’intrusion d’une manièr
8 1946, Lettres sur la bombe atomique. 2. La guerre est morte
15arable s’est produit. La principale victime de la bombe atomique a été la guerre, qui en est morte en trois jours. Sous sa forme milit
16’avanceraient avec une mâle vertu au-devant de la bombe atomique, nous reviendraient après quelques minutes sous forme de buée légère.
9 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
17iels ont été inventés au cours des travaux sur la bombe atomique dans l’usine de Oak Ridge, Tenn. » — « San Francisco (Californie). Pa
18e vérifie par des faits éclatants, du genre de la bombe atomique, ses spéculations les plus « folles » ! Libre à vous de prendre pour
10 1946, Lettres sur la bombe atomique. 5. Ni secret, ni défense
19é deux moyens d’esquiver la question posée par la bombe atomique. Ils essaient d’enchaîner le monstre avec des agrafes de dossiers : c
11 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
20ématiciens et de physiciens qui a mis au point la bombe atomique. Tout à [p. 40] l’heure, devant ma fenêtre, un homme en sweater bleu
21e des forces américaines, le général Marshall. La bombe atomique, déclare-t-il, devant une commission parlementaire, loin de rendre l’
12 1946, Lettres sur la bombe atomique. 7. Tout est changé, personne ne bouge
22! Depuis le temps qu’on en parle de cette [p. 49] bombe atomique. Vous n’auriez pas d’autres sujets moins assommants ? — Littéralement
13 1946, Lettres sur la bombe atomique. 10. La tâche politique du siècle
23 disent les Anglo-Saxons. Et cette arme, c’est la bombe atomique. Or remarquez que la démocratie triomphante (en théorie), l’idée plan
24s si ce gouvernement devient seul détenteur de la bombe atomique, il se voit doté du même coup d’une arme proportionnée à l’ampleur de
14 1946, Lettres sur la bombe atomique. 17. La fin du monde
25ant fait annoncer par la presse que des essais de bombe atomique allaient être tentés sur l’Océan, notre savant a cru de son devoir d’
15 1946, Combat, articles (1946–1950). Ni secret ni défense (19-20 mai 1946)
26é deux moyens d’esquiver la question posée par la bombe atomique. Ils essayent d’enchaîner le monstre avec des agrafes de dossiers : «
27 le New York Times : le seul et vrai secret de la bombe atomique réside dans la puissance industrielle de l’Amérique. C’est assez dire
16 1946, Combat, articles (1946–1950). Les cochons en uniforme ou le nouveau Déluge (23 mai 1946)
28t toutes violées sans exception par l’usage de la bombe atomique… J’avoue que je n’avais pas pensé à l’uniforme et au respect que nous
17 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
29ve, quelque chose qui ressemble à un modèle de la bombe atomique pour les enfants ? » La vendeuse ouvrit la bouche, puis ses yeux s’éc
30’on nous annonce de Hollywood un superfilm sur la bombe atomique, où le love interest ne manquera pas ; cependant que déjà le New York
18 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
31t annoncer, ces jours derniers, que des essais de bombe atomique allaient être tentés sur l’océan, notre savant a cru de son devoir d’
19 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
32ulé Vues sur l’Amérique  ; et 18 Lettres sur la bombe atomique (qui seront traduites en anglais, en danois, en hollandais, en espag
33à mes livres. Quelques-unes de vos lettres sur la bombe atomique ont paru dans Le Figaro ? Oui, elles ont causé du scandale dans certa
34 si les Soviets ont, pu s’emparer du secret de la bombe atomique ? Non, et nul ne le sait, je crois, en Amérique. Mais une polémique a
20 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
35ouvé tous les deux, le même jour, le secret de la bombe atomique. Mais l’un renonce à l’exploiter, brûle ses papiers, et s’en va tranq
21 1947, Combat, articles (1946–1950). « La tâche française c’est d’inventer la paix » (26 décembre 1947)
36écrivait aussitôt ses étincelantes Lettres sur la bombe atomique où il prenait position devant les problèmes mis à l’ordre du jour par
22 1947, Carrefour, articles (1945–1947). Fédération ou dictature mondiale ? (9 avril 1947)
37? Pour la terreur ? Pour le capitalisme ? Pour la bombe atomique ? S’ils avaient été prêts pour l’une de ces grandes causes ou grandes
38 Le plan américain pour prendre le contrôle de la bombe atomique prévoit en effet un comité supranational chargé d’inspecter dans tous
39rtiel des souverainetés nationales, et armé de la bombe atomique, serait au contraire trop puissant. Et, en effet, on peut redouter qu
23 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
40a couleur des parements, cependant que la [p. 18] bombe atomique, à Bikini, vient de changer en une seconde la couleur même de l’océan
24 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
41tit à la misère prolétarienne, notre science à la bombe atomique, nos révolutions à l’État totalitaire ; que le Progrès n’est donc nul
25 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
42l de l’anthropologie occidentale. De Nicée à la bombe atomique Que les options fondamentales décidées au Concile de Nicée aient auss
26 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
43re VII L’exploration de la matière De Nicée à la bombe atomique Que les options fondamentales décidées au Concile de Nicée aient auss
27 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
44aboutir en un quart de siècle à l’explosion de la bombe atomique, la découverte des antibiotiques immédiatement utilisée dans le comme
28 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
45ase que l’auteur n’a pas écrite : « De Nicée à la bombe atomique, l’homme européen, somme toute, a peu changé. » On donne cette phrase
29 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
46ant ? J’en vois un exemple frappant : celui de la bombe atomique. L’énergie nucléaire réveillée, mais non transmise ou distribuée, ne
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
47le avec celle qui régnait avant l’invention de la bombe atomique et l’on admettra qu’il n’a pas fallu moins d’un miracle du génie euro
31 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
48on, jusqu’à nos jours. (Il faudra la menace de la bombe atomique pour que les peuples et leurs chefs découvrent enfin qu’il pourrait ê
32 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Les mythes sommeillent… ils vont se réveiller [Entretien] (9-10 février 1963)
49e avait pris corps… “J’ai lu votre bouquin sur la bombe atomique”, dit le père de la Relativité universelle. « Voulez-vous passer la s
33 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
50ui-ci. À vérifier, bien entendu.   Nouvelle de la bombe atomique, avant-hier sur Hiroshima. Et la face de la terre en est changée, mai
51un remède matériellement absent. Qu’est-ce que la bombe atomique ? L’action d’un point de matière subitement absent. J’admire que la p
34 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jean Paulhan (19-20 octobre 1968)
52notera drôlement, à propos de mes Lettres sur la bombe atomique , que j’écris « un œil sur l’Éternel et l’autre sur Jean Paulhan ». C
35 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Non, notre civilisation n’est pas mortelle ! » (30-31 août 1969)
53Dans un petit livre que j’ai écrit en 1946 sur la bombe atomique, je disais en post-scriptum à mes lettres : « Un dernier mot, et dire
36 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
54l est probable que le prix de revient d’une seule bombe atomique dépasse largement le budget annuel des institutions que nous venons d
55 que nous venons de proposer. Le prix d’une seule bombe atomique couvrirait donc le budget global d’une renaissance de la culture euro
37 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
56 (comme le nationalisme, la lutte des classes, la bombe atomique), ou qu’ils ont laissé se créer. Je diviserai les intellectuels europ
38 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
57me ceux de Nicée et de Chalcédoine, jusqu’à notre bombe atomique. Voilà qui peut surprendre, mais qui est en somme très simple : la re
58ent ; et surtout si l’humanité saura maîtriser la bombe atomique, ou si un jour prochain peut-être, à la suite d’une erreur commise au
39 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
59t de la nature et de l’espèce, notre science à la bombe atomique, nos révolutions à l’État totalitaire ; que le progrès n’est donc nul
40 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
60uropéens inventeurs des machines, du DDT et de la bombe atomique, nous avons à trouver comment réorienter toute l’aventure occidentale
41 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
61et qui, lui, pourrait exploser à la manière d’une bombe atomique plusieurs milliers de fois plus dévastatrice par sa puissance de conf
62ium, et il en suffit de cinq kilos pour faire une bombe atomique) exigent un déploiement toujours plus dense des forces policières de
42 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 4. Un « Essai sur l’Avenir » en 1948
63e vérifie par des faits éclatants, du genre de la bombe atomique, ses spéculations les plus “folles” ! Libre à vous de prendre pour bu
43 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
64tir au hasard sur les routes campagnardes). Et la bombe atomique, du désir impulsif d’anéantir tous ses ennemis en un clin d’œil, comm
44 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
65es ne peuvent pas désobéir à leur nature. Même la bombe atomique n’est pas dangereuse du tout : si on la laisse tranquille dans sa cai
45 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
66icides, névroses, drogue, cancer 1 et finalement bombe atomique » ? [p. 23] Le fait est qu’il est plus facile de copier les caricatu